Shell investit dans le développement durable, du reboisement aux chargeurs de véhicules électriques

le 11 avril 2019 à 06h36
0
Shell
Shell compte investir pas moins de 300 millions de dollars dans les trois prochaines années dans le cadre d'un vaste plan de réduction des émissions de CO2

S'adapter ou disparaître ? Un pétrolier qui se met au vert ; c'est l'ambition du plan d'investissement de 300 millions de dollars annoncé par le géant des hydrocarbures Shell. Si l'on peut craindre une pointe de greenwashing dans cette ambition de lutte contre les émissions de CO2 et du respect de l'environnement, la firme a toutefois multiplié les annonces en passant notamment par un vaste plan de reforestation.

Des millions pour des « solutions naturelles »


Mesure phare de cet investissement : la reforestation. Shell a annoncé vouloir planter plus de 5 millions d'arbres en un an aux Pays-Bas, en espérant pouvoir étendre cette reforestation à d'autres pays comme l'Espagne, l'Australie ou la Malaisie. Ce reboisement fait également écho à la récente campagne de communication de Shell engagée dans des « solutions naturelles » pour lutter contre le changement climatique et les émissions de carbone. Dans cette même optique, Shell souhaite également permettre à ses clients d'acheter des crédits carbones pour 1 centime de plus par litre pour les propriétaires de véhicules diesel ou à essence classique. D'abord aux Pays-Bas, cette mesure pourrait être étendue au Royaume-Uni.

Et quelques millions de plus pour des bornes de recharge électriques


Aux Pays-Bas, Shell investit dans « 200 bornes de recharge rapide pour les véhicules électriques entièrement alimentées par des énergies renouvelables ». 200 nouvelles bornes qui font suite aux 500 bornes « ultra-rapides » investies par Shell et IONITY dans toute l'Europe. Pour le PDG de Shell, Ben van Beurden : « Il n'y a pas une seule solution pour endiguer le changement climatique. Une transformation du système énergétique mondiale est nécessaire, aussi bien à travers la génération électrique que l'industrie et le transport ». Pour le moment, Shell, considéré comme l'un des plus gros pollueurs mondiaux, ambitionne de réduire son empreinte carbone nette de 2 à 3% sur ces trois ans d'investissement.

Source : Electrek
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top