Affaire Facebook / Cambridge Analytica : et maintenant ?

02 mai 2018 à 17h35
0

Un premier trimestre réussi pour Facebook

Malgré le fait que le titre du réseau social ait accusé une perte de 6,8% peu après les révélations de l'affaire, Facebook publie des chiffres plutôt bons. Néanmoins, le scandale ayant éclaté à la mi-mars, les résultats n'ont que peu été affectés par les polémiques. Le deuxième trimestre sera certainement plus révélateur des conséquences financières du scandale.

Durant les mois de janvier à mars 2018, Facebook indique avoir gagné pas moins de 11,9 milliards de dollars, soit 4 milliards de plus qu'à la même période en 2017. Ces revenus proviennent principalement de la publicité qui a ramené 1,7 milliard de dollars à l'entreprise. En termes de bénéfice, l'entreprise rapporte un résultat de 5 milliards de dollars, soit deux de plus qu'au premier trimestre de 2017.

Pour ce qui est des utilisateurs actifs mensuels, ils sont au nombre de 2,2 milliards et 1,45 milliard d'utilisateurs actifs quotidiennement, soit 13% de plus que par rapport à l'an dernier.

Des frictions entre Facebook et l'Europe

Là où l'Europe a la réputation de réguler massivement les pratiques liées à la vie privée sur le web, les États-Unis peuvent parfois voir cela d'un mauvais œil car cela freinerait l'innovation et le business. Mais comme le disait le sénateur Dick Durbin, que peut-on abandonner « au nom de la connexion mondiale entre les gens » ?

Le 25 mai, la Réglementation générale sur la protection des données, ou RGPD entrera en vigueur dans l'Union européenne, obligeant les acteurs américains (et autres) à se conformer à la nouvelle loi.

Celle-ci englobe des principes tels que la finalité, la pertinence, la conservation et la sécurité des données ainsi que le droit des personnes. Si Facebook avait annoncé qu'il n'appliquerait pas un tel règlement hors de l'Europe, le réseau social est revenu sur ses dires en indiquant qu'il travaillait à un projet similaire. Si le format ne sera pas « exactement » similaire, les « mêmes contrôles et réglages » seront disponibles partout dans le monde.


instagram unsplash

©Luke van Zyl / Unsplash


Le réseau social a récemment augmenté ses dépenses de lobbying en Europe pour espérer lutter contre les fake news et le terrorisme. S'élevant désormais à 2,5 millions d'euros, le montant consacré au lobbying en Europe a doublé par rapport à l'année précédente.

Bien que Zuckerberg ne semble pas prêt à se présenter devant le Parlement européen malgré la demande de ce dernier, cette augmentation pourrait être une preuve de plus que Facebook souhaite éviter les potentiels risques de crises liées de près ou de loin à Cambridge Analytica.

Le montant total englobe les coûts tels que les salaires des 15 lobbyistes (pour 10 l'an dernier), les frais, les dépenses opérationnelles et les honoraires.

Des risques à long terme... vraiment ?

Alors que Facebook connaît sa plus grosse crise depuis sa création en 2014, le réseau social pourrait bien en subir les conséquences pendant une longue période.

Dans un premier temps, il est possible que la plateforme doive régler une amende record à la Federal Trade Commission (FTC), l'agence chargée de réguler les droits des utilisateurs. Une enquête est donc ouverte afin de savoir si le réseau social est en tort, auquel cas il devra régler une somme de plus de 40 000 dollars par infraction. Compte tenu du fait que le nombre officiel de comptes affectés est de 87 millions (pour l'instant !), le montant de l'amende pourrait être monstrueux.

Il est également possible que l'affaire bouleverse les marchés financiers englobant les entreprises de la tech. Si Facebook a vu son action en bourse dévisser, d'autres compagnies telles que Google ont été affectées.

Finalement, l'actuelle crise de confiance devra être rapidement calmée si Facebook veut conserver une relation stable avec ses utilisateurs. Alors que la défiance à l'égard des réseaux sociaux monte en puissance, ces derniers devront calmer le jeu s'ils veulent préserver leur hégémonie. Mark Zuckerberg semble l'avoir bien compris, qui s'est lancé dans une grande « opération séduction » dès ce mardi 1er mai lors de son intervention à la Facebook Developer Conference.
Modifié le 01/05/2019 à 14h44
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

L'Apple Watch Series 7 et la Samsung Galaxy Watch 4 pourraient contrôler la glycémie
Soldes 2ème démarque : pack Philips Hue Play en promo avec un code sur Rakuten
Soldes : le bracelet connecté Xiaomi Mi Band 4 encore moins cher !
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED déploie des outils officiels pour le support des mods
Test Chromecast avec Google TV : la nouvelle star du streaming multimédia ?
Soldes Fnac : le SSD externe Samsung T5 500 Go baisse son prix pour la 2ème démarque
B&You lance une super offre avec son forfait 200 GO à moins de 15€ 🔥
Soldes : une imprimante HP DeskJet 2721 encore moins chère chez Cdiscount
L'interface
Xbox Series X | S : le « meilleur lancement de l'histoire » de Microsoft et des profits en forte hausse
Haut de page