Changement climatique : d'ici 2100, une plage de sable sur deux pourrait être rayée de la carte

03 mars 2020 à 17h59
49
plage-sable.jpg
© Pixabay

La revue scientifique Nature Climate Change a publié une étude sur les conséquences de l'élévation du niveau de la mer. Elles modifieront purement et simplement le visage de la planète tel qu'on le connaît aujourd'hui.

Le monde subit depuis plusieurs années les premiers effets du changement climatique. Fonte des neiges, saisons qui n'en sont plus, records de chaleur, sécheresse, tempêtes de plus en plus régulières... Nature Climate Change a publié une étude, le 2 mars 2020, dans laquelle il est dit que la moitié des plages de sable disparaîtront de la surface de la Terre d'ici la fin du 21e siècle. En cause ? Le changement climatique justement, et l'une de ses nombreuses conséquences ravageuses : la hausse du niveau des océans.


132 000 kilomètres de côte pourraient disparaître

À l'instar des passionnés de ski, contraints de monter de plus en plus haut sur les pistes pour trouver de la poudreuse, les habitués des plages au sable fin n'échapperont pas au changement climatique. Et comme on peut le lire dans l'étude de la revue scientifique britannique, même en cas d'efforts considérables, ce qui sous-entend une forte réduction des émissions de gaz à effet de serre, il ne sera pas possible d'inverser la tendance, mais seulement de la limiter à la disparition d'un tiers des littoraux sablonneux.

Les plages de sable occupent plus d'un tiers des littoraux de la planète. On les retrouve surtout dans des régions très peuplées. Ce qui rend la menace encore plus forte, celle-ci étant due à la hausse du niveau des mers, mais pas que. Les tempêtes, qui menacent le bâti et les vies humaines, ainsi que les nouvelles constructions qui poussent en bord des littoraux, sont autant d'effets néfastes quant à l'avenir des plages de sable.

Si le pire des scénarios se produit, soit la disparition de la moitié des plages de sable, ce sont 132 000 kilomètres de côte qui seront effacés. Si en revanche l'humanité parvient à limiter le réchauffement climatique à 3°C, 95 000 km « seulement » disparaîtront. Certains experts estiment que le niveau des océans pourrait grimper de 50 à 84 cm d'ici 2100, selon les prévisions.


Des conséquences bien au-delà de la simple menace sur le tourisme

La potentielle disparition des plages de sable aura des conséquences directes et très importantes sur l'activité touristique, que ce soit pour les clubs de vacances ou les localités. Mais Michalas Vousdoukas, qui a dirigé l'étude et est connu pour ses travaux au Centre commun de recherche de Commission européenne, prévient que les conséquences ne toucheront pas que le tourisme. « Les plages de sable offrent souvent le premier mécanisme de protection contre des tempêtes et des inondations et sans elles, les impacts des événements climatiques extrêmes seront probablement plus forts ». Selon lui, le monde doit se préparer aux différentes éventualités.

Avec environ 15 000 kilomètres de plages de sable potentiellement rayés de la carte d'ici huit décennies, l'Australie pourrait être le pays le plus sévèrement touché par le changement climatique. Suivraient le Canada, le Chili et les États-Unis. D'autres grands pays comme la Russie, le Brésil, la Chine, l'Argentine, l'Inde ou le Mexique sont aussi sur la liste des pays sensibles.

