Test Logitech G715 Lightspeed : un clavier mécanique tout mignon, pas comme son prix

Matthieu Legouge
Spécialiste Hardware
20 août 2022 à 14h56
3
Test Logitech G715 Lightspeed © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Aurora, c’est le nom de la nouvelle collection de Logitech qui place l’inclusivité dans sa ligne de mire avec des périphériques quelque peu différents de ce que l’on trouve habituellement sur le marché. Après la G705, une souris adaptée aux plus petites mains, c’est maintenant au tour du clavier gaming G715 Lightspeed de nous montrer ce dont il est capable.

Logitech G715 Lightspeed
  • Un clavier mignon tout plein
  • RGB discret et efficace
  • Commandes multimédia dédiées
  • Switches GX bienvenus pour personnaliser le clavier
  • Lightspeed et Bluetooth
  • Tarif du clavier (et des accessoires)
  • Uniquement disponible en TKL
  • Pas d'USB pass-through
  • Frappe non sans nuisances sonores

Désireux de rompre avec les clichés habituels véhiculés autour de l’univers du jeu vidéo, Logitech a choisi de lancer une collection qui change, et dont le design et la construction des périphériques s’éloignent de ce que l’on a l’habitude de voir dans les catalogues d’une majorité de fabricants.


Composée de trois produits (casque, souris et clavier), la collection Aurora met l’accent sur l’esthétique afin d’offrir des produits « non genrés » et par conséquent susceptibles de séduire un bien plus large public. Le fameux microphone Blue Yeti s’ajoute à ce set-up en se déclinant désormais aux coloris de la gamme Aurora. Enfin, n’oublions pas de préciser que le clavier mécanique G715 Lightspeed est également décliné dans une version filaire avec le G713, légèrement moins coûteux que le modèle wireless.

Fiche technique Logitech G715 Lightspeed

Format du clavier

Norme du clavier
AZERTY
Localisation du clavier
Français
Format du clavier
Normal
Compact
Oui
TKL
Oui
Ergonomique
Non
Type d'utilisation
Gamer

Connectivitée

Sans-Fil
Oui
Technologie de connexion du clavier
Bluetooth + RF (ondes radio)
Interface avec l'ordinateur
Bluetooth, USB

Ergonomie

Type de touches
Mécanique
Type de switch
GX Brown
Clavier rétroéclairé
Oui (RGB)
Touches Multimédia
Oui
Touches macro
Non
Pavé numérique
Non
Modulaire
Non
Repose-poignet
Oui

Caractéristiques techniques

OS supporté(s)
Microsoft Windows, Apple Mac OS, Android, Apple iOS, Chrome OS, Linux
Type d'alimentation
Batterie
Anti-ghosting
Oui
USB pass-through
Non
Logiciel compagnon
Logitech G Hub

Caractéristiques physiques

Largeur
370,6mm
Hauteur
37,2mm
Profondeur
157mm
Poids
976g

Un clavier tout mignon aux courbes arrondies

Le G715 fait vraiment bonne impression au déballage et à la première connexion. On ressent sans détour la volonté de Logitech à produire un clavier de qualité qui s’affranchit des codes. Entièrement habillé de blanc avec quelques touches discrètes de lilas au niveau des commandes multimédia et de la molette de volume, le G715 dispose d’un potentiel certain de séduction, notamment grâce à une conception qui apparait plus fine et raffinée que bien d’autres périphériques de la marque.

Test Logitech G715 Lightspeed © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Le design de ce nouveau clavier se révèle en effet bien plus doux et délicat que les formes saillantes et les arêtes vives classiques. Ses coins arrondis sont à l’image de l’ensemble du clavier, son look n’est pas marqué par les courbes agressives, tout y est lissé et adouci. Avec sa forme de nuage et son toucher moelleux et agréable, le repose-poignet nous montre clairement la direction prise par le fabricant avec cette collection : celle d’un set-up tout mignon et plaisant, au regard comme à l’usage.

