Un rapport de l'Agence internationale de l'énergie alerte sur l'urgence climatique

13 novembre 2019 à 20h18
0
Energie solaire

La lutte contre le réchauffement climatique passera nécessairement par une prise de conscience majeure de la part des gouvernements, des entreprises et des investisseurs. C'est le message que tient à faire passer l'Agence internationale de l'énergie, selon laquelle le temps presse pour prendre des mesures vraiment efficaces.

L'Agence internationale de l'énergie (AIE) est une organisation fondée en 1974 et rattachée à l'OCDE. Comme chaque année, elle a publié son rapport annuel sur l'évolution de la demande et de la fourniture d'énergie dans le monde, ainsi que sur les conséquences de cette activité sur la planète.

Les dangers du statu quo

Conclusion principale de cette étude : il est plus que temps d'agir, et la réaction doit concerner l'ensemble des acteurs impliqués dans la lutte contre le dérèglement climatique, à commencer par les gouvernements. Pour témoigner de l'urgence de la situation, l'AIE a imaginé trois scénarios possibles.

Scénario n°1 : les politiques en place à l'heure actuelle perdurent. Dans ce cas, l'organisation prévoit une augmentation de la demande mondiale en énergie de 1,3 % d'ici 2040. Ce qui entraînerait notamment une hausse sensible des émissions de CO2, avec de « graves conséquences » sur le changement climatique. Il s'agit donc d'un scénario catastrophe, mais réellement envisageable, puisqu'il s'appuie sur les tendances actuelles.


Scénario n°2 : les politiques actuellement visées sont mises en œuvre. On pourrait croire que la situation s'améliorerait significativement, mais il n'en est rien : la demande d'énergie progresserait cette fois de 1 % d'ici 2040. La production serait néanmoins assurée en partie par des sources plus respectueuses de l'environnement (dont le solaire), mais cela resterait insuffisant pour s'affranchir de la dépendance au pétrole. De plus, l'augmentation de la population et la croissance économique induiraient une grande inégalité d'accès à l'électricité, ainsi que des morts prématurées liées à la pollution (comme c'est déjà le cas aujourd'hui).

Ne pas se contenter d'une électricité plus « verte »

Scénario n°3 : celui du « développement durable », appelé de ses vœux par l'AIE. Ce serait le seul cas permettant de respecter l'objectif d'un réchauffement climatique sous les 2 °C. D'après le rapport, il implique « des changements rapides et généralisés dans tout le système énergétique », afin d'aboutir à une réduction salvatrice des émissions de CO2. L'agence affirme que les gouvernements doivent donc agir au plus vite pour améliorer l'efficacité énergétique, qui a vu sa croissance ralentir en 2018.

L'idée serait notamment de réduire la dépendance au pétrole, en lui préférant l'électricité, bien sûr produite à partir de sources d'énergie renouvelable. Mais cela ne suffirait pas. Il faudrait également s'attaquer aux modes de production les plus émetteurs de gaz à effet de serre, en particulier les centrales à charbon, qu'il faudrait améliorer, voire fermer.


En bref, pour l'AIE, il est urgent d'agir et de changer radicalement les politiques actuelles. Un appel qui n'est pas sans rappeler celui émis par 11 000 scientifiques, la semaine dernière.

Source : Financial Times
Modifié le 14/11/2019 à 09h56
15
15
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top