L'état d'urgence climatique est déclaré par 11 000 scientifiques

06 novembre 2019 à 16h58
94
incendie illustration pixabay.jpg

Dans un communiqué commun, plus de 11 000 scientifiques du monde entier ont pris la parole pour alerter l'opinion publique quant aux risques encourus par l'humanité, dus au dérèglement climatique. Estimant qu'il n'y a plus de temps à perdre, ils appellent à un changement rapide et radical des mentalités.

À l'occasion du quarantième anniversaire de la première conférence mondiale sur le climat, qui s'est tenue à Genève (Suisse) en 1979, plus de 11 000 scientifiques, issus de 153 pays, ont décidé d'unir leurs voix. À l'initiative de William Ripple, chercheur à l'université d'État de l'Oregon (États-Unis), ils ont choisi des mots forts pour témoigner de l'urgence de la situation.

Une crise provoquée par l'activité humaine

Le ton est pour le moins alarmant : « Nous déclarons clairement et sans équivoque que la planète Terre est confrontée à une urgence climatique ». De plus, d'après les auteurs du texte, publié hier dans la revue BioScience, la crise est « plus grave que prévue, et menace les écosystèmes naturels et le destin de l'humanité ».

Pour étayer leur propos, les scientifiques ont ajouté une série de graphiques, mettant en avant l'ampleur du phénomène. On peut notamment y observer l'augmentation, depuis 1980, de la quantité de gaz à effet de serre (dioxyde de carbone et méthane) dans l'air, de la température à la surface de la Terre, du niveau de la mer ou du nombre de phénomènes météorologiques extrêmes. Des signes qui sont mis en parallèle avec d'autres croissances : celles de la population, du transport aérien et de la consommation de viande.


Des bouleversements majeurs indispensables

Mais les chercheurs affirment qu'il n'est pas trop tard. Il faut cependant agir au plus vite : « Pour assurer un avenir durable, nous devons changer notre façon de vivre », affirment les signataires. Et ce, pour éviter « des souffrances indicibles dues à la crise climatique ».

Ils ont ainsi identifié quelques actions prioritaires :

  • Améliorer l'efficacité énergétique et instaurer de fortes taxes sur les émissions de gaz à effet de serre, pour réduire l'utilisation de combustibles fossiles.

  • Stabiliser la population mondiale, via des approches éthiques, dont un meilleur accès à l'éducation pour les filles dans plusieurs pays.

  • Mettre fin à la destruction de la nature, en restaurant notamment les forêts.

  • Consommer moins de viande et plus de végétaux, et réduire le gaspillage alimentaire.

  • Ne plus se focaliser uniquement sur la croissance du PIB.


Par ailleurs, les scientifiques ont tenu à relever certains signes encourageants, comme la baisse de la natalité à l'échelle mondiale ou l'augmentation des investissements dans les énergies renouvelables. Ils appellent donc à intensifier ces efforts.


Cette tribune sera-t-elle suivie d'effet ? D'autres initiatives de ce type ont déjà vu le jour par le passé, dont un « Avertissement des scientifiques du monde à l'humanité » publié en... 1992. Croisons les doigts pour que le message soit plus écouté cette fois.

