EDF lance une filiale, Hynamics, pour produire et développer l'hydrogène bas carbone

le 05 avril 2019
 0
EDF Logo.jfif

Le fournisseur d'électricité français confirme son intention de devenir un acteur majeur de l'économie hydrogène en annonçant la création d'une nouvelle filiale.

Électricité de France (EDF) a annoncé, le 2 avril 2019, la création de Hynamics, une filiale issue de sa pépinière EDF Pulse Croissance destinée à proposer une offre d'hydrogène bas carbone performante pour les secteurs de l'industrie et de la mobilité. Le fournisseur d'électricité ne cache pas son ambition de devenir l'un des piliers de la filière hydrogène en France et dans le monde, et ainsi apporter sa contribution dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Priorité à l'électrolyse de l'eau


En 2050, la consommation d'hydrogène devrait constituer 18 % de la demande en énergie finale sur la planète, selon un rapport établi par la société McKinsey. Forcément, les enjeux sont colossaux, qu'ils soient environnementaux, économiques ou logistiques.

Si aujourd'hui l'hydrogène est produit à 95 % à partir d'énergie fossile, Hynamics veut privilégier l'électrolyse de l'eau (un procédé qui consiste en la décomposition de l'eau par le courant électrique) pour produire son hydrogène, une technologie qui peut se révéler être peu émettrice de CO2 si l'électricité utilisée provient de moyens de production bas carbone. « La production d'hydrogène sans émission de CO2 est un facteur clé de la transition écologique », rappelle Cédric Lewandowski, Directeur exécutif groupe EDF en charge de la direction innovation.

Faciliter la recharge en hydrogène de nombreux véhicules électriques


Hynamics proposera deux offres distinctes d'hydrogène bas carbone. Pour les acteurs de la mobilité (publique et professionnelle), la filiale d'EDF déploiera sur le territoire des stations-service qui permettront de recharger les véhicules électriques en hydrogène, aussi bien les trains, bus, bennes à ordures ménagères, transports fluviaux ou véhicules utilitaires. Hynamics compte installer, exploiter et opérer la maintenance de centrales de production d'hydrogène, nécessaires à certains industriels comme l'agro-alimentaire, la verrerie, la raffinerie ou la chimie.

La nouvelle filiale d'EDF annonce travailler sur une quarantaine de projets cibles situés en France, en Belgique, au Royaume-Uni ou en Allemagne.

Modifié le 05/04/2019 à 10h26
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Deux plaintes déposées contre Apple, qui aurait menti sur ses performances de ventes
Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris
La version gratuite de YouTube Music arrive sur Google Home... avec de la pub
Mediapart révèle que l'ancien dirigeant de l'Ecole 42 aurait trempé dans des malversations financières
Le Honor 20i, qui devait être présenté le 21 mai, fuite sur un site de vente
Les puces 5G by Apple ne seront probablement pas une réalité avant plusieurs années
La Tesla Model 3 est la voiture qui se vend le mieux en Norvège, aux Pays-Bas et en Suisse
Lime vous indiquera bientôt si vous êtes trop saoul pour grimper sur une trottinette
Mega Drive Mini : SEGA confirme dix nouveaux titres (et pas des moindres)
Un ancien cadre de Mozilla accuse Google d’avoir sciemment saboté Firefox
Facebook travaille sur son propre assistant vocal, pour concurrencer Alexa et Siri
Face aux géants comme Alibaba, Amazon ferme sa marketplace en Chine
Pinterest pèse 12,7 milliards de dollars et fait une entrée réussie en Bourse
Une association porte plainte contre Xiaomi en raison des DAS trop élevés de ses smartphones
scroll top