Le réacteur nucléaire nouvelle génération made in France, Astrid, ne verra pas le jour

09 septembre 2019 à 06h59
116
Centrale nucleaire

Le projet Astrid, qui devait donner naissance à un nouveau type de réacteur nucléaire en France, aurait été abandonné par le CEA et ne devrait pas réapparaître avant (au moins) 2050. En cause : un coût estimé trop important et un manque de soutien politique.

Le futur du nucléaire attendra. D'après des informations du journal Le Monde, le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) a décidé de mettre fin à son projet de réacteur nucléaire de quatrième génération.

Réutiliser les matières radioactives

Le projet, dont il convient désormais de parler au passé, portait le nom d'Astrid (pour Advanced Sodium Technological Reactor for Industrial Demonstration). Son origine remonte au début de l'année 2006, quand le président de la République de l'époque, Jacques Chirac, lançait la conception d'un prototype de réacteur nucléaire de quatrième génération au sein du CEA. Trois ans plus tard, son successeur, Nicolas Sarkozy, décidait d'allouer une enveloppe de plusieurs centaines de millions d'euros à cette recherche.

C'est finalement en 2010 que le projet Astrid voit le jour sous ce nom. Il s'agit alors d'un « réacteur à neutrons rapides refroidi au sodium » (RNR-Na). Autrement dit, un nouveau type de réacteur nucléaire capable de se servir des matières radioactives issues du parc nucléaire français actuel (uranium appauvri et plutonium) comme combustibles. Un fonctionnement prometteur qui devait être mis en place sur le site de Marcoule (dans le Gard).

Des centaines de millions d'euros engloutis

Or, ce ne sera vraisemblablement pas le cas, tout du moins pas avant des dizaines d'années. « Astrid, c'est mort. On n'y consacre plus de moyens ni d'énergie », a déclaré une source interne du CEA au Monde. La preuve notamment avec la fermeture d'une cellule de 25 personnes dédiée à ce projet, au printemps dernier.

Dans un communiqué, l'organisme explique repousser les recherches à bien plus tard : « Dans le contexte énergétique actuel, la perspective d'un développement industriel des réacteurs de quatrième génération n'est en effet plus envisagée avant la deuxième moitié de ce siècle ».

Les raisons invoquées pour justifier un tel coup d'arrêt sont une absence de soutien politique et un coût trop élevé, qui se situerait entre 5 et 10 milliards d'euros. Le CEA aurait ainsi décidé de mettre un terme au projet avant qu'il n'absorbe trop d'argent. D'autant plus que le phénomène était déjà bien entamé : d'après la Cour des comptes, près de 738 millions d'euros ont déjà été investis dans le programme à fin 2017.

Source : La Tribune
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
116
37
megadub
C’est tout de même bien de savoir s’arrêter même quand on a déjà énormément investit. Notez au passage que personne n’a tiqué sur le budget jusque là alors que pour ITER on parlait d’un budget pharaonique (15 milliards sur 20 ans financés par les pays les plus riches)… à n’y rien comprendre.
Aristote76
Difficile de justifier un tel coût avec 12% d’écologistes au Elections. Encore une invention française qui partira ailleurs qu’elle fût bonne ou mauvaise c’est pas la première et ce sera pas la dernière
sifujedi
C est sur que grâce aux éoliennes en France on pourra se passer du nucléaire et continuer a vivre comme aujourd’hui
melcky
Le coup d’ITER est partagé par de nombreux pays, ce qui n’était pas le cas du projet Astrid.<br /> Pour le coup il s’agit d’un problème de moyens et de priorités et non d’intérêt (bruler du combustible usager c’est quand meme une très bonne chose)
toug19
Eoliennes terrestres, offshore, solaire et économies d’énergie nous permettrons de nous passer de nucléaire, effectivement, mais pas du jour au lendemain.
Elrix
C’est une très bonne chose en théorie mais en pratique le système prévu était extrêmement dangereux.
nickOh
Tellement dommage : point important ce réacteur : genere de l’electricité avec des déchets radioactifs (inutilisables sans lui), et encore mieux : les transforme de déchets radioactifs à très longue vie en déchets radioactifs a vie beaucoup plus courte.<br /> Gagnant sur tous les tableaux…plutot que cet EPR qui n’en finira jamais et qui a couté exactement le budget qu’il manque pour astrid…
nickOh
D’un point de vue…oui…très dangereux.<br /> le sodium liquide…au contact avec l’air il expose, au contact avec l’eau…il prend feu…<br /> Alors quand on voit les soudures a refaire pour l’EPR, va falloir un peu plus de rigueur !
icejedi
C’est quand même un projet qui recycles les déchets tout en produisant de l’énergie, pourquoi les écolos seraient contre ? Même des anti-nucléaires reconnaissent qu’avec les technologies actuelles, le seul moyen de faire tourner toutes les voitures électriques, c’est l’uranium et le plutonium.
megadub
Aristote76:<br /> Difficile de justifier un tel coût avec 12% d’écologistes au Elections<br /> J’vois pas le rapport… l’écologie concerne tout le monde, on s’en fout des verts.
megadub
sifujedi:<br /> C est sur que grâce aux éoliennes en France on pourra se passer du nucléaire et continuer a vivre comme aujourd’hui <br /> Là non plus, j’vois pas le rapport, d’où je parle d’éolien dans mon message ? <br /> Si un projet va dans le mur, qu’il soit nucléaire ou pas, faut l’arrêter c’est tout.<br /> melcky:<br /> Pour le coup il s’agit d’un problème de moyens et de priorités et non d’intérêt (bruler du combustible usager c’est quand meme une très bonne chose)<br /> Visiblement les perspectives n’étaient pas suffisantes. Faut quand même rappeler qu’à la fin, la centrale doit être rentable et apparemment c’était pas du tout garanti.
megadub
nickOh:<br /> Gagnant sur tous les tableaux…plutot que cet EPR qui n’en finira jamais et qui a couté exactement le budget qu’il manque pour astrid…<br /> Tu as raison, Astrid paye probablement les pots cassés d’EPR mais EPR est une centrale qui fonctionne, le coût est surtout la cause de retard mais qui sont totalement imprévu : une entreprise malhonnête qui livre de la m*rde, des normes qui changent (notamment suite à Fukushima), etc. les prochaines constructions poseront moins de problème. Astrid avait apparemment trop d’incertitude déjà dans la conception.
xryl
De toute façon, la solution retenue est d’attendre que les Chinois développent les réacteurs de génération 4 (vu qu’ils ont déjà l’EPR fonctionnels, eux) puis de leur racheter au prix fort. Après tout, ça ne demande aucune couille, un investissement nul et après on peut critiquer publiquement le prix outrancier qu’ils demandent par réacteur, c’est parfaitement compatible avec le comportement du politicien.
acidbao
T’inquiète pas mon coco ça se fera pas du jour au lendemain mais d’ici là Siemens et Total veillent pour colmater les brèches avec des bonnes centrales à gaz 100x plus émettrices que Fessenheim.<br /> Mais tout va bien le GIEC a dit qu’on avait le temps. Et puis Trump et Bolsonaro ils ont dit que le CO2 c’était bon pour l’Amazonie. MDR
Vanilla
Ca se voit que tu n’y connaît absolument rien !!!<br /> Même avec tout ça, on est TRÈS TRÈS TRÈS loin d’arriver à remplacer le nucléaire… même sur 50 ans, avec ces solutions on ne PEUT PAS remplacer la quantité que le nucléaire peut fournir !!