Source : The Guardian
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
94
41
nicgrover
« Moi je n’y crois pas » signé Donald…
c_planet
On a vérifié qu’aucun d’eux n’était en surpoids ?
dredd
Ça commence à faire un gros complot là…
SlashDot2k19
Ça sera du chacun pour soit, trop complexe de demander aux gens de rogner sur son confort
ygloo_one
Bon, vu que cette fois-ci il la surpopulation est en numéro, j’approuve.<br /> D’autant plus que le mot réchauffement n’est pas cité.<br /> C’est du bon sens une fois que l’on a bien vu que la terre est ronde et a des limites. Inutile d’en rajouté.<br /> J’aurais ajouté, maîtrise des migrations.<br /> Afin que ceux dont la population explose et qui donc s’en foute le plus n’envahisse pas les autres. Et oui, à un moment le droit à faire des enfants a des limites… stop immigration, surpopulation, PMA (pour personne, même les hétéros), ça fait parti du combat avec la lutte contre la pollution.
ygloo_one
900 millions ? Pourtant nos EELV disent que l’on peut nourrir 20 à 50 milliards avec de l’agriculture BIO++. Que la PMA, la GPA, la drogue en vente libre c’est ça qui est urgent.
ariakas
Donc en fait la solution pour ces gens là, c’est de bouffer des graines…<br /> non mais pourquoi pas ! C’est un concept.<br /> « Améliorer l’efficacité énergétique et instaurer de fortes taxes sur les émissions de gaz à effet de serre, pour réduire l’utilisation de combustibles fossiles. »<br /> appauvrir les peuples pour enrichir les élites.<br /> Un concept très novateur.<br /> « Stabiliser la population mondiale, via des approches éthiques, dont un meilleur accès à l’éducation pour les filles dans plusieurs pays. »<br /> Donc éduquer les femmes à éteindre la lumière et à ne pas trop faire couler l’eau.<br /> C’est bien, c’est sur !<br /> « Mettre fin à la destruction de la nature, en restaurant notamment les forêts. »<br /> Je décrète que les gens soient en bonne santé et heureux !<br /> Et ainsi soit il !<br /> « Ne plus se focaliser uniquement sur la croissance du PIB. »<br /> C’est sur, s’ils se focalisent sur la croissance de mon cul, on ira pas loin, trop gros.<br /> Alors, je ne suis pas scientifique, pas aussi grand chercheur que tout ces gens là.<br /> Je me dis juste que passer de 2.5 milliards d’habitants en 1950 à 7.5 milliards d’habitants en 2019, je me demande si cela n’aurait pas un petit impact environnemental.<br /> Après je ne sais pas, c’est peut être une piste, quelque chose auquel on pourrait imaginer.<br /> Donc au lieu de raconter des conneries, si on pouvait aller dans un côté plus réaliste et concret et de suggérer une limitation de la population mondiale en regardant quels pays ont la plus forte démographie et d’alerter ces pays pour réduire la natalité…<br /> puis bon, on est peut être pas obligé d’être si nombreux en France, si ?<br /> on sublime les familles nombreuses en France en accordant des aides sociales progressives en fonction du nombre d’enfants, on pourrait imaginer un systeme de malus au contraire.<br /> Avoir plus de 3 enfants est une hérésie en soit de nos jours.<br /> Après je dis ça, ce sont eux les scientifiques…<br /> Si pour eux bouffer des graines et demander aux nanas d’éteindre la lumière, c’est suffisant, moi ok…
vbond007
Ca fait tout de même peur de lacher ce que tu laches sans une grosse réflexion derrière…<br /> On en arrive rapidement à des régimes totalitaires.
utada_hikaru
La propagande ne date pas d’hier, les mensonges non plus https://player.ina.fr/player/embed/CAB89027040/1/1b0bd203fbcd702f9bc9b10ac3d0fc21/620/349/1
vbond007
Selon moi, le premier point est l’accès à l’éducation pour la planète entière.<br /> La baisse de natalité a systématiquement baissée quand l’accès à l’éducation était offert à tous et en particulièrement aux femmes.<br /> Et ca leur permet de comprendre aussi qu’elles n’ont pas à se plier à la dictature des mâles qui leur font au minimum 7 gosses (sans parler du traitement qu’ils leur infligent).<br /> Tu n’es pas scientifique, donc tu as peu de recul et d’arguments pour étayer tes dires.<br /> Si la population mondiale réagit comme toi, alors il ne se passera jamais rien. C’est hélas le comportement global de l’individu seul dans son coin. J’espère juste qu’un jour une masse assez importante d’individus prendra les bonnes décisions afin que les autres moutons suivent un peu dans cette direction.
ariakas
J’entends tes arguments qui seraient supérieurs au mien selon toi (et le jugement que tu apportes)<br /> Juste une question: tu es scientifique ?<br /> Et 2e petite question subsidiaire:<br /> Il serait basé sur quoi que les femmes soient donc si stupides que tu le prétends et que « l’éducation » (laquelle d’ailleurs ? Celle de l’occidental?) résoudrais la natalité??<br /> Ce ne serait pas une vision colonialiste et patriarcal ??<br /> Donc en France, les femmes seraient stupides, en Chine, elles seraient stupide, en Afrique elles seraient stupides ?<br /> Mais aux US, elles seraient intelligentes ?<br /> Non, décidément, je ne suis pas scientifique mais toi, pour apposer ton jugement tel que tu l’as, es tu scientifique ? Ou bien raciste et misogyne ? Je me pose la question.<br /> Le coût des femmes qui sont mal éduquées car elles font pleins d’enfants, c’est quand même aller loin dans l’image de la femme rabaissés et condescendant
Sylvio84
Merci pour la video utada… 20 ans qu’on en parle et y’a toujours des multinationales qui font tout pour empêcher toute réglementation qui leur empêcheraient de détruire la planète pour faire du profit.
KlingonBrain
Même s’il est difficile de prédire la date exacte ou les problèmes se produiront, il y a une certitude absolue : Ce que la terre peut offrir/absorber n’est pas illimité.<br /> Il faut réaliser que le seul débat est une affaire de « quand ».<br /> Et peu importe la réponse. Car il est évident que plus tôt on agira, moins ce sera difficile.<br /> D’une manière évidente, il faut mettre fin à ce système de compétition économique mondiale qui pousse a un sur-productivisme inutile.<br /> Il va falloir changer les esprits et cesser de considérer ceux qui en font trop comme des héros.<br /> Pour régler le problème de la sur population, il faut que tous les pays accèdent au développement, ce que le système productif empêche.<br /> A l’heure actuelle, des médecins, ingénieurs et autres personnels qualifiés qui sont formés dans les pays « en voie de développement » sont débauchés par des officines privées pour fournir l’occident. Il faut mettre fin à ce pillage de ressources humaines et dénoncer les programmes d’immigrations sélectifs (basés sur la qualification) qui ont pour effet de spolier les pays pauvres et d’empêcher leur développement.
timax
C’est un fait établi que l’accès à l’éducation recule l’âge du 1er enfant donc plus les femmes sont éduquées moins elles font d’enfants et la natalité baisse. Rien de réducteur là dedans…
KlingonBrain
Déjà, il serait bon de se demander pourquoi la natalité est très forte dans certains pays.<br /> La première réponse, c’est parce que ces pays n’ont pas de système social. Et de manière évidente, l’avenir d’une personne qui a beaucoup d’enfants est bien meilleur que celle d’une personne qui en a peu.<br /> Ensuite, parce que du fait de l’absence de système de santé, la mortalité y est très forte. Donc les gens font un maximum d’enfants pour être certain d’avoir le soutien nécessaire dans leurs vieux jours.<br /> Enfin, parce que cette absence de système de santé couplée au manque d’instruction rends l’accès à la contraception difficile.<br /> Pour que les choses changent, il faudrait déjà que l’occident cesse de considérer les pays en voie de développement comme des terres à main d’oeuvre (terre à esclaves ?) en pillant toutes leurs ressources humaines de valeur (médecins, ingénieur) pour les importer par le biais de programme d’immigration sélectifs.
GRITI
Avec les deux derniers Avengers, je me suis demandé si la quête de Thanos (réduire la population de l’univers de moitié, de façon à priori aléatoire, parce que les gens n’étaient pas heureux à cause du surnombre (guerre, ressources)) n’étaient pas une façon de préparer les mentalités à ce genre de décision future…
ariakas
La Chine est sous développé ?<br /> On expliquait le nombre d’enfants par la forte mortalité et la préparation de l’avenir.<br /> Ce n’est plus vraie aujourd’hui.<br /> La preuve, la démographie est exponentielle et la mortalité diminue très fortement.<br /> Ce que tu dis, on me le disais adolescent, mais depuis, les choses ont changées justement.<br /> Après il faut établir le diagnostic avant de trouver une solution.<br /> La natalité est forte car la mortalité est forte, ce n’est plus vraie.<br /> La population mondiale ayant été multipliée par 3 en 70 ans, est ce le problème ?<br /> Ces scientifiques ont l’air de dire que non.<br /> Pourtant les solutions proposées ne se poseraient pas avec la population de 1950.<br /> Et les pronostics sont plus qu’alarmistes sur la croissance de la population. Mondiale.<br /> Le sujet me semble majeur
kroman
Que le gouvernement arrête de distribuer des allocations familiales alors ! C’est bon pour la planète et ça fera baisser mes impôts au passage !
KlingonBrain
La Chine est sous développé ?<br /> Peut t’on vraiment y vieillir sans devoir compter sur le nombre de ses enfants ?<br /> Quand on parle de développement, il faut distinguer le niveau productif et le niveau social.<br /> D’ailleurs, la Chine n’est pas un bon exemple pour comparer car d’évolution trop récente. Parce que les gens ne changent pas instantanément de comportement non plus.<br /> Après il faut établir le diagnostic avant de trouver une solution.<br /> La natalité est forte car la mortalité est forte, ce n’est plus vraie.<br /> La population mondiale ayant été multipliée par 3 en 70 ans, est ce le problème ?<br /> Ces scientifiques ont l’air de dire que non.<br /> Je dirais que ces scientifiques devraient se limiter aux constats qui regardent leur domaine d’expertise.
max_971
La planète régulera la population humaine qu’on le veuille ou non.
KlingonBrain
On peut dire que les politiques en France sont encore inspirées de l’idée qu’il faut favoriser la natalité.<br /> Alors, faut t’il supprimer les allocations, je dirais que ce n’est pas aussi simple. Il faut tenir compte des effets de bord qui peuvent être très négatifs à court et moyen terme.<br /> Par exemple, des familles pauvres n’auraient plus les moyens d’habiller leurs enfants ou de leur payer des fournitures scolaires. Des millions d’enfants pourraient être victime d’une telle décision. Et la capacité des parents à maintenir ces enfants à l’école par la même occasion.<br /> De toute manière, la natalité en France reste raisonnable.
ariakas
Le fond du problème est que l’écologie se heurte à un problème fondamental.<br /> A 3 milliards, on était déjà trop nombreux.<br /> A 7,5, c’est indécent.<br /> A 20, nous n’y survivront pas.<br /> Mais d’aller dire à l’Afrique ou à la Chine d’arrêter de pondre des gosses, c’est tenir un discours dit « raciste et colonialiste ».<br /> Et d’aller dans chaque pays du monde y compris en France imposer un seuil de population fixé, c’est établir une dictature .<br /> Parler d’éduquer les petites filles, c’est immonde d’entendre ça. (Ce n’est pas toi ni ton discours que je vise)<br /> C’est misogyne, c’est laisser entendre que les hommes le sont.<br /> C’est rabaisser les gens en disant « nous sommes éduqués, vous non ».<br /> Or la Chine démontre son savoir faire.<br /> L’Afrique existe et ne se limite pas à ses ressources naturelles.<br /> Le problème pour moi c’est que l’écologie impose aux gens qui n’y sont pour rien pour se donner bonne conscience et ne pas Se confronter à ses contradictions les plus flagrantes.
Elrix
C’est ridicule d’accuser les pays à forte population de s’en foutre alors qu’un occidental pollue 3 à 6 fois plus qu’un habitant d’un pays en voie de développement<br /> Sans oublier que les occidentaux se sont bien développés en pillant ces même pays et en exportant la pollution
Fulmlmetal
A 1 mois de la COP25 il n’est pas étonnant de voir ce type d’annonce, on va nous en refourguer encore pas mal d’annonce catastrophisme de ce type jusqu’à cette conférence. La promo pour la COP25 ne fait que démarrer, ça va etre la course à celui qui va faire la déclaration la plus dramatique. Récemment j’ai meme lu que les asthmatique contribuaient aussi au réchauffement climatique, c’est dire jusqu’à où ça va.<br /> Ces 11.000 scientifiques, oui ça fait beaucoup mais si on met ça à l’échelle du monde, ça ne représente que ceux qui vivent du travail sur le climat. en gros c’est leur gagne pain. Plus ils diront que c’est grave plus les état leur donneront de budget pour leur études et labo.<br /> On pourrait aussi parler de la petition d’Oregon qui a vu 31.000 scientifique contester les thèses alarmistes de l’impact de l’homme sur le climat. Mais évidememnt le lobbying écolo-médiatico-politico-industriel dénigrera ces scientifiques là, et diront que les 11.000 autre sont forcement raison.<br /> Il y a de plsu en plus de scientifiques de renommé qui conteste les thèses du GIEC, mais on ne leur donne pas la parole, ça arrange tellement de monde cetet mode du climat, il y a un tel business pour le smédias qui font leur choux grax, pour les scientfiques qui toruvent la un bon moyen d’avoir d’énormes budgets pour leur labo, pour les politiciens qui peuvent faire passer plein de nouvelles taxes en prétextant l’écologie, et pour certains industriels qui voien tlà un bon moyen de faire de l’argent (société de l’électrique ocmme EDF par exemple, société d’éolien de panneaux solaire, etc).<br /> Mais comme d’hab ceux qui ne croient pas à ces thèses du GIEC sont insultés et dénigrés. C’est classique. Hubble, Galilé , Newton avait eux aussi été très sévèrement critiqué et insulté par la communauté scientifique et public à leur époque … et pourtant.
remitchou
L’être humain est un parasite, il bouffera la feuille jusqu’à la dernière goutte. A part innovation techno/politique majeure ou une guerre, je vois pas trop comment ça va s’équilibrer.
robert_b
Non en fait le problème est que tu fais ce que l’on appelle du discours rhétorique: des questions qui n’en sont pas (le sous entendus est tellement énorme que la réponse est incluse dans la question), tu interprètes les propos pour les faire ressembler à des arguments indéfendables (le principe du gréviste qui prend en otage la population, en un phrase on fait devenir un personne qui défend ses droits légalement pour un terroriste, dans tes propos une personne qui peux progressée en « éducation » devient stupide, la seule personne à le prétendre est toi dans les propos visible sur cette page.), etc… des procédés particulièrement utilisé lorsqu’on ne veux surtout pas à avoir à ramener des arguments pour étayer ses propos.
rexxie
Le contrôle de la population est un problème secondaire, une diversion des vrais coupables. Le brûlage des hydrocarbures représente plus de 70% du CO².<br /> Il serait pourtant facile de cesser de las brûler, et du coup règlerait bien d’autre pollutions indirectes de notre consommation.
ariakas
