5G : Huawei négocie avec des entreprises américaines pour leur céder sa technologie

Alexandre Boero Contributeur
21 octobre 2019 à 12h28
0
Huawei
© Martina Badini / Shutterstock.com

Sans avoir reçu l'aval des autorités américaines, la firme de Shenzhen discute déjà avec plusieurs sociétés locales, pour leur permettre d'utiliser sa technologie 5G.

Huawei, qui continue d'engranger de la croissance à un rythme soutenu malgré les sanctions américaines, a justement réaffirmé ses ambitions aux États-Unis. L'entreprise a en effet indiqué avoir entamé des négociations avec plusieurs sociétés du pays, dans le but de leur proposer une licence d'utilisation de sa technologie 5G. Vincent Pang, l'un des hommes forts de Huawei, a confirmé les discussions engagées par sa firme sur le sol américain.

Plusieurs sociétés américaines ont « manifesté un intérêt » pour les équipements 5G de Huawei

Alors que le géant Huawei reste officiellement interdit de vendre sa technologie 5G aux États-Unis, celui-ci met indirectement la pression sur les autorités du pays après que des entreprises (dont l'identité reste secrète) ont « manifesté de l'intérêt » pour un échange à long terme ou des transferts ponctuels de technologie, selon les propres mots de Vincent Pang, en visite à Washington il y a quelques jours.


Depuis plusieurs semaines, Huawei se livre en toute transparence en se disant prête à partager sa technologie 5G avec des sociétés. Le mois dernier, le fondateur de la société, Ren Zhengfei, évoquait l'idée d'imposer un tarif unique aux entreprises en échange des codes, brevets et licences 5G de Huawei. Un geste fort qui n'a, à ce jour, pas encore convaincu l'État fédéral.

La firme chinoise prévient les entreprises intéressées que le coût du transfert sera très important

Malgré la proposition d'un transfert de la technologie, les autorités américaines se méfient toujours autant. Bien que les équipements puissent appartenir à des sociétés américaines, les élus redoutent qu'un logiciel de surveillance du gouvernement chinois puisse être inséré dans les équipements.

Un représentant du département d'État, qui s'est confié à nos confrères de Reuters, considère qu'il n'est pas réaliste que les opérateurs puissent eux-mêmes assumer l'équipement 5G de Huawei, gérer les logiciels ainsi que le matériel. « Si des bogues sont intégrés au logiciel initial, il n'y aurait aucun moyen de dire qu'ils existent et qu'ils pourraient être activés à tout moment, même si le code du logiciel est transmis aux opérateurs de téléphonie mobile », craint-il.


Pour l'heure, rien n'est signé entre Huawei et certaines entreprises. Mais la société chinoise a d'ores et déjà prévenu que le transfert de technologie serait extrêmement coûteux pour les firmes qui veulent en bénéficier.

Source : Reuters
Modifié le 21/10/2019 à 12h56
7 réponses
7 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top