5G : Huawei se dit "prête" à partager sa technologie avec une firme occidentale, moyennant finance

Alexandre Boero Contributeur
13 septembre 2019 à 10h15
0
Huawei
© Crédits photo : Veja / Shutterstock.com

Dans sa quête de transparence et pour répondre aux préoccupations, le patron de Huawei, Ren Zhengfei, est prêt à partager ses technologies 5G avec une société étrangère.

Le fondateur du puissant mais contesté Huawei, Ren Zhengfei, a-t-il trouvé la solution pour revenir dans les bonnes grâces de ses détracteurs ? Le dirigeant a en effet proposé de vendre les connaissances de son entreprise en matière de 5G à une « société occidentale », de façon à définitivement répondre aux craintes et préoccupations des pays qui contestent la firme de Shenzhen, parmi lesquels les États-Unis, où la société est sur liste noire.

Le désir de transparence de Huawei

Comme nous vous l'indiquions il y a une dizaine de jours, la société Huawei est prête à partager son code source avec les gouvernements qui en font la demande. « Nous sommes prêts à discuter », tels étaient les mots de John Suffolk, Vice-président du groupe chinois. Mais son fondateur, Ren Zhengfei, est allé encore plus loin et se dit même prêt à créer « un concurrent » à Huawei pour prouver que les technologies de sa société sont tout à fait transparentes.


L'acheteur serait libre de « changer le code du logiciel », a-t-il indiqué à nos confrères de The Economist et dub New York Times. Cette solution pourrait indéniablement convaincre certains pays, qui affirment pour la plupart avoir découvert des portes dérobées dans les équipements Huawei.

Ren Zhengfei veut créer « un équilibre »

L'offre, potentiellement « extraordinaire » selon un expert, comprendrait ainsi les brevets, codes, licences, techniques de production et codes techniques de la société liés à la 5G. Un accès total à sa technologie donc. « Huawei est disposée à partager ses technologies et techniques 5G avec des entreprises américaines, afin qu'elles puissent construire leur propre industrie 5G », a détaillé Ren Zhengfei.

Les dires, confirmés par un porte-parole de Huawei, visent à créer « un équilibre » entre la Chine, les États-Unis et l'Europe. Évidemment, une telle alternative nécessiterait pour la société en question de débourser une importante somme d'argent pour bénéficier des technologies et du savoir-faire de Huawei, mais elle pourrait dissuader Washington de maintenir ses restrictions envers la firme chinoise.


Si les observateurs notent le geste d'ouverture et de pacification de Ren Zhengfei, d'autres considèrent que la tentative est vouée à l'échec, notamment du fait des restrictions imposées par la loi chinoise sur le renseignement.

Source : The Economist
Modifié le 13/09/2019 à 10h30
5 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Porn : Macron veut
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Pourquoi Stadia ne sera pas intéressant avant un an

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top