Total dévoile son grand projet de stockage électrique par batterie

13 mars 2020 à 15h44
13
total-logo.jpg

Le groupe pétrolier continue d'affirmer son ambition de développer les énergies renouvelables et de développer leur part dans la consommation énergétique française.

Total a dévoilé, jeudi, le lancement de son projet visant à construire le plus grand site français de stockage électrique par batteries. Celui-ci sera basé à Mardyck, dans l'enceinte de l'Établissement des Flandres, au niveau de la zone portuaire de Dunkerque, dans le département du Nord. Ce projet, qui aboutira à une mise en service d'ici la fin de l'année 2020, vient servir l'ambition du géant français de développer des énergies renouvelables intermittentes et décentralisées.


Stabiliser le réseau électrique national

Ce site de stockage d'électricité par batterie, annoncé comme le plus grand de France, sera doté d'une capacité de 25 mégawattheures (MWh) ainsi que d'une puissance de 25 MW. Dans le détail, le lien abritera 11 conteneurs intégrés, d'une capacité de 2,3 MWh chacun. Tous seront fabriqués à Bordeaux, sur le site de production du spécialiste des batteries de haute technologie, Saft, une filiale de Total.

Installé sur le site de l'ancienne raffinerie du groupe qui dispose déjà des réseaux électriques nécessaires, sur le port de Dunkerque, le système de stockage lithium-ion servira de réserve pour maintenir l'équilibre de RTE (Réseau de Transport d'Électricité).

Au total, le site de stockage devrait représenter un investissement d'environ 15 millions de dollars pour le groupe pétrolier français. Ce projet « permet de soutenir les ambitions d'augmentation de la part des renouvelables dans le mix énergétique français en contribuant à stabiliser le réseau électrique national », a réagi Patrick Pouyanné, Président-Directeur général de Total.


Total veut porter sa capacité de production d'électricité bas carbone à 25 GW sur cinq ans

Depuis plusieurs mois, Total ne cache évidemment pas son ambition de devenir un acteur incontournable de la transition écologique via le développement des énergies renouvelables. Avec des investissements qui devraient atteindre les 2 milliards d'euros par an, la firme veut porter sa capacité de production d'électricité bas carbone à 25 gigawatts, d'ici 2025. En 2020, celle-ci devrait atteindre les 7 gigawatts, dont 3 gigawatts issus de sources d'énergie renouvelable.

L'électricité bas carbone de Total devrait représenter entre 15 et 20 % du mix des ventes de la société d'ici 2040.