J’ai argumenté, j’ai étayé mes propos.<br /> En lisant « ton » commentaire, je constate que tu juges sans rien apporter, sans rien contribuer.<br /> Tu te mets dans une situation assez facile:<br /> Les autres sont des cons et toi seul détiens le savoir que tu gardes.<br /> Personne n’a d’argument sauf toi (on se demande lequel mais !)<br /> L’éducation, c’est quoi? Elle est donnée par qui ?<br /> C’est le blanc qui vient éduquer le noir ?<br /> C’est l’homme qui apprend à la femme ?<br /> C’est le dominant qui dit Au dominé ce qu’il doit faire ?
ariakas
Aurions nous besoin de brûler autant de combustible pour 3x moins de population ?<br /> La démographie te semble secondaire et pourtant, il faut nourrir, loger, vivre, échanger.<br /> Le carburant pour la voiture, le chauffage, il faut bien le faire pour quelqu’un !<br /> 1950, des gens sont encore vivants et ont vécu dans un monde avec 3 fois moins d’habitant qu’aujourd’hui.<br /> Imagines tu vivres dans un monde 3x plus peuplé ?<br /> C’est secondaire ?
rexxie
C’est bien certain qu’il faut limiter l’accroissement, mais avec des transports électriques, des éoliennes et des panneaux solaires avec batteries, on peut réduire de beaucoup nos émissions, de tout le monde, et amoindrir les catastrophes à venir. Il serait facile de faire la transition si ce n’était des puissants lobbies pétroliers (et et exceptionnellement, nucléaires, pour vous les Français, pilonnés de désinformation comme vous l’êtes).<br /> LE problème majeur est le brûlage des hydrocarbures, et incidemment la transition vers les énergies douces qui menacent le nucléaire trop cher et trop lent à mettre en oeuvre.
noxx007
Effectivement, arrêtons de prôner en premier des changements d’habitudes de consommation et des améliorations technologiques.<br /> Personnellement, sans évolution radicale de la démographie, je n’imagine pas un avenir durable pour la planète.<br /> On peut dire que la natalité des pays « développés » est raisonnable, mais si celle ci ne diminue pas, alors ça n’apporte pas beaucoup plus de solution à moyen terme.<br /> Par contre, il faudra repenser radicalement notre conception de distribution des richesses, vu qu’on nous serine depuis des années qu’il faut des actifs pour payer les retraites (alors que les richesses existent, mais que ceux qui les détiennent ne veulent pas les partager).
ariakas
C’est certains qu’un patron qui gagne 90 fois le salaire de l’ouvrier de base, et donc représente 90 emplois, ça n’a pas de sens.<br /> Et l’augmentation des salaires des patrons est trop importante.<br /> C’est plus un sujet de société que d’écologie pure et dure.
ariakas
Le problème, c’est que l’éolien n’est pas sans conséquences ni la solution à tout.<br /> Il me semble avoir lu que les pales produisent de la chaleur et que c’est dangereux. Que les animaux meurent autour des éoliennes, ce n’est pas anodin.<br /> Le nucléaire, moi je veux bien que l’on nous mente, ok.<br /> En attendant le Japon a redémarré ses centrales (et sans réellement toucher à le sécurité) alors même qu’ils sont incapables de régler à ce jour le problème de Fukushima.<br /> Et le pays a perdu pas mal niveau avancée dans le domaine alors qu’il s’agissait du prestige de la France à la base et un projet de société, l’excellence française au même titre d’Airbus.<br /> Je ne dis pas que la démographie est l’alpha et l’oméga, mais un monde tout électrique est compliqué. C’est pas 6 pauvres EPR en France qui permettront d’avoir 100% de véhicules électriques et des pompes à chaleur partout.<br /> Et le pétrole, c’était l’enjeu majeur il y’a 20 ans, plus maintenant.<br /> C’est pour ça que le Venezuela s’effondre en partie. Parce que le Gaz de Schiste (polluant) a fait des US l’un des premiers exportateurs mondial de Pétrole alors qu’il était importateur avant.<br /> Et qu’en gros, on est assis sur une réserve gigantesque.<br /> Concernant le carburant, il faudrait que je retrouve l’article, mais la voiture, c’est à peine 20% des émissions de CO2.<br /> Si nous roulions tous en charrette qu’il resterait 80% derrière.<br /> Y’a évidemment des millions de choses à faire pour l’environnement mais à l’échelon individuel, mhhhh…<br /> Quand on voit le principe des consignes pour les bouteilles, ça existait il y’a longtemps et ça ergote aujourd’hui pour le rétablir parce que ça rapporte de l’argent aux mairies et qu’ils seraient obligés de laisser la main aux hypermarchés.
Mao7Honk
ATTENTION HUMOUR (rexxie c’est pas pour toi)<br /> Ils doivent se dire « qu’ils le fasse eux même, sa coûtera moins cher que de devoir payé quelqu’un d’autre pour le faire »<br /> D’un coté c’est pas faux non plus car pour manger plus de BIO++ il faut plus de main d’oeuvre.
Mao7Honk
L’Education c’est le processus d’être instruit. C’est pas ton délire que le « blanc » éduque le « noir ». A ce que je sache les pays en voie de développement ont des intellectuels natifs, non ? Ou tu insinue qu’ils sont tous idiots ?<br /> Les femmes dans les pays en voie de développement sont peut instruite, c’est un fait, et si il faut, pour rester dans ton délire, que les dirigeants « blanc » aillent dire aux dirigents « noir » que ce serait bien que les femmes / filles soit istruites, carrément, qu’ils y aillent, ce serait une bonne action.<br /> Le dominant et le dominé ? Le monde entier n’est pas SM, je juge pas mais c’est pas mon délire, merci quand même.<br /> https://www.merriam-webster.com/dictionary/education<br /> https://www.unicef.fr/sites/default/files/userfiles/L_education_des_filles_dans_les_PED.pdf<br />
GRITI
Le tout électrique est loin d’être la solution idéale et on ne pourra pas se reposer dessus.<br /> Cela consomme énormément de ressources naturelles et les stocks ne sont pas illimités: métaux, métaux rares, terres rares, béton, eau… Extraire ces ressources pollue beaucoup et consomme beaucoup d’énergie…fossile. Pollution pour les locaux dans les environs des sites d’extraction et de traitement et dégâts pour la faune et la flore. Les conditions d’extraction ne sont pas trés ethiques: sécurité de la main-d’oeuvre (radiations par exemple, inhalation de poussières…) et pillage des pays (c’est en train de changer pour ce dernier point).<br /> L’installation d’éoliennes et de fermes solaires a un impact sur la faune et la flore.<br /> Ceux qui veulent cette transition verte et propre accepteraient-ils la réouverture de mines en France ainsi que la création de sites de traitements des métaux/terres rares par exemple? (cf histoire de Rhône-Poulenc à La Rochelle je crois).<br /> Il faut bien garder en tête que la transition verte grâce aux énergies dites propres a de forts impacts dans d’autres pays, bien loin de chez nous. Il est facile de réclamer cette transition alors que la majeure partie de la pollution générée pour y accéder ne nous impacte pas. Tout comme le nucléaire… Il faudrait accepter de garder 100% de nos déchets en France. Ce qui n’est pas le cas je crois. C’est comme l’électronique… Vouloir avoir toujours plus d’équipements devraient conduire à ce que tous les déchets électroniques restent en France. Ce n’est pas le cas non plus. Sans compter que produire des puces électroniques consomment beaucoup de ressources (dont métaux rares et terres rares).<br /> Vouloir de nouvelles sources d’énergie moins polluante (le CO2 n’est pas la seule source de pollution) c’est bien. Mais il faut que cela s’accompagne d’un changement de paradigme au niveau de nos sociétés car nous ne pouvons pas continuer à consommer toujours plus. Il faut avoir une vision complète de tout le cycle nécessaire pour que l’on puisse en profiter de cette transition verte. Sans cette connaissance, il est bien trop facile de dire « il faut que… ».
GRITI
Un peu de lecture:<br /> https://www.novethic.fr/lexique/detail/terres-rares.html<br /> linfodurable.fr<br /> La "guerre des métaux rares", ou la face cachée de la transition énergétique<br /> Entrant dans la composition de plus en plus d'objets du quotidien dont les fameuses technologies vertes, clé de voute de la transition énergétique en cours, les métaux rares sont aujourd'hui au coeur d'enjeux environnementaux, économiques et...<br /> Planète Énergies<br /> Les métaux rares, des éléments devenus stratégiques<br /> L’essor continu et rapide depuis les années 1990 des énergies renouvelablesOn appelle énergie renouvelable une source d'énergie dont le renouvellement nat..<br />
blizz
Il faut bien se rendre compte que c’est foutu et qu’il n’y a aucun espoir à attendre car l’être humain est égoïste et ne va jamais renier son droit à procréer et à consommer toujours plus. De plus on vit dans une société capitaliste ou la consommation et la natalité en sont le moteur, rien ne peut donc changer.<br /> Attendez-vous donc à une véritable hécatombe dans les années qui viennent !
rsebas3620
je suis d’accord sur tout sauf un choix taxation des energie fossilles pourquoi ? parce qu’en europé elle est deja deja a tres haut niveau et on voit bien que rien ne change par ailleurs il est possible de ne pas produire de co2 via un procedé simple mais couteux pour les fabricant et qu’il faudrait renouveller chaque 6 mois… comme une vidange et ce procede pourrait nourrir de nouvelles technologie pour nourrir des plantes pour reproduires du carburant… en attendant des reelles avances sur des energie verte que n’est pas l’electique… par contre l’energie quantique elle est une reelle possibilité mais personne ne veut le mettre en place parce qu’elle n’est pas economiquement viable puisque personne ne pourrait t’en vendre… en inde ils ont reussi a faire marcher une ampoule grace a l’energie quantique mais si tout le monde s’y mettaient il faudrait entre 60 et 200 ans pour enfin mettre en application ce procédé… encore faut il avoir envie de le faire…
nirgal76
Sauf que les habitants polluants le plus (je parle bien de pollution par habitant) sont ceux de tous les pays du golf, pas les occidentaux qui arrivent après.<br /> Pays du golf qui sont blindés de thune à ne pas savoir quoi en faire, mais j’ai pas l’impression qu’ils en fassent beaucoup profiter les pays en voie de développement, ils préfèrent acheter des hôtels particuliers en France et des super cars.
nirgal76
« Attendez-vous donc à une véritable hécatombe dans les années qui viennent ! »<br /> Bah au moins ça réglera l’un des problèmes cités, celui de la surpopulation
BetaGamma
Tes enfants te demanderont des comptes !
Chris78
ariakas:<br /> Donc en France, les femmes seraient stupides, en Chine, elles seraient stupide, en Afrique elles seraient stupides ?<br /> Qui a parlé de stupide, vous déformez allègrement les propos. Lorque l’on parle d’éducation c’est l’accès au savoir et à la connaissance et l’information qui peut donner la possibilité de travailler. Vous n’êtes pas sans savoir (mais peut être que si) en occident les femmes se sont battues pour avoir le droit de vote, que jusqu’ au début du 20ème siècle, leur rôle était cantonner à faire la cuisine, éléver les enfants et être une bonne épouse pour leur maris.
chaton51
la reduction de la population mondiale passera t elle par la 3eme guerre mondiale ?
ariakas
1950-2019<br /> 2,5 milliards - 7,5 milliards d’habitants.<br /> Pour autant que je sache et vous aussi,<br /> L’éducation et le savoir ont progressé.<br /> La Chine n’est pas un pays sans savoir et sans instruction.<br /> Et comme déjà dit mais je le répète, vous focalisez le problème sur les femmes comme si les hommes étaient supérieurs.<br /> Et comme si le savoir changeait la donne sur la démographie or, 1950-2019, y’a eu des progrès et ça a aggravé la situation démographique.<br /> Ça vaut aussi pour la France.
ariakas
C’est le problème insoluble de l’écologie.<br /> Ça va être dur de dire aux gens de moins consommer alors que les patrons s’enrichissent comme jamais et que les dirigeants multiplient les dîners et trains de vie somptueux.<br /> Alors ils le font quand même en imposant des taxes sur le carburant appauvrissant les travailleurs, en taxant les SUV alors qu’eux mêmes roulent en diesel.<br /> Mais la limitation des naissances, ça se heurte à une politique d’Etat policier et d’être rapidement taxé de racisme et de comportement post colonialiste.<br /> Donc leur solution, c’est de ne surtout pas en parler et de stigmatiser ceux qui en parlent.<br /> et ils se contentent d’en déplorer les conséquences Telles que la déforestation a marche forcée au Brésil, les pesticides à tour de bras pour renforcer le rendement des cultures, des élevages intensifs horribles.<br /> Donc comme ils ne veulent pas parler de natalité, ils disent que c’est à tout le monde de se faire de la place et de bouger les populations d’un endroit à l’autre comme s’il s’agissait de pions.<br /> Ça n’aura qu’un temps vu que justement, l’ensemble des pays du monde bénéficient d’une meilleure santé et meilleure espérance de vie.<br /> Et sans aller jusqu’à regarder en Chine, en Afrique ou ailleurs, à partir de quand pourront nous parler en France de limite atteinte ? Une France a 100 millions d’habitants, ça ne va pas être joyeux.
GRITI
ariakas:<br /> Ça va être dur de dire aux gens de moins consommer alors que les patrons s’enrichissent comme jamais<br /> Si les gens se mettaient vraiment à arrêter de sur-consommer et s’en tenaient au nécessaire, les grands patrons arrêteraient très vite de s’enrichir.
nikon561
et bien c’est simple, le fait qu’elles aient acces a une meilleur education leur permet de pretendre a un choix plus large d’emplois, donc elles sont plus nombreuses a avoir des emplois qui les interressent (contre des emplois utilitaires), et donc un plus grand nombre d’entre elles choisissent leur carriere vs rester a la maison faire des gosses. sachant que cela s’accompagne egalement d’une meilleur connaissance et un meilleur acces aux moyens de contraception, un pays qui permet au femmes de pretendre au meme niveau d’education des hommes reduit le nombre moyen d"enfant par femme.
xryl
Et demain, tu vas pleurer parce que ta retraite, elle a fondu comme 2 gouttes d’eau. Ce qui est important, c’est la moyenne, pas le cas individuel. Hors il se trouve que pour qu’une nation se maintienne, il faut ~2.1 enfants par femme. En Europe, nous sommes le seul pays dans ce cas, et c’est justement pour cela que l’on peut encore espérer maintenir un équilibre retraité/travailleur. Dans un environnement en décroissance démographique, les vieux deviennent des pauvres faute d’assez d’actifs pour les soutenir. Si un pays a pour horizon une décroissance démographique, alors les actifs « essayent » de se gaver le plus possible dans leur vie active pour prévoir leur retraire, hors c’est justement ça le problème, la surconsommation, le capitalisme global à rentabilité ultra courte, etc…
nirgal76
C’est mon geste pour la planète, j’en ai fais qu’un
nirgal76
« Je ne sais pas comment on fera la Troisième Guerre mondiale, mais je sais comment on fera la quatrième : avec des pierres! ». Albert Einstein
ariakas
Certains oui, mais il y’aurait toujours des inégalités et toujours des patrons s’enrichissant sur le dos des autres.<br /> Ça ne changerait pas la face du monde.<br /> Puis ne pas surconsommer pour faire quoi?<br /> Placer son argent en bourse ? Cela enrichirait les mêmes gens.<br /> Si c’est ne plus surconsommer pour moins gagner d’argent et faire de la place aux autres, piouuuu, y’a des gens pour vouloir ça ?<br /> La sur consommation est le moteur de chaque pays. Ne plus sur consommer, c’est perdre en soit sa capacité à vivre dans de bonnes conditions.<br /> Sur consommer, ça veut dire partir en vacances en prenant la voiture ou l’avion ou le train voir carrément le bateau.<br /> Ça veut dire boire de l’alcool, ça veut dire jouer, s’amuser, prendre des photos et les partager sur les réseaux sociaux (et donc faire chauffer les data center).<br /> Or y’aura toujours des Bill Gates, Jeff Bezos, Bernard Arnault, Pineau etc…<br /> Surconsommation ou pas.<br /> S’en tenir au nécessaire, pour certains çà veut dire avoir son Pentium 100. (C’est une caricature volontaire).<br /> Le simple fait d’être ici est un problème de la surconsommation pour certains écologistes pour qui on fait travailler inutilement ces fameux data center.
