Malgré les sanctions du gouvernement américain, Huawei se porte toujours plutôt bien

17 octobre 2019 à 12h44
0
Huawei

Le constructeur chinois a fait preuve d'optimisme en dévoilant les chiffres relatifs aux trois premiers trimestres de son exercice 2019. La croissance serait ainsi toujours au rendez-vous, et ce, en dépit de l'interdiction de nouer des relations commerciales avec des entreprises américaines, prononcée par le gouvernement Trump. Néanmoins, ce constat positif reste à nuancer.

Même s'il se murmure que le président des États-Unis serait prêt à infléchir sa position, l'entreprise chinoise Huawei reste placée sur liste noire. Cette exclusion pèse-t-elle sur les résultats de la société ? Pas tant que cela, à en croire le dernier communiqué du constructeur.

Une croissance soutenue par les ventes de smartphones

Huawei a en effet dévoilé son chiffre d'affaires sur les trois premiers trimestres de l'année 2019. Sur neuf mois, les revenus de l'entreprise auraient atteint 85 milliards de dollars, soit une hausse de 24,4 % par rapport à l'année précédente. Elle n'a toutefois pas souhaité entrer dans le détail du seul troisième trimestre, mais l'agence de presse Reuters a effectué le calcul, en s'appuyant sur les indicateurs précédemment publiés. Du 30 juin au 30 septembre 2019, le chiffre d'affaires de la société s'élèverait donc à 23,3 milliards de dollars, en hausse de 27 % sur un an.


Du côté des ventes de smartphones, les voyants semblent également au vert. De début janvier à fin septembre, Huawei aurait ainsi livré 185 millions d'appareils. Cela correspondrait à une croissance de 29 % au troisième trimestre.

Une bombe à retardement ?

Les sanctions américaines n'auraient-elles finalement aucun effet sur le géant chinois ? En réalité, certains éléments invitent à un peu plus de mesure. Premièrement, si la croissance reste soutenue, elle se révèle tout de même en baisse par rapport aux annonces précédentes. Ainsi, au premier semestre 2019, les revenus de l'entreprise avaient connu une augmentation de 30 %, en comparaison avec 2018.

Mais il faut surtout noter que les conséquences du bannissement ne se font pas encore pleinement sentir. Tout d'abord parce que Huawei est encore en sursis : l'interdiction prononcée par les autorités américaines ne sera totalement effective qu'à la mi-novembre.


De plus, la hausse des ventes enregistrée par la marque a principalement été alimentée par des smartphones lancés avant les mesures du gouvernement Trump. Par conséquent, il faudra patienter avant de pouvoir véritablement mesurer l'incidence de ces décisions sur la santé de la société chinoise.

Source : New York Post
Modifié le 17/10/2019 à 12h58
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

iOS 13 déjà installé sur 55% des iPhone, l’adoption d’iPadOS plus lente que prévue
Prenez de belles photos grâce à l'hybride Olympus E-M10 Mark II + ses objectifs en promotion
Vampire : The Masquerade - Bloodlines 2 retardé à
Une société britannique transforme les déchets plastiques en hydrogène pour voitures
Kaspersky a recensé 105 millions d'attaques contre des objets connectés au premier semestre
Vous êtes plutôt Huawei P30 ou Mate 20 ? Notre sélection des promotions en cours
US : L'autorité de régulation des marchés bloque la vente de la cryptomonnaie de Telegram
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Netflix fait le plein d'abonnés et de liquidités au troisième trimestre, avant l'arrivée de Disney+
Hyperlien > Des développeurs de Beyond Good & Evil 2 montrent la création de personnages en 3D
Haut de page