Intel intègre son "Element" dans les NUC Ghost Canyon

Nathan Le Gohlisse Contributeur
24 octobre 2019 à 12h05
0
RnSqMfbmyw4jogBzdGHJL9-650-80.jpg
© KoolShare

Associer un processeur, de la mémoire vive et du stockage sur une seule carte raccordable en PCIe à une carte mère, c'est le concept d'Intel avec « The Element ». Présentée début octobre, la drôle d'idée des bleus n'est visiblement pas qu'un concept voué à rester lettre morte. On apprend en effet que le module est utilisé sur le NUC Ghost Canyon, également signé Intel.

The Element pourrait avoir de l'avenir, notamment sur Mini-PC. Démonté cette semaine par un utilisateur des forums chinois KoolShare, le NUC Ghost Canyon d'Intel abrite en son sein l'intrigant module présenté à Londres le 7 octobre dernier. Ce dernier semble entre temps avoir été renommé « NUC Compute Element ». Un blase plus descriptif pour cette carte dual slot PCIe, qui vise avant tout à proposer un NUC facile à upgrader.

Ghost Canyon démonté, décortiqué et détaillé

Au-delà du module CPU/RAM/stockage qu'il embarque, le prochain NUC d'Intel suit à la lettre la doctrine de cette gamme de produits. Le PC est ultra compact (238 x 216 x 96 mm), sérieusement conçu et convenablement ventilé. Pour ce faire, Intel mise sur des grilles en guise de panneaux gauche et droit. Ces dernières laisseront passer l'air frais nécessaire aux composants et un petit ventilateur de 80 mm, placé sur le dessus du boîtier, sera chargé d'extraire l'air chaud.

W63NWhnhVtfdXihEW5Fba6-650-80.jpg
© KoolShare

Désossé et exhibé dans son plus simple appareil sur les forums de KoolShare, le NUC dévoile son alimentation 500 Watts. De marque FSP, elle est fixée dans le fond du boîtier. Une carte est placée au-dessus de cette alimentation, indique Tom's Hardware US, elle recèle deux slots PCIe 3.0 x16, un slot PCIe 3.0 x4 et un emplacement M.2 22110, disposant de son propre dissipateur.

Le premier slot PCIe 3.0 x16 est sans surprise réservé au module The Element, tandis que le second est laissé vacant. Il permet d'accueillir une carte graphique dédiée que l'utilisateur final pourra rajouter à ses frais. Il faudra en revanche se tourner vers un modèle compact n'occupant pas plus de deux slots et ne dépassant pas les seuil des 20,23 cm de long.


eMGefC5deCyFr3rjMPmJr6-650-80.jpg
© KoolShare

Core i5, i7 ou i9 au choix... mais en basse consommation

Le reste du NUC se résume pour l'essentiel au module The Element. Ce dernier est décliné en plusieurs versions suivant le modèle de NUC choisi. Il peut ainsi arborer un Core i9-9980HK, un Core i7-9750H ou plus modestement un Core i5-9300H. Trois processeurs à basse consommation (que l'on retrouve par exemple sur de nombreux laptops gaming), dont le TDP est fixé à 45 Watts.

Pour en savoir plus, il convient de démonter le module d'Intel. Trois coups de tourne-vis plus loin, The Element nous présente ses entrailles : on y découvre sans étonnement particulier un système de dissipation proche de ceux utilisés sur ordinateurs portables.

Le processeur est refroidi par un dissipateur passif en cuivre, et un petit ventilateur de laptop ajouté en plus s'activera pour évacuer le surplus de chaleur du CPU.

owrP8FaAQvGigMc7rgvLwZ-650-80.jpg
© KoolShare

Comme évoqué plus haut, The Element embarque la RAM, mais il faut la rajouter soi-même via deux slots SO-DIMM DDR4. Le module peut supporter jusqu'à 64 Go de DDR4-2400 ou un maximum de 32 Go en DDR4-2666. Pour le stockage, même idée, Intel met à disposition un port M.2 2280 et un port M.2 22110. Au total ce fameux NUC 9 Extreme (alias « Ghost Canyon ») peut donc compter sur trois SSD différents : deux à l'intérieur du module The Element et un troisième à l'extérieur, raccordé à la carte présentée plus haut. Les configurations RAID 0 et RAID 1 sont par ailleurs prises en charge.


À noter que The Element s'occupe aussi du volet connectique, du moins en partie, avec quatre ports USB 3.1 Gen 2 Type A, et deux ports Thunderbolt 3. Une sortie HDMI 2.0a est par ailleurs gérée par les Core de neuvième génération intégrés sur le module, grâce à leur iGPU Intel UHD 630.

Un NUC dont on ignore encore le prix officiel

En matière de connectique, toujours, la façade du NUC arbore un lecteur de cartes SD, deux ports USB 3.1 Gen 2 Type A et un combo micro/casque Jack 3,5 mm.

jeQKsLyHufCRzAHx8JeCFg-650-80.jpg
© KoolShare

Côté connectivité, The Element propose deux ports Gigabit Ethernet (l'un basé sur le contrôleur i219-LM, précise Tom's Hardware US, l'autre propulsé par le contrôleur i219-AT). Wi-Fi 802.11ax et Bluetooth 5 sont aussi de la partie grâce à la puce Intel Wifi 6 AX200.


Si l'on connaît désormais intimement le nouveau NUC Ghost Canyon d'Intel, une question reste en suspens : celle du prix. L'appareil devrait, selon les dernières fuites, arriver sur le marché l'année prochaine à un tarif pour l'heure inconnu, avec trois ans de garantie limitée en prime.

Source : Tom's Hardware
6 réponses
4 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le MIT met au point un outil de captation du CO2 plus efficace et moins cher
Une Tesla Model S dépasse le million de kilomètres
L'ancien salarié d'une auto-école condamné pour un avis négatif posté sur Google+
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
La Volkswagen e-up! 2.0 électrique affiche ses prix en France
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top