Microsoft assure que ses data centers utiliseront 60% d'énergie renouvelable d'ici 2020

Pierre Crochart Contributeur
21 avril 2019 à 09h29
0
Microsoft énergie
Crédits : Microsoft AI

L'urgence écologique est l'affaire de tous et voir les grandes entreprises prendre leurs responsabilités n'est jamais une mauvaise chose. Microsoft annonce ainsi que ses data centers utiliseront 60 % d'énergie renouvelable d'ici la fin d'année.

Dans un long billet de blog, Brad Smith, le président de Microsoft, annonce un plan décennal de réduction de l'empreinte carbone de son entreprise. L'objectif : réduire ses émissions de carbone de 75 % d'ici 2030.

« Nous devons en faire plus »

Brad Smith l'affirme dans son billet : « L'importance et la rapidité à laquelle les changements climatiques impactent le monde nous fait nous rendre compte que nous devons en faire plus ». Un vœu pieux, qui se manifeste par plusieurs axes de développement chez Microsoft.

Utilisant déjà 50 % d'énergie renouvelable dans ses installations, Microsoft estime qu'il atteindra les 60 % d'ici la fin d'année. Le prochain palier, 70 %, est quant à lui fixé à 2023, et se conjuguera à une initiative visant à « rationaliser, réutiliser, revendre et recycler les composants des data centers ».

Data center

Conscient de la charge énergétique imposée par l'ampleur de ses data centers, Microsoft annonce aussi le lancement d'un programme de réapprovisionnement en eau dans les régions où il est implanté.

Microsoft double sa taxe carbone interne

Pour inciter ses équipes à prendre conscience de leurs émissions de carbone, Microsoft a instauré, en 2012, une taxe carbone. Brad Smith annonce dans son billet que celle-ci va « presque doubler(...) et passera à 15 dollars par tonne métrique sur toutes les émissions de carbone ».

Récoltée par Microsoft en interne, cette taxe doit permettre, selon les dires du patron, à « maintenir la neutralité carbone de Microsoft et nous aider à adopter une approche tech-first qui placera la durabilité au cœur de tous les aspects de nos activités ».

Selon Venture Beat, cette taxe contribue annuellement à hauteur de 30 millions de dollars à financer les améliorations énergétiques de l'entreprise.

Microsoft en retard sur le renouvelable

Si on peut se féliciter que le « M » de GAFAM prenne la cause écologique au sérieux, on ne peut que pointer le sérieux retard accusé par Microsoft en matière d'énergie renouvelable.

Apple et Google alimentent d'ores et déjà leurs fermes de serveurs avec 100 % d'énergie renouvelable. Google est d'ailleurs le plus gros client en termes d'énergie renouvelable avec 3 Gigawatts.

Facebook vise le 100 % renouvelable en 2020, mais Amazon reste lui aussi en retrait avec 50 % de renouvelable seulement en janvier 2018.

Source : Microsoft Blog

2 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Porn : Macron veut
Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
La loi d'orientation des mobilités (LOM) a été adoptée par le Parlement
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top