megadub
acidbao:<br /> T’inquiète pas mon coco ça se fera pas du jour au lendemain mais d’ici là Siemens et Total veillent pour colmater les brèches avec des bonnes centrales à gaz 100x plus émettrices que Fessenheim.<br /> bah heureusement qu’on compense par autre chose (et Total n’y est pas pour grand chose, eux, il fournisse le combustible.) mais ça fait quand même pas mal d’années qu’on ne fait plus de nouvelles centrales à combustion.<br /> Après, le français veut du pas cher, on lui fait du pas cher.
megadub
TuxPhilips:<br /> Et le chauffage ?<br /> Ha ben ça, si il y a bien un truc dans lequel l’électrique n’a aucun sens c’est bien le chauffage.<br /> Pour le transport, tout ne sera pas électrique et les VE peuvent parfaitement participer à l’efficience des énergies renouvelables pourvu que les infrastructures s’adaptent : si on peut charger quand on veut, où on veut, on peut alors se servir des batteries des VE pour faire du cloud énergétique <br /> TuxPhilips:<br /> Je te dis mille fois “NON”, il faut du nucléaire et beaucoup du nucléaire… A fusion ou fission… peut importe… dans le futur.<br /> T’es probablement pas au courant (humour ) mais un réacteur à fusion (outre que ça ne fonctionne pas encore et ce sera pas avant une bonne centaine d’années) a besoin d’énergie pour fonctionner… donc une centrale électrique AVANT la centrale à fusion <br /> Je ne sais pas si on arrivera à se passer du nucléaire comme du pétrole mais une chose est sûr, c’est qu’on peut faire beaucoup mieux déjà aujourd’hui
Yoyoking
Bon bah reste à espérer que la recherche sur la fusion se passe bien et rapidement. : /
megadub
Je le redis mais une centrale à fusion ne remplace pas une centrale à fission. Une centrale à fusion ne produit pas d’ébergie sans une grosse source d’électricité, faut plutôt voir ça comme une solution pour démultiplier la puissance d’une centrale en amont de la fusion.
Pasqualini
On ne parle plus de Superphénix.<br /> Ce réacteur qu’on qualifierait aujourd’hui de quatrième génération a été sacrifié par Jospin pour faire plaisir à Dominique Voinet.<br /> Contrairement à ce qui a été dit Superphénix fonctionnait très bien.<br /> La France n’en avait financé que 52%. La sociét allemande RWE 15% et l’Enel italien 33%.<br /> La France ayant décidé de détruire Superphénix, elle a du rembourser les autres actionnaires. Ce qui a pratiquement doublé le prix payé par la France.<br /> On peut ajouter également que Superphénix avait un autre avantage : en cas de perte de toutes les sources de refroidissement, comme à Fukushima, la réaction nucléaire s’arrêtait d’elle-même sans problème.<br /> L’expérience avait été faite sur Rapsodi (Rapide Sodium).<br /> Les Russes et les Indiens continuent dans cette voie.
Zaravis
Il faudrait un jour que le mot écologique soit clairement défini:<br /> s’agit-il de quelqu’un qui veut retourner en arrière en abaissant le niveau de consommation.<br /> Dans ce cas, il faut aussi revenir à 2 milliards d’habitants maximum.<br /> Est-ce quelqu’un qui s’inquiète du réchauffement climatique: dans ce cas il sera pronuclèaire car c’est l’énergie qui émet le moins de CO2.<br /> est-ce un râleur né qui in fine ne fait rien et se dit de gauche et veut taxer les riches (mais pour être riche il faut émettre beaucoup de CO2).
nikon561
a cause des risques, d’une part, et des contraintes, d’autres part, qui decoulent d’un reacteur utilisant du sodium liquide.<br /> l’idee est intéressante de consommer ce qui, actuellement, ne sont que des dechets, mais en l’état, avec du sodium, c’est vraiment pas une bonne idée. on en a déjà fait, comme d’autres pays d’ailleurs, et ce n’est pas perene.<br /> on voit deja le resultat quand un accident se produit sur des reacteurs “classiques” imagine le resultat sur un ou plusieurs reacteurs avec du sodium.<br /> celui de Monju au japon a connu une fuite de sodium sur le circuit secondaire (donc non radioactif), en 1995 (mis en chantier en 1985, démarré en 1994). il n’a redémarré qu’en decembre 2010. ca a pris 15 ans pour regler le probleme.
JPMa
C’est la seule technologie zéro CO2 capable de nous fournir l’électricité (25% de nos besoins) a un prix raisonnable, pour laquelle nous avons 3.000 ans de réserves d’uranium sur notre sol et capable d’incinérer les déchets à durée de vie longue générés par la techno actuelle. Elle pourrait aussi utiliser le plutonium des bombes si un jour on désarme. Les armes transformées en source d’energie. Un rêve humaniste non ? De la vraie écologie. Pas l’écologisme actuel qui consiste à implanter des éoliennes et des panneaux solaires qui ne feront que doubler le prix de l’électricité sans ne servir jamais à rien. En Allemagne, c’est un désastre sur tous les plans ( CO2 - prix - environnement - chômage ), en Espagne on a installé autant de capacité gaz que ENR, au Danemark les ENR fournissent la Suède et la Norvège quand Eole souffle et ils achètent le nucléaire au prix fort quand il n’y a pas de vent. Tous ces pays ont vu le prix de leur électricité doubler avec le recours aux ENR dites gratuites. LOL
lithium
Le nucléaire n’est pas à la mode et les écolos-bobo vont mettre le pays dans une m*rde noire et nous rapprocher de catastrophes possibles en empêchant le renouvellement du parc nucléaire bien que indispensable, ce qui nous pousse à allonger la période d’exploitation des centrales actuelle au delà de ce qui était prévu.
megadub
Oui enfin, ça posait d’autres problèmes comme les 5000 tonnes de sodium liquide qui en cas d’incendie aurait été totalement incontrolable, ensuite l’intérêt économique n’était pas garanti puisque contrairement à ce qu’on craignait les prix de l’uranium n’ont pas explosé et enfin il y avait de gros doute sur la qualité de construction.<br /> Bref… c’est pas juste un délire de Jospin pour faire plaisir à Voynet.
megadub
Là tu te trompes, c’est certainement pas les écologistes qui empêche le renouvellement du parc. Le problème c’est que tout le monde veut du nucléaire mais personne ne veut de centrale à coté de chez lui… et ça, c’est pas un problème d’écologiste.
lithium
c’était déjà le cas depuis Tchernobyl ça n’a pas pas gêné la volonté du gouvernement.<br /> Quelques peurs contre l’indépendance énergétique ? la décision est pas difficile à prendre pour un pays.<br /> Le nucléaire fait de la France un pays auquel il ne sers à rien de fermer les gazoduc pour lui mettre la pression. Un des meilleurs élèves au niveau du rejet de gaz toxiques ou à effet de serre et un des meilleurs candidats pour le parc automobile tout électrique.<br /> Le manque de volonté politique est motivé par certains écolos butés qui voient un danger immédiat sans se rendre compte des avantages et du pouvoir que ça procure au pays et bloquent toutes solutions qui pourraient arranger la situation actuelle.
philouze
“Eoliennes terrestres, offshore, solaire et économies d’énergie nous permettrons de nous passer de nucléaire, effectivement, mais pas du jour au lendemain.”<br /> sauf miracle technologique, non.<br /> Malheureusement le “foisonnement” éolien malgré son échelle continentale, n’a pas tenu ses promesses de régularité (un anticyclone, ça te bloque les 3/4 d’un continent) .<br /> Malheureusement pour le solaire, une nuit de plusieurs heures semble s’acharner à nous tomber dessus tous les 24h, pendant que l’extrême nord du continent se tape 3 ou 4 mois de nuit continue.<br /> Le cas d’école c’est l’Allemagne : 450 MILLIARDS dépensés en ENR, on pense qu’on en sera à 600 avec la fin des obligations de rachat. pour ordre de grandeur<br /> 100 fois le budget de lancement d’ITER,<br /> 30 fois son coût actuel<br /> ou de quoi couvrir tout le continent en EPR et la passer au zéro carbone<br /> ou encore remplacer toutes les installation gaz et fioul du continent entier pour des pompes à chaleur<br /> Et tout ce gâchis pour quoi : 40% de la production nationale, avec exportation bradée des surplus éoliens, donc 20 à 30% de la couverture des besoins.<br /> les 80 à 70% restants doivent être importés de source nuke ou fossile.<br /> donc c’est pas une histoire de jour au lendemain, c’est objectivement innaccessible avec des moyens raisonnables.