Source : Nature Climate Change
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
49
31
oximini
Fichtre ! Plus de nouvelle saison de Koh Lanta en 2100 !
r4z8rt
Encore un article de plus qui n’a rien à voir avec la Tech et qui agrémente le catastrophisme. Vous feriez mieux de vous concentrer sur votre coeur de métier ou de nous proposer des articles sur comment réduire notre impact sur la planéte et le climat sur un ton positif!<br /> D’ailleurs qu’est ce que vous faites vous (clubic) pour réduire votre impact?
oudiny
Dingue … déjà que les anciens des années 70 - 80 se fichaient de l’état de la planète qu’ils allaient nous laisser 30 ou 40 ans plus tard … alors en 2100 c’est clair que ça va pas en affoler plus d’un surtout pour quelques bouts de plages et autres bicoques dessus !
TKH
En 1988 dans le Canberra Times des experts gouvernementaux tiraient la sonnette d’alarme et les programmes environnementaux des Nations unies : dans 30 ans les maldives vont disparaître. On est 2020 j’ai pas l’impression qu’elles soient sous l’eau
nirgal76
Moins de plage de sable, moins de touristes qui se déplacent, parfait pour la planète. Les clubs de vacances ont vampirisés et abîmés les côtes.<br /> Bon concernant l’article, c’est une succession de potentiels, probablement, potentiellement, pourrait etc…Comment faire la une avec…rien
MisterGTO
Oui c’est vrai, tout va bien, tu peux continuer à garder la tête dans le sable
AlexLex14
Rubrique Sciences : https://www.clubic.com/mag/sciences/<br /> Catégories de cette rubrique : Énergie, Santé, Espace, Environnement etc.<br /> Clubic propose un panel de contenus bien plus large que tu ne l’imagines l’ami <br /> Après, libre à toi de ne pas consulter les contenus qui ne t’intéressent pas, et lire ceux qui correspondent plus à tes intérêts.<br /> Je suis un grand fana de sport, pourtant des rubriques comme l’escrime, le golf ou le combat ne m’intéresse pas plus que ça sur L’Équipe, donc j’en zappe les contenus, tout simplement pour me concentrer sur ceux qui m’attirent (football, tennis, auto-moto, basket etc.).<br /> Bonne soirée
jedi1973
eh ben avaec tout ce qu’on nous annonce de mauvais d’ici 2100, je pense que le sable fin des plages sera le dernier de nos soucis !!!
jedi1973
Attention Clubic quand meme, ne devenez pas un site de theories en faisant des articles au conditionnel !!! il y a deja assez de pseudo site pro rechauffement climatique et madame soleil !!!
GRITI
Est-ce que cela peut avoir un impact sur la quantité de silicium pour fabriquer les wafers?
c_planet
Ces scientifiques assoiffés de subsides sont une vraie plaie.<br /> Évolution des traits de côtes depuis le réchauffement holocénique : http://tenalpc.free.fr/08/img-2-small480.jpg<br /> … et depuis 1700 : http://tenalpc.free.fr/08/img-8-small480.jpg
Maga83
Y’a du sable à la pelle… sur Mars.
GRITI
Ca y est…il est repartit…
nirgal76
Y’aura plus de sable
dvaid
Le sable disparaît tout simplement dans la construction béton qui ne peut pas utiliser le sable des déserts trop fin et trop rond pour obtenir les caractéristiques mécaniques nécessaires a la construction.<br /> On pompe le sable au large et qq décennies plus tard, c’est le sable des côtes qui comble le prélèvement en glissant lentement mais inexorablement.<br /> La monté des eaux est bien plus faible que prédit, malgré l explosion de production de CO2 : 20 cm en 30 ans. Certains prédisaient 1m00 en 50 ans.<br /> Commençons par construire en bois pour stocker le CO2 et arrêter de consommer le sable qui devient une « terre rare ».
jvachez
Sauf que le réchauffaument climatique est un canular mondial pour justifier des taxes et faire vendre. Greenpeace qui pourtant aurait tout intérêt à y faire croire l’explique : https://lesobservateurs.ch/2019/03/23/meme-le-fondateur-de-greenpeace-denonce-lescroquerie-du-climat/
Mrpolnar
Vous savez que ce site est parodique genre le gorafi ?
Blues_Blanche
Si la mer monte ou descend la plage se formera là où elle sera donc le titre est infondé
cirdan
Ton commentaire aussi est un canular. Heureusement, il n’est pas mondial mais juste local.
illuminati
« Changement climatique : d’ici 2100, une plage de sable sur deux POURRAIT être rayée de la carte. »<br /> POURRAIT… pourquoi n’utilisent-ils jamais l’affirmatif?
Peter_Vilmen