GRITI
ariakas:<br /> Puis ne pas surconsommer pour faire quoi?<br /> La surconsommation peut se voir à plusieurs niveaux. Celle qui pose le plus de souci actuellement et la surconsommation de biens matériels et surtout l’électronique.Elle pose problème surtout au niveau des ressources nécessaires et des déchets générés.<br /> Ne pas confondre consommer et surconsommer.<br /> Parce que nous surconsommons, nous avons besoin d’argent. Donc nous devons travailler. Travailler signifie souvent véhicule, cantine ou garderie pour ceux qui ont des enfants…donc de l’argent en plus à dépenser…et à gagner.<br /> Travailler signifie moins de temps libre et plus de stress la plupart du temps. Moins de temps pour des loisirs (pas forcément polluants ou matériels), pour cuisiner et arrêter d’acheter des produits industriels mauvais pour la santé, et l’environnement (emballage, transport essentiellement).<br /> Si on consomme moins, nous avons besoin de moins d’argent et donc de moins travailler.<br /> Moins consommer peut aussi passer par la mise en commun des biens matériels, par un renouvellement plus tardif des appareils (électronique surtout), par des thèques communales (livres, BD, CD, DVD/BR, jeux de sociétés, jeux vidéos etc…).<br /> Cela passe aussi par la (re)découverte d’autres activités que ce qu’offre le monde 2.0.<br /> Cela peut être aussi en effet de moins voyager. Accepter de visiter un pays étranger via l’avion que tous les 5 ans par exemple car on se rend compte des impacts.<br /> Il y a plein de choses possibles à faire pour changer cette société de surconsommation qui n’est pas si vieille que cela. Sans forcément retomber dans l’extrême de la grotte…<br /> Je vais m’arrêter là car sinon je vais encore écrire un roman…
iksarfighter
Pas mal de choses vont changer, du moins faut l’espérer, et on s’y fera. Si rien ne change c’est la cata, la guerre, les génocides, etc… A une échelle qui fera paraître Adolf, Verdun, Tse toung, Hiroshima et Josef comme des petits joueurs.
Feladan
Je crois que tu ne fais pas la différence entre « s’en tenir au nécessaire », « consommer », et « surconsommer »…<br /> Boire de l’alcool, ce n’est pas surconsommer en soi. Là, on te parle de surconsommation, soi d’excès volontaire et inutile au delà d’une logique de « s’amuser ».<br /> Tu peux t’amuser en achetant une console, en acheter 4 devient de la surconsommation.<br /> Tu peux boire un verre d’alcool de temps en temps pour t’amuser, si tu en bois tous les jours ça devient n’importe quoi (en plus d’être de l’alcoolisme ).<br /> Tu peux avoir une voiture pour te faciliter la vie, en avoir 3 dans ton garage dont 2 qui prennent la poussière, c’est de la surconsommation.<br /> Tu peux prendre 1 bain de temps à autre, en prendre tous les jours devient de la surconsommation.<br /> Tu peux avoir des appareils électriques, les laisser allumer inutilement (lumière par ex) juste parceque « tu vois un peux mieux ou t’oublies » devient de la surconsommation …<br /> Tu peux manger de la viande 2/3 fois par semaines, en manger à chaque repas devient de la surconsommation…<br /> Etc etc.<br /> J’exagère un peu, la limite est dure à voir car très liée à l’appréciation personnelle de chacun.<br /> Mais si déjà tu supprimais tous les comportements stupides que je cites et les semblables que je ne cite pas, ça serait déjà un pas énorme.
ariakas
Et tu as raison, il y’a pleins de choses possibles et raisonnables.<br /> Cela étant dit, je ne peux que rappeler que nous étions 41 millions d’habitants en France en 1950 et 67 millions en 2019.<br /> Nous n’aurions pas à nous préoccuper de surconsommation avec moins de gens.<br /> J’ai aussi en tête un oncle qui pareil prône l’écologie et à pleins d’idées.<br /> Par contre ça ne le dérange pas de prendre l’avion pour voyager et de prendre son kangoo essence pour voyager et prendre pleins de photos.<br /> Perso, je ne me considère pas ecolo et pourtant ça c’est le pire que je conçoive.<br /> C’est ça la plaie de l’environnement et la surconsommation. Prendre l’avion est une abherration à mon sens lorsque l’on se prétend ecolo et les voyages à l’étranger inutiles et contre productif sur le plan environnemental. Quant à prendre sa voiture pour partir en vacances, idem.<br /> Pollution Generale.<br /> Mais ça, il ne veut pas comprendre.<br /> Par contre ça le choque que j’achète un iPhone.<br /> Là surconsommation se heurte aux valeurs de chacuns même les mieux intentionnés.<br /> Moi pareil, je veux bien moins travailler, mais dans ce cas, plus question que j’habite en proche centre ville, la maison coûte une blinde. Plus question d’avoir ma voiture luxueuse et il me faudra me rabattre sur les Renault que je connaissais il y’a quelques annees et qui tombent en panne sans arrêt.<br /> Et la conséquence aussi, ce sont des gens qui ne seront plus ou moins bien soignés car je suis professionnel de santé et que ça arrange bien les gens que j’aille à leur domicile.<br /> Ce n’est pas simple cette affaire de surconsommation car elle embrique et la démographie et la société et le fonctionnement de la société.<br /> Quant à pas besoin de vivre dans une grotte, pour certains il ne faut plus manger de viande, pour d’autres que du bio pour d’autres il faut faire ses besoins dans une litière, pour d’autre ne pas avoir internet, pour d’autre ça consistera à vivre en ascète (ce qui peut aller loin). Pas si évident
GRITI
ariakas:<br /> J’ai aussi en tête un oncle qui pareil prône l’écologie et à pleins d’idées.<br /> Par contre ça ne le dérange pas de prendre l’avion pour voyager et de prendre son kangoo essence pour voyager et prendre pleins de photos.<br /> Il y a beaucoup d’incohérence chez beaucoup de gens qui parlent écologie. On peut leur reprocher en ne voyant que cela ou alors essayer de savoir s’ils font quand même des choses qui vont dans une « vraie » écologie à leur niveau. Il faut aussi chercher à comprendre s’ils ont conscience de leur incohérence. En étant bienveillant et sans juger.<br /> ariakas:<br /> Nous n’aurions pas à nous préoccuper de surconsommation avec moins de gens.<br /> Je pense que si. Car surconsommer est de toute façon mauvais. On ne ferait que reculer les échéances. Il faut un équilibre. La nature, l’environnement ont leur rythme. Il faut en tenir compte au niveau de la consommation des ressources.<br /> ariakas:<br /> Moi pareil, je veux bien moins travailler, mais dans ce cas, plus question que j’habite en proche centre ville, la maison coûte une blinde.<br /> Dans une telle situation, les prix de l’immobilier ne seraient plus les mêmes. L’immobilier est d’ailleurs une des choses qu’il faudrait revoir. A-t-on besoin de logements si grands ou si mal pensés (à plusieurs niveaux) etc. D’autant plus que, plus on consomme, plus il faut un grand logement.<br /> ariakas:<br /> Et la conséquence aussi, ce sont des gens qui ne seront plus ou moins bien soignés car je suis professionnel de santé et que ça arrange bien les gens que j’aille à leur domicile.<br /> En ce qui me concerne, la médecine devrait être le pôle prioritaire (avec l’alimentation) au niveau de l’utilisation des ressources et de l’énergie. Nous ne pouvons plus nous passer de la médecine moderne. Il y a des choses que l’on peut soigner avec des méthodes alternatives. Il y a des maladies que nous pouvons éviter en changeant notre alimentation, notre activité physique et les produits que nous utilisons (hygiène, maquillages, lessive, produits d’entretien etc…). Mais pour certaines choses, la médecine moderne est géniale et la seule vraiment efficace. Il faut qu’elle soit une priorité.<br /> ariakas:<br /> pour certains il ne faut plus manger de viande, pour d’autres que du bio pour d’autres il faut faire ses besoins dans une litière, pour d’autre ne pas avoir internet, pour d’autre ça consistera à vivre en ascète (ce qui peut aller loin). Pas si évident<br /> Ce n’est pas évident du tout en effet. Tout ce qui touche à l’alimentation est un très vaste sujet/débat. Dans lequel on trouve tous les contraires. J’ai lu beaucoup de livres sur le sujet et je me suis fait mon idée. Pour le bio, je pense que cela semble être le bon sens de manger des légumes/fruits qui n’ont pas vu de produits chimiques. Donc bio pour légumes/fruits, miel, céréales etc…les produits bruts en gros, OUI. Par contre, les biscuits bio, les galettes de soja bio…non. Les produits bio transformés, industriels sont très souvent de la mal-bouffe. Sans parler des emballages.<br /> Mais il faut du temps, de la motivation et des connaissances pour cuisiner et faire soi-même ses biscuits, son poisson pané ou sa pâte à tartiner. Pas évident pour tout le monde surtout dans notre monde de loisirs/plaisirs permanents et avec où tout va vite et où l’on court tout le temps.<br /> Les besoins dans une litière (toilettes sèches je suppose)? Bah oui là aussi, c’est du bon sens pour moi (je n’en ai pas encore fait chez moi je précise ). Nous utilisons de l’eau potable pour les toilettes. Il n’y a pas besoin qu’elle soit potable pour une telle utilisation. Surtout que c’est une denrée qui devient précieuse et qui le sera de plus en plus avec l’accroissement des températures et la baisse éventuelle des précipitations.<br /> Pour moi, au-delà de toutes les théories, il faut surtout du bon sens et regarder ce que faisaient nos aïeux (depuis 1000, 3000, 5000 ans). Se poser la question des ressources et du rythme de prélèvement de ces dernières ramené à leur rythme de renouvellement.<br /> Tout cela prend du temps, demande des compétences, des connaissances etc… Ce n’est pas donné à tout le monde car l’écologie est un luxe. Quand tu as du mal à boucler les fins de moi par exemple et que tu dois avoir deux boulots pour cela, pas évident d’avoir le temps de se renseigner et de cuisiner.<br /> C’est pour cela, que ceux qui ont la possibilité de le faire doivent commencer, même doucement. Cela montrera à d’autres que c’est possible. Cela donnera lieux à des échanges de techniques et connaissances. Cela peut entraîner des discussions avec des gens qui ne sont pas dedans pour x raisons mais que cela pourrait intéresser. Et là on parle, on écoute, on explique. Sans juger. En étant compréhensif et empathique.
jvachez
Pour régler le problème il faut taxer très lourdement les parents plutôt que de donner des allocations familiales. Les enfants sont en effet la source principale de la pollution, surtout s’ils ont a leur tour des enfants.
Feladan
jvachez:<br /> Les enfants sont en effet la source principale de la pollution<br /> Loul wut.<br /> Sur quelles bases ? Car les études tendent à montrer que les enfants, sont généralement plus sensibles à l’écologie que les parents . Ils sont d’ailleurs plus en accord avec le fait que le réchauffement and co est en rapport avec l’humain. D’ailleurs, ça se vérifie, l’école de mon fils (maternelle) va commencer à sensibiliser sur la biodiversité et la permaculture. Ce sont surtout les adultes qui sont en mode « on dénie tout c’est pas notre faute ».<br /> Puis paradoxalement, moins d’argent ne signifie pas moins polluant. Tu vas réduire ta consommation certes, mais faire plus de choix non écologique, car ceux-ci sont financièrement plus couteux. Et ça serait quoi la limite pour toi ? 2, 3, 4 enfants ? Et à partir de quand tu mets ça en place, genre là tout de suite coucou vous êtes taxés sur le nombre d’enfant ?
utada_hikaru
Je suis d’accord sur beaucoup de point, moi ce qui me brise les couilles c’est la propagande climatique, les mensonges et le catastrophisme qui vont avec, c’est un lavage de cerveau à grande échelle.
utada_hikaru
J’ai pas de mioches, j’aime pas ça, ça te bousille la vie, je mériterais de toucher du pognon pour ça, je sauve la planète d’après les critères de la secte climatique.
ariakas
justement, y’a 1000 ans, 3.000 ans, 5.000 ans, le problème de surpopulation ne se posait pas et la régulation se passait par les maladies et les guerres.<br /> Actuellement, pour nourrir tout le monde, il faut produire et exporter.<br /> C’est ce que fait le Brésil et donc déforestations. Ce sont les pesticides qui empoisonnent les gens y compris ceux qui consomment bio. Le glyphosate est un poison qui se retrouve jusque dans notre alimentation.<br /> Les fermes se regroupent et on assiste aux « fermes des 1.000 vaches », à la concentration honteuse d’animaux et des abattoirs abominables.<br /> Et cela ne peut pas s’arranger vu que l’on exporte pour nourrir les autres pays.<br /> La France vient tout juste de signer un accord avec la Chine pour le boeuf avec un marché jugé considérable.<br /> Or si nous ne l’avions pas signé, d’autres l’auraient fait.<br /> La Chine va supprimer la politique de limitation de naissances et va donc voir sa population croitre de façon exponentielle<br /> L’Afrique est un continent qui passe de 100 millions d’individus en 1900 à 1,3 milliards en 2019.<br /> Des estimations disent qu’en 2050, il y’aura 2.5 milliards rien qu’en Afrique.<br /> Quoique l’on fasse à l’échelon individuel, cela se réduit à néan par la pression démographique exponentielle.<br /> Tokyo est une ville avec 37 millions d’habitants !!! plus de la moitié de la France vie dans une seule ville avec 6.000 personnes au km2.<br /> c’est une aberration. !!<br /> A Kowloon, ville de Hong kong, ils étaient 2 millions au km2 !<br /> https://www.laboiteverte.fr/kowloon-walled-city/
GRITI
Il y a surpopulation dès qu’il y a sur exploitation des ressources. Il peut y avoir 20 millions d’habitants en France et y avoir malgré tout surpopulation. Si ces 20 millions coupes tous les arbres pour la construction, le chauffage et le papier. S’ils chassent tous les animaux pour avoir à manger. S’ils cultivent à outrance les terres avec des pesticides. Etc etc… Et bien ces 20 millions n’auront bientôt plus rien. Et ils devront aller ailleurs.<br /> Quand il y a une mauvaise gestion des ressources et une consommation excessive inadaptée à la quantité de ressources disponibles sur le long terme, on arrive à un problème de surpopulation.<br /> Actuellement, l’humanité gère excessivement mal les ressources disponibles. D’où la surpopulation.<br /> Diminuer la population ne résoudra pas du tout le problème. Cela ne fera que reculer l’échéance si l’humain n’apprend pas à gérer les ressources qui sont à sa disposition. Il faut arrêter de faire la cigale et peut-être un peu plus la fourmi .
nirgal76
« Diminuer la population ne résoudra pas du tout le problème. Cela ne fera que reculer l’échéance si l’humain n’apprend pas à gérer les ressources qui sont à sa disposition. Il faut arrêter de faire la cigale et peut-être un peu plus la fourmi »<br /> Si tu arrive à ce que chaque personne ne consomme que le minimum. La population augmentant sans cesse, la consommation augmentera , c’est inévitable, donc l’augmentation de la population sera toujours un problème. Chaque lieu est fait pour un nombre max d’individu, c’est ainsi, pour les humains comme pour les animaux, y’a un équilibre de l’écosystème à ne pas rompre . Le tout est de savoir quel est ce chiffre en fonction des besoins de chaque « individu » de cette chaîne alimentaire. La surpopulation n’est pas LE soucis, elle en fait juste parti. y’a pas juste une seule cause, ce sont plein de problèmes a régler, comme dans toute catastrophe. Et en écarter un empêchera de régler le problème.
