La folie des newsgroups

29 juin 2012 à 14h14
0
L'onde de choc provoquée par la fermeture de MegaUpload par le FBI au mois de janvier dernier a poussé sur le devant de la scène le réseau Usenet et ses newsgroups. Réservé jusqu'ici aux internautes aguerris, il se présente peu à peu au plus grand nombre comme une véritable alternative pour partager et télécharger des contenus sur le Web. Comment fonctionne-t-il ? Que faut-il pour y accéder ? Quels sont les meilleurs services ? Voici quelques éléments de réponse.

Historique


Mais c'est quoi au juste les newsgroups (groupes de discussion en français) et Usenet ? Créés il y a plus de trente ans (1979) par des étudiants de l'université de Caroline du Nord et de Duke, c'est un système d'échange de fichiers organisé autour de différents groupes de discussion hébergés sur Usenet, l'un des premiers réseaux informatiques de l'histoire. Basé sur le protocole NNTP (Network News Transfer Protocol), Usenet est vite devenu le plus important réseau informatique mondial et a permis aux étudiants et aux chercheurs du monde entier de débattre, d'échanger, de partager leurs connaissances et leur point de vue au travers de forums thématiques... bien avant la naissance d'Internet (ouvert au grand public en 1993).

Au fil des décennies, non seulement le système a perduré, mais il a également beaucoup évolué : le trafic du réseau Usenet passe désormais intégralement par Internet et une multitude de serveurs de newsgroups binaires permettant de partager toutes sortes de fichiers (musique, photos, programmes, jeux, vidéos, etc.) sont apparus.



0064000005206166-photo-vert-et-jaun.jpg
0064000005206164-photo-multi.jpg
0064000005206158-photo-bleu.jpg

0064000005206160-photo-bleu2.jpg
0064000005206162-photo-jaune.jpg
0064000005206168-photo-vert.jpg

Un réseau qui se mérite !


Pour les novices, comprendre et utiliser les newsgroups nécessite un certain laps de temps afin de pouvoir se familiariser avec leur mode de fonctionnement, leur code, leur vocabulaire... Même si certains services payants développent des outils de plus en plus simples à prendre en mains, les newsgroups demeurent relativement plus complexes à utiliser que les services de téléchargement direct HTTP (Megaupload, Rapidshare, etc.) ou de Peer-to-peer (Emule, Kazaa, BitTorrent, etc.). Mais soyons clairs, il n'y a pas mieux qu'Usenet pour dénicher des informations pointues sur toutes sortes de sujets, et télécharger des contenus de qualité, rapidement et en toute sécurité, à condition toutefois de débourser quelques euros par mois.

0258000005206170-photo-intro-07.jpg


Les avantages de Usenet


Surveillé par les radars de l'Hadopi, l'échange de fichiers par peer-to-peer est désormais largement assimilé à une activité dangereuse et illicite (alors que la technologie en elle-même n'a rien de répréhensible). Ce système non structuré et non sécurisé est basé sur le principe de partage de fichiers entre les internautes. Le téléchargement d'un fichier dépend donc de la vitesse de connexion des différentes sources, qui se révèle bien souvent médiocre. Sans compter l'énorme proportion de virus et de « fake » qui grouillent sur ce réseau d'échanges.

00C8000005206140-photo-logo-emule.jpg


Sur Usenet, le principe est différent : une personne envoie un fichier sur un serveur de newsgroups qui le transfère à son tour sur tous les autres serveurs du monde. Le fichier se retrouve alors à la disposition de tous les utilisateurs ayant un accès aux serveurs NNTP et ils peuvent le télécharger très rapidement, voire au maximum de leur connexion... sans le partager avec des tiers. De plus la richesse et la qualité (complétude dans le jargon Usenet) des contenus hébergés sur les serveurs Usenet n'a pas d'équivalent. Victime de son succès, il arrive néanmoins de plus en plus souvent de tomber sur des fichiers protégés par des mots de passe (voir illustration ci-dessous) : lorsque vous l'ouvrez, un message vous invite à vous rendre sur un site Web pour l'obtenir. Or, les fichiers binaires ne sont pas protégés par des mots de passe ! Inutile de vous rendre sur ces sites, car au mieux, c'est pour générer du trafic, au pire pour infecter votre machine.

01F4000005206152-photo-intro-09-v2.jpg


Que dit la loi ?


Télécharger illégalement des fichiers protégés par des droits d'auteurs demeure indéniablement répréhensible quel que soit le système utilisé. Pour garantir le respect du droit d'auteur, Hadopi en France et de nombreux autres organismes à l'étranger ont mis au point des systèmes de contrôles et de sanctions contre les internautes qui téléchargent des contenus illégaux. Depuis qu'Usenet permet d'échanger des fichiers binaires, il est devenu peu à peu le dernier refuge des contrevenants. Pour échapper aux systèmes de contrôle et protéger leurs clients, les services de newsgroups chiffrent les données qui transitent sur leurs serveurs. D'autres comme Giganews (le leader du marché) vont encore plus loin en proposant un VPN (Virtual Private Network). Résultat, non seulement on ne peut pas voir ce que vous téléchargez sur les newsgroups grâce au cryptage, mais en plus le système VPN brouille les pistes : il peut faire croire que tout ce que vous faites sur Internet se fait depuis les États-Unis en modifiant votre adresse IP, les protocoles, etc. Soulignons qu'il existe des VPN gratuits et fiables comme Freedom-IP.

0258000005206128-photo-intro-11.jpg


Comme Megaupload à son époque, la plupart des serveurs des services de newsgroups sont basés à l'étranger. Dans ce contexte, Hadopi ne peut pas faire grand-chose, si ce n'est se concentrer sur les réseaux P2P. Mais cette situation pourrait ne pas durer éternellement... Que votre connexion soit en SSL ou en VPN, voire les deux, cela n'empêche votre FAI de pouvoir voir le volume de données qui transitent pas votre compte. C'est le point faible : si les autorités demandent aux FAI un listing des clients qui téléchargent un gros volume de données par mois, elles peuvent en déduire qu'ils pratiquent des activités vraisemblablement illégales.

C'est rare, mais pour des volumes très importants, ils pourraient déclencher une enquête suivie d'une perquisition, par exemple. Autre scénario envisageable : les autorités pourraient finir par exiger des opérateurs qu'ils interdisent l'accès aux serveurs de newsgroups...
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top