Dell M3800 : le test du concurrent du MacBook Pro

le 13 mai 2014 à 18h30
0
Dans le domaine des ordinateurs portables, la tendance est à la finesse. Après avoir atteint les PC pour joueurs comme les Aorus X7 et Razer Blade 14, c'est aujourd'hui un autre type de machine qui subit une cure d'amaigrissement. Le Dell M3800 est en effet une station de travail, dont la cible est avant tout professionnelle.

Dell M3800
07356501-photo-bon.jpg
Bon

0019000007355575-photo-plus.jpg
Les
PLUS
:

  • Très véloce

  • Écran de qualité / définition

  • Finesse / design soigné
  • 0019000007355577-photo-moins.jpg
    Les
    MOINS
    :

  • Autonomie trop faible

  • Dalle tactile brillante

  • Prix / garantie de 1 an seulement




  • Par ses dimensions, son design, les consommateurs qu'elle vise et son prix, cette machine se rapproche évidemment d'un MacBook Pro Retina, qui ne se retrouve plus seul sur ce créneau.

    Note : Pour ce test, nous innovons avec un format épuré qui fait la part belle à la vidéo. Dans cette dernière, vous retrouverez les points forts et les points faibles du Dell M3800, ainsi que notre avis sur ce produit. N'hésitez pas à commenter ce premier essai, avec toute la bienveillance que vous ne manquerez pas d'avoir, évidemment.

    Dell M3800, notre vidéo-test





    Les composants



    0096000006889640-photo-haswell-mobile.jpg
    Ce M3800 est doté d'une dalle IGZO de 15,6 pouces affichant sur 3200 x 1800 pixels pour une résolution de 235 ppp, soit mieux que les 220 ppp du MacBook Pro Retina. Côté design, les deux machines sont similaires : 18 mm d'épaisseur et 2 kg sur la balance. Malgré sa finesse, le M3800 abrite un processeur Intel Core i7-4702MQ, ainsi qu'une puce graphique dédiée Nvidia Quadro K1100M associée à 2 Go de mémoire GDDR5, qui l'ouvre à certains usages professionnels et lui vaut le nom de station de travail.

    Le stockage, enfin, peut-être confié à un disque dur de 1 To ou à un SSD d'une capacité maximale de 512 Go, selon les versions.

    Les performances



    Voici un tableau qui compare les performances du Dell M3800 avec une autre machine orientée pour le marché de l'entreprise, à savoir la Surface Pro 2 de Microsoft.

    07367839-photo-performances-dell-m3800.jpg

    Autres mesures
     Dell M3800Surface Pro 2
    Températures repos / charge45 / 75°C40 / 77°C
    Consommation repos / charge13,6 / 59,2 W6,8 / 28,5 W
    Nuisances sonores33,5 / 38,8 dB(A)33,5 / 39,3 dB(A)
    Autonomie3h355h13


    Notre avis



    00C8000006153230-photo-dell-precision-m3800.jpg
    Le Dell M3800 est un savant mélange de finesse, de légèreté et d'élégance d'une part, et de puissance d'autre part. L'alchimie est presque parfaite, et cette machine est séduisante à de multiples points de vue.

    Elle souffre toutefois d'un écran brillant dont on se demande pourquoi il est tactile, et surtout d'une autonomie trop juste pour la rendre véritablement mobile. La compacité a pour inconvénient d'imposer une batterie d'une capacité un peu faible. Pour le professionnel qui quitte son bureau pour emporter la machine en salle de réunion, ce sera suffisant. Mais pour utiliser ce M3800 dans le train, ça risque d'être compliqué...

    Finalement, on en vient à se demander pourquoi une telle finesse pour un produit qui n'est pas réellement nomade. Une finesse que l'on paie au prix fort, évidemment. Le Dell M3800 est une très belle station de travail, point. Est-ce suffisant pour justifier les 1 800 euros demandés pour la version présentée ? Probablement pas.

    Ultrabook : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !



    Modifié le 20/09/2018 à 14h16
    Mots-clés : Ultrabook
    Cet article vous a intéressé ?
    Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

    Les dernières actualités

    Suite aux protestations meurtrières, l’Indonésie ralentit Facebook, Whatsapp et Instagram
    Ouya : la console stoppée pour de bon le 25 juin
    Free va supprimer une partie de son offre mobile
    Alpha Two : des infos dévoilées sur le taxi volant autonome d'Airbus
    Jeff Bezos refuse de répondre à la lettre publique pour le climat de ses employés
    L'éditeur de Firewatch lance Playdate, sa console de jeux indé de poche
    La dégringolade continue : Panasonic aussi lâche Huawei
    Atari : voici le joystick et la manette de la console néo-rétro Atari VCS
    HP Omen lance sa gamme de périphériques gaming
    Epic Games bloque les comptes d'utilisateurs ayant acheté trop de jeux pendant les soldes
    scroll top