Heliogen, start-up dans l’énergie solaire soutenue par Bill Gates, mise sur l’IA pour gagner en perf

23 novembre 2019 à 14h07
9
Heliogen panneau solaire
Crédits : Heliogen

Grâce à cette avancée, certaines industries pourraient à l'avenir se passer de combustibles fossiles au profit de l'énergie solaire. Une start-up américaine, Heliogen, semble avoir trouvé la solution, à l'aide d'un algorithme d'intelligence artificielle. Résultat, une nouvelle technologie qui a tout l'air d'une avancée majeure pour l'énergie solaire.

La question de la chaleur était régulièrement pointée du doigt comme principal manquement de ce passage de relais entre la prometteuse énergie solaire et les rendements des énergies fossiles. Cette start-up paraît avoir découvert le moyen de produire de l'énergie pour l'industrie sans émissions de CO2.

L'optimisation du Soleil comme source d'énergie

Partiellement financée par Bill Gates, cette entreprise américaine explique avoir développé une technologie d'énergie solaire capable de mieux utiliser la lumière du Soleil afin de produire une chaleur considérable. Jusqu'alors, cet ingénieux système de miroirs qui concentrent la lueur du Soleil en un seul point ne permettait pas d'atteindre des températures extrêmes.

Concrètement, les ingénieurs estiment désormais pouvoir arriver à des taux équivalents au quart de la température de surface du soleil, dépassant même les 1 000 °C. À titre d'exemple, cette chaleur est suffisante pour la fabrication de ciment ou d'acier. Une nouvelle majeure puisque cette dernière représente 7 % des émissions de CO2 dans le monde entier, selon les données de l'Agence internationale de l'énergie.


Une technologie porteuse d'espoirs

Pour y arriver, la start-up a réussi la prouesse de concentrer l'énergie solaire, le tout en utilisant la vision par ordinateur, une forme d'intelligence artificielle. Il s'agit ainsi d'une optimisation permanente de l'orientation des miroirs, par rapport à la position du Soleil, source de chaleur et de lumière. Comme l'a déclaré le Président-fondateur de Heliogen, Bill Gross, « Si vous prenez un millier de miroirs et qu'ils s'alignent précisément sur un seul point, vous pouvez atteindre des températures extrêmement, extrêmement élevées ».

Une telle avancée nécessitera certainement encore plusieurs années de tests en tout genre pour véritablement bouleverser l'industrie. Cependant, les progrès en quelques mois sont considérables. Le fait d'être parvenu à générer une chaleur suffisamment puissante pour la production de ciment ou d'acier pourrait bien, à terme, remplacer l'utilisation des combustibles fossiles. Pour rappel, les processus industriels sont responsables de plus de 20 % des émissions de CO2 mondiales. De quoi lutter efficacement contre le changement climatique.


Les ambitions de la start-up ne s'arrêtent pourtant pas là. Son objectif : être la société de l'hydrogène vert. Pour y arriver, il faudra pousser la température à 1 500 °C...

Source : Engadget.com

Le Black Friday c'est parti ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos avec Clubic.

