Tout savoir sur Luna, le nouveau service de Cloud gaming d'Amazon

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
26 mai 2021 à 20h45
18
Luna Amazon

Après plusieurs mois de rumeurs, Amazon s'est enfin décidée à présenter son service de Cloud gaming. La marque américaine compte proposer une offre avec un tarif plutôt agressif.

Voici un aperçu du contenu auquel nous aurons accès à son déploiement.

Amazon Luna

Un nouvel acteur débarque dans le domaine du Cloud gaming.

Après Sony et son PlayStation Now, Google avec Stadia ainsi que Microsoft via Project xCloud, place à Luna, la plateforme du géant de la vente en ligne Amazon. La multinationale dirigée par Jeff Bezos s'apprête donc à faire son entrée fracassante sur ce marché devenu extrêmement concurrentiel. Pour appâter les joueurs, Amazon a détaillé les contours de son offre. Hélas, aucune date de sortie n'a été communiquée.

Nous avons donc appris que Luna sera disponible sur PC, Mac, Fire TV, iPhone et iPad. Les utilisateurs Android seront servis quelque temps après la sortie. Durant la période d'accès anticipé, le service sera facturé à hauteur de 5,99$/mois. Un même compte sera utilisable sur deux appareils simultanément.

Une manette et des jeux

Luna manette

Amazon a également promis que plus de 100 jeux seront proposés au lancement avec des titres comme Control, Abzu, Resident Evil 7: Biohazard, Bloodstained ou encore A Plague Tale: Innocence. Certains softs seront jouables en 4K / 60 fps. Le catalogue se complétera au fil des mois et Ubisoft sera l'un des partenaires majeurs de Luna. Les dernières nouveautés de l'éditeur français (Assassin's Creed Valhalla, Far Cry 6...) seront donc de la partie.

Une manette a également été spécialement créée pour l'occasion. Doté d'Alexa, le périphérique sera vendu à 49,99$. Enfin, Twitch sera directement intégré à l'expérience Luna puisque les joueurs pourront consulter divers streams. Enfin, depuis Twitch, il sera même possible de lancer un jeu instantanément. Tout cela sera rendu possible via AWS (pour Amazon Web Services), la plateforme de Cloud computing de la marque.

Qu'en pense-t-on chez Clubic ?

Décidément, impossible d'échapper aux services de Cloud gaming cette année. Si la sortie de Luna en France n'a pas encore été confirmée, il sera intéressant de voir ce que le géant Amazon a concocté pour attirer les joueurs. Et la concurrence étant rude, la firme américaine va devoir cravacher pour se faire une place au soleil.

Même pour une grosse multinationale, le succès est loin d'être garanti. Google en sait quelque chose avec Stadia…

