Le Parlement de l'UE veut définitivement mettre fin aux plastiques jetables dès 2021

Alexandre Boero Contributeur
31 mars 2019 à 10h20
0
Plastique et océan

Les députés européens ont approuvé mercredi la législation visant à interdire la vente de plastiques jetables, la collecte des bouteilles et le renforcement de la réglementation pour les pollueurs.

Les plastiques jetables seront bientôt définitivement interdits au sein de l'Union européenne, après que le Parlement a approuvé à une large majorité (560 voix pour, 35 contre et 28 abstentions) le 27 mars l'accord conclu avec les ministres de la zone au sujet d'une toute nouvelle législation mettant fin à la vente de produits encore utilisés au quotidien.

De nombreuses « familles » de produits en plastique seront interdites

Les eurodéputés ont dressé la liste des produits qui seront interdits dans l'Union européenne à partir de 2021. On y retrouve les pailles en plastique, reines des fast-foods, mais aussi les couverts dits « à usage unique » comme les fourchettes, couteaux, cuillères et baguettes, les assiettes en plastique, les cotons-tiges en plastique, les tiges de ballons en plastique, les plastiques oxodégradables, les récipients pour aliments et gobelets en polystyrène expansé.

Les États membres vont devoir par ailleurs satisfaire à l'objectif fixé par le Parlement de collecte de 90 % pour les bouteilles en plastique d'ici 2029. L'institution demande aussi à ce que la composition des bouteilles en plastique contienne 25 % de contenu recyclé d'ici 2025, puis 30 % d'ici 2030.

80 % des déchets marins sont composés de plastique

L'Union européenne a également souhaité renforcer la réglementation autour du principe de « pollueur payeur », qui vise notamment l'industrie du tabac, avec l'introduction de la responsabilité élargie des producteurs. L'impact environnemental négatif des cigarettes contenant des filtres en plastique jetées dans la rue fera l'objet d'un étiquetage obligatoire, tout comme d'autres produits comme les gobelets en plastique, les serviettes hygiéniques et les lingettes humides. S'agissant des engins de pêche, l'UE souhaite que les fabricants, et non les pêcheurs, supportent les coûts de collecte des filets égarés en mer.

Aujourd'hui, plus de 80 % des déchets marins sont composés de plastique, selon la Commission européenne. Les dispositions réglementaires approuvées par l'UE concernent 70 % de l'ensemble des déchets marins qui s'accumulent aussi bien sur les plages que dans les mers et océans à une vitesse de décomposition lente, et de nombreuses espèces marines touchées et menacées par le comportement laxiste des hommes.

« Cette législation permettra de réduire la facture des dégâts environnementaux de 22 milliards d'euros, soit le coût de la pollution aux plastiques en Europe jusqu'en 2030 », a déclaré Frédérique Ries, eurodéputée belge en charge du dossier.

Modifié le 31/03/2019 à 11h03
17 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top