Test Logitech G715 Lightspeed © Matthieu Legouge
Test Logitech G715 Lightspeed © Matthieu Legouge

© Matthieu Legouge pour Clubic

Le tout s’accompagne d’un éclairage RGB relativement bien intégré, d’abord avec un liseré qui entoure presque intégralement le clavier, puis avec des touches blanches et des caractères translucides qui laissent correctement passer l’éclairage.

Test Logitech G715 Lightspeed © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Cette dernière remarque est assez importante, car les caractères secondaires et autres caractères spéciaux sont ici bel et bien translucides, ce qui n’est pas le cas de bon nombre de claviers Logitech où nous avons déjà pu juger de la difficulté à les utiliser correctement dans la pénombre en raison de l’opacité des certains caractères. Comme le PRO X et ses switches interchangeables par exemple, ou encore le G915 Lightspeed.

Test Logitech G715 Lightspeed © Matthieu Legouge
Test Logitech G715 Lightspeed © Matthieu Legouge

© Matthieu Legouge pour Clubic

Pour égayer encore son setup, Logitech a conçu une plaque supérieure amovible qu’il est possible de remplacer par une plaque d’un autre coloris. L’exemplaire de base est livré avec une plaque blanche, et il n’est pas possible de personnaliser directement le coloris à l’achat.

Test Logitech G715 Lightspeed © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

C’est bien dommage puisqu’il est nécessaire de débourser 19,99 euros supplémentaires, un prix que nous trouvons très élevé pour simplement obtenir un morceau de plastique coloré, surtout que celui-ci pourrait être proposé comme une option dès l’achat du clavier qui revient déjà à 199 euros… Une façon comme une autre de faire passer les clients à la caisse et d’augmenter la facture. Ajoutez à cela un dispositif de gestion de câble, lui aussi tout mignon, au prix de 9,99 euros.

Test Logitech G715 Lightspeed © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

On trouve trois larges patins antidérapants au dos du clavier, suppléés par trois patins plus petits sur la partie haute. Logitech reconduit une nouvelle fois son système de pied réglable sur deux positions (4° et 8°) offrant un excellent confort de frappe. Une trappe pour ranger l’adaptateur est prévue, on trouve également sur le bord supérieur un bouton d’alimentation (à droite) ainsi qu’un connecteur USB-C (à gauche) pour la recharge.

Avec son poids de 916 grammes, le clavier ne bouge pas d’un cheveu sur le bureau. Enfin, mention spéciale à l’éclairage RGB et son liseré qui, comme vous pouvez l’observer sur nos images, prend place autour et en dessous du clavier. Cela débouche sur un joli effet une fois allumé, de clavier « flottant » sur le bureau.

Fonctionnalités, autonomie et logiciel compagnon

On s’attendait à plus en matière de fonctionnalités vu le prix demandé pour ce G715 Lightspeed. Outre le fait que ce clavier ne soit proposé qu’en version TKL – tenkeyless – sans pavé numérique, il n’embarque pas foule de fonctions, du moins pas beaucoup plus qu’un clavier classique. On regrette par exemple qu’il ne soit pas possible de remapper d’autres touches que celles de fonctions (de F1 à F12), ou encore que le clavier ne dispose pas de port USB pass-through.

En revanche, la série de touches multimédia, accompagnée de la molette de volume, ainsi que les trois touches en haut à gauche du clavier sont bien pratiques au quotidien. Ces commandes sont utiles pour changer le mode de connexion du clavier (Bluetooth ou Lightspeed), activer le « Mode Jeu » qui nous évite d’actionner certaines touches par mégarde et régler l’intensité lumineuse de l’éclairage RGB.

