Gaz de schiste : interdit de l’exploiter, mais de plus en plus importé

Aymeric Pontier
Spécialiste environnement
06 novembre 2019 à 09h09
29
gaz de schiste

Si l'extraction de gaz de schiste par fracturation hydraulique est impossible depuis 2011, la France ne se prive pas pour autant de le consommer en l'important des États-Unis. Une manière de ne pas assumer les problèmes environnementaux liés à cette technique ?

Pour rappel, la fracturation hydraulique est utilisée afin d'exploiter des hydrocarbures dits non-conventionnels, comme le gaz de schiste, qui sont emprisonnés à grande profondeur dans des roches trop peu perméables. Cette méthode consiste à injecter un fluide composé à la fois d'eau, de sable et d'additifs chimiques dans la « roche-mère » afin de la disloquer, et d'en extraire ainsi des ressources qui ne seraient pas exploitables, économiquement parlant, avec les techniques habituelles.

L'exploitation par fracturation hydraulique interdite

Inventée dans les années 1940, la fracturation hydraulique a connu un boom impressionnant ces dernières décennies, en particulier en Amérique du Nord. Et ce, en dépit des multiples controverses concernant son impact environnemental : intense consommation d'eau, émissions de gaz à effet de serre, rejet de polluants, micro-séismes, dégradation du paysage, nappes phréatiques contaminées, etc.

Pour toutes ces raisons, la France a décidé d'interdire cette technique dès 2011, devenant ainsi le premier pays au monde à le faire, et faisant au passage une croix sur ses propre réserves, qui sont conséquentes dans le sud-est. Une décision confirmée fin 2017, quand la France a interdit sur son sol l'extraction de l'ensemble des hydrocarbures, conventionnels comme non conventionnels, à l'horizon 2040. Là encore, une première au niveau mondial !

Quid de l'importation et de la consommation en France ?

Cependant, si l'exploitation du gaz de schiste par fracturation hydraulique a été interdite, ce n'est pas le cas de sa consommation, via l'importation par bateau, qui demeure, elle, tout à fait légale ! Une « faille » dans le dispositif, dont se sont d'ailleurs saisis plusieurs groupes énergétiques français : Total, EDF, Engie. Plus tôt cette année, l'Observatoire des multinationales a d'ailleurs révélé que les premiers contrats avaient été signés en 2015, en plein cœur de la Conférence de Paris (COP21) sur le climat...

Après deux années de tractations et de préparatifs, les importations ont finalement démarré en 2017, d'abord indirectement, en passant par d'autres pays d'Europe, puis directement des États-Unis vers la France depuis l'année dernière. D'abord modestes, leur rythme s'est accéléré en 2019 : « les importations de gaz américains ont presque quadruplé depuis le début de l'année » apprend-on notamment sur BFM Business.

Une tendance qui ne risque pas de s'inverser, puisque la France et la plupart des pays européens cherchent à réduire leur dépendance vis-à-vis de la Russie pour leur approvisionnement en gaz...

