Chaud ! Candidate démocrate à la Maison-Blanche, Elizabeth Warren veut "briser" les GAFA

Alexandre Boero Contributeur
12 mars 2019 à 11h10
0
Elisabeth Warren
Kelly Bell / Shutterstock.com

La sénatrice démocrate de 69 ans, qui participe à la course à la présidence américaine de 2020, veut empêcher les mastodontes du numérique de vendre leurs produits sur leurs propres plateformes.

Sénatrice dans le Massachusetts et Vice-présidente du groupe démocrate de la chambre haute du Congrès américain, Elizabeth Warren est une spécialiste des questions économiques, elle qui fut Conseillère spéciale au secrétaire du Trésor des USA sous la présidence Obama. Ancienne professeur de droit, elle milite depuis des années en faveur de la régulation des marchés financiers. Aujourd'hui, elle s'attaque aux Gafa, qu'elle veut démanteler.

Les entreprises qui génèrent plus de 25 milliards de dollars par an concernées


Dans les sondages, Elizabeth Warren est encore derrière ses concurrents Joe Biden et Bernie Sanders, avec 7 % des suffrages selon les dernières estimations de Morning Consult. Cependant, elle s'illustre de plus en plus dans cette primaire présidentielle du Parti démocrate.

La native d'Oklahoma City accuse les géants que sont Google, Facebook, Apple et Amazon d'utiliser leurs propres ressources pour établir un marché à leur guise de façon à éteindre la concurrence. Ainsi, elle souhaite que toutes les entreprises présentes sur un marché, en bourse ou en ligne, dont le chiffre d'affaires annuel dépasse les 25 milliards de dollars, soient désignées comme étant des « utilitaires de plateformes ».

Les géants du numérique perdraient la double casquette


En somme, Elizabeth Warren veut interdire aux sociétés concernées d'utiliser leurs plateformes pour y vendre leurs produits. Cela signifie qu'un géant comme Amazon ne pourrait plus proposer de produits Amazon Basics sur sa Marketplace, que Google ne pourrait plus faire figurer son enceinte Home, ses lunettes Glass et ses autres produits dans Google Search, ou qu'Apple ne pourrait plus distribuer ses propres applications sur l'App Store.

Les géants du numérique ne pourraient donc plus jouir de leur double casquette. Si un tel projet venait un jour à être adopté, il constituerait de loin l'argument répressif le plus puissant de la politique américaine antitrust.

Une amende dissuasive de 5 % sur le CA annuel proposée par Warren


Pour dissuader les éventuels réfractaires violant ces exigences, Warren voudraient faire « payer une amende de 5 % du chiffre d'affaires annuel ». De quoi faire de sérieux dégâts... Pour cela, la sénatrice souhaite que les régulateurs fédéraux, les procureurs et les usagers ou entreprises lésés bénéficient d'un droit à poursuivre toute entreprise qui enfreindrait la réglementation.

Elizabeth Warren veut que les plus petites entreprises puissent vendre leurs produits sur Amazon sans redouter que le géant du e-commerce ne les dirige vers la faillite, que Google ne rétrograde plus ses concurrents dans Google Search, et que Facebook soit totalement dissocié de WhatsApp et Instagram. « Nous pouvons y arriver. Nous pouvons faire de grands changements structurels. Mais il va falloir un mouvement populaire, et ça commence maintenant », lance la sénatrice.

Modifié le 12/03/2019 à 11h24
14 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top