Transition énergétique : Total ambitionne une capacité de production d'électricité bas carbone de 25 GW

Alexandre Boero Contributeur
30 octobre 2019 à 07h55
0
Total-raffinerie.jpg
© Guillaume Perrin/Total

Le géant pétrolier poursuit sa transformation en s'intéressant à la transition écologique et en se tournant vers d'autres formes d'énergie.

Alors que des militants de Greenpeace ont bloqué, mardi, l'entrée de la raffinerie de la Mède, près de Marseille, pour protester contre la production de carburant à base d'huile de palme par Total, le géant français a communiqué ces derniers jours autour de la transition écologique à laquelle il est en train de se livrer. Le PDG du groupe, Patrick Pouyanné, a accordé une interview au JDD il y a quelques jours dans laquelle il détaille l'ambition de sa société : devenir « le major de l'énergie responsable ».

Multiplier par dix la production d'électricité bas carbone sur cinq ans

Pour le patron de Total, le virage de la transition écologique doit d'abord passer par la symbolique des énergies renouvelables. On pense alors instantanément à l'électrique. Actuellement, le groupe pétrolier fournit de l'électricité à 4 millions de clients, en France et en Belgique. Peu à peu, la société progresse sur ce marché, pour lequel elle pourrait doubler son nombre d'abonnements d'ici 2025.


Sur cette même échéance, Total souhaiterait atteindre une capacité mondiale de production d'électricité dite « bas carbone » de 25 gigawatts. La société plafonne à 2,7 GW aujourd'hui.

Des investissements grandissants en faveur de la transition énergétique

Qui dit transition et énergies renouvelables, dit investissements. Et à ce niveau-là, le groupe français ne lésine pas sur les moyens. Depuis 2015, il enchaîne les acquisitions majeures de sociétés spécialisées dans les énergies nouvelles. L'exemple le plus connu reste le rachat de Direct Énergie, le fournisseur et producteur français privé d'électricité et de gaz, devenu Total Direct Énergie pour environ 1,4 milliard d'euros en 2018.

Désormais, les énergies dites « nouvelles » pèsent pour 10 % des investissements du groupe et représentent 10 % des effectifs de ce dernier, soit 10 000 employés. « On ne change pas un système énergétique d'un coup de baguette magique. On parle d'investissements extrêmement lourds, en trillions de dollars, qui vont pendre du temps », se projette Patrick Pouyanné.


Le 24 octobre, le groupe annonçait dédier la totalité de son fonds de capital-risque à la neutralité carbone, qui devrait atteindre 400 millions de dollars d'ici cinq ans. Cet argent permettra de soutenir des start-up qui œuvrent pour la réduction énergétique des entreprises, dans le cadre de leurs activités.

Source : JDD
5 réponses
6 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Sans enquête antitrust, Windows Mobile aurait dominé Android... selon Bill Gates
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Pick-up Tesla : cochez la date, le concurrent du Rivian R1S présenté dans deux semaines
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Edge basé sur Chromium, aka Chredge, sera bien disponible sur Linux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top