GRITI
nirgal76:<br /> La population augmentant sans cesse, la consommation augmentera<br /> En effet. Il faut trouver l’équilibre pour que l’on ne consomme pas plus rapidement que ce qu’il faut de temps pour que la ressource redevienne disponible. Et selon les ressources, le délai avant de les voir se reconstituer…dépasse l’échelle des milliers de générations…<br /> nirgal76:<br /> La surpopulation n’est pas LE soucis<br /> Je suis bien d’accord.
ariakas
Bah non tu n’es pas d’accord.<br /> Le problème de surpopulation n’en est pas un d’après ce que tu dis.<br /> Or c’est en effet un ensemble.<br /> En 1950, on était au charbon à outrance par exemple. C’était un problème.<br /> Évacuer le problème de surpopulation, c’est une erreur capitale à mon avis et on le voit chaque jour
nirgal76
Non, cite ma phrase en entier, extraire comme tu le fais (ce qui en change le sens) est juste malhonnête. Ce sont des méthodes de journaleux de BFM ça.
GRITI
Pour moi la surpopulation n’est pas LE souci en effet.<br /> A partir de quand parle-t-on de surpopulation? Quel nombre?<br /> En grossissant le trait:<br /> Si tous les habitants de la Terre consommaient comme un américain moyen ne serions-nous pas en surpopulation depuis beaucoup plus longtemps déjà?<br /> Si tous les habitants de la Terre consommaient comme un éthiopien moyen, est-ce que l’on considérerait que nous sommes en surpopulation?<br /> Pour moi, le problème ne vient pas de la surpopulation en elle-même (bien qu’on ne puisse pas croître indéfiniment en terme de démographie) mais de la façon dont nous avons géré nos ressources. Et dont nous les gérons encore.<br /> Selon la façon dont une population consomme les ressources à disposition, il y a ou pas surpopulation.<br /> Je vais donner une autre image en me servant d’un univers que j’aime bien: le post-apocalyptique.<br /> Imaginons, après une catastrophe majeure type tempête solaire nous ayant frappé de plein fouet, que dans un petit supermarché nous ayons un groupe de survivants. Disons 50 personnes. Ce n’est pas énorme comparé à nos 7.5 milliards. Imaginons que le supermarché venait d’être livré. Imaginons encore (oui je sais, il faut beaucoup d’imagination ) que s’ils gèrent bien leur consommation de nourriture et eau (on passe sur hygiène, chauffage etc) ils peuvent tenir 5 ans. Par contre, s’ils consomment comme ils en ont l’habitude, ils tiendront 8 mois. Dans ce second cas, rapidement ils seront en surpopulation et devront faire face à de sacrés dilemmes. En prenant soin de leur ressources, ils auront plus de temps avant d’arriver à cette situation de surpopulation et donc pour essayer de trouver de nouvelles ressources.<br /> Beaucoup de raccourcis je sais, mais c’est pour essayer de schématiser.<br /> La gestion et l’utilisation des ressources doivent être adaptées à la population. Selon comment c’est géré, la surpopulation arrive plus ou moins vite. Sachant bien sûr qu’il y a un nombre maximum. De plus, il faut faire une distinction entre les ressources qui se régénère en quelques années (ou dizaines) et celles qui se comptent en siècles ou millions d’années.<br /> nirgal76:<br /> Non, cite ma phrase en entier, extraire comme tu le fais (ce qui en change le sens) est juste malhonnête. Ce sont des méthodes de journaleux de BFM ça.<br /> Non pas du tout. Je voulais mettre en évidence le LE. Mais si je n’avais cité que le « LE »…cela aurait surpris ;). Pas de malhonnêteté là-dedans.<br /> Pour moi la surpopulation n’est pas LE souci. Je suis d’accord avec cette partie de la phrase. Ce que j’essaye d’expliquer, c’est qu’elle est plutôt une conséquence qui pose problème. Et donc, que s’attaquer à elle seule ne réglera pas le problème.
nirgal76
Faut arreter avec l’américain moyen, les états unis arrivent bien derrière tous les pays du golf en matière de conso / gachis / rejet. Désolé mais je me suis arrêté à ce stéréotype qui ne m’a pas donné envie de lire la suite.
GRITI
nirgal76:<br /> Faut arreter avec l’américain moyen,<br /> GRITI:<br /> En grossissant le trait<br /> Etant donné le nombre de films et séries TV américaines que les français regardent, parler de l’américain moyen permet de mieux visualiser les choses vu que l’on a, je pense, une meilleure idée du mode de vie des américains que de celui des habitants des pays du Golf. C’est tout.<br /> Edit:<br /> Je tiens à préciser que je n’ai pas dit que les américains étaient ceux qui consommaient le plus. Ni que les éthiopiens ceux qui consommaient le moins.<br /> J’ai juste choisis deux exemples plutôt éloignés l’un de l’autre et qui parlent à tout le monde.
ariakas
Sauf que tu as tronqué sa phrase pour lui faire dire ce qu’il n’avait pas dit.<br /> Bah tu vois, c’est passer à côté de l’essentiel.<br /> Et encore une fois, tu le prend pour anecdotique alors que ça ne l’est pas.<br /> Tu proposes une utopie dont personne ne veut et toi non plus foncièrement.<br /> C’est « et si on vivait autrement, tout irait bien » sauf que non, on ne vit pas pareil partout et demander aux gens de changer leur façon de consommer n’est pas correct.<br /> Que quelqu’un aille chez toi et te dises quoi manger, quoi boire, quoi faire, gérer ta vie en disant de moins travailler et d’aller vivre dans un endroit que cette personne aurait décidé comme étant adapté, ça ne marche pas comme ça, tu ne l’accepterait pas et personne ne l’accepterai, c’est ultra intrusif.<br /> Et pour un résultat qui ne changerait rien.<br /> Par contre l’augmentation de la population, je le constate au quotidien.<br /> J’habite une ville sympa mais y’a 500 logement sociaux qui se construisent en 2020 et ils veulent étendre la ville en hauteur pour ne pas prendre sur les terres cultivable.<br /> Je constate des migrations indesirés avec des gens qui dorment pas centaines sous les ponts portes de La Chapelle.<br /> Je vois à Nantes qui était considéré comme la ville la plus agréable de France être devenu un bordel pas possible avec des gens agressent dans la rue et des bâtiments qui construisent sans fin pour loger tout le monde.<br /> Et si pour toi la surpopulation n’est pas un problème ni en partie ni en totalité, c’est dommage. Tu ne pourras que déplorer les effets: pesticides dans l’alimentation, la maltraitante animale en élevage et en abattoir, environnement pollué par les algues, dégazages sauvages en mer, migrants qui se noient méditerranée, constructions nécessaires d’EPR et prolongation des centrales actuelles.<br /> Multiplication des éoliennes néfastes pour l’environnement.<br /> L’éducation chère à certains, c’était déjà compliqué à 2,5 milliards, c’est pas à 7,5 que ça sera mieux.<br /> Perso j’entends tout, je dis juste : « regardez ». Libre aux gens de ne pas regarder !<br /> L’écologie se trompe de combat par facilité.<br /> L’histoire de la démographie, des représentants ont déjà répondu « nous ne laisserons pas des occidentaux décider pour nous ».<br /> Et ils ont l’intention de continuer.<br /> Et ils n’ont pas tort puisque nous ne faisons rien.<br /> En attendant, tu remarqueras qu’en France, nous manquons de médecins et qu’on nous dit qu’il faut moins de dépenses du gouvernement et des collectivités locales alors même que nous sommes quasi 2x plus nombreux qu’en 1950.<br /> On ne peut pas tout avoir. Et être 65 millions et avoir une santé au niveau de 40 et payer moins.<br /> Donc plus de médecins de ville pour ne plus faire de prescription, des urgences débordées qui croulent a cause de cette carence.<br /> La police ne peut gérer autant de monde avec moins de moyens et la justice ne peut plus s’exercer convenablement.<br /> Et qui dit plus de monde, si explosion des vols (avions) et augmentation des espaces aéroports pour une pollution incroyable.<br /> On parlait de mon oncle (pseudo) ecolo, militant et tout ce qu’on veut.<br /> Quoiqu’il fasse de sa vie, 1 seul aller-retour paris - Vietnam équivaut à plus d’émission de CO2 que moi en 1 année complète.<br /> Et que la véritable honte, c’est lui et son attitude.<br /> Donc se prétendre ecolo et prendre l’avion non, c’est non.<br /> Mon avis perso mais c’est vraiment perso.<br /> On a tous un comportement soit ecolo soit approchant sans que l’on est besoin de nous imposer un style de vie.<br /> Ce n’est pas la surconsommation qui nous a valu Lubrizol , pas plus que l’incendie de la station d’épuration qui pollué toute la Seine pendant des semaines.<br /> Ce n’est pas 1+1 qui changera quoique ce soit.<br /> Or contre que chaque pays regarde quelle population elle veut et comment elle décide de son avenir, ça me semble plus jouable.<br /> Une France a 100 millions d’habitants de gens qui ne se reconnaissent plus et ne peuvent pas d’encadrer, c’est d’avantage un problème pour moi.<br /> Alors que franchement, la surconsommation, perso j’en bénéficie et je l’appel. J’aime bien mon ordi, mon écran, mon smartphone, mon projecteur, m’a maison et tout ce qui va avec.<br /> J’ai travaillé pour ça et j’estime le mériter.<br /> Et le service a la collectivité, je le fais chaque fois que je travaille.<br /> Et l’on m’en empêche par des impôts sur le carburant voulu par les écologistes.
GRITI
ariakas:<br /> Et si pour toi la surpopulation n’est pas un problème ni en partie ni en totalité, c’est dommage.<br /> Ce que je dis c’est que ce n’est pas le problème à la base. Cela en est devenu un. Je veux juste qu’avant de se dire « Allez hop on limite la démographie (comment et chez qui…?) » on se pose les bonnes questions pour ne pas revivre la même chose dans X années.<br /> La façon dont je comprends les discours de beaucoup revient à:<br /> Je veux continuer à avoir le même niveau de vie, profiter des mêmes plaisirs (loisirs (numériques ou non), voyager, manger de la viande comme je veux et des tomates en décembre, et changer de téléphone tous les ans etc… Donc on va limiter/réguler la population car le problème vient de là.<br /> Ou en version plus courte:<br /> je veux continuer à me gaver autant, voire plus, donc faut qu’on soit moins nombreux.<br /> Sauf que pour moi, on ne peut pas continuer à se gaver. A être sur-équipé chez soi, à pouvoir prendre l’avion pour pas cher etc… Même en régulant la population.<br /> Nous avons déjà consommé tellement de ressources qui ne se renouvelleront sans doute pas avant plusieurs millions d’années, qu’il y a un moment où il va falloir le comprendre et accepter de ne plus avoir pas mal de choses. Sans compter les terres arables qui ont diminué en superficie et dont la pollution a augmenté.<br /> Sauf que c’est facile pour nous pays dits développés de vouloir demander cela aux autres alors qu’ils commencent à avoir accès aux mêmes choses que nous.<br /> C’est facile de dire qu’on a trop consommé certaines ressources alors que nous avons pillé les ressources de beaucoup de pays pour notre confort à nous sans qu’ils n’en retirent vraiment de bénéfices.<br /> Et maintenant que ces pays veulent en profiter on veut dire stop? Arrêtez de vouloir vous développer comme nous? Et en plus on va limiter vos populations car vous êtes trop nombreux maintenant…<br /> C’est quoi le problème? Que la Chine et l’Inde soient aussi peuplées? Ou qu’elles soient aussi peuplées ET qu’elles veuillent désormais leur part du gâteau et que ce n’est pas soutenable?<br /> La Chine pollue beaucoup. Mais c’est notre usine depuis des décennies. Si elle pollue c’est aussi en grande partie de notre faute. Nous sommes biens content d’avoir externalisé notre pollution si loin. Je parle de la Chine et de l’Inde car pour beaucoup c’est là-bas qu’il faudrait limiter la population en premier.<br /> Après, il y a aussi des pays moins peuplés qui polluent énormément car ils sont très riches. Peut-être que eux aussi ont mérité de se gaver et d’avoir ce qu’ils ont.<br /> ariakas:<br /> Alors que franchement, la surconsommation, perso j’en bénéficie et je l’appel. J’aime bien mon ordi, mon écran, mon smartphone, mon projecteur, m’a maison et tout ce qui va avec.<br /> J’ai travaillé pour ça et j’estime le mériter.<br /> Et c’est bien le problème pour moi (ce n’est pas un jugement je précise). Avec 3 milliards de personnes (ou même moins) qui pensent comme cela, on ne peut pas s’en sortir.<br /> Chacun estime avoir le droit d’avoir tout cela, de le mériter. D’en avoir besoin… Pour moi, c’est ce genre de raisonnement qui est notre problème.<br /> Ce n’est aussi que mon avis perso.<br /> De toute façon, toute population animale qui est en surnombre sur un territoire limité en ressources fini par voir sa population être régulée d’une façon ou d’une autre. Il ne faut pas se leurrer. Ce sera pareil pour nous. Mais peut-être pas de la façon dont certains l’envisagent…<br /> ariakas:<br /> On a tous un comportement soit ecolo soit approchant<br /> Pour moi, cette affirmation est fausse. Plein de gens se contre-fichent de l’écologie et de tout ce qui s’en rapproche.<br /> ariakas:<br /> Quoiqu’il fasse de sa vie, 1 seul aller-retour paris - Vietnam équivaut à plus d’émission de CO2 que moi en 1 année complète.<br /> Je le répète, il n’y a pas que le CO2 dans la vie. Peut-être qu’il génère plus de CO2 que toi en un an mais peut-être qu’il y a d’autres pollution davantage générées par toi en un an que par lui.<br /> Au nom de la baisse du CO2 on se lance dans des actions qui génèrent de nombreuses autres pollutions. Il faudrait voir à ne pas les oublier.<br /> ariakas:<br /> Tu ne pourras que déplorer les effets: pesticides dans l’alimentation, la maltraitante animale en élevage et en abattoir, environnement pollué par les algues, dégazages sauvages en mer, migrants qui se noient méditerranée, constructions nécessaires d’EPR et prolongation des centrales actuelles.<br /> Pourquoi avons nous tout cela? Parce que nous sommes un certain nombre ou parce que nous gérons les choses d’une mauvaise manière?<br /> Imaginons sur nous soyons 10 milliards sur Terre mais que seulement 500 millions de personnes aient le niveau de vie que l’on connaît en France ou d’un autre pays dit développé. Que les 9.5 milliards restants vivent dans la pauvreté, sans accès aux voitures, smartphones, internet, une alimentation riche et variée etc… Est-ce qu’il y aurait encore un problème de surpopulation?<br /> ariakas:<br /> Tu proposes une utopie dont personne ne veut et toi non plus foncièrement.<br /> Je ne propose aucune utopie. Je donne mon opinion sur la question. Je sais que c’est trop tard pour cela et pour plein de raisons.<br /> Tu ne sais pas ce que je serais prêt à accepter ou non. Ces questions de la surconsommation et des besoins vitaux, des besoins quotidiens, des choses dont je pourrais me passer avec plus ou moins de facilité je me les poses depuis quelques années. J’y ai beaucoup réfléchi et j’ai testé certaines choses pour essayer de me rendre compte de ce dont j’ai vraiment besoin pour vivre en tant qu’humain.<br /> ariakas:<br /> demander aux gens de changer leur façon de consommer n’est pas correct.<br /> Et pourquoi? On dit bien aux gens de ne pas jeter leurs mégots dans la nature parce que cela pollue. Elle est où la différence? La pollution du mégot elle est là chez nous, dans notre rue. La pollution de tout notre équipement high tech il est à l’autre bout du monde.<br /> Il y a un moment où il faut bien dire aux gens d’arrêter. Ils ne le feront pas d’eux-mêmes. On va attendre qu’il reste 3 thons dans les océans pour dire aux gens d’arrêter d’en manger? J’espère que non et qu’on aura anticipé (j’ai un doute mais bon…).<br /> Pour conclure, pour moi, la surpopulation est devenue un problème. Cette surpopulation génère plein d’effets néfastes: pour les individus entre eux et pour la planète. Et ce que j’entends derrière le discours pour limiter la population (peut-être que je me trompe) c’est: limitons le nombre parce que l’on veut continuer à jouir de tout cela comme avant.<br /> Limiter la population va prendre du temps et ne sera pas simple (on fait un tirage au sort?). Commencer à revoir nos gestions des ressources de la planète amènera des résultats plus rapides. Mais ce sera loin d’être simple car entre ceux qui veulent conserver le même niveau de vie (voire plus) et ceux qui veulent avoir le même que nous (ce qui est légitime)…je pense que c’est mission impossible de façon spontanée et pacifique.
