Test Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) : une caméra d'entrée de gamme qui mise sur l'intelligence

05 novembre 2021 à 10h33
2
Google Nest Cam
© Google Nest

Avec le rachat et l'intégration de la marque Nest, Google a mis plus qu'un pied dans nos maisons à travers un ensemble de produits domotiques comme des thermostats connectés , les fameuses enceintes connectées , mais aussi des caméras de surveillance .

Avec la Google Nest Cam (Intérieur – Filaire), le constructeur américain souhaite s'adresser à un plus grand public avec un produit d'entrée de gamme, simple à installer et utiliser.

Vendu à un prix de 99,99 euros, l'appareil de Google tient-il toutes ses promesses sans pour autant faire d'importants compromis sur la qualité matérielle et logicielle ? C'est ce que nous allons voir en détail dans ce test.

Google Nest Cam (Intérieur – Filaire)
  • Un design tout en simplicité
  • Installation facile
  • Qualité audio
  • Des fonctionnalités bien pensées et puissantes
  • Interface logicielle intuitive
  • Une caméra 2 mégapixels très limitée
  • Des formules d'abonnement un peu chères
  • Des manques quant à la confidentialité de l'utilisateur

Fiche technique Google Nest Cam (Intérieur – Filaire)

Caméra

Nombre de caméras
1
Type de caméra
Fixe
Format caméra
Dôme
Utilisation
Intérieur
Objectif
2 mégapixels
Angle de vue horizontale
135°
Température de fonctionnement
0 à 40°C
Alimentation
Filaire
Alimentation électrique par câble Ethernet (POE)
Non

Vidéo

Résolution streaming vidéo
1080p
Streaming vidéo
1080p
Résolution d'enregistrement vidéo
1080p
Fréquence d'images
30 ips

Fonctionnalités

Zones de masquage
Non
Mode nuit
Oui
Alarme
Non
Détection de mouvement
Oui
Reconnaissance des visages
Oui
Assistant vocal compatible
Google Assistant
Environnement(s) logiciel(s) compatible(s)
Google Home

Connectivité

Wi-Fi
Oui
Ethernet
Non
Bluetooth
Non
Zigbee
Non

Caractéristiques physiques

Hauteur
98,47mm
Largeur
64,03mm
Profondeur
56,93mm
Haut-parleur intégré
Oui
Microphone intégré
Oui
Indicateur LED
Oui

Design : un produit sans surprises, mais très bien exécuté

Si vous connaissez déjà les produits de la gamme Nest, cette Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) vous semblera étrangement familier.

Les équipes de design n'ont pas souhaité s'éloigner d'un iota de leurs codes esthétiques. Cette nouvelle caméra d'intérieur propose le même design rondouillard et très agréable à l'œil vu sur les autres appareils de la marque.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux

Cette Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) n'est ni bien grande (98,47 mm) ni bien épaisse (56,93 mm) et s'intégrera à peu près partout chez vous, que vous la posiez sur un meuble ou la fixiez au mur.

Au-dessus de l'objectif, on retrouve un voyant LED vert, qui signale si la caméra est en cours d'exécution ou non. Il est possible de régler l'intensité lumineuse de ce voyant, pour le rendre plus discret durant la nuit par exemple. On regrette toutefois que Google ne propose pas de système de cache physique, comme Arlo avec son Arlo Essential , qui est à même de rassurer les utilisateurs soucieux de la protection de leur vie privée.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Google propose dans l'emballage un kit complet de visserie pour installer la caméra dans le coin d'une pièce et couvrir l'intégralité de la surface d'une pièce ou le couloir d'entrée de votre maison.

Au dos, on retrouve le haut-parleur pour converser avec les personnes passant dans le champ de la caméra.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Une charnière entre la caméra et le pied permet également de l'orienter pour obtenir le meilleur angle de surveillance possible selon vos besoins.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Modèle filaire oblige, le câble USB-A de la Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) est directement intégré à l'appareil, sans possibilité de le retirer pour la transporter par exemple. Google propose dans la boîte un adaptateur secteur rond, caractéristique de la marque.