Sources : BFM Business, Observatoire des multinationales
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
29
13
icejedi
Je reconnais bien la belle hypocrisie de nos pays : on fait semblant d’être écolo en préservant son territoire, mais on pollue d’autant plus ailleurs, envoyant ainsi des tas de boomerangs qui vont finir par nous retomber dessus…
Blues_Blanche
Si les autres sont assez cons pour se polluer, autant en profiter raisonnablement pour négocier avec la Russie.
notolik
« envoyant ainsi des tas de boomerangs qui vont finir par nous retomber dessus… »<br /> C’est possible d’évoquer au moins un exemple de ce qui va nous revenir dessus?<br /> Sans ça ton intervention est juste sale…
marc6310
Petit rappel : la France et la Russie sont sur la même planète. On interdit pas quelque chose nationalement pour des raisons ecologiques pour ensuite l’importer et délocaliser le problème.
notolik
C’est une vision à court mais terme très lucrative.<br /> En 2017 l’API (American Petroleum Institute) publiait cette étude :<br /> api.org<br /> API-Infrastructure-Study-2017.pdf<br /> 6.13 MB<br /> En gros, l’exploitation du gaz de schiste devrait :<br /> représenter 80 à 100 Milliard de $ / an.<br /> 1 000 000 d’emplois directs<br /> 1 à 1.2% du PIB<br /> Trump sacrifie une partie de son territoire et de sa population contre une énorme quantité de pognon…<br /> C’est pas mieux ni pire que certains autres pays.<br /> Pourvu que notre banquier ne fasse pas la même chose!
icejedi
Par exemple, on évite de produire du CO² chez nous, mais on le favorise ailleurs en important par avion, bateau… On le favorise aussi en achetant souvent de l’électricité à des pays de l’Est qui fonctionnent souvent encore au charbon. Bref, la liste est longue, j’ai pas le temps d’écrire un rapport de 180 pages, mais on fait des tas de trucs où la pollution qu’on provoque en dehors de la France impacte la planète entière, et n’importe qui devrait avoir conscience qu’on en sera quand même victime à plus ou moins cours terme. (N’importe qui sauf Trump et les autres complotistes qui prétendent qu’il n’y a pas de réchauffement climatique certes…)
nirgal76
Comme l’allemagne qui importe de l’énergie nucléaire quoi.
kiwi5
on se complait a importer plutot que produire / investir dans de l’energie autrement. simplement acheter c’est cool a court terme mais on finance la R&amp;D des autres a long terme
nirgal76
N’importe quoi, on achete pratiquement rien en electricité aux pays de l’est. On le fait principalement avec la suisse (de l’hydraulique), l’espagne et l’allemagne (+belgique). Et encore, la France exporte beaucoup plus qu’elle n’importe, 4x plus (ce qui évite à ceux qui n’ont pas le nucléaire d’avoir encore plus de centrale émettrice de CO2) importation très très majoritairement à nos voisins directs. L’an dernier, c’était même le 1er pays exportateur.
GRITI
L’Europe songerait à produire la viande que l’on consomme plus loin de l’Europe afin de moins polluer chez nous.<br /> Il y a des produits chimiques interdits en France/Europe (et produits par entreprises européennes) car dangereux pour la santé/l’environnement qui sont pourtant encore fabriqués mais pour être exportés dans des pays moins regardants.<br /> On veut installer plein d’éoliennes/panneaux photo-voltaïques et augmenter le nombre de véhicules électriques pour soi-disant prendre soin de l’environnement et du climat sauf qu’en faisant cela on augmente les dégâts environnementaux liés aux métaux rares et aux terres rares…ailleurs. Et que le bilan est loin d’être propre. NIMBY comme dirait l’autre (Not In My Back Yard - Surtout pas chez moi)…<br /> Donc rien de nouveau sous le soleil.<br /> Quant au fait que Trump veuille rester aux énergies fossiles, cela peut semble-t-il se comprendre d’un point de vue stratégique afin d’éviter une trop forte dépendance à la Chine vis à vis des métaux rares et des terres rares. Bon, cela semble un peu mal parti quand même au niveau de l’indépendance mais bon…
Blues_Blanche
Pour limiter le CO2 et « rouler » électrique ou se chauffer il y a bien mieux que le gaz, on est d’accord, c’est le nucléaire.<br /> Dommage que les lobbies soit disant écolos bloquent systématiquement les recherches sur l’atome (avenir) et la production / modernisation des centrales.
GRITI
Blues_Blanche:<br /> Pour limiter le CO2 et « rouler » électrique ou se chauffer il y a bien mieux que le gaz, on est d’accord, c’est le nucléaire.<br /> Dommage que les lobbies soit disant écolos bloquent systématiquement les recherches sur l’atome (avenir) et la production / modernisation des centrales.<br /> Pour moi, la seule solution serait de réunir toutes les parties dans le but de:<br /> -faire le point sur la situation (environnementale, stratégique, économique…)<br /> -parler des solutions qui sont utilisées depuis longtemps, de celles en cours de déploiement et de celles en cours de recherche.<br /> -parler des avantages, risques, coûts (environnementaux et économiques, sociaux), délais, faisabilité de chaque solution. Sans langue de bois et sans intérêts égoïstes et guerres d’égo…<br /> -prendre des chemins de traverse pour essayer de penser à tout cela, de façon totalement inattendue pour essayer de faire émerger des solutions que l’on n’avait même pas envisagées.<br /> Là, peut-être, on pourrait faire quelque chose.