J’arrive pas à comprendre la direction des commentaires, oui, le réchauffement climatique est problématique et est une cause majeure vu qu’il pourrait y avoir un emballement une fois certains seuils franchis, et surtout c’est pas nous en France qui allont le plus souffrir, mais les pays pauvres qui n’ont profité que d’un chouya de ce que les émissions produisent. Un peu d’éthique s.v.p. ?<br /> Et les scientifiques utilisent le conditonnel d’abord parce que leurs modèles ne sont pas parfait, mais surtout parce que le futur est difficilement prévisible. Ca n’empêche pas qu’ils ont probablement raison à la vue des connaissances scientifiques d’aujourd’hui.
Peter_Vilmen
Dans le pire des cas on mobilisera la population, on videra l’océan avec des seaux et puis c’est tout.
Popoulo
Tous ces « scientifiques » y vont de leur théorie à 2 balles. Le pire dans tout cela, ce n’est pas le fait que des revues racontent de la kake, c’est que les médias en tout genre reprennent ces théories de paluchage pour les afficher à la vue de tous, comme une douce propagande, et cela est dérangeant comme le disait avant Jdupons.<br /> Votre article, si on veut le consulter, c’est 8$99… mdr…<br /> Enfin, même en prenant une référence au hasard, comme celle de Luijendijk, étude de 2018, le gars parlent d’une avancée des eaux sur les plages de 0.5m/an en citant toutefois une érosion naturelle (!). Ses analyses ne font nullement référence (à moins d’avoir mal vu) au projet Topex/Poseidon qui lui, si mes souvenirs sont exacts, parlait de moins de 2mm par an. Pas perdu de temps à consulter les autres références.<br /> Concernant l’évolution des températures, je vous renvoie au GISS, toujours de la NASA.
Popoulo
parce que ce ne sont que des théories à 2 balles…
Jack_Pangolin
Euh… non, absolument pas. Je ne sais pas où tu as trouvé ça.<br /> Edit: pardon, je répondais à @Polnar jean qui prétendait que « les observateurs » était un site parodique.
Thoach
Tremblez pauvres fous ! Nous n’aurons bientôt plus Paris-Plage !<br /> En attendant, merci les climato-réalistes de nous proposer des analyses de scientifiques qui nous expliquent calmement la situation. En substance, les journalistes font du « cherry-pickle » concernant le climat (et bien d’autres choses !) et ne sélectionnent que les études les plus alarmistes. Car évidemment, ce qui fait peur fait vendre ! https://www.climato-realistes.fr/elevation-niveau-mer-surestimee-selon-une-etude-nature/
Popoulo
J’étais déjà tombé sur le lien que tu as mis dans ton com. A savoir que les valeurs de la Nasa étaient encore moins alarmistes.
vbond007
Ce qui me convient dans clubic, c’est la présentation de différents sujets, sur différents thèmes, dont certains seulement sont approfondis. Cela me permet de faire une sorte de veille sur ces différents thèmes et si un m’intéresse plus que d’autres je peux aller sur d’autres sites pour approfondir.<br /> Donc que Clubic aborde toute sorte de sujets est plutôt intéressant et je les remercie pour cela.<br /> Si, comme le dit AlexLex14 un sujet ne m’intéresse pas, je le zappe. Pas la peine de critiquer à ce niveau là.<br /> Cela dit… (faut bien que je joue mon râleur quand même :p) que Clubic fasse du sensationnel avec des titres douteux juste pour qu’on clique m’énerve un tantinet, tout comme la non relecture des articles que vous écrivez (car des fois on se dit vraiment que pour qu’il y ait autant de coquilles, c’est qu’il n’y a pas eu de relecture).<br /> Vous n’avez pas besoin de ça Clubic, vous savez faire de bons articles, donc offrez nous le meilleur de vous-même
MisterGTO
jdupons:<br /> on commence à en avoir soupé des prédictions d’apocalypse, moi aussi je peux en faire, chaque matin en me rasant…<br /> Sauf que visiblement tu as zéro formation en climatologie donc les hypothèses du café du commerce en étant persuadé d’avoir raison envers l’écrasante majorité des scientifiques qui travaillent dessus et qui ont accès à toutes les données que le commun des mortels ne possède pas, on s’en tape totalement
Jack_Pangolin
Et sauf que la climatologie n’est pas tout à fait une science comme les autres, car elle ne respecte pas le commandement épistémologique de reproductibilité de ses théories.<br /> C’est même quelque chose de fondamental que tout le monde doit comprendre, ne serait-ce que par respect pour la théorie scientifique globale que des générations de chercheurs ont travaillé à établir depuis des siècles et des siècles en suant eau et sang.<br /> Et ça constitue une raison suffisante pour remettre en question les prédictions des climatologues.<br /> Une autre raison étant l’étude des évolutions géo-climatiques ayant eu lieu sur les 200 derniers millions d’années.
Popoulo
