HyperSolar entame la production d'un hydrogène à origine solaire

14 septembre 2019 à 17h17
0
Energie solaire

HyperSolar, une société américaine spécialisée dans la production d'hydrogène renouvelable, a annoncé que son système utilisant l'énergie solaire était prêt à l'ingénierie de fabrication, dernière étape avant une commercialisation.

Ce système de production de première génération doit mener à la construction d'une première ferme de production d'hydrogène solaire.

Un hydrogène à bas prix

Sur son site, HyperSolar se présente comme une société visant à développer une technologie low-cost permettant de produire un hydrogène renouvelable, car utilisant eau et énergie solaire. Renouvelable et propre, « contrairement aux carburants d'hydrocarbures, comme le pétrole, le charbon ou le gaz naturel, qui rejettent du dioxyde de carbone et d'autres contaminants dans l'atmosphère, là où l'hydrogène produit de l'eau pure comme seul résidu », peut-on y lire.

Pour en arriver là, HyperSolar a donc recours à de l'eau et à l'énergie solaire. La compagnie utilise des catalyseurs et des revêtements de stabilisation qu'elle a elle-même brevetés, et inclut des cellules photovoltaïques déjà disponibles dans le commerce, encapsulées avec de l'eau.


Dans le même temps, HyperSolar travaille sur la seconde génération d'une technologie basée sur les nanoparticules. L'enseigne entend ainsi produire des panneaux solaires produisant plus efficacement de l'hydrogène. Elle affirme que le remplacement de panneaux sera facile, et ne nécessitera pas de changement de l'infrastructure.

La production s'engage

Le P.D-G d'HyperSolar, Tim Young, énonce les prochaines étapes de cet hydrogène à petit prix : « Notre équipe de recherche de l'université de l'Iowa nous a permis d'entrer dans la phase de fabrication de la première génération. Nous travaillons maintenant avec les ingénieurs de production pour produire des panneaux à hydrogène de la meilleure qualité, pour un prix le plus bas possible. Parce que les choses peuvent aller très vite désormais, nous sommes déjà en train d'envisager un certain nombre de partenaires et de sites pour l'implantation de notre usine-pilote ». Déjà en novembre 2018, HyperSolar avait annoncé son intention de construire une usine de démonstration.

Toujours selon Tim Young, le plus dur est fait. Il affirme qu'arriver à ce stade de développement aura été la partie la plus demandeuse en énergie et en temps. « Nous pensons que la prochaine étape sera plus rapide, à partir de maintenant et jusqu'à la production et à l'usine-pilote », ajoute-t-il.


Des initiatives semblables voient régulièrement le jour : à titre d'exemple, en novembre 2018, des chercheurs du Berkeley Lab ont signalé avoir mis au point des cellules similaires. Le Soleil fait partie des pistes régulièrement envisagées pour la production de l'hydrogène, qui est a priori avantageuse pour l'environnement, mais gourmande en énergie.

Le principe utilisé par HyperSolar n'est donc pas novateur, mais elle est l'une des premières entreprises à atteindre le stade de la production, promettant en plus un prix abordable.

Source : Globe Newswire
11
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
ITER : le premier élément du Tokamak est installé
scroll top