EPR de Flamanville : entre retards et frais exorbitants, EDF se fait taper sur les doigts par un audit

Benoît Théry Contributeur
29 octobre 2019 à 16h45
0
EPR Flamanville
© SIPA / Alexis Morin via Les Echos

« La construction de l'EPR aura accumulé tant de surcoûts et de délais qu'elle ne peut être considérée que comme un échec pour EDF ». Le rapport rendu au gouvernement au sujet de la construction de l'EPR de Flamanville pose un regard particulièrement sévère sur le projet.

Sans cesse repoussée et accusant désormais d'énormes surcoûts, la construction de l'EPR fait l'objet d'un mea culpa de la part du P.-D.G. d'EDF, Jean-Bernard Lévy.

Quatre fois le budget initial

Le projet de l'EPR de Flamanville a démarré en 2006. À l'époque, le lancement de cette centrale nucléaire de troisième génération était prévu pour 2012, et le coût total du chantier était estimé à 3 milliards d'euros. Désormais, le démarrage du réacteur est prévu pour 2022, accusant dix ans de retard, et le coût initial a été multiplié par quatre, s'établissant désormais à 12,4 milliards d'euros. Des réévaluations successives sont à l'origine de ces chiffres : en avril 2018, par exemple, des « écarts de qualité » ont été constatés sur 150 soudures. Plus tôt en octobre, le coût de réparation des soudures défectueuses a été estimé à 1,5 milliard d'euros. Entre autre, cela a pointé la difficulté d'EDF et Framatome à trouver des soudeurs qualifiés.

Un an après avoir été mandaté par le gouvernement, l'ancien P.-D.G. de PSA, Martin Folz, a rendu un audit particulièrement accablant concernant le projet. Le document déplore une perte « généralisée » des compétences, une gouvernance qualifiée « d'inappropriée » ainsi qu'une absence de « culture de qualité ». Il souligne « l'irréalisme » des estimations initiales, en admettant toutefois que les évolutions de la réglementation ont compliqué le début des travaux.

Un nouveau plan d'action pour le mois prochain

Le gouvernement est forcé d'acquiescer. Pour le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, ce projet renvoie à un « manque de rigueur inacceptable » et « un échec pour toute la filière électronucléaire française ».

Le dirigeant d'EDF, Jean-Bernard Lévy, a déclaré qu'il acceptait les conclusions du rapport, et a promis que la société allait « redoubler d'efforts ». Il y a quelques mois, le conseil d'administration d'EDF envisageait d'abandonner le projet. Mais le gouvernement, qui détient le capital de l'entreprise, veut encore y croire et a sommé EDF de mettre au point un « plan d'action ». Celui-ci doit être prêt d'ici un mois. Il sera d'abord remis au conseil d'administration d'EDF, puis validé par l'Etat.

Ce dossier est sûrement l'un des plus problématiques pour le nucléaire français, après l'abandon par le gouvernement du projet Astrid, qui devait voir la mise en place de réacteurs nucléaires de 4e génération.

Largement médiatisé, le projet de l'EPR de Flamanville concentre tous les attentes : la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, a affirmé que, jusqu'à sa mise en service, aucune décision concernant d'autres réacteurs ne serait prise. Pour GreenPeace, le rapport rendu par Martin Folz est une « mascarade » cherchant à « sauver la filière nucléaire ».

Une filière qui semble paradoxalement difficile à sauver : parallèlement à l'EPR de Flamanville, des défauts de fabrication ont déjà été mis au jour dans six réacteurs nucléaires français.

Source : France24
19 réponses
10 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
Les camions électriques Volvo sont désormais en vente (et bientôt sur nos routes)
Selon Bloomberg, un MacBook 16
Plombé par son coût environnemental, le projet géant EuropaCity tombe à l'eau
Facebook active la caméra et le micro des iPhone en permanence sans en avertir les utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top