Alibaba : une entrée en bourse pour mieux se défaire de Yahoo?

01 juin 2018 à 15h36
0
Le chinois Alibaba, spécialisé dans le commerce en ligne, envisage très sérieusement une entrée en bourse en vue de nouvelles acquisitions. L'opération permettrait en prime de se défaire en partie de la participation de Yahoo.

0104000005178452-photo-yahoo-alibaba-logo.jpg
Fraîchement nommé à la tête du groupe Alibaba, Jonathan Lu ne manque pas de projets pour l'avenir du géant chinois du commerce en ligne. Pour sa première interview dans son nouveau costume, accordée au China Daily, le jeune PDG a évoqué une éventuelle entrée en bourse du groupe.

« Nous sommes prêts, et nous pouvons mener à bien notre introduction n'importe quand » a-t-il avancé. L'opération viserait à réaliser de nouvelles acquisitions, notamment sur le mobile, que le groupe considère comme un segment porteur. Rappelons que ce dernier dispose d'ores et déjà de son propre système d'exploitation mobile, Aliyun OS, chargé de promouvoir les services du groupe en intégrant notamment son système de paiement propriétaire ainsi que les sites de ventes maison.

Les modalités d'une telle introduction, en particulier sa date, demeurent à ce jour inconnues. Les places boursières de Hong Kong et New-York semblent les plus à même d'accueillir le titre, avec une préférence pour la première, puisque la filiale Alibaba.com y est déjà cotée.

L'opération pourrait permettre au groupe de lever 15 milliards de dollars auprès des investisseurs, estiment les analystes. Un confortable matelas en vue d'acquérir des sociétés porteuses sur le segment mobile. Un marché au potentiel unique, puisque la Chine dispose du plus grand nombre d'utilisateurs mobiles au monde.

Alibaba pourrait ainsi intégrer le cercle très fermé des plus grosses ouvertures de capital de l'ère internet. L'opération pourrait même le positionner au niveau de l'introduction record de Facebook. Les prévisions évoquent en effet une valorisation comprise entre 60 et 100 milliards de dollars. Rappelons que Facebook, au moment de son introduction, était quant à lui valorisé à 104 milliards de dollars, avant que le titre ne s'effondre. Une erreur que le chinois ne souhaiterait surtout pas reproduire.

En réalité, Alibaba trouverait un autre intérêt à ne pas miser sur une fourchette d'introduction trop élevée. Forbes évoque ainsi une possible volonté d'écarter en partie Yahoo, qui détient à ce jour 24% du capital de la société. En cas d'introduction en bourse, Alibaba aurait alors mécaniquement la possibilité de réduire immédiatement de moitié cette participation, en rachetant les parts de la firme américaine, selon un prix partiellement indexé sur la valorisation boursière. Plus celle-ci sera élevée, plus la somme due à Yahoo sera alors élevée.

Un sacré dilemme, puisqu'une sous-évaluation de la fourchette d'introduction conduirait également à une levée de fonds moins importante qu'escompté.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Google fermera Latitude le 9 août prochain
Dropbox dépasse le stockage de fichiers et devient une plateforme
Portrait : Netatmo veut réinventer les objets du quotidien
SFR conteste le calendrier de l'attribution des fréquences 4G
Après Ubisoft et Nintendo, Konami victime d'une fuite de données
SanDisk lance la microSD de 64 Go
Auchan Télécom s'apprêterait à raccrocher
GeForce GTX : Splinter Cell Blacklist en bundle chez Nvidia
PocketBook Mini : une liseuse de 5 pouces à prix plancher
Microsoft a déposé 3 265 plaintes pour contrefaçon en un an
Haut de page