Les bons plans Black Friday

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
7
Jl26
Je vous invite a lire ce qu écrit wikipédia a propos du four solaire de Odeillo dans les Pyrénées. On était dans les années 70.<br /> Euh ils en sont où nos américains avec les 1000 degrés??<br /> En France on a du potentiel, mais des choix politiques, les lobbies, ne facilitent vraiment pas la vie de nos chercheurs dans le domaine du solaire…<br /> "Le principe utilisé est celui de la concentration des rayons par des miroirs réfléchissants. Les rayons solaires sont captés par une première série de miroirs orientables situés sur la pente, puis envoyés vers une deuxième série de miroirs (les « concentrateurs »), disposés en parabole. De là ils convergent vers une cible circulaire au sommet d’une tour centrale ; cette cible a à peine 40 cm de diamètre. Cela revient à concentrer l’énergie de « 10 000 soleils »[3].<br /> On peut obtenir en quelques secondes des températures supérieures à 3 500 °C, selon le procédé mis en œuvre au foyer de l’installation ;e four solaire d’Odeillo accueille une partie des équipes du laboratoire de recherche PROMES du CNRS (UPR8521) cohabilité avec l’Université de Perpignan sur les études thermiques à haute température, les systèmes caloporteurs, la conversion de l’énergie, le craquage de l’eau[4] pour produire de l’hydrogène, le comportement des matériaux à haute température dans des environnements extrêmes…"
_julien
Il s’agit juste d’un programme qui va orienter des miroirs, arrêtons de parler d’IA. On fait la même chose sur les télescope depuis des années avec l’optique adaptative. Vous utilisez ce terme à toutes les sauces Clubic…
Nmut
C’est pour tant bien le terme technique, même si il n’a pas de sens du point de vue intelligence telle que le grand public le pense.<br /> Le définition originelle est à peu près: « Science dont le but est d’utiliser une machine pour des tâches que l’homme accomplit en utilisant son intelligence ». Cela n’implique pas forcément d’intelligence dans la machine créée.<br /> Bref, une calculatrice est une IA. <br /> Par extension, de nos jours, l’IA est plus associé au machine learning qui lui mimique le raisonnement, mais il n’y a toujours pas d’intelligence, l’intelligence étant dans la sélection des données d’entrainement!
Jl26
Je suis en phase avec julien, parler d’IA pour un tracker qui suit la course du soleil est bien pompeux!!<br /> Quant au fond, je suis surpris qu’on mette en exergue une société qui vient d’arriver à produire une température de 1000°C alors qu’il y a près de 50 ans en France on obtenait à Odeillo 3500°C!!!<br /> Ah j’oubliais, aujourd’hui faire le buzz (je crois qu’on dit ça…)
Nmut
Je suis assez d’accord avec vous, le terme IA est un peu trop utilisé en putaclic…<br /> D’où mon " ".<br /> Par contre on a pas toutes les infos, particulièrement le rendement et le cout de l’installation. Quand on voit le cout et la surface utilisée, peut-être ont-ils fait de grands progrès. Quand j’ai un peu de temps je vais regarder.<br /> D’ailleurs j’utilise les articles de Clubic comme un premier aiguillage/tri qui me permet de regarder des trucs qui m’intéresse plus en profondeur après. Ca ne me choque pas que cela soit un raccourcis ou imprécis. Peut-être qu’il y une vraie IA quelque part. Dans la recherche de solutions techniques par exemple, une IA fonctionne souvent pas mal en trouvant des analogies ou des synergies qu’un esprit humain ne relève pas.
kroman
À part faire parler d’eux en utilisant des mots clés à la mode, ils ont fait quoi comme innovation au juste ? Comme dit dans les commentaires précédents, pour la chaleur on repassera…
srochain
Article complétement bidon qui permet seulement de dire que la fondation Bill Gate donne des sous à une entreprise qui n’a rien inventé. De plus c’est truffé d’erreurs et de contrevérité. Ce concentrateur qui focalise la lumière atteindrait parait-il le 1/4 de la température à la surface du Soleil ? Il en est loin, la température de la photosphère étant de 6000° il lui en manque encore 50% pour en atteindre le 1/4. En revanche il y à plus de 60 ans que des fours solaires comme ceux de Font Romeu ont réussi à dépasser la moitié de la température de la surface du Soleil.<br /> Quant au suivi du Soleil dans sa course apparente, il se réalise depuis des décennies dans les observatoires spécialisés, de son levé à son couché, comme par exemple avec l’instrument CLIMSO à l’observatoire du Pic du Midi. Le fameux IA étant essentiellement un dispositif d’horlogerie aidé par une lunette à lentille de Fresnel micro-perforée qui corrige de façon asservie tout débordement du limbe solaire d’une microperforation de la grille. Point d’IA la dedans, du déterminisme pur et dur, comme le tuyau d’adduction d’eau qui impose à la flotte d’être contenue à l’intérieur des parois du tuyau…<br /> Ils n’ont donc inventé qu’un coup de bluff pour montrer à Gate qu’il a bien fait de les subventionner…… se laissera-t-il abuser ?
