Alibaba se détourne de Hong Kong et se lancerait en bourse à New York

Ludwig Gallet
25 septembre 2013 à 16h51
0
Le spécialiste chinois du e-commerce Alibaba aurait décidé d'entrer en bourse à New York, après avoir un temps privilégié la place de Hong Kong, fait savoir le Wall Street Journal. Le lancement pourrait avoir lieu au premier trimestre 2014.

0118000006479044-photo-alibaba-logo.jpg
L'entrée en bourse du spécialiste chinois du commerce en ligne se précise. Et si les premières rumeurs évoquaient une introduction à la bourse de Hong Kong, c'est finalement vers New York que la firme trouverait son salut, à en croire une information publiée ce mercredi par le Wall Street Journal, citant des sources proches du dossier.

La priorité semblait pourtant logiquement portée vers Hong Kong, puisque l'une des entités du groupe y est d'ores et déjà cotée. Cela aurait pu permettre à ses associés de garder un certain contrôle sur la composition de son conseil d'administration, y compris après l'introduction en bourse, fait savoir le journal. En effet, ces derniers auraient alors choisi la majorité du conseil d'administration, avant de le soumettre au vote des actionnaires.

Le quotidien américain affirme que la société y a finalement renoncé, faute d'accord. La firme se serait d'ores et déjà tournée vers des avocats spécialisés new yorkais, en vue d'un lancement envisagé au premier trimestre 2014. Alibaba pourrait prochainement faire appel aux services d'une banque pour préparer son introduction, comme le fait Twitter actuellement avec Goldman Sachs.

Ce revirement sera forcément dommageable pour la bourse de Hong Kong, qui aurait pu accueillir l'une des plus grandes introductions en bourse pour une valeur Internet de l'histoire. Sa valorisation est en effet évaluée à environ 70 milliards de dollars, certes en deçà du record absolu de Facebook (104 milliards de dollars), mais bien plus que celle estimée dans le cas de Twitter, d'environ 10 milliards de dollars.

Ce mercredi, le Wall Street Journal relatait également le rachat par Alibaba du service de stockage en ligne Kanbox, similaire à celui proposé par le géant Dropbox. Le montant de la transaction n'a pas été dévoilé. Il avait auparavant acquis une participation dans le service de microblogging chinois Weibo ainsi que dans le fournisseur de services de cartographie AutoNavi Holdings.

De quoi acter encore un peu plus son positionnement horizontal, après avoir créé son propre système d'exploitation, et investi dans la télévision connectée. Alibaba cherche désormais à bâtir un écosystème aussi complet et diversifié que possible.

À lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top