EPR de Flamanville : entre retards et frais exorbitants, EDF se fait taper sur les doigts par un audit

29 octobre 2019 à 16h45
19
EPR Flamanville
© SIPA / Alexis Morin via Les Echos

« La construction de l'EPR aura accumulé tant de surcoûts et de délais qu'elle ne peut être considérée que comme un échec pour EDF ». Le rapport rendu au gouvernement au sujet de la construction de l'EPR de Flamanville pose un regard particulièrement sévère sur le projet.

Sans cesse repoussée et accusant désormais d'énormes surcoûts, la construction de l'EPR fait l'objet d'un mea culpa de la part du P.-D.G. d'EDF, Jean-Bernard Lévy.

Quatre fois le budget initial

Le projet de l'EPR de Flamanville a démarré en 2006. À l'époque, le lancement de cette centrale nucléaire de troisième génération était prévu pour 2012, et le coût total du chantier était estimé à 3 milliards d'euros. Désormais, le démarrage du réacteur est prévu pour 2022, accusant dix ans de retard, et le coût initial a été multiplié par quatre, s'établissant désormais à 12,4 milliards d'euros. Des réévaluations successives sont à l'origine de ces chiffres : en avril 2018, par exemple, des « écarts de qualité » ont été constatés sur 150 soudures. Plus tôt en octobre, le coût de réparation des soudures défectueuses a été estimé à 1,5 milliard d'euros. Entre autre, cela a pointé la difficulté d'EDF et Framatome à trouver des soudeurs qualifiés.

Un an après avoir été mandaté par le gouvernement, l'ancien P.-D.G. de PSA, Martin Folz, a rendu un audit particulièrement accablant concernant le projet. Le document déplore une perte « généralisée » des compétences, une gouvernance qualifiée « d'inappropriée » ainsi qu'une absence de « culture de qualité ». Il souligne « l'irréalisme » des estimations initiales, en admettant toutefois que les évolutions de la réglementation ont compliqué le début des travaux.

Un nouveau plan d'action pour le mois prochain

Le gouvernement est forcé d'acquiescer. Pour le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, ce projet renvoie à un « manque de rigueur inacceptable » et « un échec pour toute la filière électronucléaire française ».

Le dirigeant d'EDF, Jean-Bernard Lévy, a déclaré qu'il acceptait les conclusions du rapport, et a promis que la société allait « redoubler d'efforts ». Il y a quelques mois, le conseil d'administration d'EDF envisageait d'abandonner le projet. Mais le gouvernement, qui détient le capital de l'entreprise, veut encore y croire et a sommé EDF de mettre au point un « plan d'action ». Celui-ci doit être prêt d'ici un mois. Il sera d'abord remis au conseil d'administration d'EDF, puis validé par l'Etat.

Ce dossier est sûrement l'un des plus problématiques pour le nucléaire français, après l'abandon par le gouvernement du projet Astrid, qui devait voir la mise en place de réacteurs nucléaires de 4e génération.

Largement médiatisé, le projet de l'EPR de Flamanville concentre tous les attentes : la ministre de la Transition écologique et solidaire, Elisabeth Borne, a affirmé que, jusqu'à sa mise en service, aucune décision concernant d'autres réacteurs ne serait prise. Pour GreenPeace, le rapport rendu par Martin Folz est une « mascarade » cherchant à « sauver la filière nucléaire ».

Une filière qui semble paradoxalement difficile à sauver : parallèlement à l'EPR de Flamanville, des défauts de fabrication ont déjà été mis au jour dans six réacteurs nucléaires français.