Mise en marche : Google Home vous prend par la main pour une installation en quelques minutes

Après avoir mis en place votre Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) et l'avoir branchée au courant, il est indispensable de télécharger sur votre smartphone l'application gratuite Google Home.


Le logiciel est le hub de tous les appareils domotiques du groupe américain, mais aussi d'accessoires tiers. Celui-ci peut vous être utile pour par exemple pour contrôler vos ampoules connectées Philips Hue ou encore votre aspirateur robot , s'il est compatible avec l'écosystème Google.


La procédure est archiclassique et consiste à appairer la caméra à l'application, grâce au QR Code glissé dans la boîte de l'appareil, de la connecter au réseau Wi-Fi de la maison (2,4 ou 5 GHz), puis de spécifier la pièce dans laquelle se trouve l'appareil.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Google Home demandera ensuite les diverses autorisations pour accéder au micro de votre smartphone et vous proposera un retour vidéo afin de vérifier que l'appareil fonctionne correctement.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Ensuite, Google Home vous permettra de configurer les différentes fonctionnalités logicielles proposées par la Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) comme les routines « Chez moi/Absent », l'activation automatique de la caméra, ainsi que les options présentes dans l'abonnement Nest Aware. Nous reviendrons sur l'ensemble des solutions un peu plus loin.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Nous avons beaucoup apprécié cette procédure de mise en marche d'une simplicité confondante et accessible à tous les publics. Chaque panneau est parfaitement traduit et très clair dans ses explications, et l'installation de l'appareil s'effectue de manière très fluide, en quelques minutes seulement.

Qualité vidéo : une image passable, de jour comme de nuit

La Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) propose un capteur de 2 mégapixels pour une résolution d'image 1080p. Dans les réglages de l'appareil, il est possible de sélectionner la qualité du flux vidéo, « Max. » ou « Élevé », et c'est ce premier réglage que nous avons sélectionné lors de notre utilisation.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Avant même de parler de l'image en elle-même, un petit mot rapide sur la connexion entre la Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) et le smartphone. Il ne faut pas plus de deux secondes pour accéder au flux vidéo. Et ce, que vous soyez connecté à un routeur Wi-Fi ou au réseau mobile de votre opérateur, ce qui est un excellent score comparé à certains cadors du secteur.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic

On ne s'attendait pas à une qualité d'image transcendante et la Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) confirme d'emblée notre a priori. De jour, l'image reste exploitable pour surveiller ce qu'il se passe dans son intérieur, mais elle est également très bruitée et fade. On pourra sans mal reconnaître un visage ou encore son animal de compagnie, mais pas bien plus.


L'objectif possède un angle de vision de 133°, avec un effet fish-eye plutôt très prononcé qui déforme les contours de l'extrémité de l'image. Google a fait le choix d'un capteur tout à fait standard pour des questions de coût et n'a pas cherché à travailler davantage le rendu vidéo proposé par son composant.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic

En soirée, quand la lumière est plus tamisée, le capteur ne s'en sort pas trop mal non plus, si l'on prend toujours en compte le prix de l'appareil. Cependant, on perd en détail et en netteté très rapidement.

De nuit, la Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) bascule automatiquement en mode infrarouge et offre une image aussi moyenne et peu détaillée. Une qualité qui reste suffisante pour permettre de reconnaître un visage si la personne se trouve dans les 1,5 m autour de la caméra.

Test Google Nest Camera Intérieur

Qualité audio : un micro surprenant de qualité

On s'attendait en activant le micro proposé par la Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) à ne pas être ébloui plus que de raison par sa qualité d'enregistrement, mais surprise, il s'en sort plutôt bien.

Dans un environnement calme, le composant est à même de restituer clairement les voix, mais aussi l'environnement sonore proche avec quelques bruits très faibles pourtant présents lors de nos écoutes.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic
© Mathieu Grumiaux pour Clubic

La Google Nest Cam propose également un haut-parleur intégré afin de discuter avec un proche présent dans votre domicile ou à un livreur à la porte de votre maison. Il suffit, dans la fenêtre de diffusion en direct de votre caméra, de cliquer sur l'icône du micro pour lancer ce mode de conversation.