Source : Communiqué de presse
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
11
share_the_pain
Perso je ne sais pas quoi en penser tant que le bilan carbone de la fabrication de ces batteries colossales ne sera pas donné…<br /> Ça serai bien qu’ils prennent bonne note de Agip et qu’ils investissent dans le Méthanol solaire eux aussi…
toug19
Les batteries seront peut-être des batterie en 2nd vie. C’est à dire qu’elle auront déja été utilisée sur d’autres applications. Sur que si on doit les fabriquer, l’empreinte n’est pas négligeable.
rexxie
Le bilan carbone d’une batterie de la récolte du lithium, raffinage, transport, fabrication, utilisation sur 25 ans, recyclage et réutilisation est 100 fois moindre que celui des hydrocarbures (extraction, transport, déversements, raffinage (avec des terres rares), stockage, distribution et combustion en pure perte sans possibilité de recyclage ni de seconde vie.
zoup01
Toujours dans l’affirmation péremptoire !!! Alors que 80% de l’électricité mondiale est fabriqué à partir de combustible fossile ( sans seconde vie non plus) avec un rendement moyen de 38,7%…
Selyos
Allez dire ça à tous ceux qui sont en train de crever dans et autour des mines… Moins de carbone ça reste à prouver par contre pollution des cours d’eau et de la nappe phréatique ça il n’y a pas de doute !<br /> Le jour, où la chine en aura marre d’être la poubelle du monde, on verra si vos batteries sont toujours top. L’hypocrisie humaine est de croire qu’on est à l’abris de tout et en manque de rien.
kroman
Tour de passe passe pour échapper à des taxes CO2?<br /> S’il y avait une logique industrielle pour préparer l’avenir, ils utiliseraient des batteries au sodium ou une autre techno moins polluante et rare que le Lithium.<br /> On ne peut pas non plus dire que la logique est économique car le service de stockage ne vaut rien en ce moment. Le réseau n’en a pas encore besoin.
MisterGTO
Et ceux qui vivent près des pollutions pétrolières, tu y penses ?
jaceneliot
Trop conn franchement qu’on ait jamais réussi à inventer ou à être un des leaders mondiaux d’une énergie bas carbone, la moins meurtrière par kWh produit, sure, peu encombrante, très économe en ressources naturelles, durable plusieurs décennies, très puissante, très fiable, pilotable…Fais CHIIIIER quand même…<br /> Ah non, en fait la France a fait le choix intelligent il y a longtemps, quand elle était encore une grande nation, de se lancer et d’être leader du nucléaire. Meerde du coups pourquoi on fait tout ça ? Ah oui, des gens qui se prétendent écolos, mais qui poussent à des technologies inutilisables ou pas du tout écologiques et qui nous mèneront soit au tout charbon, soit au nucléaire chinois !
toug19
le but de ces batteries est justement de stocker des énergies renouvelable…
toug19
c’est rien à coté du coté obscur du pétrole…
tfpsly
Trop conn franchement qu’on ait jamais réussi à inventer ou à être un des leaders mondiaux d’une énergie bas carbone, la moins meurtrière par kWh produit, sure, peu encombrante, très économe en ressources naturelles, durable plusieurs décennies, très puissante, très fiable, pilotable…<br /> Le nucléaire donc? Ah, il manque juste le côté « pilotable ». Justement, l’énergie la moins chère, la moins polluante et la plus sure jusqu’alors, c’est le nucléaire comme choisi en France et en Suède…<br /> 1*4GBxvEWJr4TTa6V1605hVA.jpeg1200×880 96.3 KB<br /> Pour produire pareil avec des éoliennes, il faudrait la production totale sur 15 ou 20 ans (cuivre, platine) à 190 ans (Lithium) d’années de toutes les produictons métallurgiques au monde.<br /> Source : Énergie versus matières premières : La transition est-elle réellement possible ? – Olivier Vidal<br /> en fait la France a fait le choix intelligent il y a longtemps, quand elle était encore une grande nation, de se lancer et d’être leader du nucléaire. Meerde du coups pourquoi on fait tout ça ?<br /> Bah parce que c’est la bonne réponse à la question…<br /> Si on remplace le nucléaire par une autre source, on tue plus de monde pour produire la même quantité d’énergie (Tchernobyl et Fukushima inclus, oui).<br /> des gens qui se prétendent écolos, mais qui poussent à des technologies inutilisables ou pas du tout écologiques et qui nous mèneront soit au tout charbon, soit au nucléaire chinois<br /> Ca, c’est bien nos faux-écolos « Les Verts » en effet. Qui veulent suivre le modèle allemand (160gCO2/KWh en ce moment au mieux, comme ce mois de février), passant par charbon ou CleanEnergyWire - Germany turns into electricity importer for first time in five years in June.