Pourquoi dénigrer JDupons ? Parce qu’il a eu le grand malheur de donner son ressenti sur ce genre d’article ?<br /> Cependant, Jack Pangolin remet les pendules à l’heure en expliquant comment cette science fonctionne, ce que beaucoup n’ont toujours pas compris.
srochain
Ce concept de reproductibilité n’est pas une exigence de la science mais de celles qui le permettent. Les phénomènes naturelles qui se produisent à une autre échelle que celle de notre milieu de vie ne sont pas reproductibles. Nous ne savons pas reproduire l’explosion d’une supernovæ, par exemple, alors ce phénomène ne peut pas être étudié par les astrophysiciens ?
Jack_Pangolin
Dire que c’est une exigence des sciences qui le permettent, c’est un peu une tautologie, non ?<br /> Je ne dis pas que ça invalide forcément les conclusions de cette pratique qu’est la climatologie, mais que ça autorise à en douter. La climatologie est une science qu’on pourrait qualifier de « faible » à cet égard.<br /> Et contrairement à ce que tu dis, la reproductibilité est au coeur de la pensée scientifique. Toutes les sciences cherchent à reproduire les conditions de leurs théories afin de les mettre à l’épreuve. Ce n’est pas pour rien. C’est au coeur même de la pensée scientifique afin de s’assurer que les conclusions seront inattaquables dans le cadre de la théorie testée.<br /> L’astrophysique peut aussi être considérée comme une science faible, car elle s’appuie massivement sur la modélisation pour palier l’impossibilité de reproduire les phénomènes qu’elle étudie, et ce même si elle s’appuie en partie sur des sciences solides, comme la physique des particules (qui elle peut être considérée comme une vraie science. cf. les accélérateurs de particules etc…)
pemmore
Imagine la plage de st jean de monts qui ne disparait pas mais recule d’un km ainsi que la plage des demoiselles, le front de mer qui s’effondre qu’on doit démolir et la Vendée d’avant les années 50 qui retrouve toute sa beauté, je dirais justement vive le changement climatique une espèce de monstre qui remet les pendules à l’heure.
pemmore
ben il y en a qui ont déjà disparu, mais pas de façon naturelle, car il y a des coins ou il y avait une plage; des rochers, on y a addossé une rue puis des maisons (hlm), la mer rongeant les rochers risquant de détruire route et maisons on a remplacé la plage par du béton et d’énormes cailloux, si on avait laissé faire la nature, en rongeant la roche, la mer aurait déplacé la plage et le sable par les courants marins aurait avancé d’autres zônes de plage.
pemmore
hé ben chez moi (enfin la maison familiale dont je suis proprio de 7/36èmes) petit il y avait une plage à 150m tellement petite qu’elle nous servait de dépotoir, ben à force de bouffer le schiste elle fait bien 500m de long sur 200m de large et fait le bonheur de plein de monde.<br /> Donc merci le changement climatique en pays de la loire.
CGN
Bonjour,<br /> Le sujet intéresse des gens et doit être diffusé auprès de tous pour sensibiliser toute population. Et plutôt que de blâmer, il vaut mieux encourager.<br /> Bonne journée.
Thoach
La climatologie n’a rien d’une science sérieuse. Peut-on appeler ça science d’ailleurs ? C’est plutôt du « journalisme climatique ». J’en sais quelque chose, j’en ai fait pendant deux ans.<br /> Par ailleurs, heureusement que la majorité (de scientifiques) ne fait pas la vérité. Si on peut parler de majorité d’ailleurs… La part des climato-sceptiques est bien plus importante qu’on veut bien nous le faire croire, et comptant dans ses rangs des grosses pointures venant de la science dure.<br /> L’Histoire de la climatologie est bien plus intéressante que la climatologie elle-même car elle met en perspective des intérêts et des opportunités très flagrants, nés de la chute du communiste et de l’apparition du néo-marxisme dont les têtes pensantes cherchaient une nouvelle justification pour l’instauration d’un Super-État mondial et centralisé. L’alarmiste climatique est la meilleure idée qu’ils aient eu pour convaincre les peuples d’abandonner leurs libertés et leurs particularités.
c_planet
Ça fait longtemps que j’ai une idée pour un blog, ça s’appelle KlimAMOULOX, ça consiste simplement à lister les titres de news sur le climat. On adapte le jingle " « Kli Ma Kli, … Ma Kli Ma … KlimAMOULOX ! » et voilà, y a plus qu’à se poiler.
Jack_Pangolin
Il FAUT le faire.
Pasqualini