megadub
lithium:<br /> c’était déjà le cas depuis Tchernobyl ça n’a pas pas gêné la volonté du gouvernement.<br /> Sauf que justement, aucune nouvelle centrale n’a été construite depuis La volonté politique ne fait pas long feu avec des élections nationales tous les 2 ans et un groupe motivé de personnes qui bloquent un projet. Y’avait pas des masses d’écolo à notre dame des landes et pourtant une bande de quelques centaines de hippies ont bloqué la construction d’un aéroport… alors autant te dire qu’un nouveau site nucléaire n’est pas près de voir le jour.<br /> La vérité est bien plus simple : les gens ne pensent qu’à leur tronche. Mêmes quelques éoliennes ou des panneaux solaires c’est la croix et la bannière pour trouver des terrains pour les poser… quand tu voies le merdier rien que pour un pauvre compteur, tu vois comme on n’est pas près d’avancer en France
megadub
philouze:<br /> donc c’est pas une histoire de jour au lendemain, c’est objectivement innaccessible avec des moyens raisonnables.<br /> Faut que tu parles des raisons des difficultés en Allemagne aussi. Voila un article qui explique clairement les problèmes et c’est pas du tout la source de la production qui pose le plus gros problème : https://www.comwatt.com/energies-renouvelables/investir-enr/pourquoi-allemands-investissent-moins-dans-energies-renouvelables/<br /> Pour faire bref :<br /> deficit dans la gestion de la production<br /> deficit de micro-gestion locale (le fameux Linky dont on a absolument besoin mais que les théoriciens du complot ont bien saboté)<br /> des espoirs déçu du stockage (eux non plus n’ont surement pas compris l’importance du chauffage collectif de masse)<br /> Les allemands sont tout de même largement contre la sortie du nucléaire notamment en adoptant des productions autonomes On pourrait parler de l’exemple portugais aussi <br /> Bref… en se servant de l’exemple allemand, on peut investir tout autant mais avec une bien meilleure réussite notamment parce que nous, nous sommes confiant dans notre nucléaire. Si seulement on mettait une partie des sommes collossales allouées à la rénovation du nucléaire dans l’investissement pour réduire le parc, on pourrait avancer bien plus vite.
megadub
J’ai quand même le sentiment que techniquement c’était très très moyen, ça a fait débat dès le début du projet. De toute façon, rien que le fait de confier la conception et l’exploitation à la même boite est un risque.
srochain
Par nature le nucléaire est dangereux. Le danger est proportionnel entre autres critères, à la puissance concentrée dans un espace restreint, et le nucléaire est ce que l’on peut faire de “mieux” dans le domaine. Cette super concentration d’'énergie à diffuser en tous points du territoire à un autre gros inconvénient que le danger qu’il représente il nécessite des câbles de transport énormes et sur de longues distances impossibles à enterrer. Sans les avoir compter moi-même j’ai lu qu’il y aurait en France 200 000 de ces pylônes affreusement laids. Alors lorsque l’on vient me dire que les 4000 éoliennes qui ornent aujourd’hui nos campagnes sont une vision insupportable je me pose des question sur la spontanéité de tous ces hurluberlu qui passent leur temps à déposer des recours contre leurs implantations. D’autant plus que depuis ces sources multiples conte une vingtaine de centrales nucléaires, on ne serait plus dans la THT mais plutôt dans la BT et bien plus proche des sites de consommation que nous sommes tous ce qui permettrait d’enterrer ces lignes . J’attends avec impatience l’implantation de 40 000 éoliennes et l’arrachage des 200 000 pylônes conséquences des centrales atomiques, il y a de la ferraille à récupérer.
srochain
J’adore ces affirmations gratuites présentées sans la moindre présomption de véracité et évidemment contraire aux réalités observées. Et voila on double le prix de l’électricité avec les ENR doubler ? Pourquoi vous arréter en si bon chemin Quintupler ? , vous n’avez pas pensé à écrire tripler ? ou quadrupler ? Quintupler, sextupler ?<br /> Passons à l’observation des réalités :Prix du MWh négocié par EDF pour l’EPR d’Hinkley Point en Angleterre 110 € le MWh<br /> Pour les fermes photovoltaïques au Portugal : 14,63 € le MWH soit 7 fois et demi moins cher :<br /> https://www.batirama.com/article/26939-photovoltaique-comwatt-est-pret-pour-l-autoconsommation-collective.html<br /> Alors cessez votre propagande, vous militez contre vous même.<br /> Je n’ai rien à ajouter sur le reste de votre message qui contient autant de contre-vérité que de lignes.
srochain
Indépendance énergétique le nucléaire ? Vous voulez rire…… ça c’était un des slogans il y a 60 ans pour justifier le choix du nucléaire par Mitterand. Sérieusement, savez-vous d’où vient le “Yellow-cake” qui arrive à Narbonne pour être traité dans l’Usine Orano de Malvezy avant de pouvoir l’enfourner dans les réacteurs ? De votre jardin ?
megadub
Plus que le stockage c’est la production aux heures de consommation qui importe et ça, sans un contrôle pointu du réseau, ce n’est pas possible.<br /> Le Portugal est à 56% d’EnR <br /> Je ne sais pas d’où tu sors tes chiffres mais ça me parait au moins exagéré L’Allemagne a dépensé 30 milliards par an depuis 2010, pour moins ça fait moins de 300 milliards. Source : https://www.challenges.fr/energie-et-environnement/allemagne-la-gueule-de-bois-de-la-transition-energetique_655346 un article qui va pourtant dans ton sens <br /> Note que les sources scientifiques et non économiques sont plus favorables à l’exemple allemand : https://www.sciencesetavenir.fr/nature-environnement/developpement-durable/les-energies-renouvelables-passent-un-cap-en-allemagne_130627
srochain
Encore un chapelet de sottises :<br /> Un anti cyclone sur les 3/4 du continents n’empêche en rien les éoliennes de fonctionner, Le régimes local des vents et nous en avons autant que de reliefs, n’ont cure de l’anticyclone, qui d’ailleurs ne signifie pas “absence de vent” , bien au contraire car la différence de pression est continue depuis le centre en haute pression jusqu’à la périphérie en basse pression, ce qui génère un vortex rotatif dans le sens des aiguilles d’un montre dans notre hémisphère.<br /> Le Soleil à justement la bonne idée de se coucher lorsque l’activité économique s’arrête elle aussi pour la nuit. Malheureusement les centrales nucléaires continuent à cracher leurs électrons inutiles toute la nuit. On essaie bien de les sauver du ridicule en chauffant notre eau sanitaire la nuit bien qu’on ne prendra pas de douche avant le lendemain, mais au moins a limite le gaspillage nucléaire.<br /> Quant au 450 milliards dépensés par les Allemands en fait c’est en réalité à peine le dixième sachant que par an c’est 250 milliards qui sont investis au niveau mondial dans les ENR et que la Chine représente à elle seule 1/3 des investissements. Mais toutes ces fadaises n’ont pas empêché l’Allemagne de rétrograder le charbon à la deuxième place dans le mixe électrique avec 38% derrière es ENR qui sont maintenant à 40%. ENR qui ont aussi permis à l’Allemagne de devenir le deuxième exportateur d’électricité au monde derrière le Canada.<br /> Quant à couvrir le continent d’EPR, si vous voulez multiplier par 4 le coût de l’électricité, ce qui va d’ailleurs nous arriver avec le nucléaire, vous ne pouvez pas mieux faire. L’EDF a négocier le coût du MWh à 110 € pour l’EPR d’Hinkley-Point en Angleterre lors que dans le même temps l’électricité des fermes photovoltaïques au Portugal se négocie à 14, 63 €, soit 7 fois et demi moins cher :<br /> https://www.batirama.com/article/26939-photovoltaique-comwatt-est-pret-pour-l-autoconsommation-collective.html<br /> C’est donc très facile de baver sur les ENR et vanter la solution que l’on soutient aussi bêtement qu’un perroquet répète ce qu’on lui dit, mais pour être crédible il faut étayer, et pas avec des sites d’opinions, qui ne font eux même que répéter ce que des gens comme vous on raconté sur des forums, mais sur des sites d’informations comme ceux des syndicats professionnels des métiers du secteur concerné.