jaceneliot
Oui ! Je suis pas certain que tu aies bien compris tout l’ironie de mon message. Je suis évidemment d’accord avec toi sur tous les points. On vit une époque absolument terrifiante. Celle où des gens « bien » pensent dur comme fer avoir raison mais ne savent pas lire des chiffres et suivent une idéologie. Le nucléaire est le meilleur ou le pire exemple
tfpsly
Je suis pas certain que tu aies bien compris tout l’ironie de mon message.<br /> J’avoue m’être posé la question mais avoir décidé de répondre faute de pouvoir choisir la bonne lecture. <br /> C’est plus clair après coup.
toug19
il y a quand même un petit soucis avec nucléaire, ce sont les déchets qui commencent à prendre énormément de place.
tfpsly
il y a quand même un petit soucis avec nucléaire, ce sont les déchets qui commencent à prendre énormément de place.<br /> Faudrait arrêter de ramener ce non-argument à chaque fois que le nucléaire arrive dans une discussion (pas forcément toi mais ça revient à chaque fois à coup sûr). Déjà discuté à mort dans pleins d’autres discussions sur ce forum.<br /> On avait une solution : les mettre une seconde fois dans un réacteur nucléaire, de type surgénérateur. Les anti-écolos « Les Verts » en ont exigé l’arrêt pour rejoindre le gouvernement Jospin.<br /> Les Russes ont poursuivi, réussi (les BN-800), et les commercialisent désormais à l’international (la Chine est leur 1er client).
tfpsly
fred1968:<br /> Que je suis content de lire ça, la fin des surgénérateurs ou filière neutrons rapides qui étaient des fleurons de notre avance technologie a été une aberration de la part de nos politiques.<br /> Maintenant, il y a les réacteurs de 4eme génération, qui devraient être notre choix plutôt que les EPR qu’on ne sait pas fabriquer, puisque nous avons precarisé toute la filière.<br /> Pour être complet : les surgénérateurs ne peuvent bien sûr brûler tous les déchets nucléaires, mais les plus dangereux oui; et ils peuvent aussi brûler de l’U238, donc pas de problème de limite en ressources disponibles.<br /> Et le savoir-faire a aussi été perdu parce que l’on a tout arrêté pendant environ 20 ans. Les ingés et ouvriers et manageurs et co ont autre chose à foutre qu’attendre à ne rien faire ni être payés : ceux qui avaient le savoir techniques sont partis vers d’autres industries. Le 2nd effet kisscool…
share_the_pain
Ok mais il existe des carburants beaucoup moins polluants que le pétrole ça serai bien qu’on s’y intéresse aussi
share_the_pain
Nous sommes d’accords, moi j’attends avec impatience le Méthanol solaire
rexxie
Peu importe ce qu’on brûle dans un moteur à explosion, le peu de pollution de moins ne fera jamais le poids face au simplissime moteur électrique. C’est le moteur à explosion lui-même qui doit, et va disparaître.<br /> « méthanol solaire » lol! Que dirais-tu de l’électricité solaire qui existe et s’améliore sans cesse, directement convertie, sans émanations, sans autre dépense, sans bruit, instantanément?
tfpsly
Peu importe ce qu’on brûle dans un moteur à explosion, le peu de pollution de moins ne fera jamais le poids face au simplissime moteur électrique. C’est le moteur à explosion lui-même qui doit, et va disparaître.<br /> Pas forcément : pour l’instant nous n’avons rien avec une densité énergétique proche du pétrole. A part l’H2, mais sa production a un rendement trop pourri.<br /> Le pétrole est ce qui transporte le plus d’énergie, et le plus facilement (plus rapide de transvaser x équivalent de KJ ou KWh avec du pétrole qu’en chargeant une batterie).<br /> On pourrait imaginer fabriquer du carburant artificiel à partir de CO2, eau et électricité. Ce qui permet de réutiliser les moteurs et circuits de distribution existants. De mémoire, plusieurs groupes comme Audi s’étaient lancé dans des usines à diesel artificiel. Reste à en vérifier la faisabilité.
rexxie
