EDF lance une filiale, Hynamics, pour produire et développer l'hydrogène bas carbone

05 avril 2019 à 08h57
0
EDF Logo.jfif

Le fournisseur d'électricité français confirme son intention de devenir un acteur majeur de l'économie hydrogène en annonçant la création d'une nouvelle filiale.

Électricité de France (EDF) a annoncé, le 2 avril 2019, la création de Hynamics, une filiale issue de sa pépinière EDF Pulse Croissance destinée à proposer une offre d'hydrogène bas carbone performante pour les secteurs de l'industrie et de la mobilité. Le fournisseur d'électricité ne cache pas son ambition de devenir l'un des piliers de la filière hydrogène en France et dans le monde, et ainsi apporter sa contribution dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Priorité à l'électrolyse de l'eau

En 2050, la consommation d'hydrogène devrait constituer 18 % de la demande en énergie finale sur la planète, selon un rapport établi par la société McKinsey. Forcément, les enjeux sont colossaux, qu'ils soient environnementaux, économiques ou logistiques.

Si aujourd'hui l'hydrogène est produit à 95 % à partir d'énergie fossile, Hynamics veut privilégier l'électrolyse de l'eau (un procédé qui consiste en la décomposition de l'eau par le courant électrique) pour produire son hydrogène, une technologie qui peut se révéler être peu émettrice de CO2 si l'électricité utilisée provient de moyens de production bas carbone. « La production d'hydrogène sans émission de CO2 est un facteur clé de la transition écologique », rappelle Cédric Lewandowski, Directeur exécutif groupe EDF en charge de la direction innovation.

Faciliter la recharge en hydrogène de nombreux véhicules électriques

Hynamics proposera deux offres distinctes d'hydrogène bas carbone. Pour les acteurs de la mobilité (publique et professionnelle), la filiale d'EDF déploiera sur le territoire des stations-service qui permettront de recharger les véhicules électriques en hydrogène, aussi bien les trains, bus, bennes à ordures ménagères, transports fluviaux ou véhicules utilitaires. Hynamics compte installer, exploiter et opérer la maintenance de centrales de production d'hydrogène, nécessaires à certains industriels comme l'agro-alimentaire, la verrerie, la raffinerie ou la chimie.

La nouvelle filiale d'EDF annonce travailler sur une quarantaine de projets cibles situés en France, en Belgique, au Royaume-Uni ou en Allemagne.

Modifié le 05/04/2019 à 10h26
6
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Square-Enix avance (officieusement) la date de sortie de Final Fantasy VII Remake !
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
Tesla Cybertruck : quelle est la répartition mondiale des précommandes ?
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
scroll top