Shell et Gasunie veulent établir une grande usine d'hydrogène aux Pays-Bas

03 mars 2020 à 10h55
0
Shell logo

Shell et la société gazière néerlandaise Gasunie ont annoncé leur intention de travailler ensemble dans un projet portant sur la production d'hydrogène. Dans le cadre d'un partenariat, les deux acteurs comptent construire une vaste usine à hydrogène au nord des Pays-Bas.

C'est un nouvel effort pour Shell, qui s'est déjà engagé à investir dans les différents aspects du développement durable.


800 000 tonnes d'hydrogène visées

Selon son communiqué, Gasunie s'attend à ce que l'usine produise 800 000 tonnes d'hydrogène chaque année, évitant l'émission de 7 mégatonnes de CO2.

L'installation n'est toutefois pas pour tout de suite. Il devra s'agir d'un hydrogène vert, l'usine devant être alimentée par de l'éolien offshore produit près de la province néerlandaise de Groningue. La construction des fermes éoliennes fait partie de ce projet baptisé « NortH2 ». Les premières éoliennes doivent être prêtes en 2027. Les deux sociétés envisagent ainsi d'utiliser entre 3 et 4 GW d'électricité verte pour leur production d'hydrogène d'ici 2030, et « peut-être 10 GW » d'ici 2040. Le communiqué précise que « cela suffirait à couvrir la consommation actuelle d'électricité d'environ 12,5 millions de foyers néerlandais ». L'hydrogène produit pourra être reconverti en énergie ou utilisé directement dans l'industrie.


Un projet important pour le pays

Les deux partenaires doivent lancer, avant la fin de l'année, une étude de faisabilité à propos de ce projet, qui reste donc incertain. Dans le même temps, ils continueront à chercher des partenaires industriels. Marjan van Loon, la P.D.-G. de Shell Netherlands, a déclaré : « Pour réaliser ce projet, nous aurons besoin de plusieurs nouveaux partenaires. Ensemble, nous devrons explorer et innover afin de rassembler toutes les connaissances et compétences disponibles ».

Selon le site Hydrogen Fuel News, le projet est d'importance pour un pays comme les Pays-Bas. Le site souligne qu' « une capacité de cette taille pourrait faire une différence significative pour faire avancer les Pays-Bas vers leur objectif de réduction des émissions de CO2 de 49 % (par rapport au niveau mesuré en 1990) d'ici 2030 ». Il ajoute : « Les Pays-Bas sont peut-être petits, mais ils sont densément peuplés. Les dernières estimations des émissions montrent que le pays affiche toujours le cinquième niveau d'émissions de CO2 par habitant dans l'Union européenne ».

Shell, de son côté, multiplie les initiatives pour intégrer des énergies plus propres à ses activités. S'il a annoncé son intention de doubler ses investissements dans les énergies vertes, il est pointé du doigt par les activistes comme étant toujours « l'un des plus gros pollueurs ».

Source : Hydrogen Fuel News
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coronavirus : le traçage numérique
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
scroll top