Microsoft a failli signer le plus gros rachat mondial depuis dix ans

0
La rumeur voulait que Microsoft fût intéressé par Salesforce, l'un des principaux acteurs du cloud au niveau mondial. Selon CNBC, l'éditeur lui a proposé 55 milliards de dollars, mais il en réclamait 70.

Pour le leader mondial du logiciel dans le cloud, Microsoft s'apprêtait à casser sa tirelire. Selon des sources consultées par CNBC, la firme de Redmond a fait une offre de 55 milliards de dollars à Salesforce pour mettre la main sur ses solutions SaaS (des logiciels sur abonnement) dédiées à la vente, au marketing ou à la relation client. Mais le PDG et co-fondateur, Marc Benioff, en aurait voulu 70 milliards, mettant fin à la négociation.


0230000007898149-photo-satya-nadella.jpg
Satya Nadella est déterminé à faire basculer entièrement Microsoft dans le cloud - Crédit : Microsoft.


Si l'on exclut le rachat de BellSouth par l'opérateur américain AT&T en 2006, qui avait déboursé 72,6 milliards de dollars, l'opération entre Microsoft et Salesforce aurait été la plus élevée au niveau mondial depuis 2004, et l'acquisition de Bank One par JPMorgan Chase & Co. En attendant, c'est un signal fort donné à l'industrie.

La griffe Satya Nadella

Satya Nadella, aux commandes de l'entreprise depuis février 2014, a impulsé une nouvelle dynamique, très orientée vers le cloud. Alors que les bases historiques de son modèle économique reposent sur les licences, et principalement celles de Windows et de la suite Office, Microsoft opère un virage vers l'abonnement, ce qu'il a initié avec Office 365, et compte poursuivre activement auprès des entreprises, avec son cloud Azure.

Cette transition en cours s'est clairement vue dans le premier bilan financier de son exercice 2015 : les seuls produits en forte croissance sont ceux reposant sur un modèle cloud, alors que les licences s'effondrent. Alors que Microsoft a annoncé l'année dernière une interopérabilité entre son outil de gestion de la relation client Dynamics CRM et les solutions de Salesforce, ce rachat lui aurait permis de prendre la tête du marché CRM.

Salesforce, enfin rentable

Salesforce propose sa plateforme de gestion de la relation client auprès de plus de 100 000 entreprises. En France, elle est notamment utilisée par Pernod Ricard, Renault, Cofely GDF SUEZ ou encore MeilleursAgents. Au premier trimestre 2015, la société de Marc Benioff accroissait son avance sur le marché du CRM, captant 16,3 % de parts de marché, devant SAP (12,8 %), Oracle (10,1 %) et Microsoft, quatrième, avec 5,8 %.

Valorisé 48,4 milliards de dollars, Salesforce a pour la première fois publié un bénéfice en début d'année. S'il n'est « que » de 4,1 millions de dollars, il tranche avec la perte de plus de 96 millions de l'an passé, et prouve que son modèle reposant sur l'abonnement peut être rentable. Un signal encourageant pour un repreneur.





À lire également :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Contre toute attente, les Mac auraient été deux fois plus touchés par les malwares en 2019
Les jeux Activision-Blizzard retirés du service GeForce Now
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Pour les USA, Huawei peut secrètement accéder aux portes dérobées des opérateurs
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top