Des chercheurs français ont (probablement) observé de l’hydrogène métallique

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
03 février 2020 à 16h57
0
Equipe Hydrogène métallique
L'équipe dans son laboratoire de recherche

Première mondiale, espérée depuis 80 ans, l'observation de l'hydrogène sous forme métallique ouvre de nouvelles perspectives.

Les trois chercheurs du CEA et du CNRS ont pour cela mis en place une expérience extrême.


L'hydrogène est METAL

Un seul regard au tableau périodique des éléments suffit pour s'assurer que l'hydrogène ne fait pas partie du groupe des métaux. Mais il y a 80 ans, l'américain Eugene Wigner (alors futur prix Nobel) prédisait qu'à très haute pression et à très basse température, l'hydrogène pouvait se comporter comme un métal conducteur. Comment ? Eh bien « tout simplement » en plaçant les atomes les plus simples de l'univers dans des conditions telles que leur unique électron s'affranchit de l'attraction du proton.

Mais pour obtenir cet état de matière jusqu'ici jamais observé, les trois chercheurs (Paul Loubeyre et Florent Occelli du CEA, et Paul Dumas du CNRS, qui ont publié leurs résultats dans Nature) ont placé l'hydrogène dans une chambre haute pression à -192°C, puis activé une « presse à enclumes » de diamant, qui a soumis les atomes à des pressions supérieures de 4,25 millions de fois à celle de l'atmosphère.

Expérience unique

Les scientifiques ont observé avec une grande précision ce qui se passait au sein de cette presse unique, à l'aide d'un faisceau infrarouge (un « rayonnement infrarouge synchrotron » pour être précis). Ils ont détecté le changement d'état de l'hydrogène, ainsi que la pression à laquelle le changement avait lieu.

Si l'expérience doit encore être reproduite et que les chercheurs eux-mêmes sont encore prudents, ils sont probablement les premiers à avoir observé de l'hydrogène métallique... Une preuve supplémentaire sera de mesurer sa conductivité.

De grandes promesses

L'hydrogène métallique existe très certainement à l'état naturel, au centre des géantes gazeuses comme Jupiter ou Saturne (l'un des objectifs de la sonde Juno actuellement en orbite est de révéler les propriétés du « cœur » de notre géante).

Pouvoir en générer en laboratoire et étudier ses propriétés avec précision est donc un grand pas en avant pour mieux comprendre notre Univers. Par ailleurs, il se trouve que sous forme métallique, l'hydrogène a des atouts qui font saliver la recherche appliquée. En effet, il pourrait être supraconducteur à des températures et pressions ambiantes, et conserver une densité énergétique jusqu'ici totalement inédite, pour de futures batteries ou même pour du carburant spatial à haute efficacité. Mais pour parvenir à cela, il faudra encore écraser quelques barrières !

Source : CEA
Modifié le 04/02/2020 à 09h15
40
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Renault accuse une perte nette de 141 millions d'euros en 2019
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
L'Europe s'est équipée de parcs éoliens offshore d'une capacité record de 3,6 GW en 2019
Des températures supérieures à 20 °C enregistrées pour la première fois en Antarctique
Volkswagen et E.ON dévoilent un projet de stations de charge rapide pour véhicules électriques
Citroën devrait dévoiler une voiture électrique particulièrement abordable le 27 février
L'iPhone 11 Pro émet deux fois plus de radiations que la limite recommandée
Le Batman interprété par Robert Pattinson se dévoile en vidéo

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top