Intel pourrait adopter une configuration similaire à ARM pour ses processeurs Alder Lake

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
20 juillet 2020 à 15h48
0
Ici un processeur Ice Lake, de 10ème génération © Intel

Attendue à l'horizon 2022 sur bureau, serveurs et plateformes mobiles, la douzième génération de processeurs Intel, « Alder Lake », se dévoile aujourd'hui plus en détail au moyen de nouvelles fuites. On apprend notamment qu'Intel s'inspirerait de l'architecture big.LITTLE d'ARM pour mettre au point ses nouvelles puces.

Tabler sur une architecture asymétrique pour proposer à la fois de meilleures performances et un nouveau gain en termes d'efficacité énergétique : c'est visiblement l'objectif d'Intel. Alors que le groupe a d'ores et déjà présenté des processeurs dotés d'une architecture big.LITTLE (au travers de ses récentes puces Lakefield, basées sur le concept d'empilement 3D Foveros), voilà que le même principe serait décliné sous deux ans à d'autres types de processeurs.

Le concept de Lakefield bientôt décliné à toutes les sauces chez Intel ?

Car si Lakefield se destine essentiellement aux appareils ultraportables (comme les tablettes ou encore les ordinateurs always connected, jusqu'à présent équipés de puces Qualcomm), Alder Lake sera décliné en trois variantes d'après les informations relayées par TechRadar : « S » pour les puces de bureau ; « M » pour les processeurs mobiles dédiés aux ordinateurs portables et ultraportables ; et « P » pour les serveurs.

D'après l'insider @momomo_us, d'ordinaire bien informé, ces puces Alder Lake de bureau seraient déclinées en au moins deux configurations : la première équipée de 8 cœurs « big » et de 8 coeurs « LITTLE » ; la seconde de 6 cœurs « big », mais cette fois sans aucun cœur « LITTLE ». Les deux variantes disposeraient par contre bien d'un iGPU « GT1 ».

Notez que si ces informations méritent pour l'heure d'être prises avec des pincettes, elles font écho à de précédentes rumeurs allant dans le même sens. Il est par ailleurs fort possible que la configuration 8 cœurs « big » et 8 cœurs « LITLLE » soit la variante la plus haut de gamme d'Intel. Elle pourrait donc potentiellement se décliner en variantes moins performantes et plus abordables.

Côté consommation, TechRader estime qu'Intel pourrait partir sur le même seuil que pour sa génération Comet Lake. On retrouverait donc des processeurs de bureau de 125 watts sur le haut de gamme.

Le retour du dual core sur laptop ? (mais sous une forme nouvelle)

Sur le versant mobile de la génération Alder Lake, l'approche du fabricant serait différente en termes de répartition des cœurs. Les premières fuites font ainsi état d'une puce équipée de seulement 2 cœurs « big » pour un total de 8 cœurs « LITTLE ». Son iGPU serait estampillé « GT2 ».

Cette répartition parait néanmoins logique sur laptop. Les 8 cœurs « LITTLE » prendraient en charge, exactement comme sur smartphones, les tâches légères et viseraient à proposer la meilleure efficacité énergétique possible pour limiter l'impact sur l'autonomie. Pour des activités plus lourdes, les 2 cœurs « big » prendraient le relais, avec une consommation cette fois nettement plus importante. Cette méthode devrait permettre d'augmenter drastiquement l'autonomie de nos futurs ordinateurs portables.

Reste que si la démarche est cohérente sur laptop, elle l'est moins sur ordinateur de bureau, où la question de la consommation est moins importante. En l'état, Intel chercherait à se conforter dans son approche octacore. Avec sa prochaine génération de processeurs (Rocket Lake, attendue dans les prochains mois), Intel devrait en effet déjà se limiter à un maximum de 8 cœurs sur desktop, selon les rumeurs.

Avec Alder Lake, le groupe pourrait continuer dans cette voie, mais en proposant 8 cœurs « LITTLE » en prime pour des tâches plus demandeuses en cœurs. Comme le souligne TechRadar, il est encore difficile de savoir comment cette nouvelle architecture rivalisera avec les futurs processeurs d'AMD, qui arboreront probablement en plus grand nombre les 16 cœurs et 32 threads de l'actuel Ryzen 9 3950X, toujours le secteur du processeur de bureau grand public.

Notez que l'on ignore si Intel recourra à l'hyperthreading sur ses futurs processeurs big.LITTLE. On retrouverait alors un total de 16 cœurs (8 gros et 8 petits) en tout pour 32 threads.

Probablement toujours de la Gen12 en matière d'iGPU

Sur le secteur du serveur, Intel adopterait cette fois les deux configurations suivantes : 2 cœurs « big » + 8 cœurs « LITTLE » ; et 6 cœurs « big » + 8 cœurs « LITTLE ». Dans les deux cas, on retrouverait le fameux iGPU « GT2 » évoqué plus haut pour les puces mobiles.

Il est encore difficile de prédire quelle technologie GPU le fabricant californien utilisera pour ses processeurs de 12e génération, mais il est tout à fait possible que la Gen12 (Xe Graphics) soit toujours d'actualité. Pour rappel, cette dernière devrait déjà être employée pour les prochaines puces Rocket Lake de 11e génération (toujours gravées en 14 nm selon les bruits de couloir). Alder Lake devrait pour sa part profiter de la gravure en 10 nm… sauf nouveau report de la part d'Intel.

Dans tous les cas, ces informations méritent encore d'être prises avec du recul. Il est en effet délicat de prévoir la nature exacte de processeurs attendus d'ici deux ans, mais la perspective d'une architecture big.LITTLE demeure quoi qu'il en soit très intéressante et prometteuse (si elle est bien exploitée).

Source : TechRadar

21
14
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top