Aux États-Unis, l'éolien dépasse l'hydroélectrique pour la première fois

27 février 2020 à 15h40
0
Eolienne

Sur l'année 2019, la production électrique issue de l'éolien américain a dépassé pour la première fois celle de l'hydroélectrique, d'après l'Energy Information Administration (EIA).

Après les records des énergies renouvelables observés au Royaume-Uni et les bons chiffres de la filière éolienne française, l'utilisation du vent s'est largement développée ces dernières années aux États-Unis.


L'éolien augmente, l'hydroélectrique stagne

La production éolienne annuelle a affiché 300 millions de mégawattheures (MWh) en 2019, dépassant la production hydroélectrique de 26 millions de MWh. L'EIA observe que « la production éolienne a augmenté régulièrement au cours de la dernière décennie, en partie grâce à la prolongation du crédit d'impôt à la production (PTC), qui a stimulé les apports de capacité éolienne ».

À l'inverse, sur la même période, le secteur hydroélectrique a stagné, oscillant entre 250 millions de MWh et 320 millions de MWh entre 2009 et 2019. Pour l'EIA, cela « reflète une capacité stable et des précipitations annuelles variables », ajoutant : « Les changements annuels dans la production hydroélectrique sont principalement le résultat de variations des précipitations annuelles et du ruissellement de l'eau. Bien que les conditions météorologiques affectent également la production éolienne dans les différentes régions, la croissance de la capacité a été le principal moteur des changements annuels de la production éolienne ».

Eolien hydroelectrique 2019
© EIA


Productions saisonnières

En effet, l'organisme relève que la capacité de l'éolien américain a considérablement augmenté au cours de la période 2009-2019. Sur les 103 GW de capacité que comptait l'éolien en 2019, 77 % ont été installés au cours de cette décennie. Selon l'EIA, l'année 2019 a été la seconde année la plus prolifique en ajouts d'installations éoliennes après 2012. Le secteur hydroélectrique, de son côté, est plus ancien : il compte une capacité de 80 GW, mais la plupart de ses installations fonctionnent depuis plusieurs décennies. 2 GW d'installations seulement ont été ajoutés sur la période retenue par l'agence.

Elle rappelle également que les productions hydroélectrique et éolienne suivent des schémas saisonniers : « La production hydroélectrique est généralement plus importante au printemps, lorsque les précipitations et la fonte du manteau neigeux augmentent le ruissellement de l'eau. Les tendances saisonnières de la production éolienne varient d'un État à l'autre, mais la production éolienne est généralement plus importante au printemps et à l'automne ».

À cause de ces variations, les effets de ces installations auront mis quatre ans avant d'être bien visibles. En effet, c'est la première fois que la production éolienne est effectivement supérieure à celle de l'hydroélectrique. Mais en termes de puissance installée, l'éolien a dépassé l'hydroélectrique en 2016.

Source : EIA
Modifié le 27/02/2020 à 15h40
31
16
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Après Apple, Samsung songe à ne plus fournir de chargeur avec ses smartphones
scroll top