Source : France24
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
10
BetaGamma
La mère Lauvergeon, Atomic Anne devrait rendre rendre des comptes pour ses manigances chez Areva et par ricochet chez EDF.<br /> Cette criminelle se la coule douce recasée par Macron
jls2211
« Ce dossier est sûrement l’un des plus problématiques pour le nucléaire français »<br /> Euh, non il y a déjà l’histoire superFenix, 6 fois le budget initial, 3.5 milliards d’euro pour le démantèlement. Là l’EPR n’est pas encore en route et ça promet. Mais comme le gouvernement insiste, une étude est lancé pour plusieurs autres EPR.<br /> Bref, pourquoi arrêter les co**eries, c’est le contribuable qui va payer.
Elrix
C’est toute la filière nucléaire qui devrait rendre des comptes, et pas que les grands dirigeants ou les politiques.
jls2211
il n’y a pas que Macron, mais tous l’ont recasé, même Hollande. En France plus tu es nul, plus tu montes, enfin pour les patrons de grand groupe semi-privé. Il paraîtrais que si on les taxes fortement, ils pourraient partir à l’étranger, qui en voudrais ??
jeanlucesi
EDF mais c’est qui ? Les responsables sont grassement payés mais jamais condamnés.<br /> Et nous les pigeons nous devons subir les augmentations du kw/h pour éponger cette gabegie.
Furax
Et encore on s’en tire bien pour le moment.<br /> L’Allemagne souvent cité par nos politiques a un coût de l’électricité proche de 2 fois celui de la France!
Blackalf
Pour être exact :<br /> France : 0,18 € le kW/h<br /> Allemagne : 0,30 le kW/h<br /> Belgique : 0,294 le kW/h<br /> Et les français se plaignent
philumax
Pourtant il y a déjà un EPR qui fonctionne en Chine.
megadub
Oui enfin, il est gentil l’audit mais EDF pouvait pas savoir que l’ASN imposerait de nouvelles normes après Fukushima ou que les sous-traitants livreraient de la daube… c’est complétement crétin ce rapport.
megadub
+1 quand on payera la note du démantèlement, on verra ce que coûte vraiment l’électricité… pour le moment, c’est surtout EDF qui paye pour les français : 22 milliards de dividendes à l’Etat et 13 milliards en fusion acquisition notamment pour sauver Areva.
Blackalf
En Belgique, nos centrales nucléaires sont gérées par le groupe français Engie* qui est censé s’occuper de leur démantèlement dans le futur (tout ayant déjà été prévu et capitalisé, paraît-il)…la même chose devra bien se produire chez vous à un moment ou un autre en fonction de l’âge des réacteurs, sauf que nous avons 7 réacteurs nucléaires et vous 58, la note sera donc considérablement plus salée en cas de réelle volonté de sortie du nucléaire** <br /> suite au rachat par Engie de notre opérateur historique Electrabel<br /> ** à laquelle je ne crois pas, par quoi remplacer une telle fourniture de puissance électrique ?
megadub
Volonté ou pas, faudra bien au moins remplacer les réacteurs les uns après les autres un jour ou l’autre.
Blackalf
C’est clair, et je pense qu’on ne pourra jamais totalement se passer du nucléaire ^^<br /> Il y a des projets de centrales au gaz chez nous…mais on n’en a pas encore posé la première pierre (les appels d’offres ne sont prévus que pour 2021) alors qu’un premier réacteur est censé être arrêté en 2022, un deuxième en 2023, et les 5 derniers en 2025 <br /> En sachant que la situation a déjà été critique au début de l’hiver 2018 avec un fort risque de black-out (les plans de délestage étaient déjà prêts et il fallait vérifier régulièrement sur un site si son village/quartier étaient concernés), parce que trop de centrales étaient à l’arrêt pour cause de « mauvais planning des entretiens » (?!?)…nous avons alors acheté de l’électricité à la France et à l’Allemagne, mais elles aussi vont devoir faire face à cet hypothétique sortie du nucléaire et il est peu probable qu’elles aient du courant à revendre à l’avenir <br /> Et c’est dans ce contexte que certains poussent à la généralisation des véhicules électriques, quand on ne sait pas si l’électricité ne va pas être bel et bien rationnée un jour…qui sait si on n’en arrivera pas à devoir choisir entre se chauffer et cuisiner…ou utiliser les appareils multimédias
fioh
Quand EDF sera scindée en 2 entités, une partie industrielle qui récupère les dettes restera dans le giron de l’état à la charge des contribuables.<br /> La deuxième partie commerciale, toute fraiche sera privatisée.<br /> Bref, on mutualise les dettes et que on privatise le bénéfices.<br /> Ca me rappelle la même histoire avec la SNCF qui a été scindée en 2 partie, le réseau avec la dette et la partie commerciale.<br /> Au final, qui reprendra les 40 milliards de dette ?
fioh
Je ne suis pas sur que leur ASN locale soit aussi regardante que la notre
Blackalf
fioh:<br /> Quand EDF sera scindée en 2 entités, une partie industrielle qui récupère les dettes restera dans le giron de l’état à la charge des contribuables.<br /> La deuxième partie commerciale, toute fraiche sera privatisée.<br /> C’est clairement différent par rapport à chez nous, en effet…la vente à Engie ne s’est faite que sous conditions que l’acquéreur/gestionnaire prenne à sa charge le coût futur du démantèlement, l’état belge ne paiera rien ^^<br /> Mais une question se pose néanmoins, personne n’étant capable d’estimer réellement le coût du démantèlement qui devrait selon certains s’étaler sur 30 ans : est-ce que les 10 milliards d’€ capitalisés dans ce but suffiront ?
philumax