Seb02
Bonjours à tous,il n y pas de question à ce poser,la population va se réguler toute seule quand les centrales nucléaires vont nous péter à la face,car avec des futures parcs de voitures électriques,que tous le monde va charger tout les soir,on est pas prêt de quitter cette forme de production d’énergie… donc dans les deux cas c’est la même chose.
ariakas
C’est surtout que l’on va avoir des EPR très couteuses et un prix de l’électricité qui va flamber.<br /> Et c’est la faute directe des écologistes qui impose à marche forcée une transition écologique et manipulée par le gouvernement pour justifier des taxes sur le carburant inacceptable et à terme une hausse des taxes sur l’électricité. Si on arrétait de financer des éoliennes dégueulasses et qui polluent en plus de tuer les animaux, nous payerions bien moins cher l’éléctricité et ce serait nettement plus écolo… et on aurait pas autant de retard pour cet EPR de Flamanville car la France aurait financé autrement le projet dès le départ.
ariakas
Ce que je dis c’est que ce n’est pas le problème à la base. Cela en est devenu un.<br /> S’en est devenu un car personne ne s’en est préoccupé concretement et qu’il a été préféré taper sur les travailleurs et culpabiliser toujours les mêmes.<br /> Je veux juste qu’avant de se dire « Allez hop on limite la démographie (comment et chez qui…?) » on se pose les bonnes questions pour ne pas revivre la même chose dans X années.<br /> Chez tout le monde. Et par une incitation à ne pas dépasser un certains seuil.<br /> La Chine l’a fait à une époque par exemple.<br /> GRITI:<br /> La façon dont je comprends les discours de beaucoup revient à:<br /> Je veux continuer à avoir le même niveau de vie, profiter des mêmes plaisirs (loisirs (numériques ou non), voyager, manger de la viande comme je veux et des tomates en décembre, et changer de téléphone tous les ans etc… Donc on va limiter/réguler la population car le problème vient de là.<br /> Oui et ils ont raison.<br /> GRITI:<br /> Ou en version plus courte:<br /> je veux continuer à me gaver autant, voire plus, donc faut qu’on soit moins nombreux.<br /> gaver, non. Vivre, oui.<br /> GRITI:<br /> Sauf que pour moi, on ne peut pas continuer à se gaver. A être sur-équipé chez soi, à pouvoir prendre l’avion pour pas cher etc… Même en régulant la population.<br /> Nous avons déjà consommé tellement de ressources qui ne se renouvelleront sans doute pas avant plusieurs millions d’années, qu’il y a un moment où il va falloir le comprendre et accepter de ne plus avoir pas mal de choses.<br /> Bah il se trouve que l’on peut prendre l’avion pour pas cher et qu’il n’y a pas objectivement de raisons que cela change.<br /> Et non seulement il n’y a pas de raisons que le processus s’inverse mais tout indique que l’avion va prendre une place de plus en plus importante dans nos société et qu’il y’a un accroissement spectaculaire à ce sujet. Pourquoi ? parce que nous sommes plus nombreux tout simplement.<br /> GRITI:<br /> C’est facile de dire qu’on a trop consommé certaines ressources alors que nous avons pillé les ressources de beaucoup de pays pour notre confort à nous sans qu’ils n’en retirent vraiment de bénéfices.<br /> Ce que je réfute. L’arabie Saoudite existe grace au Pétrole.<br /> L’Algérie existe grace au pétrole.<br /> Lorsque ces ressources n’ont plus de valeurs, comme cela se voit en ce moment, le Venezuela s’effondre et les gens vivent dans la misère la plus absolue.<br /> Donc les ressources naturelles n’ont jamais été pillées, elles ont été payées à leur juste valeur.<br /> Ce n’est pas ma faute si les dirigeants de ces pays sont corrompus et ont gardé l’argent.<br /> Nos pays ont payés le prix fort à chaque fois.<br /> La Chine a des ressources naturelles, elle sait les exploiter et ne pas se laisser marcher sur les pieds.<br /> GRITI:<br /> C’est quoi le problème? Que la Chine et l’Inde soient aussi peuplées? Ou qu’elles soient aussi peuplées ET qu’elles veuillent désormais leur part du gâteau et que ce n’est pas soutenable?<br /> Le problème, c’est que l’Afrique passe de 100 millions à 2.5 milliards d’habitants.<br /> C’est que chaque pays continue à promouvoir une natalité délirante et que la Chine vive désormais sur le dos des autres, qu’elle rachète les vignobles français, les aéroports français, ravage et fait fermer tout ce qu’elle trouve pour mieux s’imposer comme au Tibet.<br /> GRITI:<br /> La Chine pollue beaucoup. Mais c’est notre usine depuis des décennies. Si elle pollue c’est aussi en grande partie de notre faute.<br /> Je n’ai rien demandé. Qu’on mette les industries en France, on s’en portera que mieux.<br /> GRITI:<br /> Je parle de la Chine et de l’Inde car pour beaucoup c’est là-bas qu’il faudrait limiter la population en premier.<br /> Ah mais je ne suis pas d’accord non plus, c’est partout qu’il faut limiter la population et la France aussi.<br /> On ne peut pas vivre ET à 70 millions d’habitants ET en bonne santé.<br /> GRITI:<br /> De toute façon, toute population animale qui est en surnombre sur un territoire limité en ressources fini par voir sa population être régulée d’une façon ou d’une autre. Il ne faut pas se leurrer. Ce sera pareil pour nous. Mais peut-être pas de la façon dont certains l’envisagent…<br /> Le problème est là. Elle ne se régule pas.<br /> L’Afrique a connu un bon spectaculaire sur l’esperance de vie, l’éducation, les conditions de vie.<br /> Rien n’a été régulé.<br /> Tout ce à quoi nous assistons, ce sont à des mouvements de population en fonction des guerres.<br /> Mais la régulation, elle n’est pas là !! il y’a une adaptation avec la déforestation, avec les pesticides, avec les centrales nucléaries et éoliens et autres, mais une régulation, elle n’y est pas justement et c’est un problème qui n’est pas pris suffisament en compte pour des raisons idéologiques.<br /> parce que limiter la population, c’est entrer dans une ère autoritaire.<br /> GRITI:<br /> Pour moi, cette affirmation est fausse. Plein de gens se contre-fichent de l’écologie et de tout ce qui s’en rapproche.<br /> C’est le principe de la main invisible de Smith.<br /> Les individus par leurs comportements égoïstes et individualistes contribuent malgré eux au bien être de la société.<br /> GRITI:<br /> Je le répète, il n’y a pas que le CO2 dans la vie. Peut-être qu’il génère plus de CO2 que toi en un an mais peut-être qu’il y a d’autres pollution davantage générées par toi en un an que par lui.<br /> Au nom de la baisse du CO2 on se lance dans des actions qui génèrent de nombreuses autres pollutions. Il faudrait voir à ne pas les oublier.<br /> Je suis entièrement d’accord.<br /> Il n’empêche que le CO2 est le cheval de bataille de ces gens là et que l’on nous rabat les oreilles à longueur de temps.<br /> GRITI:<br /> Pourquoi avons nous tout cela? Parce que nous sommes un certain nombre ou parce que nous gérons les choses d’une mauvaise manière?<br /> Imaginons sur nous soyons 10 milliards sur Terre mais que seulement 500 millions de personnes aient le niveau de vie que l’on connaît en France ou d’un autre pays dit développé. Que les 9.5 milliards restants vivent dans la pauvreté, sans accès aux voitures, smartphones, internet, une alimentation riche et variée etc… Est-ce qu’il y aurait encore un problème de surpopulation?<br /> pour faire court, oui.<br /> personne ne veut vivre dans le dénuement le plus complet.<br /> Les migrants qui viennent en France sont dans l’extrème pauvreté, vivent dehors par tout temps.<br /> Ils ont néanmoins un joli smartphone hors de prix.<br /> J’en ai soigné des illégaux avec l’AME, j’ai cotoyé. ils ne sont pas tous malheureux, loin de là !<br /> J’en ai bien plus chié dans ma vie qu’eux à mon humble avis.<br /> En voir vivre dans des maisons individuelles et avoir une voiture, télé, lit.<br /> Mince, dans mon foyer, la 1ere voiture est arrivée quand j’avais 19 ans.<br /> je parle pas du reste. y’a pauvre et pauvre…<br /> GRITI:<br /> Je ne propose aucune utopie. Je donne mon opinion sur la question. Je sais que c’est trop tard pour cela et pour plein de raisons.<br /> Tu ne sais pas ce que je serais prêt à accepter ou non. Ces questions de la surconsommation et des besoins vitaux, des besoins quotidiens, des choses dont je pourrais me passer avec plus ou moins de facilité je me les poses depuis quelques années. J’y ai beaucoup réfléchi et j’ai testé certaines choses pour essayer de me rendre compte de ce dont j’ai vraiment besoin pour vivre en tant qu’humain.<br /> Je sais juste que toute personne finit par en avoir marre qu’on lui dise quoi boire, quoi manger, comment chier, de voir sa vie régenter par des gens qui pensent à leur place et pour eux au nom du bien commun.<br /> Le problème de la défiance sur les vaccins vient aussi de là, les gens n’ont plus le droit de penser par eux même, et ça finit par devenir n’importe quoi. Les gens sont tellement infantilisés qu’à la moindre liberté, ils finissent par la gacher par des croyances grotesques.<br /> GRITI:<br /> Il y a un moment où il faut bien dire aux gens d’arrêter. Ils ne le feront pas d’eux-mêmes. On va attendre qu’il reste 3 thons dans les océans pour dire aux gens d’arrêter d’en manger? J’espère que non et qu’on aura anticipé (j’ai un doute mais bon…).<br /> Anticiper comment, en proposant une alternative viable ou en taxant ?<br /> GRITI:<br /> Pour conclure, pour moi, la surpopulation est devenue un problème<br /> parce que personne ne s’en est occupé ni ne s’en préoccupe à l’heure actuelle.<br /> Et il y’a des raisons à cela.<br /> GRITI:<br /> Et ce que j’entends derrière le discours pour limiter la population (peut-être que je me trompe) c’est: limitons le nombre parce que l’on veut continuer à jouir de tout cela comme avant.<br /> Et donc tu as parfaitement compris le sujet.<br /> GRITI:<br /> Limiter la population va prendre du temps et ne sera pas simple (on fait un tirage au sort?).<br /> Pas du tout, ça consiste à ne plus financer les aides au delà d’un certains seuil.<br /> AU delà de 3 enfants, les aides sociales devraient être dégréssives voir annulées.<br /> GRITI:<br /> Commencer à revoir nos gestions des ressources de la planète amènera des résultats plus rapides.<br /> On ne peut pas avec plus de monde, c’est clair, c’est net.<br /> On voit tous nos villes se dégrader et des immeubles se construire, se dégrader.
jvachez
Un enfant va acheter et utiliser des objets et donc polluer toute sa vie. Les conséquences sont multipliée s’il a à son tour des enfants.<br /> C’est plus écologique s’il ne nait pas.
Feladan
Oui, ça on est tous d’accord. Mais tu n’as pas dis « un enfant est polluant », tu as dis « un enfant est la principale source de pollution ». Ce qui est bien différent. Bien sûr qu’un enfant reste polluant, tout homme l’est in fine. Mais je note le twist intellectuel inconscient pour ne pas aller jusqu’à dire « l’homme est polluant » (ce qui t’inclurai), mais « les enfants sont polluants » (ce qui ne t’inclue pas). C’est marrant l’inconscient humain.<br /> Mais c’est pas très très sympa d’avoir by-passé 100% de mon texte pour te concentrer sur le négatif uniquement.
jleheurteur
Euhh c’est pas comme ci on découvrait le phénomène…<br /> Je trouve que les journalistes tiennent une part de responsabilité très importante.<br /> Ils négligent l’importance médiatique du sujet, ils ne font que relater ce qui se dit betement sans y apporter la forme et la gravité nécessaire, du coup on a l’impression de lire un article sur l’urgence climatique comme on lit un article sur les nouvelles chaussures de Madona. On observe la meme chose à la radio on entends les titres, on entends vite fait parler de ces conseils ou chercheurs qui lancent un nouveau cri d’alerte mais les journalistes s’en foutent mais d’une force, ils passent tout de suite à un autre sujet. Et je n’entends jamais de vrai sujet, de vrai reportage ou interview avec des spécialistes sur le sujet.<br /> Les journalistes sont responsables tout comme les politiques de l’inaction. Les journalistes ont certes un devoir de neutralité mais on parle de la nature ! y’a pas plus neutre que la nature, donc un moment faut se servir de sa puissance médiatique ! Comment se fait-il que certaines célébrités a elles toutes seules arrivent a faire plus de bruit pour le climat que l’ensemble des médias réunis ?<br /> J’en ai marre de lire quotidiennement des articles de presse qui parlent d’une nouvelle étude, d’un nouveau constat comme si a chaque nouvel article on découvrait l’urgence climatique !<br /> Ensuite bon pour parler de ce sujet précisément et des « mesures concrètes » a apporter, y’en a certaines qui me laissent dubitatif.<br /> « apporter la scolarité aux jeunes filles dans certains pays », je suis complètement d’accord avec ca, je suis moi même donateur et bénévole pour ca en Inde, mais ce sujet n’a rien a voir avec le climat, il ne faut pas mélanger les combats sinon on perds en crédibilité.<br /> « manger moins de viande et plus de légumes ». Merci de mieux expliquer la chose car sinon on passe pour un débile. Ce n’est pas le fait de manger de la viande qui détruit la planète mais l’élevage en lui meme qui détruit des forets pour avoir du paturage et augmente le gaz a effet de sere en plus avec le CO2 dégagé par tous ces animaux élevés pour rien la plus part du temps. Car ce n’est pas nécessairement la consommation qui est responsable mais les grosses entreprises et dirigeants qui poussent à la surconsommation en faisant de la surproduction, en France on jette 30% des produits viande avant même qu’ils arrivent dans nos assiettes, avec ca on pourrait nourrir des pays entiers en afrique. En France on mange de moins en moins de viande et pourtant on en produit et on en jette de plus en plus, c’est ca le vrai problème, c’est ca le vrai sujet. Manger plus de légumes c’est très bien, mais le problème est plus complexe, les gens doivent etre informés correctement.<br /> Enfin pour les énergies fossiles et le PIB, oui on est tous d’accord mais hélas aujourd’hui la technologie ne permet pas de pallier à tous les avantages des énergies fossiles. Le prix et l’autonomie des voitures élécriques ne permet pas de satisfaire les besoins légitimes de chacun. Je fais 150km par jour pour aller au travail car je n’ai pas le choix, pas de transport. Avec aucune installation pour recharger comment prendre une voiture que je vais devoir recharger 2-3x par semaine ? Et comment la payer ? Quand on est dans une logique capitaliste ou on estime que tout ce qui est nouveau doit etre plus cher, on fabrique des voitures électriques qui coutent moins cher a produire et pourtant on les vends plus chers…<br /> Il y’a certains combats que hélas nous pauvre peuple ne pouvons mener à part dans la rue avec des manifestations, mais quand on voit la pétition des 2M pour attaquer l’état pour inaction qui n’aboutit à rien, ou les manifs gilets jaunes et que l’état reste impassible… qu’est ce qu’on peut faire ? brûler les entreprises du CAC40 pour détruire ces ordures de capitalistes ? attaquer les institutions ?<br /> Je suis pacifiste et je l’ai toujours été mais je la tristesse commence a faire place a la rage quand je vois que certaines actions que je ne peux pas mener, ceux qui le doivent ne le font pas et laissent les choses se faire tout en se pavanant en disant qu’ils agissent, qu’ils font des trucs…<br /> Rien que le sujet des consommables plastiques, repoussé d’années en années a cause des lobby qui payent du pot de vin pour repousser le truc. A la base depuis Janvier 2019 on aurait du interdire tout consommable plastique. Ça été repoussé en 2021, puis 2023 dernièrement, alors que certains pays l’ont fait du jour au lendemain…<br /> Mais je continue à agir sur mon quotidien, ca me donne au moins bonne conscience… mais pour combien de temps…
