Heliogen, start-up dans l’énergie solaire soutenue par Bill Gates, mise sur l’IA pour gagner en perf

Heliogen panneau solaire
Crédits : Heliogen

Grâce à cette avancée, certaines industries pourraient à l'avenir se passer de combustibles fossiles au profit de l'énergie solaire. Une start-up américaine, Heliogen, semble avoir trouvé la solution, à l'aide d'un algorithme d'intelligence artificielle. Résultat, une nouvelle technologie qui a tout l'air d'une avancée majeure pour l'énergie solaire.

La question de la chaleur était régulièrement pointée du doigt comme principal manquement de ce passage de relais entre la prometteuse énergie solaire et les rendements des énergies fossiles. Cette start-up paraît avoir découvert le moyen de produire de l'énergie pour l'industrie sans émissions de CO2.

L'optimisation du Soleil comme source d'énergie

Partiellement financée par Bill Gates, cette entreprise américaine explique avoir développé une technologie d'énergie solaire capable de mieux utiliser la lumière du Soleil afin de produire une chaleur considérable. Jusqu'alors, cet ingénieux système de miroirs qui concentrent la lueur du Soleil en un seul point ne permettait pas d'atteindre des températures extrêmes.

Concrètement, les ingénieurs estiment désormais pouvoir arriver à des taux équivalents au quart de la température de surface du soleil, dépassant même les 1 000 °C. À titre d'exemple, cette chaleur est suffisante pour la fabrication de ciment ou d'acier. Une nouvelle majeure puisque cette dernière représente 7 % des émissions de CO2 dans le monde entier, selon les données de l'Agence internationale de l'énergie.


Une technologie porteuse d'espoirs

Pour y arriver, la start-up a réussi la prouesse de concentrer l'énergie solaire, le tout en utilisant la vision par ordinateur, une forme d'intelligence artificielle. Il s'agit ainsi d'une optimisation permanente de l'orientation des miroirs, par rapport à la position du Soleil, source de chaleur et de lumière. Comme l'a déclaré le Président-fondateur de Heliogen, Bill Gross, « Si vous prenez un millier de miroirs et qu'ils s'alignent précisément sur un seul point, vous pouvez atteindre des températures extrêmement, extrêmement élevées ».

Une telle avancée nécessitera certainement encore plusieurs années de tests en tout genre pour véritablement bouleverser l'industrie. Cependant, les progrès en quelques mois sont considérables. Le fait d'être parvenu à générer une chaleur suffisamment puissante pour la production de ciment ou d'acier pourrait bien, à terme, remplacer l'utilisation des combustibles fossiles. Pour rappel, les processus industriels sont responsables de plus de 20 % des émissions de CO2 mondiales. De quoi lutter efficacement contre le changement climatique.


Les ambitions de la start-up ne s'arrêtent pourtant pas là. Son objectif : être la société de l'hydrogène vert. Pour y arriver, il faudra pousser la température à 1 500 °C...

Source : Engadget.com

Le Black Friday c'est parti ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos avec Clubic.

Les bons plans Black Friday

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
9
7
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Cette smart TV 4K Continental 58
Le pack volant de course Logitech G920 + levier Shifter est vraiment pas cher sur Cdiscount
Les prochains écouteurs WF-1000XM4 de Sony se dévoilent en images
Xbox Series X|S : le Dolby Vision HDR se précise, chez les insiders d'abord et demain pour tous
Cette petite souris sans fil Microsoft Wireless Mobile Mouse est à moins de 10€
MSI met le cap sur le ratio 16:10 et annonce de nouveaux appareils gaming et création
Epic Store : The Lion’s Song offert cette semaine, et une surprise prévue pour la semaine prochaine
Les PC portables modulaires et réparables Framework arriveront en Europe d'ici la fin de l'année
Ghostrunner 2 sera exclusif aux consoles nouvelle génération et aux PC
Gigabyte fait un commentaire sur la fabrication chinoise, perd 550 millions et... présente ses excuses
Haut de page