Un drone aquatique a été mis au point pour récolter la pollution marine

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
22 août 2018 à 13h23
6
watershark

Développé par la société néerlandaise Ran Marine, le Waste Shark est un drone aquatique ayant pour mission de récupérer les déchets qui polluent les lacs et océans.
Doté d'une autonomie de 16 heures, le WasteShark dispose d'une mission double : d'une part collecter les déchets qui croisent sa route, de l'autre monitorer les eaux dans lesquelles il navigue.


Le Wall-e de l'océan

À l'image du personnage de Pixar, conçu pour nettoyer la Terre de ses déchets, le WasteShark est missionné, lui, pour dépolluer les océans.

Entièrement piloté à distance, ce drone de 1,56 mètre de long est capable d'avaler 200 litres de plastique, algues et tout autre déchet qui viendrait flotter à la surface des cours d'eau sur lequel il est déployé.

Bardé de capteurs, WasteShark a également pour mission de monitorer les eaux. Profondeur, température, qualité de l'eau selon des critères de pH, conductivité, salinité... tout est fait pour pouvoir dresser un bilan exhaustif, tout en rendant un fier service à la faune marine.


80% des déchets sur les rivages sont composés de plastique

La pollution plastique commet des ravages. Non recyclé dans sa plus grande partie, il finit bien souvent sa course dans l'océan. Tant et si bien que 80% des déchets sur les rivages sont composés de plastique.

Un désastre écologique, qui commence à peine à faire réagir. Le Conseil de Paris vient de voter pour une disparition progressive des pailles en plastique dans la capitale.

À l'échelle nationale cette fois, le gouvernement vient d'annoncer la mise en place d'un bonus-malus sur les produits composés de plastique. La secrétaire d'État à la Transition Écologique et solidaire, Brune Poirson, mise sur une réduction jusqu'à 10% du prix des produits concernés, s'ils sont composés essentiellement de plastique recyclé.

À l'échelle individuelle, une prise de conscience est nécessaire pour éviter de transformer les océans en décharge à ciel ouvert. Raisonner sa consommation de plastique, d'une part, et miser sur des matériaux réutilisables ou, à minima, recyclables. Dans l'attente, on connaît désormais un petit robot marin qui ne risque pas d'être au chômage technique avant un petit moment.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
0
nicgrover
Encore un bon filon le plastique pour dépouiller les français car les produits vont augmenter.<br /> Ils ont de l’imagination quand il s’agit de vous plumer…
Rambo_z_a_Clown
C’est la première chose qui vous vient à l’esprit en voyant cela ?
c_planet
on en a ras le bol de tous ces articles paternalistes donneurs de leçons qui ne servent qu’à préparer le prochain tube de lubrifiant pour ton portefeuille. Sérieusement, c’est quoi ces phrases à la con “À l’échelle individuelle, une prise de conscience est nécessaire pour éviter de transformer les océans en décharge à ciel ouvert”, Tu connais bcp gens de ton entourage qui répandent directement et à longueur de journée leur déchets dans la nature, la rue, les ruisseaux, la mer ? non, donc si un grand nombre de mes/nos déchets sont actuellement dans la mer qui est responsable ? des sociétés, des fraudeurs, des associations type mafieuses ? donc si c’est si important au yeux des médias et des gouvernements, pourquoi on laisse faire et que l’on fait tous ces efforts pour convaincre des gens non fautifs qui n’ont le pouvoir de rien changer.
nirgal76
Si j’en juge parceque je vois sur les plages en fin de journée ou les boites de mcDo et autre bouteilles qui trainent le long de la route (jetées depuis leur bagnole, et j eparle pas des mégots jetés par la vitre), je pense que le citoyen lambda a effectivement sa part la dedans. Mais comme toujours, “c’est pas moi c’est les autres”.
lamourfou
Plastique = perturbateurs endocriniens = baisse QI = déchets
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

PUBG sortira officiellement sur Xbox One le 4 septembre
HTC VIVE : l'adaptateur sans fil ne coûtera
Stormdivers : encore un battle royale, oui, mais avec des superpouvoirs
La lampe de bureau LED TaoTronics à 22,49 euros avec le code D5KIHSTF
Uber ne paiera que 1,46 million d'euros d’impôts en France pour 2017
Tesla Model S : nous avons pris en main la voiture électrique de Tesla
Chargeurs universels : 10 ans après, Bruxelles s'énerve de ne rien voir venir
Au tour de Free de mettre au point son assistant connecté
MacBook Pro 2018 Core i9 : les performances décevantes proviendraient d'une grossière erreur d'Apple
Xiaomi lance Poco, sa marque de smartphones low-cost (et le 1er PocoPhone)
Haut de page