D’année en année, le cout des renouvelables comme l’éolien et le solaire baisse, alors que celui du nucléaire augmente.<br /> C’est bien le choix de comparaison (discutable) du nombre de morts, car c’est à peu près le seul avantage qui reste au nucléaire.<br /> Ce serait dommage pour vous si le puissant lobby nucléaire Français réussissait encore à vous arnaquer à l’avenir.<br /> U.S. – 24 Sep 19<br /> Nuclear energy too slow, too expensive to save climate: report<br /> Nuclear power is losing ground to renewables in terms of both cost and capacity ...<br />
share_the_pain
Le méthanol solaire a un cycle de vie neutre en carbon<br /> La voiture électrique solaire possède toujours l’impact carbon de la fabrication &amp; recyclage de la batterie, pas la voiture thermique<br /> Ni vous ni moi ne pouvons prouver ce que l’on raconte avec des chiffres certifiés mais voila c’est mon avis rien de plus
share_the_pain
L’éthanol est pour le moment top, mais il faudra encore innover dans quelques années pour faire face à la demande
rexxie
La densité énergétique du pétrole? Encore cet argument débunké depuis des années?<br /> La très grande majorité de cette densité potentielle part littéralement en fumées toxiques, en chaleur de surchauffe et en frottements. Soyons un peu sérieux svp.
tfpsly
D’année en année, le cout des renouvelables comme l’éolien et le solaire baisse, alors que celui du nucléaire augmente.<br /> C’est bien le choix de comparaison (discutable) du nombre de morts, car c’est à peu près le seul avantage qui reste au nucléaire.<br /> Ah? <br /> Donc on se fout du nombre de morts, belle mentalité. Et donc pas la peine de combattre le réchauffement climatique et la pollution. Continuons à polluer comme des gros porcs selon toi.<br /> Quant au coût, n’oublie pas d’enlever les aides au solaire et éolien avant de comparer…<br /> Ce serait dommage pour vous si le puissant lobby nucléaire Français réussissait encore à vous arnaquer à l’avenir.<br /> Nuclear energy too slow, too expensive to save climate: report<br /> Ce serait dommage pour vous si le puissant lobby éolien Français réussissait encore à vous arnaquer à l’avenir?<br />
tfpsly
La densité énergétique du pétrole? Encore cet argument débunké depuis des années?<br /> La densité énergétique n’est pas un « argument » mais une mesure physique. Je n’ai pas argumenté pour ou contre quoi que ce soit. Faudrait lire avant de répondre, des fois.
kroman
jaceneliot:<br /> très économe en ressources naturelles, durable plusieurs décennies, très puissante, très fiable, pilotable<br /> Tu dois parler de nos belles centrales nuléaires ? <br /> très économe en ressources naturelles: 1 g d’uranium 235 dégage autant d’ énergie que 2,4 tonnes de charbon et 1,6 tonne de pétrole<br /> durable plusieurs décennies: 3 à 4 déjà pour nos centrales<br /> très puissante : 900 à 1450 MW suivant les paliers<br /> très fiable : elles sont encore toutes en état de marche depuis leur construction (hormis décisions politiques)<br /> pilotable : nos centrales font du suivi de charge; pas uniquement de la base comme aux US<br />
jaceneliot
Bah…oui. C’était un message ironique, je parle évidemment du nucléaire qui a effectivement toutes ces qualités. C’est pas la source d’énergie parfaite car elle existe pas, mais c’est la meilleure que nous ayons. Ca fait plaisir de voir que tout le monde n’est pas retardé.<br /> Ceci dit, on a un problème : si on remplacait toutes les énergies par du nucléaire, je crois qu’on a 20 ans de combustible. On doit continuer la recherche sur les centrales.
kroman
si on remplacait toutes les énergies par du nucléaire, je crois qu’on a 20 ans de combustible. On doit continuer la recherche sur les centrales.<br /> La solution existe, mais suite à une décision politique de Jospin on a pris près de 30 ans de retard…
MisterGTO
jaceneliot:<br /> Ca fait plaisir de voir que tout le monde n’est pas retardé.<br /> Non, mais les pro-nucleaires sont surtout ultra dogmatiques.<br /> C’est pas parce qu’en apparence il n’y a pas de risque, qu’Edf dit qu’on ne risque rien… que c’est vrai<br /> On a peu l’exemple ces jours ci du truc improbable avec très peu de chances d’arriver mais qui fait des dégâts quand cela arrive.
jaceneliot