Test Logitech G715 Lightspeed © Matthieu Legouge
Les LED sont placées sur la partie haute de l’interrupteur, les caractères spéciaux et secondaires sont donc moins fortement éclairés que les autres. Ce n’est finalement pas plus mal puisque cela permet d’apporter un certain contraste entre les différents caractères. © Matthieu Legouge pour Clubic

L’éclairage joue justement beaucoup sur la durée de vie de la batterie. Logitech annonce une longévité de 25 heures avec une charge complète, une mesure effectuée avec l’intensité lumineuse de l’éclairage ajustée au maximum. Le logiciel G Hub évalue l’autonomie en temps réel. La désactivation ou la baisse du rétroéclairage font bondir l’autonomie, à 120 heures avec une luminosité basse et à plus de 600 heures sans rétroéclairage.

Dans notre cas, la batterie a tenu plus de 30 heures avant que nous n’ayons eu à connecter le câble USB. En revanche, nous estimons qu’il est plus pratique, dans une configuration de bureau classique, de laisser le câble connecté en permanence. À vrai dire si nous devions choisir, le G713 (la version filaire de ce clavier), nous semble plus approprié dans le cadre d’une utilisation strictement sédentaire du clavier.

Test Logitech G715 Lightspeed © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Comme pour la souris G705, le clavier mécanique G715 offre une double connectivité : via le dongle Lightspeed, ou en Bluetooth. Dans le premier cas, il n’y a rien à redire de la qualité du signal avec une connexion sans fil qui profite d’une belle portée pour un simple clavier (10 mètres) et aucune perte de signal. Le Bluetooth est parfois plus capricieux, surtout si l’on évoque la latence, mais il permet d’économiser de la batterie et de pouvoir utiliser ce clavier partout et avec une plus grande variété d’appareils, même sans son dongle.

Test Logitech G715 Lightspeed - G HUB © Matthieu Legouge
Le rétroéclairage RGB est paramétrable touche par touche via G Hub, tandis que le bandeau RGB dispose d’un total de 17 zones. © Matthieu Legouge pour Clubic
Test Logitech G715 Lightspeed - G HUB © Matthieu Legouge
Test Logitech G715 Lightspeed - G HUB © Matthieu Legouge

© Matthieu Legouge pour Clubic

Enfin, précisons qu’un seul adaptateur Lightspeed permet de connecter plusieurs périphériques, une bonne nouvelle pour libérer des ports USB sur nos machines.

Des interrupteurs GX bienvenus mais bruyants

Contrairement à ses claviers G915 ou G815 qui ont recours à des interrupteurs GL ultra-plats ou encore à d’autres claviers qui utilisent des Romer G, Logitech a fait le choix de proposer aux utilisateurs des switches GX plus classiques pour les 87 touches de ce clavier. Outre la garantie pour 70 millions de frappes, ces switches portent l’intérêt d’utiliser une tige standard comme celle des Cherry MX.

Test Logitech G715 Lightspeed © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic

Les possibilités de personnalisation sont donc plus grandes pour qui souhaitent remplacer les keycaps, les touches en PBT double injection du G715 devraient toutefois apporter satisfaction. En revanche, il est dommage que Logitech n’ait pas retenu l’idée de proposer des switches interchangeables sur ce clavier.


Deux options de switches sont proposées à l’achat : linéaire et tactile. Aucune version Clicky n’est cette fois-ci proposée. C’est la version tactile que nous a fait parvenir le fabricant pour ce test. La sensation à la frappe est très plaisante, et proche de ce que proposent les Cherry MX Brown.

Nous avons néanmoins remarqué que la frappe est bien plus bruyante que celle des claviers mécaniques que nous utilisons habituellement. Les keycaps viennent frapper contre le châssis en émettant un son assez désagréable à la longue, que l’on remarque aisément lorsqu’il s’agit de taper du texte à pleine vitesse. La barre espace est certainement la touche la plus gênante à l’usage, avec un bruit sourd encore moins discret que l’ensemble des touches. Il faut dire que nous avons l’habitude de quelque peu malmener nos claviers, et de marteler les touches assez lourdement. Quoi qu’il en soit, le G715 Lightspeed est plus bruyant que la moyenne.