srochain
Et en voila un autre qui double le prix…. allez y, triplez, quadruplez, de toutes les faons vous ne jugez pas utile de justifier les raisons de ces doublages…. de coûts qui serait donc déjà hors de prix… tellement hors de prix, que vous n’avez même pas besoin de fournir une comparaison. Moi je l’ai fait dans deux autres messages : et le nucléaire c’est aujourd’hui 3 fois plus cher que le PPV et avec les EPR ce sera 7,5 fois plus cher…. et j’ai fourni les preuves, vous ? RIEN, du BLABLA. Arrêtez, stop, ce que vous dites est à l’image de ce qu’a toujours été le nucléaire, le royaume du mensonge
lithium
Des anciennes colonies maintenues sous notre joug sans le dire pour que nos entreprises y exploitent les minerais en “paix”
Schoom
Tiens : " réacteur à neutrons rapides refroidi au sodium , on reviendrait à Super-Phoenix ? avec le succès que l’on connait pour des raisons “technologiques” et “de sécurité”.<br /> Sûr que refroidir au sodium, tout le monde maîtrise … en norme sismique et à l’échelle industrielle.<br /> …
michel43
nous permettrons de nous passer de nucléaire ?<br /> Je préférerai une phrase du type nous permettrons peut-être… et finalement pourquoi se passer du nucléaire si on a des systèmes qui réutilisent les déchets.<br /> Risques éventuels contre risques sûr avec le charbon et le CO2 (merci les écolos allemands pour leurs pollutions irrattrapables)
michel43
Savoir s’il vaut mieux investir dans le nucléaire civil contrôlé ou dans le militaire incontrôlé?
tfpsly
Parce que le parti Les Verts n’est principalement pas un parti écologique mais un parti anti-nucléaire. Du nucléaire “propre” quasiment sans déchet, c’est leur cauchemar parce que ça enlèverait toute nécessité à leur existence. Alors que comme tu le soulignes, de vrais écologiques préféreraient faire disparaître les déchets nucléaires. Mais cet déchets sont une arme politique trop importante hélas…<br /> C’est pour cela qu’ils ont exigé l’arrêt de SuperPhénix pour rejoindre le gouvernement Jospin. Et maintenant, nous avons perdu notre avance sur cette techno; les Russes sont champions avec leurs BN-300/600/800 et 1200, et ils ont commencé à les exporter (la Chine en a acheté). L’Inde s’y met aussi avec les FBTR et PFBR. Et nous, nous reculons.
megadub
Les russes ont toujours été à la pointe du nucléaire et je ne vois pas en quoi ce serait un problème. On a utilisé la techno de Tchernobyl mais l’a amélioré, c’est ça qu’il faut voir.<br /> Quant à la sortie du nucléaire, d’après l’ADEME c’est tout à fait envisageable en moins de 50 ans <br /> Enfin, il faut quand même rappeler qu’à l’époque l’opinion demandait l’arrêt de SuperPhenix depuis longtemps, Jospin n’a fait que répondre à la pression populaire, faut dire qu’avec moins de 4.5 ans de fonctionnement sur 11 années d’exploitation, c’était difficilement tenable.
montagne04
A ceux qui pensent que l’éolien ne pourra pas remplacer le nucléaire : ce n’est pas si simple.<br /> Le nucléaire nous rend dépendant (comme pour le pétrole) des pays producteurs d’uranium. Comme pour le pétrole, les ressources en uranium ne sont pas illimitées, sans parler de la dangerosité et du stockage des déchets.<br /> Mais revenons à l’éolien : nos voisins Allemands produisent 18% de leur électricité en éolien EN MOYENNE, avec des pics à 50% lorsque les vents sont favorables. Et ce alors que l’éolien n’a réellement pris son essor que dans les années 2005 - 2010, c’est à dire très récemment en comparaison du nucléaire. Sans surprise, ce sont les installations offshore qui obtiennent les meilleurs facteurs de charge.<br /> En France, le secteur n’en est qu’à ses débuts (très peu d’installations offshore, les plus rentables) alors que la France possède près de 3500 km de côtes… L’éolien n’a fourni que 5% d’électricité en France en 2018. Les puissances installées sont de 15 TW pour la France, contre 59 pour l’Allemagne.<br /> Et je n’ai même pas abordé le solaire : avec 7 panneaux, je produis sur l’année autant d’énergie électrique que je n’en consomme !<br /> Concernant le pétrole, je n’entends pas beaucoup parler du carburant de synthèse (type Fischer-Tropsh) qui pourtant semble beaucoup + simple à mettre en œuvre que les VLE ou hydrogène : on conserve l’ingénierie en place, les véhicules à moteurs thermiques, le réseau de distribution)… http://www.ncsh.eu/language/fr/accueil/<br /> Pour conclure, il est simpliste de défendre soit le nucléaire, soit l’éolien, soit le solaire. Nous aurons besoin d’une pluralité de sources pour subvenir à nos besoins énergétiques.
xryl
1kg de charbon = 8kWh<br /> 1kg de pétrole = 12kWh<br /> 1kg d’uranium = 24,000,000 kWh<br /> 1m2 de panneau solaire = 250Wc soit env. 333kWh par an.<br /> Voilà la base de l’équation. Le nucléaire, sauf à vouloir se voiler la face, c’est l’avenir.
