OS X 10.11, le test : El Capitan prend du galon

Alexandre Lenoir et Stéphane Ruscher
30 septembre 2015 à 18h10
0
Apple poursuit l'évolution de son système d'exploitation OS X et lance ce 30 septembre sa onzième déclinaison, OS X 10.11, baptisée El Capitan. Nous l'avons testé.

Comme Snow Leopard après Leopard, ou Mountain Lion après Lion ces dernières années, El Capitan est présenté comme une optimisation d'OS X 10.10 Yosemite, avant d'être une véritable version majeure du logiciel système du Mac. De nombreux bugs (résolus à force de mises à jour) ayant entaché le lancement de Yosemite, les utilisateurs d'OS X n'en attendaient pas moins. Au-delà, les changements sont notables, et si les améliorations portées sur l'interface - la fameuse expérience utilisateur comme disent les Anglo-Saxons - sont bien réelles, les ingénieurs d'Apple ont également travaillé sur ce qui se perçoit moins, à savoir l'efficacité, la performance et la sécurité. Partons à la découverte d'El Capitan !

Prérequis et installation



Les utilisateurs d'OS X ne seront pas surpris d'apprendre que, comme c'est désormais le cas depuis plusieurs années chez Apple, la mise à jour El Capitan est gratuite. A l'instar de Yosemite qui s'était mis dans le pas d'iOS 8, sa sortie suit d'une quinzaine de jours celle d'iOS 9. Pas de hasard à cela, les deux systèmes sont conçus pour fonctionner de concert, à travers le service en ligne iCloud.

Pour bénéficier de la mise à jour, deux conditions. La première, c'est de disposer d'un Mac compatible. Bonne nouvelle, le matériel prérequis pour El Capitan est le même que pour les précédents opus : un Mac à processeur Intel 64 bits, et au moins de 2 Go de RAM. Sont donc éligibles les iMac depuis mi 2007, les MacBook depuis fin 2008, les MacBook Pro depuis mi 2007, les MacBook Air depuis fin 2008, les Mac mini depuis début 2009 et les Mac Pro depuis début 2008. Dans la pratique, comptez qu'il vous faudra plutôt au moins 4 Go de mémoire vive. Certaines fonctions d'OS X (telles Handoff, AirDrop ou Continuité) ne seront 100 % opérationnelles qu'avec du matériel assez récent : comme pour Yosemite, la plupart des fonctionnalités nécessitent une prise en charge du Bluetooth 4.0. Le Mac App Store reste le seul moyen de distribution de la mise à jour, qui nécessite donc au minimum OS X 10.6.8.

08184946-photo-a-propos-de-ce-mac-el-capitan.jpg

Les toutes premières heures de disponibilité d'un OS provoquent généralement une surcharge importante de trafic sur les serveurs de la Pomme, aussi, ne vous y précipitez pas si vous devez réutiliser votre machine immédiatement : vous risqueriez de devoir interrompre le téléchargement. Une fois l'installeur récupéré, il est conseillé de réaliser une sauvegarde du contenu de son disque dur avant de démarrer l'installation. On n'est jamais - JAMAIS ! - trop prudent. Selon votre machine, comptez ensuite entre quelques dizaines de minutes et une heure pour procéder à l'installation de la mise à jour.

08184962-photo-installeur-1-el-capitan.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top