jleheurteur
Dans tous les cas on y arrivera un jour au contrôle des naissances, ca va devenir obligatoire et logique. Notre planète ne peut pas accueillir la libido de tous le monde. On a même déjà dépassé il y’a pas mal d’années le seuil limite de population mondial que la terre peut supporter à notre niveau de technologie.<br /> Ce n’est que mon point de vue mais quand je vois des familles de 4-5 enfants voir plus, et quand je vois le nombres d’orphelins dans le monde, je trouve ça tellement égoïste et irresponsable… il faut pousser la culture de l’adoption et sensibiliser les gens sur la gravité et l’impact des naissances, les gens n’y pensent pas une seule seconde…<br /> Maintenant quand je vois des familles nombreuses jeunes je me dis « euhhh ils comptent peupler Mars a eux tous seuls ? Parce que sur terre c’est bon on a ce tout ce qu’il faut », lol.
Feladan
Oui, on y arrivera tôt ou tard, c’est presque certain. L’humain ne prendra jamais conscience massivement du problème et est bien trop hétéroclite, donc on y arrivera.<br /> Moi aussi j’ai du mal avec les familles nombreuses, j’ai du mal à comprendre pourquoi et ça rejoins une forme de surconsommation dont je parlais. Après, je ne blâme pas les parents qui font des enfants au lieu d’adopter, j’ai un enfant et je sais que je n’aurai jamais eu le même amour pour un enfant adopté que pour réellement le mien.<br /> Et honnêtement, ceux qui te disent l’inverse sont clairement dans la majorité des cas des menteurs. Même si bien entendu, certains disent vrais !<br /> Mais effectivement, au bout d’un certain temps (2/3 enfants), soit tu considères l’adoption, soit tu arrêtes d’en faire ou si c’est trop compliqué d’arrêter, tu consultes un psy car honnêtement, c’est qu’il y a quelque chose à gratter… Faut pas trop déconner un moment…
GRITI
ariakas:<br /> Chez tout le monde. Et par une incitation à ne pas dépasser un certains seuil.<br /> ariakas:<br /> demander aux gens de changer leur façon de consommer n’est pas correct<br /> Donc demander aux gens de ne pas consommer (surconsommer pour moi) n’est pas correct mais les inciter à ne pas faire d’enfants ça l’est? C’est bien cela?<br /> ariakas:<br /> Oui et ils ont raison.<br /> C’est un point de vue, mais clairement pas le mien .<br /> ariakas:<br /> gaver, non. Vivre, oui.<br /> Je maintiens le gaver. Pour moi, se gaver c’est consommer à outrance, surconsommer quoi. C’est consommer les ressources plus rapidement que ce que la Terre met de temps à les renouveler.<br /> Et comme il y aura des générations futures (limiter la population ne veut pas dire ne plus faire d’enfants du tout), ce serait bien de leur en laisser des ressources.<br /> Nous n’avons s’en doute pas la même définition de vivre. Tous nos gadgets high tech et de nos SUV (c’est à la mode) et de nos voyages low cost en avion n’existaient pas il y a 100 ans. Et pourtant les gens vivaient. Ils n’avaient pas Netflix, d’assistants vocaux etc et pourtant ils vivaient. Entre ne rien à voir et tout avoir à foison car cela ne coûte pas assez cher il y a des nuances. Quand c’est gratuit ou peu cher, l’humain se gave. Il suffit de regarder les buffets asiatiques à volonté.<br /> ariakas:<br /> Ce que je réfute. L’arabie Saoudite existe grace au Pétrole.<br /> L’Algérie existe grace au pétrole.<br /> Lorsque ces ressources n’ont plus de valeurs, comme cela se voit en ce moment, le Venezuela s’effondre et les gens vivent dans la misère la plus absolue.<br /> Donc les ressources naturelles n’ont jamais été pillées, elles ont été payées à leur juste valeur.<br /> Il n’y a pas que le pétrole. De plus, l’exploitation des ressources d’autres pays ne date pas d’hier et du temps de la colonisation je ne suis pas sûr que les populations en aient réellement bénéficié de l’exploitation de leurs ressources.<br /> ariakas:<br /> La Chine a des ressources naturelles, elle sait les exploiter et ne pas se laisser marcher sur les pieds.<br /> La Chine a été la première puissance mondiale pendant près de 900 ans. Je ne pense pas que beaucoup de pays avec des ressources naturelles exploitées par d’autres aient été dans ce cas…<br /> ariakas:<br /> la Chine vive désormais sur le dos des autres, qu’elle rachète les vignobles français, les aéroports français, ravage et fait fermer tout ce qu’elle trouve pour mieux s’imposer<br /> Elle achète ou on lui vend? Si nos politiques faisaient ce qu’il fallait nous n’en serions pas là. Nos politiques vendent tout et pas seulement à la Chine.<br /> ariakas:<br /> Je n’ai rien demandé. Qu’on mette les industries en France, on s’en portera que mieux.<br /> Je n’ai pas dit que tu l’avais demandé mais c’est un fait. Pas sûr que les gens acceptent les industries polluantes près de chez nous.<br /> De plus, nous avons tous demandé/accepté implicitement cet état de fait car nous voulons avoir plein de high tech pas cher…<br /> ariakas:<br /> Le problème est là. Elle ne se régule pas.<br /> Si elle ne se régule pas assez vite, c’est que nous ne sommes pas encore assez en surpopulation voire peut-être pas du tout vu que la population continue de croître…<br /> A partir de quand on considère que l’humanité est en surpopulation?<br /> Et surtout elle ne se régule pas partout de la même façon et au même moment. Les moyens de réguler la population sont nombreux (je ne parle pas d’intervention volontaire de l’homme) et pour moi certains sont déjà à l’œuvre<br /> ariakas:<br /> C’est le principe de la main invisible de Smith.<br /> Les individus par leurs comportements égoïstes et individualistes contribuent malgré eux au bien être de la société.<br /> Je ne connaissais pas. Merci.<br /> C’est sans doute une théorie super juste et reconnue mais je ne suis pas d’accord. La preuve. Le bien être de l’humanité est au top: guerres, traites des blanches, esclavage etc…<br /> ariakas:<br /> personne ne veut vivre dans le dénuement le plus complet.<br /> Et c’est normal. Je ne prône pas le dénuement le plus complet. Loin de là. Mais entre ce dénuement et la surconsommation il y a de nombreuses nuances qui permettent d’être heureux.<br /> ariakas:<br /> Je sais juste que toute personne finit par en avoir marre qu’on lui dise quoi boire, quoi manger, comment chier, de voir sa vie régenter par des gens qui pensent à leur place et pour eux au nom du bien commun.<br /> Pour moi, il faut expliquer aux gens les tenants et les aboutissants des choses. Donner toutes les infos objectives aux gens. Et leur donner une éducation qui permette de réfléchir par soi-même. Et dernier point et non des moindre, donner l’exemple.<br /> Ensuite aux gens de comprendre les implications de leurs actions. Sur leur santé et sur leur environnement (proche ou pas).<br /> ariakas:<br /> Anticiper comment, en proposant une alternative viable ou en taxant ?<br /> Pas de taxe. Anticiper en interdisant la pêche au thon et l’importation et la vente de plats ayant du thon.<br /> L’individu ne peut avoir une vision globale de tout ce qui se passe sur la planète à plein de niveau. Il peut dans son environnement proche mais pas au loin. Et il n’a pas les connaissances/compétences pour connaître les répercussions de tant de choses. Donc il y a un moment, il faut interdire des choses. Et une fois de plus, donner l’exemple.<br /> ariakas:<br /> Et donc tu as parfaitement compris le sujet.<br /> Cela me navre.<br /> ariakas:<br /> Pas du tout, ça consiste à ne plus financer les aides au delà d’un certains seuil.<br /> AU delà de 3 enfants, les aides sociales devraient être dégréssives voir annulées.<br /> Combien de pays ont des aides sociales pour les enfants?
Elrix
Feladan:<br /> ça serait quoi la limite pour toi ? 2, 3, 4 enfants ? Et à partir de quand tu mets ça en place, genre là tout de suite coucou vous êtes taxés sur le nombre d’enfant ?<br /> Laisser l’évolution actuelle de la démographie n’a aucun sens, que ce soit au niveau de la pollution, des ressources de la Terre, de l’économie…<br /> Même si un humain se mettait à beaucoup moins consommer en moyenne, cela ne tiendra pas.<br /> La volonté de la croissance démographique à tout prix est aussi vaine, dépassée et dangereuse que la volonté de ne rien changer dans notre mode de vie.<br /> On dit « ouai faut payer les retraites »… Super, mais en attendant c’est un gouffre d’aides diverses et variées (éducation, logement, santé…) sans aucune efficacité réelle.
Feladan
Je sais, j’en ai parlé plus haut.<br /> Mais tu cites des questions sans y répondre, . Mon but était de montrer qu’effectivement, ce n’est pas aussi facile qu’avec des « Yakafokon taxe très lourdement les parents »
ariakas
jleheurteur:<br /> Maintenant quand je vois des familles nombreuses jeunes je me dis « euhhh ils comptent peupler Mars a eux tous seuls ? Parce que sur terre c’est bon on a ce tout ce qu’il faut », lol.<br /> C’est qu’il y’a un petit problème de mentalités avec le « famille nombreuse, famille heureuse » et le fait que plus il y’a d’enfants, plus il y’a d’aides. C’est simple, c’est une incitation à en faire.<br /> Et c’est un choix aussi, on nous dit sans arrêt qu’il y aura plus de retraité que d’actifs, c’est un cercle vicieux. Et s’il y’a moins de monde, les patrons s’efforcent de faire venir de la main d’oeuvre d’autres pays.
ariakas
GRITI:<br /> Donc demander aux gens de ne pas consommer (surconsommer pour moi) n’est pas correct mais les inciter à ne pas faire d’enfants ça l’est? C’est bien cela?<br /> Oui.<br /> Pour développer un peu plus quand même, il y’a un constat simple:<br /> Nos villes se dégradent, se peuple de plus en plus et se paupérise.<br /> Nos campagnes voient pousser des lotissements immondes sous la contrainte des 5% de logements sociaux.<br /> Il y’a un fait simple que la part des allocations familiales que paient Et le Salarié Et le patron est énorme, j’en sais quelque chose je suis à mon compte et la somme est astronomique, réellement et sérieusement alors que c’est simple, mes parents n’en ont jamais bénéficié, je n’ai pas d’enfant et je n’en ai jamais bénéficié, et que je pars du principe que si l’on veut avoir un enfant, bah c’est comme dans l’temps, chacun sa M., que chacun se débrouille.<br /> Bah voilà, on incite à ne pas faire de gosses pour que les travailleurs aient plus d’argent et puissent d’avantage consommer.<br /> C’est un cercle vertueux.<br /> Demander ou plutôt comme actuellement, « imposer » de moins consommer, cela ne fait qu’appauvrir les gens: pas les riches qui s’en moquent, mais la classe moyenne et précaire.<br /> la taxe sur le carburant qui a mobilisé les Gilets Jaunes, c’est imposer un changement de consommation, les taxes sur l’électricité également.<br /> Les taxes sur les ordures ménagères, c’est une belle arnaque aussi.<br /> Imposer sans donner de contreparties autre que « vous avez fait un beau geste pour la planète ».<br /> ça n’est pas correct pour moi.<br /> GRITI:<br /> C’est un point de vue, mais clairement pas le mien .<br /> J’avais deviné <br /> GRITI:<br /> Je maintiens le gaver. Pour moi, se gaver c’est consommer à outrance, surconsommer quoi. C’est consommer les ressources plus rapidement que ce que la Terre met de temps à les renouveler.<br /> La définition dictionnaire dit:<br /> " 1. Faire manger de force et abondamment (les animaux qu’on veut engraisser).<br /> Gaver des canards.<br /> Gaver qqn de<br /> lui faire manger trop de ; au figuré le rassasier de, l’emplir à l’excès de."<br /> Or, personne ne force et je ne connais pas vraiment de gens qui consomment par contrainte.<br /> Quand je renouvele mon Iphone 6S par un Iphone 11 pro au bout de 4 ans, je ne me sens pas gavé ni forcé. Je renouvèle par envie, par plaisir, par l’apport, la valeur ajoutée que cela permet.<br /> Et le terme de ressources naturelles limitée, le Pétrole était dit fournir sa dernière goutte en l’an 2000 selon plusieurs chercheurs très sérieux des années 80.<br /> Yves Cochet prédisait son extinction !<br /> Alors maintenant, il dit : « mais à l’époque, en 2005, on ne pouvait pas savoir que le Gaz de Schiste fonctionerait », ce qui est un mensonge vu que ça a débuté en l’an 2.000 et que cela a révolutionné le monde faisant des US des premiers importateurs à premier exportateurs.<br /> La ressource ne vaut tellement plus rien que les pays producteurs commencent à s’alarmer et que le Venezuela est tombé.<br /> Le terme de « ressources naturelles limitées » est galvaudé à mon avis.<br /> Le Charbon ne vaut plus rien non plus.<br /> La science moderne fait que des nouvelles solutions s’offrent quasiment chaque jour à nous et que nous n’utilisons plus du tout les mêmes ressources en 1950 qu’en 2019.<br /> les trains au charbon ont disparut, et pourtant nos ainés ont connus ceux qui déboulaient dans les villes, fumées avec.<br /> GRITI:<br /> Nous n’avons s’en doute pas la même définition de vivre. Tous nos gadgets high tech et de nos SUV (c’est à la mode) et de nos voyages low cost en avion n’existaient pas il y a 100 ans. Et pourtant les gens vivaient. Ils n’avaient pas Netflix, d’assistants vocaux etc et pourtant ils vivaient.<br /> Et très franchement, je vis mieux aujourd’hui.<br /> Nous avions le Minitel à l’époque, ça en a mis des gens à la rue ^^<br /> y’avait pas Netflix, il y’avait les entreprises de locations de K7 hors de prix avec des abonnements et ça marchait pas terrible et ça prenait une place de dingue.<br /> Pour les voyages en avion, perso, j’ai pas changé, je ne les prends toujours pas.<br /> Mais que ça soit Low Cost n’est pas le problème, tant mieux si c’est pas cher.<br /> GRITI:<br /> Il n’y a pas que le pétrole. De plus, l’exploitation des ressources d’autres pays ne date pas d’hier et du temps de la colonisation je ne suis pas sûr que les populations en aient réellement bénéficié de l’exploitation de leurs ressources.<br /> Nous non plus.<br /> Je ne suis pas responsable que leurs dirigeants se soient enrichis sur leur dos.<br /> Je ne me suis pas enrichi, mes familles non plus. Le prix a été payé.