Test Logitech G715 Lightspeed © Matthieu Legouge
© Matthieu Legouge pour Clubic


Si le bruit généré par le clavier joue sur le confort de frappe, il faut bien dire que le G715 reste très agréable en jeu. Nous n’avons eu aucun mal à performer sur nos jeux de tirs favoris en utilisant ce clavier. La sensation tactile peut ne pas plaire à tous puisqu’elle demande un petit effort supplémentaire à l’activation, mais elle permet de bien ressentir le point d’activation contrairement aux switches linéaires. Le retour de la touche est quant à lui rapide et précis et nous n’avons pas dénoté de problème de stabilité durant notre test.

Logitech G715 Lightspeed : l'avis de Clubic

Logitech G715 Lightspeed

7

Le G715 Lightspeed nous a fait très bonne impression durant notre phase de test. Son esthétique originale, ses couleurs discrètes et son joli éclairage RGB (sans parler de son repose-poignet) sont ses principaux points forts pour, effectivement, toucher un public plus divers et varié.

Le confort de frappe est en revanche entaché par des nuisances sonores supérieures à la moyenne et qui ne manqueront pas d’agacer votre entourage. Logitech a toutefois fait quelques efforts, on pense notamment aux caractères secondaires parfaitement visibles sur ce clavier, même dans la pénombre, ce qui n’a pas toujours été le cas.

On ne peut toutefois pas clore ce test sans émettre quelques critiques vis-à-vis du concept et du prix de ce clavier. À 199 euros, on s’attend à un peu plus : un clavier pleine taille, des touches macros, un port USB pass-through, des possibilités élargies de remapping des touches, des interrupteurs remplaçables à chaud, ou que sais-je. Idem concernant le prix de la plaque interchangeable, dont l’intérêt est de changer le coloris de la face supérieur du clavier. Ne pas proposer directement un coloris différent à l’achat pour ensuite vendre ces plaques contre 19,99 euros, c’est selon nous un peu fort de café compte tenu du prix déjà élevé du clavier. Et c'est la même chose pour les keycaps colorées, vendues 39,99 euros.


Les plus

  • Un clavier mignon tout plein
  • RGB discret et efficace
  • Commandes multimédia dédiées
  • Switches GX bienvenus pour personnaliser le clavier
  • Lightspeed et Bluetooth

Les moins

  • Tarif du clavier (et des accessoires)
  • Uniquement disponible en TKL
  • Pas d'USB pass-through
  • Frappe non sans nuisances sonores
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
KlingonBrain
A mon humble avis, c’est juste deux fois trop cher. Et c’est encore plus vrai pour un tenkeyless.
tux.le.vrai
Aspect de 1991 ?
Domic91
Incroyable ! J’aime bien Logitech mais ils prennent vraiment les clients pour des c… au niveau des prix !<br /> Même Apple doit avoir des marges très très inférieures :-)))))))))))
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Nokia G60 5G : un smartphone « éco-responsable » qui ne vise pas plus haut que la moyenne
Test HP Spectre x360 14 : un 2-en-1 élégant, aux nombreuses vertus
Test Devialet Dione : la barre de son haut de gamme qui a avalé un caisson de basse
Test ASUS ProArt X670E Creator WiFi : un modèle haut de gamme AM5 qui ne rime pas avec overclocking
Test Electric Scooter 4 Pro : que vaut la plus performante des trottinettes Xiaomi ?
Test realme 9i 5G : sans maîtrise, la puissance n'est rien
Test Razer Basilisk V3 Pro : une attaque en règle de l'excellente Logitech G502X
Test Dell UltraSharp U2723QE : un écran 4K
Test ASUS Zenbook 17 Fold OLED : PC portable à écran pliant ou tout-en-un transportable ?
Test AMD Ryzen 9 7950X
Haut de page