L'Australie pourrait produire le double de ses besoins en électricité renouvelable d'ici 2050

20 septembre 2019 à 10h52
0
Eolienne

D'après un scénario modélisé par une équipe germano-australienne, l'Australie aura les moyens, d'ici 2050, de produire le double de ses besoins en électricité grâce aux énergies renouvelables.

Des décisions politiques et un développement important de la filière hydrogène seront cependant nécessaires pour atteindre un tel objectif.

Une production quadruplée

En réalité, l'équipe, qui dépend du pôle de transition énergétique germano-australien, a imaginé six scénarios différents, prédisant les résultats des différentes politiques potentiellement envisagées par le gouvernement australien.

Le premier de ces scénarios part donc d'un statu quo, où la politique actuelle du pays concernant les énergies renouvelables ne ferait pas d'effort supplémentaire. D'après l'étude, le scénario le plus engagé en faveur des énergies renouvelables résulterait en une augmentation de 410 % par rapport à la production électrique actuelle. L'Australie afficherait alors une production d'électricité suffisante pour combler la totalité de ses besoins, que ce soit pour l'habitat, l'industrie et les autres secteurs. L'ensemble ne représenterait que la moitié de l'électricité effectivement consommée, l'autre moitié pouvant ainsi être exportée.


Il s'agit du seul scénario où la production électrique est susceptible de répondre à la totalité des besoins tout en permettant des exportations. Un autre cas, nommé « Accelerated + export » envisage une augmentation de 140 % de la production électrique du pays (ne couvrant donc pas la totalité des besoins du pays), tout en promettant 140 TWh destinés à l'exportation.

Pas sans l'hydrogène

Dans son communiqué, l'équipe précise arriver aux mêmes conclusions que l'étude d'Acil Allen Consulting parue un an plus tôt.

Mais la publication du pôle de transition énergétique souligne aussi les efforts à fournir, le scénario du « 200 % Renouvelables » nécessitant la décarbonation plus profonde du pays. « (Ces scénarios) supposent une électrification intensive des transports non électriques, du chauffage de l'habitat, des processus industriels et des exportations en énergie », peut-on lire.


Outre les prises de décisions, l'hydrogène sera aussi indispensable aux scénarios les plus ambitieux. « Ce rapport met l'accent sur la façon de tirer parti des potentiels d'exportation (principalement l'hydrogène), en synergie avec un système d'électricité fiable et peu coûteux basé sur les énergies renouvelables. Les futures publications du pôle approfondiront les impacts économiques des exportations énergétiques, et incluront une courbe concernant l'hydrogène », indique la suite du rapport.

Source : The Guardian
Modifié le 20/09/2019 à 11h07
13
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
scroll top