Accusés de censure, Google, Facebook et Twitter comparaîtront devant le Sénat américain

Alexandre Boero Contributeur
08 avril 2019 à 12h21
0
congrès washington.jfif
Pixabay

Les trois géants vont devoir témoigner cette semaine devant des juges de la chambre du Congrès lors d'une audition dont le thème majeur devrait être la liberté d'expression et la censure.

Et une nouvelle audition, une ! CNET annonce que les représentants des sociétés Google, Facebook et Twitter sont convoqués le mercredi 10 avril devant un sous-comité du Sénat des États-Unis pour répondre des accusations de censure des discours conservateurs sur chacune des trois plateformes. Des faits que les trois mastodontes du numérique ont toujours nié jusque-là.

Les médias sociaux sous pression

Le nom, le thème donné de l'audience à venir en dit long sur les enjeux à long terme : « Liberté d'expression étouffante : censure technologique et discours public ». Les réseaux sociaux et les entreprises qui les hébergent sont de plus en plus accusés de laisser en ligne des contenus peu recommandables, qui peuvent inciter à la haine et à la violence.

Dans le même temps, les acteurs comme Google, Twitter et surtout Facebook sont pointés du doigt pour de sérieux défauts de modération, et c'est notamment en ce sens que Mark Zuckerberg a pris la parole la semaine dernière. Le patron de Facebook s'est livré dans une tribune dans laquelle il décrit les quatre domaines à réglementer au plus vite en ligne : les contenus violents et haineux, la protection des élections, la défense de la vie privée et la portabilité des données.

Les auditions s'enchaînent

Une première réponse de Facebook a été de lancer une grande consultation auprès du grand public dans le but de créer un Conseil de surveillance indépendant qui sera chargé, à l'échelle mondiale, de réguler et de traiter les contenus litigieux hébergés sur la plateforme. Nul doute que l'initiative sera évoquée lors de l'audition devant le Sénat.

La date du 10 avril n'a en tout cas pas été choisie au hasard par les législateurs américains puisque la veille, mardi 9 avril, c'est devant le Comité judiciaire du Sénat que Facebook et Google sont convoqués, pour se défendre sur l'épineux sujet de la propagation du nationalisme blanc et du séparatisme sur leurs plateformes. Histoire de faire d'une pierre deux coups.

1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top