🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

EDF lance une filiale, Hynamics, pour produire et développer l'hydrogène bas carbone

05 avril 2019 à 10h26
6
EDF Logo.jfif

Le fournisseur d'électricité français confirme son intention de devenir un acteur majeur de l'économie hydrogène en annonçant la création d'une nouvelle filiale.

Électricité de France (EDF) a annoncé, le 2 avril 2019, la création de Hynamics, une filiale issue de sa pépinière EDF Pulse Croissance destinée à proposer une offre d'hydrogène bas carbone performante pour les secteurs de l'industrie et de la mobilité. Le fournisseur d'électricité ne cache pas son ambition de devenir l'un des piliers de la filière hydrogène en France et dans le monde, et ainsi apporter sa contribution dans la lutte contre le réchauffement climatique.

Priorité à l'électrolyse de l'eau

En 2050, la consommation d'hydrogène devrait constituer 18 % de la demande en énergie finale sur la planète, selon un rapport établi par la société McKinsey. Forcément, les enjeux sont colossaux, qu'ils soient environnementaux, économiques ou logistiques.

Si aujourd'hui l'hydrogène est produit à 95 % à partir d'énergie fossile, Hynamics veut privilégier l'électrolyse de l'eau (un procédé qui consiste en la décomposition de l'eau par le courant électrique) pour produire son hydrogène, une technologie qui peut se révéler être peu émettrice de CO2 si l'électricité utilisée provient de moyens de production bas carbone. « La production d'hydrogène sans émission de CO2 est un facteur clé de la transition écologique », rappelle Cédric Lewandowski, Directeur exécutif groupe EDF en charge de la direction innovation.

Faciliter la recharge en hydrogène de nombreux véhicules électriques

Hynamics proposera deux offres distinctes d'hydrogène bas carbone. Pour les acteurs de la mobilité (publique et professionnelle), la filiale d'EDF déploiera sur le territoire des stations-service qui permettront de recharger les véhicules électriques en hydrogène, aussi bien les trains, bus, bennes à ordures ménagères, transports fluviaux ou véhicules utilitaires. Hynamics compte installer, exploiter et opérer la maintenance de centrales de production d'hydrogène, nécessaires à certains industriels comme l'agro-alimentaire, la verrerie, la raffinerie ou la chimie.

La nouvelle filiale d'EDF annonce travailler sur une quarantaine de projets cibles situés en France, en Belgique, au Royaume-Uni ou en Allemagne.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
0
megadub
Voila bien une techno en laquelle je ne crois pas du tout… rien que la distribution, c’est un enfer
le-tof
C’est sûr que ça va couter une blinde et je pense que cela sera plus compliqué que le gaz. Mais vu qu’il gagne beaucoup d’argent sur l’électricité avec l’environnement Linky (surtout à la fin du déploiement) et les hausses tarifaires de 20% en 2018 et bientôt +5%.
kroni
Ca rester pour des usage specifique en effet
megadub
le-tof:<br /> les hausses tarifaires de 20% en 2018<br /> hein ?
franck971
Enfin!<br /> les piles a combustible a hydrogene sont l’avenir de de l’electrique surtout pour les engin motorisés mais le gros problème est pour le moment la mise en oeuvre via energie Fossile qui est finalement pas écologique… les sociétés qui maîtriseront le procédé via électrolyse seront les futurs roi du pétrole !
toug19
non, l’avenir n’est pas dans l’hydrogène, du moins pas dans le futur proche. Les dernières voitures électriques à batteries offrent une autonomie égale ou proche de celles à hydrogène. La pile à combustible est hors de prix. Le bilan énergétique complet est mauvais (une grosse partie de l’énergie est perdu dans la production et la distribution). Les bornes de recharge sont inexistantes. A voir peut être pour les poids lourds et trains.
megadub
Je suis d’accord sur le fond mais quand même :<br /> 1- l’autonomie est la même mais la recharge en hydrogène est beaucoup plus rapide<br /> 2- il y a peu de bornes de recharge parce qu’il n’existe pas d’auto à l’hydrogène (une part négligeable pour être précis). Et c’est bien plus simple d’ajouter une pompe hydrogène dans les stations que plusieurs bornes électriques qui sont elles aussi bien insuffisamment présente sur le territoire.<br /> C’est justement ce qui pousse à aller vers l’hydrogène, en terme de praticité et distribution, c’est proche de ce qu’on connait avec le GPL… alors que pour l’électrique, il y a tout à faire.<br /> Du reste, techniquement ça ne me semble pas tenir la route.
megadub
Dans ce cas, il y a bien plus simple : un groupe électrogène pour générer l’électricité à bord. Un bon truc à fuel et basta. C’était l’idée de l’Ampera mais ce n’était pas efficace, le rendement est nul.<br /> Parce que pour l’hydrogène : tu dépenses énormément d’énergie à le produire, encore à le stocker, pour finalement le “bruler” pour faire de l’électricité… en terme de rendement, doit pas y avoir de méthode beaucoup moins efficace
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

🔥 5 bons plans Samsung sur les smartphones et l'informatique à ne pas rater
Le paiement mobile entre particuliers sera désormais instantané sur Paylib
Lexar annonce le SSD portable d'1 To le plus rapide au monde
Qwant pourrait verser un million d'euros à la presse française en 2019
Mario Odyssey et Zelda Breath of the Wild compatibles avec le kit Nintendo Labo VR
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Haut de page