tfpsly
megadub:<br /> On a utilisé la techno de Tchernobyl<br /> “On” en France? Non, nos centrales n’ont pas du tout le même design, nos REP et RCG n’ont rien à voir avec les RBMK.<br /> …éolien…<br /> En même temps…<br /> Le Monde - L’Allemagne est en train de perdre son pari énergétique<br /> Le Monde - En Allemagne, les éoliennes en panne<br /> …carburant de synthèse<br /> C’est une solution qui m’intéresse depuis longtemps, mais qui demande beaucoup d’énergie électrique. Pas le moment de fermer des centrales nucléaires donc, au contraire…
megadub
Au temps pour moi On utilise donc une techno US ce qui ne change pas grand chose au raisonnement
Havelock
A noter quand même pour l’arret de Super-Phénix, il est du au fait que son dernier redémarrage a été fait en modifiant sa mission en le passant en réacteur de recherche, ce qui n’était pas sa mission initiale, ce qui a permis à Voinet de casser l’autorisation de remise en service pendant la visite décennale du réacteur pour cause de décret de remise en service non conforme avec la mission actuelle du réacteur.<br /> Après, sa durée de fonctionnement réduite est du à problème ayant eu lieu sur un des premiers arrets du réacteur, empêchant par la suite un redémarrage immédiat du réacteur sans inspection complémentaire.<br /> Pour ce qui est de l’arret d’Astrid, c’est en effet douloureux pour la filiaire nucléaire française. Le réacteur n’était pas un simple retour à Super-Phénix comme certains semblent le penser. Oui c’était la même techno, mais avec un certain nombre d’amélioration. Et surtout, c’est un surgénérateur, donc une fois qu’il est démarré, il génère plus de plutonium qu’il n’en consomme et se retrouve donc autosuffisant entre chaque changement de coeur en plus de transformer les déchets des REP actuels.<br /> Mais bon, une fois de plus, on abandonne une techno qui fonctionne réellement, cf un message au dessus parlant des russes, qui contrairement à la france ont cru à cette techno et sont entrain de construire un RNR 1200, il n’est pas encore en service, qui sera d’une puissance équivalente à Super-Phenix. C’est quand dingue de se dire qu’on avait un réacteur de cette puissance avec un Super-Phenix 2 potentiellement dans les cartons et qu’aujourd’hui nous sommes à la ramasse…<br /> C’est dépitant
megadub
Les russes n’ont pas de problème avec la population quand il s’agit de construire une centrale nuclèaire, ça aide quand même beaucoup <br /> Le nucléaire en France est mort non pas pour des raisons technologiques mais parce que malheureusement le régime est démocratique
tfpsly
megadub:<br /> Le nucléaire en France est mort non pas pour des raisons technologiques mais parce que malheureusement le régime est une démocratique<br /> … et que les gens s’informent suffisamment avant chaque décision pour…<br /> Ah on me dit que non en fait.
montagne04
LExpress.fr – 10 Sep 19<br /> Le Japon va déverser l'eau radioactive de Fukushima dans l'océan<br /> Des millions de litres d'eau contaminée vont ainsi se retrouver dans le Pacifique.<br />
xryl
Pour rester objectif, il faut également lister l’Erika, l’ Exxon Valdez, le Prestige, Deepwater Horizon et j’en passe. Toute activité industrielle a son lot de déchets mal gérés, même les éoliennes et les panneaux PV. C’est inadmissible, mais c’est aussi inévitable.
Guillaume1972
Il semble que tu as oublié l’hydrogène qui pourra être produit proprement par électrolyse de l’eau et qui pourra servir à beaucoup de choses.
megadub
L’électrolyse… donc de l’électricité pour produire de l’hydrogène pour produire de l’électricité… mouais…
Guillaume1972
Pas le nucléaire tel que nous le connaissons mais plutôt les centrales â fusion ou à antimatière (face à qui le nucléaire fait pâle figure) si nous trouvons le moyen de la produire industriellemrnt.
megadub
L’antimatière… et pourquoi pas la téléportation en passant par la 9e dimension alimenté par des noix de cajous tant qu’on y est ? Ca n’a aucun sens.<br /> Et la fusion ne produit rien sans une grosse source d’alimentation et donc déjà une centrale en amont
lithium
on a à peine pu produire un anti électron dans un accélérateur de particules pour démontrer l’existence de ce phénomène au coût d’une énorme quantité d’énergie.<br /> Avant d’exploiter l’antimatière il faudrait déjà d’abord savoir où elle se trouve dans l’univers
lithium
l’électrolyse de l’eau a un rendement catastrophique, de loin bien pire que les batteries. Ce n’est pas envisageable en l’état actuel.
Guillaume1972
Il serait peut-être bon que tu revois tes cours de physique et que tu m’expliques le principe du futur reacteur DEMO.
megadub
LOL il est mignon lui <br /> Le but d’ITER, avant de parler de DEMO, c’est de produire 5 fois l’énergie consommée… et vu la ligne THT tirée pour l’alimenter, je peux t’assurer que ça marchera pas avec quelques PV ou éolienne, ça c’est une certitude Avant de parler de fusion, il faut déjà un plasma et pour avoir un plasma il faut une quantité d’énergie gigantesque à laquelle il faut ajouter l’alimentation des énormes aimants pour contenir le plasma et surtout les systèmes de refroidissement colossaux. Si tu veux des infos chiffrées : https://www.iter.org/fr/mach/powersupply et DEMO sera encore plus gros qu’ITER <br /> Ton petit ton condescendant, tu peux l’oublier avec moi parce que je connais TRES bien le sujet
tfpsly
Guillaume1972:<br /> l’hydrogène qui pourra être produit proprement par électrolyse de l’eau<br /> Ce n’est pas une source d’énergie mais un moyen de stockage. Rendement autour de 70% pour la conversion élec -&gt; H2, puis max ~60% pour le brûler et retrouver l’élec. Rendement final autour de 40%. Donc il faut produire encore plus d’électricité, par nucléaire apparemment.<br /> EDIT : je vois dans ton 2nd message que tu parles de fusion nucléaire. Donc reste à fournir de l’énergie pour l’électrolyse (le premier 70% de rendement), en espérant (un jour, mais c’est encore dans 50 ans depuis 50 ans) produire plus d’énergie par la fusion nucléaire.
sifujedi
Tu le stock ou ton électricité mon grand ? A part les centrales nucléaire, à gaz au charbon etc, rien de tout se que tu viens de citer ne stock l énergie. On est pas prêt d y arriver moi je te le dis.
megadub
sifujedi:<br /> A part les centrales nucléaire, à gaz au charbon etc, rien de tout se que tu viens de citer ne stock l énergie.<br /> Le nucléaire, le gaz ou le charbon ne stocke pas plus l’énergie
lithium
mais ça en produit à la demande.<br /> Les centrales solaires thermiques peuvent stocker de la chaleur pour passer la nuit, elles.<br /> C’est un procédé dont on parle assez peu curieusement.
newseven
Il y a tellement de reportage sur le sujet qui faudra bien ouvrir les yeux.<br />
Cmoi
Ne vous battez pas…les chinois feront le réacteur 4G puis nous le revendront
BetaGamma
Le gouvernement préfère dépenser l’argent public pour financer son fond de commerce électoral !
srochain
Il n’y a que les autres avec leur 10 à 20% de nucléaire quand ce n’est pas zéro, qui y arrive ? On doit être particulièrement stupide alors
srochain
Ah bon, ? L’énergie est faite pour être stockée ? Ah bon ?
srochain
Messieurs, redescendez sur Terre avec vos ITER et vos DEMO vous volez tellement haut qu’on doit être en 3029 là. Pour l’instant, la fusion nucléaire la plus proche de nous c’est dans le Soleil que ça se passe…. mais c’est quand même à 150 millions de Km
sifujedi
T es sérieux que tu écris ça ? , tu ne sais pas que tu peux réguler la demande avec contrairement à l éolien ?
megadub
Bien sûr que tu peux aussi avec l’éolien, tu peux limiter le nombre d’éoliennes qui tourne…<br /> Mais tu parlais de stockage, pas de production
lithium
le problème de l’éolien n’est pas de limiter la puissance mais d’en avoir quand on en a besoin.<br /> jusque là avec le nucléaire c’était assez simple, les centrales ont un temps d’inertie qui est compensé par les barrages hydroélectriques.<br /> Avec l’éolien c’est beaucoup plus compliqué à gérer. Pour injecter un maximum dENR dans le réseau il faut des cellules de veille renforcées pour surveiller la météo en plus des besoins de la grille, pour savoir quand et à quelle puissance faire tourner les centrales. Ça peut même forcer l’usage de centrales au fuel ou gaz pour limiter l’impact sur les réserves d’eau des barrages.<br /> Pour minimiser la maintenance des éoliennes il faut au maximum éviter de les faire tourner à vide (risque d’emballement contrôlé par des freins qu’il vaut mieux éviter d’user).<br /> Les habitants en zone de délestage doivent beaucoup plus en souffrir qu’avant.<br /> Et pour ceux qui se plaignent des pylônes électriques des centrales nucléaires, ils sont malheureusement encore plus nécessaires avec l’éolien puisqu’il faut absolument mutualiser les réseaux de toute l’Europe pour avoir une production la plus lisse possible.
