Macron veut un outil de contrôle parental par défaut par appareil "utilisé par des enfants"

21 novembre 2021 à 13h00
12
Controle parental

Le gouvernement part en guerre contre le harcèlement scolaire et prend plusieurs mesures afin de mieux protéger les enfants en ligne.

Pour encadrer les usages numériques des plus jeunes plus efficacement, le gouvernement souhaite instaurer un contrôle parental par défaut sur tous les appareils utilisés par les enfants.

Vers un contrôle parental par défaut pour les appareils

« Face aux dangers du numérique, nous changerons la loi pour que le contrôle parental soit installé par défaut sur tous les smartphones, ordinateurs et tablettes utilisés par nos enfants », a déclaré le président Emmanuel Macron ce jeudi 18 novembre, en pleine journée de la lutte contre le harcèlement scolaire. Cette déclaration intervient quelques jours après le dépôt d’un projet de loi du député Bruno Studer, allant également dans ce sens.

L’article 1 y prévoit  « l’obligation pour les fabricants d’installer un système de contrôle parental et de proposer à l’utilisateur son activation lors de la première mise en service de l’appareil ». En d’autres termes, tous les produits connectés seraient concernés ; consoles de jeu, ordinateurs et appareils mobiles inclus. Le texte souhaite également harmoniser les différents outils et « garantir un même standard de qualité à tous les foyers » en imposant un même contenu. Le projet de loi pourrait être adopté par l’Assemblée Nationale au plus tôt fin février. 

Source : Twitter

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page

Sur le même sujet

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (12)

