Historique : la Banque européenne d'investissement ne financera plus aucune énergie fossile

Bastien Contreras Contributeur
15 novembre 2019 à 17h43
0
Centrale nucléaire

La Banque européenne d'investissement a annoncé un grand virage en faveur du climat, en mettant fin au financement de projets relatifs aux combustibles fossiles, à partir de 2021. L'institution entend ainsi devenir la première « banque du climat » et contribuer à l'objectif de neutralité carbone de l'Union européenne d'ici 2050.

La Banque européenne d'investissement (BEI) constitue la plus grande institution multilatérale (soutenue par plusieurs États) du monde. Son but est de rassembler les pays de l'Union européenne autour d'un organisme de prêt, afin de financer des projets sur tout le territoire, ainsi qu'en dehors.

Plus de financement pour le pétrole, le gaz et le charbon

Capable d'intervenir dans de nombreux secteurs, la BEI a dorénavant décidé d'exclure une partie des candidats à son accompagnement. En effet, l'institution a annoncé bannir progressivement les financements accordés aux projets tournant autour du pétrole, du gaz et du charbon. Et à partir de 2021, plus aucun prêt ne sera accordé à ces industries.

La banque continuera néanmoins de financer des projets énergétiques, mais ceux-ci devront démontrer leur engagement en faveur du climat. Plus précisément, il leur faudra prouver leur capacité à produire 1 kWh d'énergie en émettant moins de 250 g de dioxyde de carbone.


Devenir la « banque du climat »

Cette décision s'inscrit dans une politique écologique plus globale à l'échelle du continent, portée notamment par la future présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen (qui doit entrer en fonction le 1er décembre prochain). Celle-ci a ainsi exprimé son souhait de faire de la BEI la première « banque du climat » au monde, grâce à davantage de fonds dédiés au soutien des énergies renouvelables et avec pour objectif,d'ici 2050, de faire de l'Europe le premier continent neutre en carbone.

Cependant, il reste certainement du chemin avant que la BEI ne soit considérée comme un modèle écologique, elle qui a, par le passé, été critiquée pour son implication dans des projets peu respectueux de l'environnement ou pour sa tendance à privilégier les grandes entreprises. Certains observateurs ont d'ailleurs noté que quelques entreprises gazières pourraient malgré tout conserver leur éligibilité, en vertu de leur appartenance aux « projets d'intérêt commun » de l'Union européenne.


Le nouvel engagement de la BEI a toutefois été salué par des défenseurs de l'environnement, à l'instar de Colin Roche, des Amis de la Terre Europe. Ce dernier a qualifié cette décision de « victoire significative », estimant que « toutes les autres banques, publiques et privées, doivent à présent suivre cet exemple ».

Source : The Guardian
Modifié le 15/11/2019 à 18h09
11 réponses
11 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Voitures électriques : au Q3 2019, les ventes mondiales ont chuté de 10 %
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
Recyclage, consommation et énergie, la technologie est-elle un problème... ou une solution ?
Taxe GAFA : les USA prêts à taxer les produits français jusqu'à... 100 %
Apple renouvellerait ses iPhone deux fois par an à partir de 2021, et c’est une très mauvaise idée
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
L'Escobar Fold 1 : un smartphone pliable à 349 dollars par le frère de Pablo Escobar
Il y aurait déjà plus de Nintendo Switch que de Xbox One en Europe...
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top