notolik
icejedi:<br /> On le favorise aussi en achetant souvent de l’électricité à des pays de l’Est<br /> Faire venir de l’électricité des pays de l’est n’est pas possible : trop trop trop de pertes.<br /> Le terme « pays de l’Est » désigne communément les pays de l’Est de l’Europe (Pologne,bulgarie and co). La France importe de l’électricité des ses pays voisins (pas que ceux qui sont à l’est d’elle).<br /> Connaissance des Énergies – 6 Nov 19<br /> Pourquoi la France importe-t-elle de l’électricité alors que sa production...<br /> En 2014, la France a produit 75,3 TWh de plus qu’elle n’en a absorbé. Pourtant, la France a également importé 27,3 TWh des pays voisins..<br /> Deux choses :<br /> La France exporte beaucoup plus qu’elle n’importe.<br /> Les raisons de ses importations sont plus mécanique que systémiques. Elle pourrait ne rien importer du coup, mais ça serait plus couteux.<br /> En général on importe de l’électricité « propre » (non à flamme, mais nucléraire compris) pour éviter de faire trop tourner nos centrales à flamme (quand c’est possible)<br /> icejedi:<br /> j’ai pas le temps d’écrire un rapport de 180 pages<br /> Oui, mais du coup de mon PC ça transpire le vilain fake. Volontaire ou pas cette posture n’est pas cool!
icejedi
Je sais de quoi je parle, j’ai du reprogrammer des automates qui se basent sur la fréquence de l’électricité (50 hertz) pour calculer l’heure. Car, la fréquence du courant électrique était passée de 50 à 49,996 Hz, à cause de la Serbie et du Kosovo, qui n’injectaient pas suffisamment d’électricité dans le réseau européen. Cette petite baisse de fréquence a fait perdre 6 minutes sur les différentes horloges européennes, y compris la France. Bref, on loin d’être à 100% indépendants d’eux.
icejedi
Regarde ma réponse ci dessus à un autre membre
chapelle18
Trump va taxer notre foie gras au nom de la sensibilité animal alors taxons son gaz de schiste au nom de l’écologie puisque nous ne sommes pas sortie de la COP 21 à ce que je sache. Toutes ces magouilles et blabla ne font que décrédibiliser nos politiques. Vivement la fin de la planète tous crèveront politiques riches pauvres la race humaine est destructrice et ne sait même pas arrêter de faire des gosses tant qu’il en est encore temps ce qui serait la meilleure solution pour la planète car en même pas 50 ans la population mondiale diminuerait de moitié et la pollution s’est destruction qui va avec !<br /> J’ai pas voulu d’enfant pour cette raison pas envie de leur réserver une place sur le Titanic !
notolik
Haha le détérage du sujet sur une crise politique d’il y a 2 ans…<br /> On importe rien (électricité) du Kosovo ou de la Serbie, c’est juste que cette crise dans les Balkans nous est arrivée en raison des rêgles de l’entsoe (que ces 2 pays veulent rejoindrent justement) qui vise justement à harmoniser le tout. Donc quand un pays veut faire faire chier pour exercer une pression politique, il y a des impacts dans toute l’Europe…<br /> Ok tu as recalé des horloges…
notolik
A mon avis c’est plus un souvenir de discussion de comptoir.
nirgal76
De multiples façons, comme nous.<br /> « Nirgiboul67 »…tu m’as l’air d’être un sacré déconneur dis donc ! On doit se poiler avec toi. T’es libre mercredi soir pour dîner ?
carinae
@icejedi —&gt; franchement je ne vois pas trop ou est l’hypocrisie … Ce sont eux qui l’exploitent … nous on l’achète … que ce soit du pétrole issue du forage ou de la fracturation … c’est pareil en quoi c’est plus hypocrite puisque les 2 polluent ?..<br /> Et puis qui a dit que le business était éthique ? Les affaires sont les affaires …
kefeng
« Et ce, en dépit des multiples controverses concernant son impact environnemental : intense consommation d’eau, émissions de gaz à effet de serre, rejet de polluants, micro-séismes, dégradation du paysage, nappes phréatiques contaminées, etc. »<br /> Je ne sais pas si le gouvernement français est conscient quant au fait que la géothermie et le stockage de CO2, dans lesquels la France finance des projets de recherche avec des démonstrateurs sur le territoire, présentent les mêmes risques?
kroman
Un peu comme les Allemands avec le nuc !
kiwi5
reunir tout le monde pour discuter d’un but commun, je crois qu’il faudra revoir ce qu’est un lobby, meme si celui qu’il represente est une farce vouee a l’echec on te le vendra jusqu’a la mort - leur but etant uniquement financier/ d’influence