<br /> Le Qatar s’est fondé sur l’exploitation des ressources avec un partenariat avec Total.<br /> Les pays du Golfe se sont bien entendus sur le prix du baril pendant des années et des années.<br /> Ils se sont largement enrichis.<br /> Areva s’est fait escroqué pour une prétendue mine d’Uranium, on est passé à autre chose que je sache.<br /> GRITI:<br /> La Chine a été la première puissance mondiale pendant près de 900 ans. Je ne pense pas que beaucoup de pays avec des ressources naturelles exploitées par d’autres aient été dans ce cas…<br /> exploitées avec l’aval de qui sinon ces pays et ces travailleurs eux même ?<br /> L’Afrique est souvent victimisé à tort à ce sujet.<br /> GRITI:<br /> Elle achète ou on lui vend? Si nos politiques faisaient ce qu’il fallait nous n’en serions pas là. Nos politiques vendent tout et pas seulement à la Chine.<br /> par définition, la Chine achète car nous sommes dans un marché libre, de libre échange.<br /> pour le Boeuf en ce moment, la France va en plus s’adapter pour fournir la viande à la Chine.<br /> GRITI:<br /> Je n’ai pas dit que tu l’avais demandé mais c’est un fait. Pas sûr que les gens acceptent les industries polluantes près de chez nous.<br /> De plus, nous avons tous demandé/accepté implicitement cet état de fait car nous voulons avoir plein de high tech pas cher…<br /> Ah, mais Florange, c’est une acierie polluante, pourtant, biensur que les gens étaient pret à la garder cette usine !<br /> L’usine de pneus de Michelin La Roche sur Yon, biensur que les gens voulaient la garder.<br /> ça, c’est pas un problème.<br /> lorsque les raffineries ferment, ça fait gueuler pas mal de monde.<br /> Lorsqu’il est question de fermer les chantiers Navals de Saint Nazaire, ça fait remuer du monde.<br /> GRITI:<br /> Si elle ne se régule pas assez vite, c’est que nous ne sommes pas encore assez en surpopulation voire peut-être pas du tout vu que la population continue de croître…<br /> Elle ne se régule surtout absolument pas !! La Chine a arrété depuis 1 an sa politique de limitation des naissances.<br /> S’il n’y a pas d’autorégulation, c’est que l’Afrique refuse (et à juste titre) et que chaque pays veut accroitre sa population pour alimenter le marché économique et que c’est un problème récent et hors de controle.<br /> Et aussi car à chaque fois que le sujet est évoqué, y’a le drapeau avec la croix gammée qui ressort à un moment ou un autre. Parler de limitation des naissances, c’est une insulte à la liberté et au capitalisme.<br /> GRITI:<br /> Les moyens de réguler la population sont nombreux (je ne parle pas d’intervention volontaire de l’homme) et pour moi certains sont déjà à l’œuvre<br /> les moyens, oui. déja en oeuvre, les statistiques démontrent le contraire et l’actualité aussi.<br /> GRITI:<br /> Je ne connaissais pas. Merci.<br /> C’est sans doute une théorie super juste et reconnue mais je ne suis pas d’accord. La preuve. Le bien être de l’humanité est au top: guerres, traites des blanches, esclavage etc<br /> C’est une théorie de sociologie, Adam Smith « père fondateur de l’économie »<br /> je me suis replongé dedans avec cette vidéo que je trouve très sympa:<br /> C’était par nostalgie, ça remonte à des cours de 2nde /1ere mais avec le temps, j’en ai retenue que 2% lol<br /> à cette époque, il n’y avait pas internet, pas de vidéos sympa de vulgarisation… et on vivait.<br /> Mais c’est quand même vachement mieux maintenant !<br /> Pareil, pour mon métier, si j’ai besoin de me faire un rappel car un pansement VAC, j’en avais jamais fait et ça ne me parlait pas, bah y’a des vidéos simples qui existent.<br /> C’est un progrès bien utile.<br /> GRITI:<br /> Et c’est normal. Je ne prône pas le dénuement le plus complet. Loin de là. Mais entre ce dénuement et la surconsommation il y a de nombreuses nuances qui permettent d’être heureux.<br /> Mais les gens aspirent à quelque chose de plus.<br /> Sinon, il n’y aurait pas de migrants pour venir en Europe en risquant leur vie.<br /> Leur projet de vie ne se limite pas à vivre à Grand Scynthe ou sous le pont de la Chapelle (plus maintenant), ils aspirent à autre chose.<br /> Or, clairement, les logements pour les accueillir et les aides pour les soigner, les entretenir créent des tensions.<br /> Le juste milieu est compliqué et surtout, pas accepté.<br /> Lorsque l’on dit aux associations d’aides aux migrants « stop », ils disent: « vous pouvez les accueillir ».<br /> On peut, oui, mais aux dépens de l’intérêt général.<br /> et cette barre du juste milieu se tend, car les gens travaillent autant sinon plus, mais avec de moins bonnes perspectives d’avenir.<br /> GRITI:<br /> Pour moi, il faut expliquer aux gens les tenants et les aboutissants des choses. Donner toutes les infos objectives aux gens. Et leur donner une éducation qui permette de réfléchir par soi-même. Et dernier point et non des moindre, donner l’exemple.<br /> Ensuite aux gens de comprendre les implications de leurs actions. Sur leur santé et sur leur environnement (proche ou pas).<br /> La crise des Gilets Jaunes repose sur les taxes sur le carburant et la limitation à 80km/h.<br /> Donner l’exemple, ils ne le font pas au gouvernement, ils roulent en voiture Diesel, le premier ministre gache 300.000€ pour gagner 2h en avion.<br /> Les diners somptueux se font ostensiblement.<br /> Et dans l’absolu, les gens disent non aux taxes écologiques.<br /> Ce qui est problématique, c’est l’écologie punitive revendiquée.<br /> ça, tout est montré là dessus. Etre écologique, ok, les écolos sont 3e aux Européennes, mais ne veulent ni changer leur mode de vie en dégradant ce qui est fourni, ni payer d’avantage.<br /> Et chaque jour démontre que les comportements individuels ne résolvent rien.<br /> Lubrizol, la déforestation au Brésil etc…<br /> GRITI:<br /> Pas de taxe. Anticiper en interdisant la pêche au thon et l’importation et la vente de plats ayant du thon.<br /> ça, beaucoup dont moi ne demandent pas mieux, mais c’est contraire je pense aux règles de l’OMC.<br /> GRITI:<br /> Donc il y a un moment, il faut interdire des choses. Et une fois de plus, donner l’exemple.<br /> Mais on se heurte tout comme avec la natalité à un problème de liberté.<br /> Rien que l’obligation de se vacciner pose déja un problème, même les vaccins les plus classiques.<br /> On en arrive même à exporter la Rougeole dans des pays n’en ayant pas connu depuis des dizaines d’années !!<br /> même le plus basique du plus basique, cela pose problème.<br /> GRITI:<br /> Combien de pays ont des aides sociales pour les enfants?<br /> au moins la France ! Ce qui en fait un pays d’attraction avec la santé.<br /> Pour ça qu’avant de demander à l’Afrique de se réguler, faudrait d’abord commencer par soi même. ça ne me parait pas sérieux de faire la morale à l’Afrique si on laisse faire le grand n’importe quoi chez nous et c’est ce qu’ils nous disent.
illuminati
Propagande à 2 balles.<br /> Lavage de cerveaux à grande échelle.<br /> Social Engineering by Big Brother.<br /> Ceux qui y croient sont des gens naïfs et qui n’ont fait aucune recherche. Ils croient tout ce qui se raconte sur leur écran de télévision.
ygloo_one
Un occidental pollue trois fois plus qu’un pauvre. Et alors ? C’est l’alpha et l’oméga de tout ce que tu sais? de tout mauvais raisonnement, certainement.<br /> Il y aura 10 ou 20 pauvres pour un occidental. Donc bientôt, les pauvres polluent plus que les riches. 1x3 &lt;&lt;&lt;&lt;&lt; 20 x1. Il faut savoir compter sans s’arrêter à 1, faire des additions, des multiplications, même par un.<br /> Les ferraris polluent moins que les renault. ça n’est pas contradictoire avec une Ferrari pollue plus qu’une twingo. Baser tout raisonnement sur l’un ou l’autre n’amène pas aux mêmes solutions, c’est certain.<br /> Un raisonnement uniquement basé sur chaque individu, sans la masse, n’a pas de sens.<br /> Et qui déforeste à tout va pour loger et nourrir sa population, c’est pas (plus) les occidentaux.<br /> Selon toi, un riche pollue plus qu’un pauvre, donc il faut interdire les riches… Raisonnement maternelle, ena, publiciste, journaliste bobo, egocentrique.<br /> Selon moi, les pauvres polluent plus que les riches, il faut moins de pauvres… (c’est le constat actuel, pas forcément vrai tout le temps, mais il va falloir me trouver un exemple historique…).<br /> Paradoxalement tu es France Insoumise / soi disant Communiste. Tu veux que tout le monde soit<br /> pauvre et que l’on soit le plus nombreux possible.<br /> Je suis probalement un naze i, en tout cas pas bobo… Je veux qu’il y ait moins de monde et que tout le monde soit riche !
ygloo_one
[quote=« ariakas, post:96, topic:422075 »]<br /> Et le terme de ressources naturelles limitée, le Pétrole était dit fournir sa dernière goutte en l’an 2000 selon plusieurs chercheurs très sérieux des années 80.[/quote]<br /> J’y ai cru. Je pensais que ma Golf 4 serait ma dernière voiture, car il n’y aurait bientôt plus de pétrole.<br /> La Golf 8 arrive…<br /> Les pays du Golfe se portent encore bien, même s’ils doivent se serrer un peu la ceinture… en attendant qu’un nouvel obama, soutenu financièrement par ces pays (c’est pas comme l’ingérence russe, là c’est bio le dollar pétrole) revienne interdire la concurrence du schiste et leur redonner la poule aux oeufs d’or, sans rien glander. C’est ça faire du social.
ygloo_one
GRITI:<br /> Si tous les habitants de la Terre consommaient comme un américain moyen ne serions-nous pas en surpopulation depuis beaucoup plus longtemps déjà?<br /> Si tous les habitants de la Terre consommaient comme un éthiopien moyen, est-ce que l’on considérerait que nous sommes en surpopulation?<br /> Quel génie : si tous les habitants de la Terre mourraient de faim, il n’y aurait pas de surpopulation. Plus précisément, il n’y aurait rapidement plus de population.<br /> Si adam et eve seuls au paradis s’étaient empiffrés de fruits et légumes disponibles à foison, ne les finissant pas avant de les jeter. Y aurait-il un problème de gestion, de surconsommation ?<br /> Aller, un petit délire, ou bien la vérité révélée au prophète :<br /> Le problème du réchauffement climatique est simple: son origine c’est la découverte du feu permettant de réchauffer l’air, donc l’atmosphère, de survivre plus longtemps, de manger plus en une vie, dans un meilleur confort. CQFD.<br /> Il faut annuler toutes les découvertes ultérieures, niquer, niquer, niquer, niquer, niquer, niquer, niquer, niquer, niquer, attention le mammouth, niquer, niquer, niquer, niquer, niquer, niquer, attention le léopard, niquer, niquer, niquer, niquer, niquer, niquer niquer, penser à dormir de temps en temps. Tout ça pour démontrer par l’expérience quand on aura dépassé la limite, probablement à 47 975 546 124 154 selon le GIEC au 01/01/2019, consommation cro magnon unique.<br /> C’est ça que conseillent 11 000 scientifiques ?<br /> Cro magnon ne sachant pas compter, n’ayant pas connaissance du rapport du GIEC, le contrôle des naissances n’est même pas une idée conceptuelle. Décrivez la gestion optimale cible des ressources de la terre, connue de tous les gens normaux, car innée, pour ne pas arriver à 47 975 546 124 155 et risquer la mort potentielle d’un petit nenfant chéri à sa maman, a son papa, à ses mamans, à ses papas, à son parent 254 578 .<br /> () le cro magnon nique tout le temps, partout, tout le monde, pour atteindre l’objectif. Le GIEC pense qu’un enfant pourrait avoir jusqu’à 254 578 parents potentiels en l’absence de tests génétiques et sans savoir qu’un enfant est issu d’un chromosome X et Y, donc d’un homme et d’une femme. 254 578, c’est tout animal confondu, de type humain ou pas. Pas de genre, pas de racisme animal. GPA naturelle à l’insu de son plein grès incluse.<br /> C’est le sujet bac ecolo 2022. Vous avez 4h.<br /> Petite aide pour éviter toute déviance inacceptable et la sanction automatique de la vindicte médiatique suivie de l’exclusion de la société: plus de travail, plus de prestation sociale, plus de domicile, pas d’accès aux soupes populaires. La vie idéale d’un éthiopien / cro magnon qui ne surconsomme pas, vue de chez nous, pays parmi les plus décadents et immoraux, qui se cachent derrière l’adjectif occidental, ou développé. Sanction douce par rapport à la peine de mort, qui elle est inhumaine et logiquement interdite.<br /> Donc, ne pas oublier qu’on ne compte pas la population et qu’aucune forme de contrôle de naissance n’est possible. Car en 2019, les gens les plus écolos savent que c’est pas bien, c’est une pensée trop simpliste et irrespectueuse de l’individu. On peut lui interdire de manger (trop) mais pas de se reproduire… C’est scientifique. Démonstration ? Tout le monde le sait (copyright EELV, gretta). Cqfd.
Exxoon
Les humains ayant montrés depuis au moins 6000 ans (depuis l’écriture ?) oh combien ils sont intelligents, on n’a pas à s’inquiéter. D’autant plus que les Robots prendront la relève.<br /> Espérons que la Terre fera un « rejet » et se débarrassasse naturellement, ou avec de l’aide (les robots), de son cancer : l’espèce humaine.<br /> Existe-t-il dans l’Univers « connu » des êtres doués de raison et qui ne sont pas tarés?<br /> Peut-être qu’il n’est pas possible d’engendrer des êtres biologiques, vivants, sans qu’ils ne soient tarés.<br /> Après tout même l’Univers semble l’être : des galaxies qui en frappent d’autres, des sphères noires absorbant tout, etc. Il semble que la violence soit « nécessaire » à la « vie ».<br /> Souhaitons, enfin en supposant qu’eux soient vraiment intelligents, que les Robots changent tout ça…<br /> Et les gens de continuer de faire des enfants, d’acheter, d’acheter, d’acheter, d’acheter, de jeter, de jeter, de jeter, de jeter, …, tout en serrant entre leurs mains, leur nouveau trésor, le « smartphone », …
Wen84
Même les scientifiques écrivent parfois des aneries.
Thoach
Il n’y a aucune urgence. L’Homme a non seulement survécu, mais il s’est même développé durant les phases de glaciation (-20 000) et les phases de réchauffement bien plus sévères que celui que nous traversons (XI et XIIe siècle par exemple), sans aucune technologie avancée.<br /> Vu l’état d’esprit catastrophique de la science aujourd’hui, on peut douter de ces fameux « consensus » dont les signataires vont du professeur émérite au Licence 3 Climatologie. La science vit une crise majeure avec la quasi-disparition des notions d’« observation » et de « doute » qui pourtant ont construit cet âge d’or scientifique que fût le XIXe siècle.<br /> Bref, continuons de faire des gosses, faisons en même beaucoup. Les gosses c’est le bonheur, et la manière de les concevoir aussi. Le bonheur se multiplie.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Xerox pourrait croquer HP : une offre de 27 milliards est mise sur la table
Tablette Samsung Galaxy Tab A 2019 à moins de 200€ chez Amazon
Chevrolet présente E-10, un pick-up électrique au look (très) rétro
Le Xiaomi Mi 9 SE en promotion chez Cdiscount à seulement 235,99€
La NBA lance sa plateforme de streaming (une de plus !)
L'emblématique scooter Ludix de Peugeot va se décliner en version 100% électrique en 2020
Intel annonce le plus grand FPGA du monde avec 43,3 milliards de transistors... Explications
Le casque Bluetooth Sony WH-1000XM3 à prix cassé chez Rakuten
Orange signe un accord de distribution pour BFM et RMC
Elon Musk ambitionnerait de fournir l'armée américaine en pick-ups électriques Tesla
Haut de page