Là encore, nous sommes bluffés par la qualité de l'appareil, qui présente un son puissant et clair permettant une excellente compréhension de la part de vos interlocuteurs.

Fonctionnalités : l'expertise logicielle de Google fait mouche

Si sur un plan purement matériel la Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) ne fait pas d'étincelles, c'est sur la partie software que Google se distingue de ses concurrents grâce à plusieurs fonctionnalités très intéressantes et bien pensées.

On pense tout d'abord à la reconnaissance de visage. Cette option, désactivée par défaut, permet de limiter les alertes en identifiant les différents membres de la famille ou les amis proches.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Le procédé est diaboliquement efficace et il a suffi d'un passage rapide devant la caméra pour que Google Home nous propose un visage à nommer. Ensuite, à chaque passage, la caméra pourra vous notifier de la présence de cet individu en indiquant son nom dans l'alerte envoyée à votre smartphone.

La reconnaissance ne s'arrête pas là et Google propose également une identification automatique des objets et des véhicules, dans le cas où votre caméra donne vers l'extérieur, grâce à son procédé déjà très avancé de reconnaissance d'images. La Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) peut également vous alerter au moindre mouvement dans son champ de vision.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic

La détection d'une personne ou d'un mouvement ne prend qu'une seconde à peine avant que l'alerte ne soit envoyée vers votre smartphone. Google Home peut afficher des notifications interactives avec un rapide clip qui montre l'évènement enregistré dans l'alerte, sans avoir besoin d'entrer dans l'application pour y accéder.

La Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) permet également de créer une ou plusieurs zones de surveillance afin de fixer l'attention de l'appareil sur une seule partie de la maison, comme la porte d'entrée par exemple.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Il est possible d'activer et de désactiver la Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) automatiquement à l'aide des routines « Chez Moi/Absent ». Pour ce faire, l'application Google Home a besoin de connaître votre position GPS en permanence, via votre smartphone. Une fois éloigné de votre logement, le logiciel enverra un signal à la caméra pour la sortir de veille et débuter la surveillance.

On regrette seulement que Google n'ait pas pensé aux utilisateurs soucieux de leur vie privée ne souhaitant pas être suivis continuellement par ses services. Des options de plages horaires auraient été un excellent compromis entre praticité et confidentialité, afin de créer des routines en fonction de ses allées et venues. En l'état ces routines Chez moi/Absent sont pratiques, mais au prix d'un fil à la patte permanent.


Cette caméra offre également trois heures d'enregistrement vidéo gratuites des évènements sur les serveurs de Google. Le géant de la recherche en ligne précise dans sa communication que les fichiers transmis sont chiffrés lors de leur envoi pour éviter que les images ne soient accessibles par un tiers.


On retrouve l'accès à ses images depuis l'écran d'accueil à gauche. Google propose une vue sous forme de timeline qui permet de revenir en arrière à un moment précis de la journée.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Google Home tient également un journal d'évènements, donnant accès aux moments précis où la caméra s'est déclenchée. Si des visages familiers ont été détectés, ils sont indiqués dans le titre de chaque clip.

Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic
Test Google Nest Camera Intérieur © Mathieu Grumiaux pour Clubic

Une bonne caméra de surveillance va désormais de pair avec une formule d'abonnement et Google ne fait pas exception avec Nest Aware. Ce programme propose deux abonnements : l'un à 5 euros/mois qui propose 30 jours d'enregistrement des évènements sur le Cloud de l'entreprise, et l'autre, Nest Aware Plus, à 10 euros/mois qui propose 60 jours d'évènements, mais également 10 jours d'enregistrement complet, 24 h/24 pour les plus attentifs à leur sécurité.

Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) : l'avis de Clubic

À moins de 100 euros, la Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) n'est pas la meilleure caméra de surveillance disponible sur le marché et ne cherche finalement jamais à l'être.

En s'adressant au grand public via ce modèle d'entrée de gamme, Google préfère insister sur ses forces, à savoir sa maîtrise logicielle, plutôt que sur la qualité de son matériel.

La Google Nest Cam (Intérieur – Filaire) ne manque pas d'attraits, malgré un capteur vidéo très moyen, et saura satisfaire les utilisateurs souhaitant une solution fiable et abordable pour la surveillance d'une partie de leur logement. C'est finalement tout ce qu'on demandait d'un appareil vendu à ce prix.