megadub
Je vais me répéter mais : oui, la production en EnR est plus complexe a géré (d’où les difficultées des allemands) mais on n’a de toute façon pas le choix puisque depuis Tchernobyl, y’a pas moyen de construire une centrale nucléaire et un jour ou l’autre faudra bien remplacer le parc actuel.
indi_rau
tant mieux !<br /> je pense qu’ils vont developper 4 fois plus vite, 4 fois moins cher et qu’ils nous vendront ca 4 fois moins cher que ce que ca nous aurait coûté de developper nous memes ! (on connait)<br /> sinon, je suis étonné qu’ils n’ont claqué que 700 million et « quelque » avant de s’arreter … bravo ! d’habitude c’est de milliards !!<br /> qui paye ? on demande à sarko de rembourser ? apres tout il doit aussi payer pr la destabilisation de la lybie etc, il n’est pas a un ou deux millions pres …
lithium
On a l’EPR en construction à Flamanville depuis 2007 au fait <br /> S’il n’y a pas eu d’autres nouvelles centrales depuis c’est peut être simplement qu’il n’y en avait plus besoin, avec nos 63 GW nucléaires on alimentait le pays à plus de 95% ainsi que la moitié de l’Europe. Le taux à du baisser maintenant avec l’augmentation du parc éolien.<br /> Et avec l’évolution technologique on va de toutes façon vers moins de centrales.<br /> l’EPR de Flamanville devrait avoir une puissance de 1600 MW contre 540 pour la plus récente avant elle (je ne compte pas superphenix qui n’a pas pu être mise en service) donc à elle seule elle remplacera plus de 3 centrales nucléaires.<br /> Et je ne sais pas si le pays ose se permettre une estimation de temps mais il est possible qu’on attende d’avoir un réacteur à fusion fonctionnel également avant de produire de nouvelles centrales. Au moins peut être des résultats positifs d’ITER avant de prendre des décisions.
sifujedi
La rentabilité ne fonctionne que dans le privé, sinon on aurait jamais eu la sécu et la retraite.
lithium
la sécu était rentable. Son but était de permettre aux travailleurs de se soigner afin d’être en forme et arrêtés le moins souvent possible.
Bratak67
C’est quoi la solution économiquement et techniquement viable à court terme pour couvrir notre consommation croissante ?<br /> A court terme car parler d’horizon 2050 est accepter de rentrer dans le mur et voir ce qui se passera ensuite
sifujedi
non la sécu n est clairement pas rentable mais c est pas le but. Tout n est pas que rentabilité dans la vie.
sifujedi
Je te rassure on y va dans le mur et pas a 80km/h
Schoom
Ahem … Les derniers réacteurs PWR installés ( Civaux I &amp; II ) produisent 1450 MW chacun, Mais tous les participants au programme nucléaire de l’époque sont à la retraite ou font autre chose.<br /> Ces centrales quasiment produites à la chaîne ont au moins 20 ans désormais.<br /> Faudra que je me renseigne sur ce qu’ils ont bien pu glander pour passer 12 ans sur ce projet EPR sans qu’il soit abouti !
lithium
Désolé j’ai lu la page wp de travers j’ai comptés que les réacteurs arrêtés et j’ai un peu trop cru ceux qui ont dit qu’on avait plus installé de nouvelles centrales depuis Tchernobyl ^^
Guillaume1972
Faux, ce n’est pas le principe des tokamaks.
Guillaume1972
Il y a de grosses différences entre les centrales à fission et les centrales à fusion.Tu es un comique toi, si quelqu’un avait affirmer en 1950 que moins de 20 ans plus tard on irait sur la Lune, la réaction aurait certainement été la même que la tienne, s’il te plait, instruis toi et renseignes toi sur le principe des tokamaks ainsi que sur les principes de production possible d’antimatière à grande échelle.Ce qui est compliqué aujourd’hui ne le sera peut-être pas demain. Avec un tel état d’esprit, l’homme ne serait jamais parti en Amérique et ne serait jamais allé sur la Lune, ou lorsque le manque d’imagination s’accompagne d’un manque d’ambition.
Guillaume1972
Sans compter l’explosion des coûts pour l’EPR dûs entre autres aux defauts de conception, mais pas que.
megadub
Je ne vois pas le rapport… Que je sache EDF n’est pas une entreprise publique, donc la rentabilité est évidemment fondamentale.
megadub
Schoom:<br /> Faudra que je me renseigne sur ce qu’ils ont bien pu glander pour passer 12 ans sur ce projet EPR sans qu’il soit abouti !<br /> Ben c’est simple, pour faire court :<br /> Fukushima et une charrette de nouvelles normes sécu<br /> la cuve livrée qui était toute pourrie<br /> des erreurs techniques à rattraper<br />
megadub
Je le redis, une centrale à fusion nécessite énormément d’énergie donc faudra de toute façon des centrales conventionnelles pour l’alimenter.<br /> Je ne vois pas le rapport entre fusion et antimatière… la production d’antimatière est pour le moment au stade de la recherche fondamentale et absolument aucun projet ne permet d’imaginer produire de l’énergie avec ça un jour.<br /> Renseigne toi donc dans la presse scientifique au lieu de facebook et youtube, tu y verras plus clair. Il n’y a évidemment aucun rapport entre poser le pied sur la Lune qui ne poser que des problèmes techniques et l’antimatière qui reste un grand mystère… faut arrêter les films de SF, produire de l’énergie avec de l’antimatière n’est même pas envisager pour le moment.<br /> Guillaume1972:<br /> Faux, ce n’est pas le principe des tokamaks.<br /> Tu n’y connais absolument rien… une centrale à fusion c’est d’abord un plasma, soit des cryostats, des electroaimants énormes et une température de plusieurs millions de degrès… comment t’espère alimenter tout ça sans une centrale en amont ?<br /> Je te le redis, je connais parfaitement le sujet donc bon… ton petit ton condescendant, tu peux l’oublier avec moi <br /> Dire que c’est faux sans préciser ce que tu es sensé savoir du sujet, ça n’apporte rien au débat.
lithium
ITER consomme 110MW avec des pics à 620MW quand elle amorce un plasma.<br /> Les pics de 30s mobilisent probablement toute la grille et sont sûrement soutenus par des barrages hydroélectriques. C’est trop fort et trop court pour qu’une seule centrale nucléaire puisse la fournir sans causer de surtension ou d’emballement.
megadub
Non, non, en fait c’est le contraire : il y a une alimentation 400 kV pour l’alimentation maximale et 3 transfos pour réduire la tension en temps normal. Ca me parait compliqué d’espérer avoir une surconso ponctuelle de 500MW, à mon avis, le réseau aurait du mal à mobiliser une telle puissance comme ça… j’imagine que c’est ce qui a motivé ce choix.<br /> Mais pour ITER, il est question de tirs de quelques minutes, évidemment à terme, le plasma devra être maintenu autant que possible et donc avec une conso continue très importante d’autant que les centrales seront bien plus grosses qu’ITER.<br /> Bref… 620MW, ça se fait pas en claquant des doigts, il faut donc bien forcément une production en amont.<br /> Pour info, j’y travaille, donc j’ai pas mal de connaissance du sujet
lithium
La ligne de 400KV alimente ITER et le CEA de Cadarache.<br /> Les transfos abaissent la tension mais ne changent rien à la puissance à fournir.<br /> Avec un transformateur si on abaisse la tension on augmente l’intensité ou inversement (100v 10A ou 50v 20a ça fait toujours 1000W), ça ne dissipe pas l’énergie.<br /> Ils consomment pas 640MW en continu juste au cas où ce serait insensé.<br /> Je pense que les tirs sont planifiés et EDF mis au courant pour adapter la production par toutes les énergies disponibles.<br /> un pic de 500MW c’est pas si énorme à l’échelle de production du pays.