GRITI
kiwi5:<br /> je crois qu’il faudra revoir ce qu’est un lobby, meme si celui qu’il represente est une farce vouee a l’echec<br /> Désolé mais je n’ai pas compris (l’heure tardive peut-être ).
kiwi5
plus haut tu disais qu’il faudrait reunir tout le monde et ils magiquement se mettraient a travailler pour le bien commun
GRITI
Oui mais que veux-tu dire par ceci?<br /> GRITI:<br /> je crois qu’il faudra revoir ce qu’est un lobby<br /> Après, ce que je veux dire, c’est que pour moi il n’y a que comme cela que nous pourrons vraiment trouver des solutions. Malheureusement, je pense que c’est ultra utopique…
kiwi5
c’est un peu ce que je voulais sous entendre. je pense que meme si c’etait si pollue qu’on ne pourrait plus aller dehors certains lobbies voudraient financer en depit de la pollution
gwlegion
moi il y a un truc qui m’enerve …<br /> tout le monde concidere la fracturation hydraulique comme extrêmement polluante …<br /> alors que ce n’est pas nécessairement le cas.<br /> Au USA, pour faire ca, ils injectent une saleté sans nom, qui bien que plus efficace est extrêmement polluante. Cette technique n’a jamais eté autorisé en France, bien avant l’interdiction de la fracturation hydraulique.<br /> Les techniques envisagées en france, c’etais d’injecter a tres haute pression de l’eau et du sable. De l’eau pour fracturer la roche, mellée a du sable pour empecher les fractures de se reboucher a cause de la pression naturelle su sol.<br /> d’où l’eau et le sable sont polluants ?<br /> J’aurais largement préféré qu’on fasse du gaz de schiste avec une méthode correcte en France, plutôt que d’importer, et du coup de cautionner les pratiques USA …<br /> mais la encore, les lobby ecolo (je met pas tout les ecolo dans le meme sac) ont fait pression pour qu’on interdise tout simplement la methode plutot que se renseigner … et de voir que ce qu’on voulais mettre en place n’avais rien a voir avec ce qui se passait ailleurs.<br /> J’ai pas bossé longtemps dans le pétrole, mais c’etais en plein dans la période ou l’état a interdit la fracturation … et tout les avis d’experts (a defaut d’expert, de gens plus qualifiés que moi en ce domaine) que j’ai croisés tendaient en ce sens .<br /> C’est juste stupide … encore une fois.<br /> une mauvaise decision dictée par le peur, et la méconnaissance du sujet.
Elrix
L’avis des experts en pétrole, je n’en tiens pas compte plus d’une seconde tellement leur objectivité est inexistante.<br /> Et puis augmenter la production de gaz de schiste qui donneront encore plus de gaz à effet de serre, c’est un non sens total.<br /> Le problème n’est pas lié qu’aux adjuvants, loin de là : https://www.lemonde.fr/planete/article/2014/04/17/gaz-de-schiste-quelles-consequences-sanitaires_4403545_3244.html
gwlegion
a mon sens, a court terme, on a que deux alternatives.<br /> importer du gaz de schiste americain … et cautionner leur pratiques.<br /> faire au mieux, en france … en mettant la securité avant tout.<br /> a court terme y’a que ca … a long terme, effectivement, il faudrais se passer de gaz … mais , ca , ca necessite de faire evoluer les mentalitées, et modifier le parc existant, ce qui prendra du temps.<br /> quand a ton article, le premier argument qu’il donne est justement le probleme des additifs …<br /> probleme non applicable en france, puis ce qu’on compte pas utiliser ce genre d’additifs.<br /> ensuite ils evoquent le probleme du methane dans l’eau potable… en precisant qu’a l’heure actuelle, il est jugé non toxique … etonannt … mais bon, c’est ton article.<br /> J’ai pas assez de retours a ce sujet, donc pas vraiment d’avis…<br /> et ensuite ils parlent de la pollution de l’air induite par les forages ou la logistique… rien a dire a ce sujet…
Elrix
Le méthane n’est peut être pas dangereux pour la santé mais son effet sur l’effet de serre est une horreur absolue.<br /> Ils parlent également de particules pas terribles envoyées dans l’atmosphère.<br /> Et puis ça aussi c’est pas mal : https://reporterre.net/L-exploitation-du-gaz-de-schiste-devaste-les-Etats-Unis
gwlegion
si tu cherche a me faire admetre que c’est pas une energie propre, je l’admet volontier…<br /> mais encore une fois, on prefere quoi ? cautionner les pratiques US, ou faire mieux ici ?+
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Pour Noël, SEAT lance... une trottinette électrique !
La carte MicroSD 64Go pour seulement 12,97€ chez Amazon
Apple TV+ réalise un démarrage mi-figue mi-raisin
L'application
Ford dévoile une Mustang électrique de 900 ch au SEMA Show 2019
Xiaomi Mi Note 10 : suivez la conférence en direct à 11h30 !
Dropbox lance son service de transfert de gros fichiers baptisé... Transfer
Une
Après les trottinettes, Segway se lance dans les moto-cross électriques
Contre la liberté, la désinformation est plus puissante que la censure sur Internet
Haut de page