L'Australie pourrait produire le double de ses besoins en électricité renouvelable d'ici 2050

Benoît Théry Contributeur
20 septembre 2019 à 10h52
0
Eolienne

D'après un scénario modélisé par une équipe germano-australienne, l'Australie aura les moyens, d'ici 2050, de produire le double de ses besoins en électricité grâce aux énergies renouvelables.

Des décisions politiques et un développement important de la filière hydrogène seront cependant nécessaires pour atteindre un tel objectif.

Une production quadruplée

En réalité, l'équipe, qui dépend du pôle de transition énergétique germano-australien, a imaginé six scénarios différents, prédisant les résultats des différentes politiques potentiellement envisagées par le gouvernement australien.

Le premier de ces scénarios part donc d'un statu quo, où la politique actuelle du pays concernant les énergies renouvelables ne ferait pas d'effort supplémentaire. D'après l'étude, le scénario le plus engagé en faveur des énergies renouvelables résulterait en une augmentation de 410 % par rapport à la production électrique actuelle. L'Australie afficherait alors une production d'électricité suffisante pour combler la totalité de ses besoins, que ce soit pour l'habitat, l'industrie et les autres secteurs. L'ensemble ne représenterait que la moitié de l'électricité effectivement consommée, l'autre moitié pouvant ainsi être exportée.


Il s'agit du seul scénario où la production électrique est susceptible de répondre à la totalité des besoins tout en permettant des exportations. Un autre cas, nommé « Accelerated + export » envisage une augmentation de 140 % de la production électrique du pays (ne couvrant donc pas la totalité des besoins du pays), tout en promettant 140 TWh destinés à l'exportation.

Pas sans l'hydrogène

Dans son communiqué, l'équipe précise arriver aux mêmes conclusions que l'étude d'Acil Allen Consulting parue un an plus tôt.

Mais la publication du pôle de transition énergétique souligne aussi les efforts à fournir, le scénario du « 200 % Renouvelables » nécessitant la décarbonation plus profonde du pays. « (Ces scénarios) supposent une électrification intensive des transports non électriques, du chauffage de l'habitat, des processus industriels et des exportations en énergie », peut-on lire.


Outre les prises de décisions, l'hydrogène sera aussi indispensable aux scénarios les plus ambitieux. « Ce rapport met l'accent sur la façon de tirer parti des potentiels d'exportation (principalement l'hydrogène), en synergie avec un système d'électricité fiable et peu coûteux basé sur les énergies renouvelables. Les futures publications du pôle approfondiront les impacts économiques des exportations énergétiques, et incluront une courbe concernant l'hydrogène », indique la suite du rapport.

Source : The Guardian
Modifié le 20/09/2019 à 11h07
13 réponses
7 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top