megadub
Bon… je sais pas comment le dire sans faire le mec plus malin que les autres mais j’y bosse et ce projet, le plus grand projet de recherche dans le monde à 20 bornes de chez moi me passionne, donc je sais ce que je dis <br /> Je ne connais pas tous les détails techniques mais clairement, une hausse de 500MW pendant 5 minutes, même si c’est planifié, je suis certain que c’est beaucoup trop important. En revanche, cette planification évitera juste au CEA de faire des tirs de leur coté quand ITER en a besoin. En tout cas, je peux t’assurer que la ligne 400 kv est alimentée en continue <br /> Bref… peu importe, ce qu’il faut retenir c’est que maintenir un plasma pour avoir une centrale à fusion, ça réclame BEAUCOUP de puissance bien plus que les 600MW d’ITER Et à terme c’est bien un plasma continue qu’on cherche à faire.
lithium
à terme le maintien du plasma devrait être auto-alimenté.<br /> Et ITER ne consomme pas 600MW, ça c’est le pic de l’amorçage., le refroidissement et le confinement c’est c’est 110MW<br /> Le pic de puissance sera comme sur ITER au moment de l’amorçage du plasma, quelques minutes le temps que le générateur de la centrale s’active.<br /> ça peux tout à fait être amorcé par un lâché de barrage ou un bon coup de vent.
megadub
Oui, en effet c’est sensé être auto-alimenté mais c’est pour le moment un rêve très très lointain, c’est bien plus probable d’avoir des relances régulières dans un premier temps.<br /> Et encore une fois, je ne crois pas qu’il soit possible de produire 500MW sur une période si courte.
lithium
EDF doit bien gérer les GW poussés au gré du vent. Et je répète qu’il ne faut que quelques dizaines de secondes a un barrage pour passer de 0 a 100% de puissance et autant pour s’arrêter.<br /> Dans tous les cas c’est pas impossible puisqu’ils le font et c’est bien plus probable que consommer 600MW pour rien vers rien.<br /> Peut être qu’ils peuvent également faire monter la pression d’une centrale nucléaire mais avec la vapeur crachant directemment dans les tours, dirigée vers les turbines qu’à un moment précis.<br /> Elle sera a pleine puissance thermique pendant 1h pour un tir de 5mn.
BumbleBeer
Megadud, en effet tu as l’air bien renseigné sur ITER, mais clairement pas sur les centrale a fission française.<br /> Faire l’amalgame entre la technologie de Chernobyl (RBMK) et française (REP) en est bien la preuve (pour info Fukushima à lui aussi une autre technologie).<br /> Pour en revenir au sujet de l’article (qui n’est pas ITER), ASTRID est belle est bien dans la ligné de Phoenix et SuperPhoenix.<br /> Point de vu économique d’abord, le projet (ASTRID) n’a pas pour but d’être rentable mais de voir si cela fonctionne (Comme ITER) ! D’où le D de Démonstration. Le seul problème que rencontre ASTRID c’est que les politiciens pronne le verts pour gagner les election et nous plus de coui**e.<br /> Ensuite je vous garantie que du sodium liquide ou de l’eau sous pression (REP)(350deg 155bar) vont faire les même dégâts ! C’est ce qu’on appelle une explosion de vapeur (Cf Tchernobyl et Fukushima).<br /> Et Pour conclure sur d’autre ânerie, en effet un barrage est à même de délivrer une forte puissance instantanément. Pour information en cas de Black-Out en france ce sont les barrage qui redémarre le réseau ! Il y a des ligne direct vers les centrales pour les redémarrer ! Car toute centrale a besoin d’électricité pour démarrer qu’elles soient à fission, fusion charbon …
megadub
BumbleBeer:<br /> Faire l’amalgame entre la technologie de Chernobyl (RBMK) et française (REP) en est bien la preuve (pour info Fukushima à lui aussi une autre technologie).<br /> En effet, j’avais lu un article qui expliquait en quoi les centrales nucléaires étaient plus sûres qu’une centrale type Tchernobyl mais j’ai du faire le raccourci en pensant que c’était la même techno. Je connais effectivement bien mieux ITER que les productions traditionnelles (je connais bien le PV )
lithium
Il n’y a pas eu d’explosion majeure a Fukushima mais une fusion des cœurs a cause de la perte du système de refroidissement suite au tsunami. Le séisme a causé un arrêt d’urgence et probablement fissuré un coeur avant que l’eau arrive, noie les génératrice diesel et obstrue les pompe de refroidissement.<br /> Les opérateurs ont dépressurisé le système de refroidissement pour éviter le sur-accident.<br /> à Tchernobyl il n’y a pas eu d’explosion vapeur, fort heureusement pour nous sinon la moitié de l’Europe aurait été rayée de la carte sur le coup et l’autre moitié dans les années qui suivent.<br /> On est pas passé loin mais le cœur n’a heureusement pas atteint la nappe phréatique.<br /> En fait la surchauffe a été telle que l’eau a été craquée et c’est donc une explosion d’hydrogène qui a eu lieu.
verdy_p
Tout à fait. Cependant le projet n’est pas réellement abandonné, mais remis à plus tard, parce qu’on ne pourra plus faire autrement et qu’économiquement et écologiquement on n’aura plus le choix non plus. Mais plus on tarde à chercher des alternatives aux systèmes actuels, et plus on devra agir dans l’urgence avec des dégats économiques, sociétaux et environnemetaux de plus en plus énormes: il faut bien une recherche pour revaloriser et recycler ce que le nucléaire actuel a déjà produit et continuera à produire encore mais qu’on ne pourra pas non plus perpétuer faute simplement de ressources qui seront de plus en plus rares (et sans doute même plus rares rapidement que les énergie fossiles qu’on exploite depuis maintenant des siècles).<br /> Mais on a encore des filières inexploitées (et propres et durables) et c’est dommage de ne pas le faire. Mais on n’échapera pas au problème des stocks énormes de radionucléides à longue vie dont il faudra bien noue débarrasser.<br /> Certes le sodium liquide c’est “dangereux” mais c’est aussi le cas de toutes les énergies et les conséquences à court terme sont gérables et ont peut donc facilement à bas cout en limiter les impacts: en cas de feux ou même d’explosion (ce qui se produit déjà avec les énergies fossiles) ce qui est produit c’est juste des sels qui existent déjà en grande quantité partout dans le monde et l’impact n’a rien à voir avec d’autres accidents naturels pourtant fréquents (volcanisme, cyclones, feux de forêts, inondations…): on peut s’en relever et en grande mesure s’en protéger par des plans d’évacuation temporaires. en revanche les socks de radionucléides à longue demi-vie sont un enfer dont on ne sait que faire et pourtant on n’a pas encore d’autres solutions: la recherche est indispensable (comme aussi ITER).<br /> On aimerait tous éviter tous les risques mais en fait c’est impossible, il y a des risques à toute activité humaine, sinon on revient tous à l’âge de pierre et nos sociétés ne sont pas du tout préparées à ça (mais on y viendra très vite si on ne fait rien et on continue à faire comme aujourd’hui, et on aura aussi à cout sûr des conflits mondiaux: notre système actuel ne peut en aucun cas perdurer, il est condamné à coup sûr et quand ça viendra on comptera les million ou milliards de victimes, essentiellement pour des raisons politiques et sociales; la nature elle retrouvera son chemin mais la société humaine sera morte, elle ne connait en fait pas l’urgence dont l’homme est fortement dépendant mais qu’il ne veut pas voir).