KlingonBrain
Ouais, clairement.<br /> Si on a besoin d’utiliser l’IA pour faire un simple tracking solaire, c’est grave.
KlingonBrain
En informatique, le terme « intelligence artificielle » est associé à un certaines techniques bien particulières.
Nmut
Ca m’intéresse d’avoir ta définition. C’est maintenant dans le langage courant et suivant les domaines, la définition change. Là ou j’ai bossé les dernières années (principalement industrie automobile et industrie aéronautique), le sens reste le même que la définition originale et l’extension que j’ai citée. Mais probablement que dans d’autres domaines (ou juste d’autres industriels que ceux que j’ai cotoyé!), la définition change.
KlingonBrain
Ca m’intéresse d’avoir ta définition.<br /> Pour faire très simple, l’intelligence artificielle, ce sont des algorithmes qui utilisent des modes de fonctionnement qui se rapprochent de ceux de l’intelligence humaine (Réseaux de neurones, moteurs d’inférence, etc…) ou qui utilisent des méthodes empiriques diverses et variées (Exemple : Heuristiques…).<br /> Avec des caractéristiques similaires à l’humain en terme d’avantages et d’inconvénient.<br /> La raison pour laquelle on parle d’IA pour séparer ces techniques des autres, c’est que leur comportement est beaucoup plus incertain.<br /> C’est maintenant dans le langage courant et suivant les domaines, la définition change.<br /> C’est surtout le monde de la comm’ qui veut utiliser les termes à la mode à toutes les sauces. On voit de " l’IA washing " un peu partout pour attirer les investisseurs.<br /> D’ailleurs, cela fait relativement peu de temps que le monde à redécouvert l’IA après que ces techniques aient sombré dans l’oubli pendant des décennies.<br /> le sens reste le même que la définition originale<br /> Il y a 40 ans, avant que l’IA ne sombre dans l’oubli, la définition que l’on avait était similaire à celle que j’ai donné plus haut.<br /> Bien que l’informatique soit une science jeune ou beaucoup de choses ne sont pas encore bien définies, il y a une bonne raison à ce qu’on ait désigné par le terme « IA » un certain nombre de techniques de programmation pour les distinguer des autres.<br /> Croyez moi, vous ne voudriez pas que l’on mette ce genre d’algorithme la ou ils n’ont rien à faire.
Nmut
KlingonBrain:<br /> Pour faire très simple, l’intelligence artificielle, ce sont des algorithmes qui utilisent des modes de fonctionnement qui se rapprochent de ceux de l’intelligence humaine (Réseaux de neurones, moteurs d’inférence, etc…) ou qui utilisent des méthodes empiriques diverses et variées (Exemple : Heuristiques…).<br /> Avec des caractéristiques similaires à l’humain en terme d’avantages et d’inconvénient.<br /> Ok, tu parles de la définition moderne des informaticiens qui travaillent directement sur ces sujets.<br /> Après je suis d’accord avec toi que c’est utilisé un peu trop pour faire du clic, mais je continue à penser que ce n’est pas faux à la base.<br /> Chaque fois que j’arrive dans une boite, il y a des tonnes de notions que l’on pense figées et communes mais qui ne correspondent pas (les premiers trucs qui me viennent à l’esprit: cahier des charges, exigences, architecture système, tests usine, gestion de configuration, …) alors que dans 90% des cas la définition existe et est super précise!
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Amazon brade son Fire TV Cube à quelques jours de Noël
C'est déjà Noël chez les VPN, découvrez ces 3 super offres !
Fêtez Noël en musique avec l'enceinte Bluetooth JBL GO 3 à -25% chez Amazon
Ce pack Oppo Find X5 + écouteurs sans fil fera forcément plaisir sous le sapin !
Vente flash sur l'Apple Watch Series 8 chez Fnac avec en plus 40 € sur votre compte adhérent
Twitter va
Cdiscount vous propose un SSD 2,5
Grosse réduction sur le pack Amazon Echo Dot 5 avec une prise connectée Meross Smart Plug
Quand Amazon s'Inspire de TikTok : fausse bonne idée ou pas ?
Un antivirus hyper efficace et gratuit ? Voici la bonne solution
Haut de page