Alibaba se détourne de Hong Kong et se lancerait en bourse à New York

Par Ludwig Gallet
le 25 septembre 2013
 0
Le spécialiste chinois du e-commerce Alibaba aurait décidé d'entrer en bourse à New York, après avoir un temps privilégié la place de Hong Kong, fait savoir le Wall Street Journal. Le lancement pourrait avoir lieu au premier trimestre 2014.

0118000006479044-photo-alibaba-logo.jpg
L'entrée en bourse du spécialiste chinois du commerce en ligne se précise. Et si les premières rumeurs évoquaient une introduction à la bourse de Hong Kong, c'est finalement vers New York que la firme trouverait son salut, à en croire une information publiée ce mercredi par le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier.

La priorité semblait pourtant logiquement portée vers Hong Kong, puisque l'une des entités du groupe y est d'ores et déjà cotée. Cela aurait pu permettre à ses associés de garder un certain contrôle sur la composition de son conseil d'administration, y compris après l'introduction en bourse, fait savoir le journal. En effet, ces derniers auraient alors choisi la majorité du conseil d'administration, avant de le soumettre au vote des actionnaires.

Le quotidien américain affirme que la société y a finalement renoncé, faute d'accord. La firme se serait d'ores et déjà tournée vers des avocats spécialisés new yorkais, en vue d'un lancement envisagé au premier trimestre 2014. Alibaba pourrait prochainement faire appel aux services d'une banque pour préparer son introduction, comme le fait Twitter actuellement avec Goldman Sachs.

Ce revirement sera forcément dommageable pour la bourse de Hong Kong, qui aurait pu accueillir l'une des plus grandes introductions en bourse pour une valeur Internet de l'histoire. Sa valorisation est en effet évaluée à environ 70 milliards de dollars, certes en deçà du record absolu de Facebook (104 milliards de dollars), mais bien plus que celle estimée dans le cas de Twitter, d'environ 10 milliards de dollars.

Ce mercredi, le Wall Street Journal relatait également le rachat par Alibaba du service de stockage en ligne Kanbox, similaire à celui proposé par le géant Dropbox. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé. Il avait auparavant acquis une participation dans le service de microblogging chinois Weibo ainsi que dans le fournisseur de services de cartographie AutoNavi Holdings.

De quoi acter encore un peu plus son positionnement horizontal, après avoir créé son propre système d'exploitation, et investi dans la télévision connectée. Alibaba cherche désormais à bâtir un écosystème aussi complet et diversifié que possible.

À lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Auchan, Carrefour, Casino... les tests de magasins 100% automatiques se multiplient
Notre sélection des meilleurs films et séries à voir en avril sur Netflix et Amazon
Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
scroll top