Il existe dans le Pas-de-Calais un village « Saint Josse sur mer ».<br /> La mer est aujourd’hui à plusieurs kilomètres. Jusqu’en l’an 700 environ le village était au bord de la mer.<br /> Faut-il rappeler qu’il y a 8000 ans il y avait de l’eau au Sahara ?<br /> La nature n’a pas besoin de l’homme pour modifier les environnements.
Furax
Dès qu’il y a un article sur le climat j’adore venir y lire les commentaires où tout le monde a raison.<br /> J’adore les articles données pour prouver quelque chose comme « Les Observateurs », qui débute son article avec la mauvaise photo de Patrick Moore.<br /> Et chacun d’apporter « sa » preuve comme quoi le réchauffement climatique existe/n’existe pas avec des cas hyper concrets et géographiquement limités (et qui ne veulent donc rien dire).<br /> Pasqualini&gt; L’exemple du Sahara est excellent. La nature n’a pas besoin de l’homme pour modifier les environnements… Certes, mais ça n’invalide pas du tout que l’homme ne puisse pas lui aussi le modifier non?<br /> Archie Kramer&gt; Je bosse dans la climatologie depuis quelques années et visiblement je ne suis pas comme vous, qui vous définissez vous-même comme « journalisme climatique ».<br /> Bref, le climat visiblement c’est comme le foot: tout le monde a raison sur comment il fallait faire, et comment il faut faire… mais personne ne se bouge le c** pour le faire réellement.<br /> Continuez pour la plupart, ça m’amuse!
Jack_Pangolin
Pas la peine d’être acerbe. C’est ce qu’on appelle un débat citoyen. Chose de plus en plus difficile à tenir en cette époque du no-alternative conquérant, j’admets.<br /> J’ai expliqué en quoi selon moi on avait le DROIT de remettre les conclusions de la climatologie en question.<br /> Ensuite je pense que beaucoup ici réagissent à la surenchère catastrophiste distillée par les média sur le sujet du changement climatique.<br /> La paléo-climatologie nous apprend au contraire que les réchauffements ont toujours été bénéfiques pour la vie terrestre, à l’échelle du globe.<br /> Elle nous apprend qu’il y a eu des époques où le CO2 était considérablement plus élevé qu’aujourd’hui et où la vie était pourtant foisonnante (et je parle d’époques « récentes », similaires à la nôtre, d’il y a moins de 100 millions d’années)<br /> Elle nous apprend qu’il y a 20 000 ans les océans étaient 140m plus bas qu’aujourd’hui et qu’ils ont atteint leur niveau « actuel » en quelques milliers d’années, à un rythme supérieur à la montée actuelle. Observez à ce sujet, sur une carte du globe un minimum détaillée, le profil du plateau continental. C’est vertigineux et émouvant, et ça en dit long sur la vitesse de la montée des eaux à cette époque.<br /> La conclusion de tout cela c’est que tout a toujours changé, et parfois très vite, qu’au regard du passé les réchauffements sont bénéfiques, et que le catastrophisme actuel est sans pertinence (ce qui ne veut pas dire qu’on n’a pas le droit de se préparer au changement)
Rumpelstiltskin
Un hiver sans neige , on y croit au canular…
pemmore
Il y a tout de même une autre chose qu’on oublie concernant les plages en cause les idioties des hommes, les grandes rivières ou fleuves sauvages avaient d’énormes crues qui transportaient à la mer des quantités invraisemblables d’alluvions vers la mer, ensuite le sable était transporté par les marées d’ou des plages fantastiques et immenses comme La Baule, puis sont venus les barrages de montagne qui ont totalement détruit le biotope, saumons, anguilles , disparition des grèves en réduisant les inondations, je parle pour la Loire qui fut le plus beau fleuve de France, mais je suppose que pour la Garonne ou le Rhône ça doit être pareil, pour le nil aussi et tous les grands fleuves du monde.
pemmore
c’est vrai que j’habite sur le reste d’une falaise avec des coquillages et des champs de sable en bas du village, 200 km de la mer et 180m d’altitude.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Renault dévoile un concept-car électrique modulable, capable de passer de 40 à 90 kWh
Bon plan Microsoft : profitez de prix cassés sur toute la gamme Surface
L'offre immanquable Cdiscount sur le Huawei P Smart 64 Go
Let's Encrypt célèbre son milliardième certificat !
La version anniversaire du premier Halo débarque dans la Master Chief Collection sur PC
Jeep lance un vélo électrique en pré-commande. Son prix : 5 300 euros
Fortnite : les prochains tournois officiels repoussés (et le coronavirus n'est pas en cause)
Le jeu vidéo le plus vendu en France en 2019 est...
L'excellent Honor 20 Pro à un prix jamais vu depuis son lancement
Ryzen 5 : le prix du processeur Ryzen 5 3600X continue de chuter
Haut de page