Google Nest Cam (Intérieur – Filaire)

7

Avec cette deuxième génération de sa Google Nest Cam, le moteur de recherche réussit son pari d'une caméra certes moyenne, mais fonctionnelle et très intelligente. Dommage que l'entreprise n'ait pas cherché à suivre la tendance initiée par ses compétiteurs et fait peu d'efforts sur le volet du respect de la vie privée.

Cette œuvre est pour vous si

  • Un design tout en simplicité
  • Installation facile
  • Qualité audio
  • Des fonctionnalités bien pensées et puissantes
  • Interface logicielle intuitive

Cette œuvre n'est pas pour vous si

  • Une caméra 2 mégapixels très limitée
  • Des formules d'abonnement un peu chères
  • Des manques quant à la confidentialité de l'utilisateur

Fabrication 8

Qualité d'image de jour 7

Qualité d'image de nuit 6

Qualité audio 7

Fonctionnalités 8

Logiciel 8

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
tux.le.vrai
Après les enceintes connectées, qui sont en fait surtout des micros connectés 24/24 365/365,<br /> voici la caméra pour ne plus rien manquer de vos intérieurs !<br /> voilà déjà les mises en gardes concernant la vie privée selon que choisir et la cnil<br /> quechoisir.org<br /> Enceintes connectées – Ce que vous devez savoir sur Google Home, Echo,…<br /> Avec la Google Home, lancée en août 2017, Google a inauguré le marché des enceintes intelligentes en France. Amazon et Apple ont suivi en juin 2018 avec leurs modèles Echo et HomePod. Ces enceintes…<br /> LEFIGARO – 12 Oct 17<br /> L'enceinte connectée Google Home Mini espionnait ses utilisateurs<br /> Google est contraint de revoir sa nouvelle enceinte qui souffre d'un bug lui permettant d'espionner ses propriétaires. Un journaliste a ainsi été enregistré durant plusieurs jours à son insu.<br /> …<br /> Les exemples ne manquent pas.<br /> On me dit que cela ne sera pas le cas pour les caméras.<br /> Ah super, je suis soulagé !<br /> Edit : ah bah non, on ne me le dit pas :<br /> "On pense tout d’abord à la reconnaissance de visage. Cette option, désactivée par défaut, permet de limiter les alertes en identifiant les différents membres de la famille ou les amis proches.<br /> Le procédé est diaboliquement efficace et il a suffi d’un passage rapide devant la caméra pour que Google Home nous propose un visage à nommer. Ensuite, à chaque passage, la caméra pourra vous notifier de la présence de cet individu en indiquant son nom dans l’alerte envoyée à votre smartphone.<br /> La reconnaissance ne s’arrête pas là et Google propose également une identification automatique des objets et des véhicules, dans le cas où votre caméra donne vers l’extérieur,<br /> On regrette seulement que Google n’ait pas pensé aux utilisateurs soucieux de leur vie privée ne souhaitant pas être suivis continuellement par ses services."
Jean66
Avec la reconnaissance faciale qu’utilise les agences fédéraux américaines , ils ont sûrement déjà accès aux caméras chez les gens du monde entier grâce au GAFAM.<br /> Fl
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

iRobot : les aspirateurs robots Roomba épargneront dorénavant votre sapin de Noël
Et si on reprenait goût au ménage ? Une sélection d’aspirateurs intelligents Dreame en promotion
Sans crier gare, Amazon dévoile 4 nouveaux interrupteurs connectés
TP-Link enrichit sa section maison connectée Tapo avec 4 nouveaux produits
Leroy Merlin lance, trois ans après l'application, une petite box baptisée Enki Connect
BotenaGo : le nouveau malware qui s'attaque aux routeurs et aux objets connectés
Les enceintes Amazon Echo vont détecter notre présence à la maison
Les produits Alexa et Eero d'Amazon incluront le support de Thread et Matter
La caméra connectée Blink Mini est plus abordable que jamais
Amazon Alexa fête ses 3 ans en France : les chiffres fous d'une success story
Haut de page