Mais gros…justement pas. C’est les anti-nucléaires. Envoie moi des papiers scientifiques, des consensus, des choses. Moi je te renvoies aux rapports de l’AIEA et aux diverses autorités internationales et nationales. Les rapports pointent zéro mort sur Fukushima et environ 4’000 sur Chernobyl. Encore une fois, par unité d’énergie produite, c’est le plus safe. Bien plus safe par exemple que les barrages. Ca, ça s’appelle des faits.<br /> Justement, les dégâts sont totalement surestimés dans l’idéologie des anti. Vraiment. Tu peux regarder la chaîne de vulgarisation du Réveilleur ou, plus pro, Jancovici.<br /> Tu as l’air de quelqu’un de sensé, franchement fait l’effort !<br /> Et dans tout ça, je te parle même pas de tous les morts que le nucléaire a évité (en empêchant des centrales à charbon notament). De toutes les ressources économisées, de tous les matériaux économisés. C’est un très bon système s’il est entretenu avec intelligence (Chernobyl a fait un test totalement interdit et contraire à toutes les règles, dans un contexte bien différent, et en plus n’avait pas d’enceinte de confinement).
tfpsly
si on remplacait toutes les énergies par du nucléaire, je crois qu’on a 20 ans de combustible. On doit continuer la recherche sur les centrales.<br /> La solution existe, mais suite à une décision politique de Jospin on a pris près de 30 ans de retard…<br /> +1 : les surgénérateurs peuvent bruler de l’U238 (ainsi que d’autres produits comme les déchets ou du Thorium). Plus de pb de ressources limitées.
tfpsly
Non, mais les pro-nucleaires sont surtout ultra dogmatiques.<br /> Seulement si « dogmatique » veut dire lire des papiers, apporter des infos démontrées et chiffrées etc.<br /> Sur ce forum, les anti-nuke sont les plus dogmatiques jusque là…
Blackalf
Les disputes puériles de cour de récré n’ont rien à faire ici, retour au sujet
juju251
jaceneliot:<br /> Les rapports pointent zéro mort sur Fukushima et environ 4’000 sur Chernobyl.<br /> Tu donnes les chiffres qui t’arrangent pour ton argumentaire :<br /> Le bilan humain « réel » est tout simplement impossible, mais certaines sources annoncent jusqu’à 60 000 morts par cancers.<br /> Le Monde.fr – 7 Apr 16<br /> Trente ans après Tchernobyl, l’impossible bilan humain<br /> Reportage près de Kiev, où une polyclinique assure le suivi des enfants ukrainiens. Sa directrice fait état de « plus de 5 000 cancers de la thyroïde » après l’accident nucléaire.<br /> Et pour Greenpeace (alors, oui, je sais ce que tu vas me dire d’avance), le bilan pourrait être dans les 100 000 à 400 000 morts.<br /> 20minutes.fr<br /> Quel bilan sanitaire et humain pour Tchernobyl?<br /> Vingt-cinq ans après, le nombre de victimes fait encore l'objet de débats...<br /> Bref, tout cela pour dire que tu peux donner n’importe quel bilan, la vérité, c’est qu’il sera impossible d’évaluer ce qu’il en est / en sera précisément.<br /> Le nucléaire est certes l’énergie la plus efficace et sans doute l’une de celles qui emet le moins de CO², mais, il faut pas oublier la pollution générée en cas d’accident (rappel : A Tchernobyl / Pripiat, il y a toujours une zone interdite à la vie et à l’activité humaine - même si on peut en visiter une partie depuis quelques années).<br /> Et il ne faut pas non plus oublier la problématique des déchets ultimes, ni celle du démantèlement des centrales.
tfpsly
mais certaines sources annoncent jusqu’à 60 000 morts par cancers.<br /> Et pour Greenpeace (alors, oui, je sais ce que tu vas me dire d’avance), le bilan pourrait être dans les 100 000 à 400 000 morts.<br /> Le chiffrage est en effet très difficile. On peut néanmoins facilement ignorer les deux extrêmes : les chiffres de pas mal de gouvernements, sous 5000, ne sont guère crédibles; rien que le nombre de veuves recevant des pensions suite à la mort de leur mari pendant la gestion de l’accident excède ce nombre : « In compensation and payout legal terms, by 2005, the Ukrainian government was providing survivors’ benefits to 19,000 families "owing to the loss of a breadwinner whose death was deemed to possibly related to the Chernobyl accident; by 2019, this figure had risen to 35,000 families. » (source Wiki)<br /> De l’autre bort, les nombres avancés par Greenpeace (parfois 300000, parfois 1 million) n’ont jamais été démontrées ni corroborés par d’autres études.