Ça j’en sais rien. Il paraît qu’il y a eu des problèmes de soudure qui ont été solutionnés, après ça, ils l’ont démarré.<br /> Je comprends pas pourquoi en France ils sont si regardant et pourquoi Flamanville ne démarre pas !
megadub
Blackalf:<br /> Et c’est dans ce contexte que certains poussent à la généralisation des véhicules électriques, quand on ne sait pas si l’électricité ne va pas être bel et bien rationnée un jour…qui sait si on n’en arrivera pas à devoir choisir entre se chauffer et cuisiner…ou utiliser les appareils multimédias <br /> Et c’est là que Linky revient dans le débat parce que le couple Linky/VE pourrait bien être une planche de salut avec l’exemple donner plus haut pour se servir des VE comme source d’électricité en soutient aux énergies renouvelables… encore faut-il que cette source décolle un peu.
megadub
fioh:<br /> Quand EDF sera scindée en 2 entités, une partie industrielle qui récupère les dettes restera dans le giron de l’état à la charge des contribuables.<br /> La deuxième partie commerciale, toute fraiche sera privatisée.<br /> Bref, on mutualise les dettes et que on privatise le bénéfices.<br /> Sauf que c’est tout le contraire qui s’est passé avec le rachat d’Areva par EDF et l’Etat qui ramasse des dividendes colossaux.<br /> Note : EDF est déjà privatisée
soaf78
15 pays européens ont un cout du kw/h inférieur au notre<br /> eurostat-0b7d2.jpg574×708 41.8 KB<br />
megadub
Faut voir les technos utilisées aussi parce que si c’est que du charbon, c’est pas cher mais c’est dégueulasse.
soaf78
Bien sûr mais c’était juste pour contrer l’argument inutile du prix…<br /> Payer plus cher son énergie pour ne pas crever la gueule ouverte dans 20 ou 30 ans, je ne vois pas vraiment le problème…<br /> C’est comme l’argument du diesel qui coute (coutait ?) moins cher que l’essence mais qui polluait plus (particules fines, co2, huile de palme…)
megadub
On est d’accord
Blackalf
soaf78:<br /> Bien sûr mais c’était juste pour contrer l’argument inutile du prix…<br /> Avec un contre-argument ridicule ?<br /> Ce genre de comparaison sur graphique ne rime strictement à rien, le coût de l’électricité étant très loin d’être le seul facteur qui fait qu’un pays offre ou non un bon niveau de vie <br /> Le coût de l’électricité est donc beaucoup moins élevé en Bulgarie, c’est formidable…mais as-tu vraiment envie d’aller y vivre ?
soaf78
Blackalf:<br /> qu’on ne pourra jamais totalement se passer du nucléaire ^^<br /> Il y a des projets de centrales au gaz chez nous…mais on n’en a pas encore posé la première pierre (les appels d’offres ne sont prévus que pour 2021) alors qu’un premier réacteur est censé être arrêté en 2022, un deuxième en 2023, et les 5 derniers en 2025 <br /> En sachant que la situation a déjà été critique au début de l’hiver 2018 avec un fort risque de black-out (les plans de délestage étaient déjà prêts et il fallait vérifier régulièrement sur un site si son village/quartier étaient concernés), parce que trop de centrales étaient à l’arrêt pour cause de « mauvais planning des entretiens » (?!?)…nous avons alors acheté de l’électricité à la France et à l’Allemagne, mais elles aussi vont devoir faire face à cet hypothétique sortie du nucléaire et il est peu probable qu’elles aient du courant à revendre à l’avenir <br /> Et c’est dans ce contexte que certains poussent à la généralisation des véhicules électriques, quand on ne sait pas si l’électricité ne va pas être bel et bien rationnée un jour…qui sait si on n’en arrivera pas à devoir choisir entre se chauffer et cuisiner…ou utiliser les a<br /> Blackalf:<br /> Le coût de l’électricité est donc beaucoup moins élevé en Bulgarie, c’est formidable…mais as-tu vraiment envie d’aller y vivre ? <br /> Je ne connais pas la Bulgarie, mais on m’en a dit le plus grand bien…<br /> Et il y a plein de pays où je me verrai bien vivre dans cette liste mais bizarrement dans mes critères ne figure pas le prix du KW/h.<br /> Pour en revenir à ce que tu as écris plus haut, oui les français se plaignent, et tu en fais de même (ce qui est cocace admets le).<br /> Et oui on se plaint parce qu’on a besoin de 58 centrales nucléaires pour alimenter un petit pays de 70M d’habitants (imagine qu’on fasse la même pour les 7 Milliards qui peuplent la terre), que notre EPR a 10 ans de retard et une facture multipliée par 4 supportée par le contribuable, que l’énergie est subventionnée de façon indirecte en France donc le cout réel est plus élevé que les chiffres que tu annonces.<br /> On se plaint parce qu’on ne sait pas quoi faire de nos déchets nucléaires, ni des restes des centrales qui devraient bientôt être démantelées (entre 1000 et 2000 tonnes de béton par centrale)…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

En pleine guerre commerciale avec les États-Unis, Huawei signe un partenariat avec la Russie
La rumeur se confirme : les jeux EA seront bientôt disponibles sur Steam
Forfait mobile Free : dernier jour pour profiter de 60Go à 9,99€ par mois
VMware : « La virtualisation ? En première ligne pour réduire l’empreinte carbone » (Interview)
Hygiea : un astéroïde de notre système solaire pourrait être requalifié en planète naine
Aux USA, plus de la moitié des enfants de 11 ans possède un smartphone
Ce que l'on sait de la grosse panne en cours chez plusieurs opérateurs virtuels
Disney met en ligne un second trailer pour sa série The Mandalorian
BlizzCon 2019 : les annonces de Diablo IV et Overwatch 2 se confirment
Haut de page