Source : The Verge

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
18
14
bmustang
du beau blabla pour le moment, attendons de voir ce que ça vaut ?
Pronimo
Le cloud gaming c’est bien parceque ca t’evite de payer une machine de guerre mais je préfèrerais payer un abonnement style a la game pass ou le jeu est installer en local une seule foi. Ca pollue moins aussi de bande passante (mais ca l’écologie tout le monde s’en fou!).
Catstom
Pourquoi ce genre de plateformes ne mettent jamais des jeux de sport, course ou simulation dans leurs catalogues???
zeebix
Et la machine utile pour faire tourner les jeux elle consomme pas ?
SamDesBois
Pourquoi ne jamais citer Geforce now ?
Pronimo
Tu ne joue pas toute la journée a ce que je sache. Apres sa dépend aussi du hardware mais le GPU et CPU sont en général sous-sollicité. Quand tu stream en faite, tu va télécharger continuellement (xcloud selon certain dires c’est presque 2go par heure!). Cumulé a des centaines de milliers de joueurs qui font chauffer continuellement les data centers. Un jeu tu le télécharge 1 fois, quelques heures de jeu par jours et c’est bon (bon on exclu les geeks qui passent 15h/jours devants le PC mais en mode éco ) Bref ca brule des gigas pour rien en faite car le cache doit être inexistant: du gâchis! Bon tu me dira, c’est pire pour les fermes de minages de bitcoin ou netflix etc ^^
Halsh
Sur le Game Pass + xCloud il y a pas mal de choix : PES, Forza, Dirt, F1 et quelques autres
zeebix
Faut voir avec des data centers en contre partie il doit être possible d’optimiser la consommation en fonction des besoins.<br /> Je serai curieux de savoir si il existe des études comparatives sur le sujets.
ar-s
Je m’y intéresserai de loin en 2021 si la fibre arrive… Et encore…
marc6310
Non pas tout le monde et le «cloud gaming» est un service parmi tellement d’autres absurdités inutiles et contre écologique dans un monde qui se meurt déjà. Donc continues dans cette voie
marc6310
Je crois que tu devrais te renseigner sur l’infrastructure nécessaire pour mettre en œuvre ce genre de services bullshit. C’est comme comparer la pollution générée pour la production et l’usage d’un vélo avec un paquebot de croisière concernant la mobilité
TofVW
Et surtout, pourquoi citer Stadia?
artigne
Je pense que cela dépend de sa consommation de jeux. Personnellement j’achète 2 ou 3 jeux par an, parce que j’aime les jeux long et immersif. Aucun intérêt de payer un abo mensuel, de se mettre du lag. En plus je préfère les avoir sur mon PC en local. Donc le cloud gaming, ou l’art de nous rajouter encore un abo, pas pour moi.
dante0891
A voir ce que ça vaut.<br /> Le Gamepass de Microsoft est sympa sauf qu’il faut le PC qui va avec.<br /> Du coup si le stream de jeu permet de jouer avec un ordinateur basique, pourquoi pas.<br /> Ca pourrais cartonner Beaucoup de joueur (hors PC) achètent et revendent lorsqu’ils ont finis.<br /> J’achète mes jeux en majoritairement en boite mais vu que je n’ai pas un budget extensible, une alternative de ce type est pas mal pour pouvoir toucher à des jeux dont je n’ai pas spécialement envie d’acheter.
dante0891
Sauf qu’il te faut un PC à la hauteur du jeu que tu télécharges.<br /> Au moins avec le stream, tu devrais normalement pouvoir utiliser un PC basique.
Wen84
«&nbsp;Le Gamepass de Microsoft est sympa sauf qu’il faut le PC qui va avec.&nbsp;» =&gt; PC, console ou Android (en cloud gaming)
cloomcloom
Clubic cite Stadia car c’est exactement la même chose:<br /> Manette connectée en wifi<br /> Passage d’un device à l’autre sans problème (sais pas si GFN fait ça)<br /> Il faut que le jeux soit sur la plateforme pour pouvoir y jouer, donc c’est une nouvelle plateforme apparemment et non pas du cloud computing sur lequel on fait du gaming (Shadow, GFN)<br /> En plus sur la pub c’est pas clair si ça sera un «&nbsp;Netflix&nbsp;» ou un «&nbsp;Stadia&nbsp;», ça dit bien:<br /> unlimited hours of play<br /> growing library<br /> C’est toujours flou, aura-t-on les 50 jeux jouables au départ ou il y aura-t-il 50 jeux disponibles, donc qu’on peut acheter comme sur Stadia.<br /> Et ça c’est pour l’abonnement Luna+, que pourra-t-on faire avec Luna? Est-ce que ça sera comme Stadia: tu peux acheter un jeu au prix fort et y jouer, sans payer de console, de manette etc.<br /> Donc il aurait été plutôt maladroid de ne pas comparer ce service à Stadia.<br /> De toute façon il va y avoir de la mise à jour sur les comparatifs des services de Cloud Gaming
cloomcloom
Justement @marc6310, pourquoi nous pointes-tu pas vers une étude sérieuse de la comparaison des consommations locales vs Cloud gaming.<br /> Au premier instinct on a envie de dire que le Cloud gaming est bien plus polluant mais il faut aussi voir qu’il se base sur du materiel et une infrastructure déjà existante, on a pas déployé Internet et les datacenter pour le Cloud Gaming
TofVW
C’était juste un petit troll, parce que bon, Stadia est moquée par tout le monde, et à raison. <br /> Cela dit, si Luna adopte le même modèle, ça va suivre le même chemin: Par contre, s’ils calquent le modèle économique sur le Game Pass, là ça peut marcher.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers articles

Financez vos achats informatiques grâce à cet outil ultra pratique !
Remplacer Soyouz, une tâche incroyablement difficile
Pourquoi la capsule habitée Starliner n'est-elle toujours pas en service ?
Comment accéder simplement au Darkweb ?
Créer un site Web : combien ça coûte ?
Maintenant qu'Artemis I a décollé, découvrez sa mission !
À la découverte des missions sur la station spatiale chinoise
De Twitter à Mastodon : tout comprendre sur le réseau social décentralisé
Accessibilité des smartphones : un défi de taille pour les géants Google et Apple
Avec Friendship 7, John Glenn devient le premier Américain en orbite
Haut de page