BumbleBeer
Tchernobyl est une explosion de vapeur pas au sens scientifique (fluide froid sur chaud) mais au sens technique ! la pression était tel que la vapeur c’est accumuler sous les barres de graphite jusqu’à les faire sautées (cocotte minute en gros).<br /> et Effectivement a Fukushima, suite à la fonte du coeur il a eu électrolyse de l’eau, créant du dihydrogène qui à exploser le toit en bardage par la suite (pour rappelle ça plage d’explosivité est de 4 à 75 %)<br /> et pour rappelle une central nucléaire (fission nucléaire) n’est pas une bombe nucléaire (fusion nucléaire), donc non pas d’Europe rayé de la carte !<br /> Tes propos sont vrais mais ils faut connaitre l’historique car tu mélange le fukushima du tchernobyl.
lithium
Non, le RBMK de Tchernobyl était entièrement fait de graphite. Les barres de contrôle en Bore.<br /> Ce qui le rendait difficile à contrôler c’est l’accumulation de graphite sur les barres de contrôle.<br /> La nuit de l’accident suite à une mauvaise manoeuvre le réacteur est descendu à une puissance tellement faible qu’il aurais fallut totalement l’arrêter pour pouvoir le redémarrer en sécurité.<br /> Sauf que les ingénieurs au contrôle ont décidé au lieu de ça de les relever au delà de la limite de sécurité.<br /> Le réacteur s’est emballé en un instant malgré que les barre ait été réinsérées en arrêt d’urgence et la réaction a été tellement violente que l’eau a été craquée par radiolyse (séparation des particule d’hydrogène et d’oxygène par le rayonnement ionique), ce qui a causé l’explosion du réacteur.<br /> Et on parle de fusion au sens thermique du terme. Le réacteur et tout ce qui le compose fond et forme un Magma.<br /> Celui de tchenobyl s’est enfoncé dans le sol et menaçait de pénétrer la nappe phréatique sous la centrale.<br /> Les mineurs russes on coulé une chape de béton pour l’en empêcher. Sans ça on aurais eu une explosion vapeur de plusieurs millions de litres d’eau ce qui aurais totalement soufflé la centrale et les villes à proximité, les retombées de particules radioactives se seraient étalées sur des millions de Km2.<br /> Il y a eu des erreurs humaines et un aveuglement patriotique pour un réacteur mal conçu mais il y a eu aussi des milliers de héros qui nous ont sauvés cette fois là.<br /> Et pour rappelle il existe deux type de bombes nucléaires, la bombe A des années 40 à fission et la H de la guerre froide à fission/fusion
Exxoon
Les gens continuent de croire que le privé, le Capitaliste, est meilleur marché que le public.<br /> Or rien n’est plus faux. Car dans le publique, normalement, il n’y a aucun profil. Tandis que le « privé » (qui n’a de privé que le nom puisqu’il vie au crochet des gouvernements et donc du peuple) la seule chose qui importe c’est de faire de l’argent.<br /> Et le « privé » est de plus en plus gourmand. Il est plus que probable que pour ce type de réacteur, on doit faire plus de 1000% de profil. Et comme les « gouvernements » n’existent pas réellement, les politiciens ne que sont des « hommes d’affaires » déguisés et tout aussi crapuleux que les « vrais » hommes d’affaires, il est tout à fait normal que les coûts augmentent s’en cesse.<br /> Les politiciens profitant eux aussi de ces merveilleux profils. Les pays croulent sous les dettes, les paradis fiscaux croulent sous les montagnes d’argent.<br /> Et Capitaliste est le dernier « système » qui existera avant la disparition des humains.
lithium
ouais vive le face ! (ou les 3/4 profil à la limite) à bas le profil !<br />
megadub
Exxoon:<br /> Car dans le publique, normalement, il n’y a aucun profil<br /> Oui sauf que le principal problème c’est qu’on a tendance à avoir des entreprises qui perdent de l’argent donc au final ce sont nos impôts qui payent ce que le client ne paye pas.<br /> Il n’y a pas de magie hein, dans le prive d’un autre coté, si c’est trop cher bah… y’a pas de client.<br /> Exxoon:<br /> on doit faire plus de 1000% de profil.<br /> C’est profiT et non profiL <br /> 1000% de profit… c’est tellement n’importe quoi… même Apple n’atteint pas ce genre de score
Exxoon
M**de.<br /> Merci !
Exxoon
Pas besoin du « privé » (qui ne veut rien dire sauf de prendre l’argent du publique et le donner à quelques humains pour satisfaire leur avarice) pour faire les choses. Mais bon quand on est programmé pour aimer le Capitaliste dès sa conception, difficile d’annuler tout ça c’est clair.
megadub
C’est vrai que le tout public de l’URSS ou la Chine ont tellement bien fait leur preuve que les 2 ont fini par s’ouvrir au privé mais c’est tellement mieux d’oublier l’Histoire et fantasmer un monde merveilleux.<br /> Orange n’a jamais aussi bien marché depuis qu’ils sont privés et s’en est fini des pots de vin avec les politiques justement parce qu’il n’y a plus cette allégeance au pouvoir. Et des exemples comme ça on pourrait en citer plein d’autres, c’est les entreprises publiques qui souffrent le plus de la corruption.<br /> Enfin, le capitalisme ne se résume pas à la privatisation, c’est totalement hors sujet.
Exxoon
Le communiste n’a jamais existé et jamais il n’existera. Ce n’est qu’une idée, un concept.<br /> Par contre le totalitarisme lui est bien populaire et il porte des noms comme « démocratie », « communiste », « socialisme », etc.<br /> Et parler contre le Capitaliste ne signifie pas que nous sommes Communisme ou autre.<br /> Mais en vérité il n’existe qu’un système : Le Capitaliste. Remettre toutes les richesses, tous les services entre les mains de quelques individus (3% de la population environ). Les riches.<br /> Et bien sûr que les Capitalistes, les avares, ceux qui haïssent partager, qui se croit supérieur comme la race Aryenne, sont incapable d’imaginer un monde où égalité veut dire quelque chose.<br /> Et pourquoi ils l’imagineraient alors que le Capitaliste est parfait pour eux.<br /> Ils possèdent tout, ne paient rien, et c’est le peuple qui paie pour eux. Et en plus le peuple est tout content de les vénérer.<br /> Merveilleux.
megadub
Je ne comprends rien mais t’as l’air convaincu alors c’est super
lithium
Égaux en droits et en chances ne veux pas dire égaux en tous point.<br /> (sans parler des heritiers) demande toi pourquoi il n’y a que 3% de la population la plus riche.<br /> Quelques pistes :<br /> Tu imagine Mme Michu bâtir un empire industriel ?<br /> Tu crois que Bill Gates, Steve Jobs, Jeff Bezos, Larry Page, Sergey Brin … sont des arrivistes qui n’ont eu que de la chance ? (pour rester un peu dans le thême)<br /> Et que si toute leur fortune devait être redistribuée équitablement ils auraient eu la même motivation à batir leurs projets ?
Un_homme_qui_court
iter c est pas avant 2050 apparemment
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Oui, vous pourrez protéger votre Nintendo Switch Lite avec un Flip Cover Case officiel
Pour 2018, Airbnb va payer... moins de 150 000 euros d'impôts en France
L'agence de sécurité des transports US met l'Autopilote Tesla en cause dans un accident
Amazon teste le paiement par empreinte palmaire
Le jeu Homeworld 3 a été annoncé en crowdfunding
Des astronomes ont découvert une exoplanète à l'orbite très particulière
Volkswagen va proposer un système de conversion électrique pour sa Coccinelle
Une start-up du CERN utilise l'accélération de particules pour détecter drogues, armes et explosifs
Les PowerToys pour Windows reviennent : ce n'est pas une blague et la preview est disponible
Le meilleur jeu Star Wars va être porté sur Switch et PS4 le 24 septembre
Haut de page