<br /> Mais il y a pas mal d’études se recoupant vers 50 à 150000 décès (ce qui reste un intervalle large).<br /> Pour ce qui est des cancers : hausse sensible des cas de thyroïde, cancer très bien soigné.<br /> Et de façon inattendue, baisse de la mortalité pour certains cancers, surtout chez les enfants : les pays occidentaux ont envoyé tellement de moyens, s’attendant à une explosion des cancers qui n’a eu lieu que très partiellement, que les traitements des cancers non liés à Tchernobyl ont été très améliorés.<br /> Beaucoup d’études ont essayé de mesurer l’effet sur les cancers dans le reste de l’Europe, et… n’ont rien trouvé de mesurable. S’il y a un delta, il est trop petit et perdu dans le bruit de mesure.<br /> la problématique des déchets ultimes, ni celle du démantèlement des centrales.<br /> A mon avis (mais tu a l’air de ne pas être d’accord) : la quantité est gérable. Et surtout, aurait pu être réduite massivement si Les Verts n’avaient pas forcé Jospin à fermer la filière des surgénérateurs.<br /> mais, il faut pas oublier la pollution générée en cas d’accident (rappel : A Tchernobyl / Pripiat, il y a toujours une zone interdite à la vie et à l’activité humaine<br /> La zone d’exclusion : elle est exagérée, par sécurité. Certaines zones sont mortes en effet (sauf champignons et bactéries et quelques insectes) ou produisent des animaux avec malformations, mais la plupart sont vivables, la faunes et la flore s’y sont développés mieux qu’avant la catastrophe, protégées de l’action humaine. Wiki<br /> Un détails « marrant » ? La fameuse phrase « le nuage s’est arrêté à la frontière » n’a jamais été dite par un représentant du gouvernement; c’est une présentatrice météo qui le pensait (source )<br /> Mais il y a bien eu un triplement de certains cancers de la thyroïde en France pendant quelques années.<br /> Une source d’info qui se source bien : la chaîne Le Réveilleur. Quelque soit le sujet, ce type se documente et semble rester très objectif.<br /> Une chose à ne pas oublier : même Tchernobyl et Fukushima inclus, le nucléaire est encore la source d’électricité ayant tué le moins de monde par KWh. Le pire étant de très loin toutes les combustion carbonées. A mon avis, il faut se concentrer sur éliminer charbon + pétrole + gaz; pas le nuke comme l’ont hélas fait les Allemands, avec le résultat que l’on sait (gCO2/KHw moyen trois fois supérieur à la France sur le début 2020).<br /> Nombre de morts par source par KW/h en Europe (le même graph pour le monde met le nuke dans une position encore meilleure; rien que la catastrophe du barage hydraulique de Banqiao a tué plus de monde, entre 170 et 230 000 personnes) :<br /> 1280px-Deaths_per_twh_per_energy_source.jpg1280×766 38.8 KB<br /> (source)<br /> Autres problèmes de la conversion énergétique : la faire complètement est impossible, il faudrait entres des années et 150 ans de production de métaux (suivant le métal). Source : Énergie versus matières premières : La transition est-elle réellement possible ? - Olivier Vidal<br /> Ma conclusion? Je n’en ai pas vraiment, je ne vois pas de solution hélas. A mon avis, c’est déjà trop tard, et foutu. On ne stoppera pas le réchauffement climatique, on ne le ralentira quasiment pas; il n’y a pas de solution magique à ce point.<br /> Bon, désolé pour le pavé; c’est un sujet qui me passionne.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

L'app de rencontres Grindr vendue par son propriétaire chinois, sous pression des États-Unis
Console PS4 Pro 1 To sous la barre des 300 € sur Cdiscount.com
Covid-19 : le championnat de Formule E suspendu pendant deux mois
Apple Store : l'autorité de la concurrence annoncera lundi une amende contre Apple
Bon plan Darty : l'aspirateur Dyson V8 à prix réduit
Le câble transatlantique d'Orange et Google a fait son atterrissement aujourd'hui en Vendée
Piratage : le Covid-19 devient numéro 1 des pièges dressés par les hackers d'État
Epic Games fait l'acquisition de Cubic Motion (God Of War), spécialisé dans la capture faciale
LEGO Super Mario risque de faire des heureux (et pas que des enfants)
Brizzly, enfin un client Twitter qui permet d'annuler ou de corriger ses tweets ?
Haut de page