kast_or
Je suis pour à 100%. Il faut être un minimum technophile et informé pour aller chercher/installer une solution de contrôle parental. Le fait de proposer nativement cette fonction augmentera pour sûr leur utilisation.<br /> Oui je sais, c’est aux parents à surveiller l utilisation… Bla bla bla… Mais soyons réalistes, une bonne partie de la population laissent leur gosse freestyle sur le net, donc autant essayer de limiter la casse.
Philoctete
Qu’Orange commence déjà par permettre de changer ses DNS pour mettre un AdGuard Home sur son réseau ou bien changer le DNS propagé pour mettre un qui fait un filtrage à ce niveau (AdGuard, CloudFlare, etc.) et déjà ça serait un très bon début. Avec la Livebox 5, impossible de mettre son propre DNS, on est obligés d’utiliser celui d’Orange, qui ne filtre rien (et qui est menteur, soit dit en passant…)
Proutie66
Vas dire ça à Orange…
Jimmy_Cram
Qui sait qui est devant l’appareil ? Vous ? Moi ? lui ?<br /> personne ne le sait…<br /> Faites-en une analyse comme vous le voulez, vous ou Mr Le Président, personne ne peut savoir qui se trouve devant tel ou tel appareil. C’est complètement impossible.
Gweegoo
Il faudrait d’abord s’accorder sur ce qu’est le contrôle parental. Le discours de Macron est creux. Le pb n’est pas de mettre une fonction de contrôle parentale mais de définir et s’accorder sur ce que c’est.<br /> Par exemple, il fait un discours en disant qu’il faut du contrôle parentale dans le cadre d’un événement sur le harcèlement scolaire. Et donc? Ça veut dire quoi? Que les parents peuvent voir les profils FaceBook des enfants? Quid des parents divorcés? Quid de ce que le parent souhaite contrôler (pornographie sur une simple recherche Google, violence sanglante des jeux vidéos, harcèlement, alerte sur des mots clés comme proposer une rencontre, filtrer les contacts …). Bref, on est encore loin d’une solution informatique et comme le dit Jimmy juste au dessus, c’est peut-être impossible et envisager la protection des enfants sous l’angle de la responsabilité parentale n’est peut-être pas l’unique chose à considérer … on pourrait peut-être vraiment mettre en place une vérification +18 ans sur le porno par exemple, demander aux éditeurs de jeu d’adapter le niveau de violence en fonction de l’âge ou autre …
pecore
On ne débranche rien du tout, on prend en considération que beaucoup de parents ont déjà le cerveau débranché et que ce n’est pas à leurs gosses d’en faire les frais. Et pour les autres, on leur donne des outils pour les aider dans leur rôle de supervision. Car quel parent peut-il rester H24 a surveiller ce que fait son enfant ?
TAURUS31
Tout le monde n’est pas féru d’informatique ,geek.<br /> Certains enfants sont plus doués que leur parents.<br /> Des fois, faudrait voir au delà de sa petite personne et de toute considération politique.<br /> On appelle ça du bon sens
pecore
Il me semble qu’un tel projet va imposer de créer un standard de la protection du mineur, qui sera certainement un mix des curseurs existants déjà sur les principaux contrôles parentaux. Attendons de voir ce qu’il va en être avant de dire d’avance que se sera pourri.
chinou51
Big brother qui continu sa sainte croisade. Aujourd’hui vous acceptez de «&nbsp;protéger&nbsp;» vos enfants et demain ce seront eux qui vous dénoncerons auprès de la police de la pensée. c’est un piège à cons.
Gweegoo
Tu parles pour toi bien sûr …
Gweegoo
Ok c’est vrai, attendons de voir.<br /> Je maintiens quand même que c’est un peu creux de parler de mettre qqch en place sans même savoir ce que cette chose est.<br /> Macron aurait pu faire mieux sur un sujet qui tue des jeunes.
paulposition
Bonjour; Regarde ici, si ca répond a ta préoccupation: Changer RDNSS Livebox 5 - Communauté Orange
Gweegoo
Les enfants commencent à avoir des smartphones vers l’âge de 5 ans aujourd’hui. Je maintiens que le fait de pouvoir transgresser est un pb.<br /> Tu peux penser ce que tu veux, ton cas n’est pas une généralité si tu penses que TLM fait ça et que ça se passe bien en donnant ton exemple.<br /> Donc non « même pas moi! » merci
Gweegoo
Ça dit: «<br /> Sur la Livebox 5 on peux désactiver le serveur DHCP pour en utiliser un autre. Ce qui permet d’utiliser aussi un serveur DNS personalisé.<br /> En revanche en ipv6, l’atribution des adresse se fait en SLAAC, et la livebox en profite pour annoncer en RDNSS sa propre adresse comme serveur DNS.<br /> J’aimerais savoir s’il est possible de faire une requête à Orange pour qu’on puisse modifier le serveur DNS annoncé dans le RA. »<br /> Maintenant j’ai oublié ma préoccupation. <br /> C’était quoi déjà?
pecore
Comme quelqu’un te l’a déjà expliqué, ce dont tu parles t’es peut être facile à toi mais n’est pas à la portée de tous, ou même de la majorité. Au risque de me répéter également, ce n’est pas un mal que de donner aux parents, souvent largués, des outils pour lutter contre les dangers d’Internet pour leurs enfants. J’ai même envie de dire : c’est pas trop tôt !<br /> En fait je ne vois pas quel est le problème étant donné qu’il s’agit d’une obligation pour les constructeurs mais d’une option désactivable pour les parents.
Gweegoo
On peut commencer à transgresser à partir de quel âge selon toi pour que le fait d’avoir un téléphone ne soit plus une bêtise?<br /> Et un e-mail ou un compte FaceBook?<br /> Sans parler de la pression sociale lorsque les enfants reviennent tous les jours en demandant un tel parce que les « cool kids de l’école » en ont un, ce sont par exemple les écoles qui forcent a avoir un compte FaceBook sur lequel le programme de l’école est communiqué ou pour se connecter lorsque confiné, les écoles fournissent maintenant ou demandent des ordinateurs connectés à internet … les enfants ont des cas d’étude qui impliquent des recherches sur internet… tous les programmes scolaires incluent le numérique, et tôt, voire des bases concernant la programmation.<br /> Je ne sais pas si tu as des enfants mais c’est compliqué même pour qq1 comme moi qui sait un peu bidouiller/paramétrer pour qu’un programme marche. Donc si quand même, ce serait bien que ce qui est déjà prévu, comme contrôler +18 dans le porno, soit mis en place. Ça n’éviterait peut-être pas la transgression de l’enfant lorsque la curiosité démange, mais ça évite par exemple à Google de glisser qq mauvaises images de « chattes » quand ta petite fille cherche des jolies photos avec des bébés…
Gweegoo
Tu tombes dans le déni @anon74654380. Tu commences par répondre que le porno c’est pas grave parce que de toute façon, tous les enfants transgressent et minimises en citant ton exemple.<br /> Je t’explique que si c’est grave parce qu’il y a une transgression active, à laquelle tu fais sans doute référence, et celle passive qui consiste à en être victime sans intention et avoir peu de moyens pour protéger son enfant alors qu’il existe des lois qui ne sont pas mises en application. +18 pour le porno n’était qu’un exemple mais il a eu l’air de t’avoir fait bondir. Il y a quand mm un pb si les vendeurs et consommateurs de certains contenus n’arrivent pas à comprendre ce que je suis en train d’évoquer non?<br /> Maintenant tu me dis qu’un livre n’a pas besoin d’inscription, que tu fais des recherches numériques sur papier, qu’un ordi à la maison protège l’enfant mais pas un ordi perso (espérons que tu effaces tes historiques de navigation … mais bien sûr tu es dans le numérique!), que tu vas à la bibliothèque municipale (le fait qu’il n’y ai pas d’ordinateur donne un indice sur le niveau d’isolement), qu’il existe des « trucs de fou » de pouvoir programmer sans être connecté… bref t’es le plus malin du village!<br /> Je vais m’arrêter la, c’est une perte de temps!
Voir tous les messages sur le forum