Energie : 1 milliard de dollars dépensés en lobbying pétrolier et gazier depuis 2015

Alexandre Boero Contributeur
25 mars 2019 à 09h35
0
base pétrole.jpg
Pixabay

Les principaux groupes pétroliers et gaziers cotés en Bourse ont dépensé plus d'un milliard de dollars depuis la fin de la COP21 pour mener leur stratégie lobbyiste.

Le lobbying est rarement une activité à laquelle les entreprises se livrent en pratiquant la politique de l'économie, et encore moins lorsqu'on parle de groupes pétroliers et gaziers. Les cinq principaux géants cotés en Bourse, à savoir Total, ExxonMobil, Shell, BP et Chevron, ont atteint le milliard de dollars de dépenses en lobbying depuis 2015 et la fin de la COP21.

200 millions de dollars par an

La nouvelle a été dévoilée dans un rapport rendu public par l'ONG britannique InfluenceMap, relayé par de nombreux médias. Malgré leurs promesses publiques quant à la maîtrise du réchauffement climatique, ces groupes voient leurs efforts réduits à néant avec ce rapport.

Depuis 2015 et l'accord sur le climat de Paris, ils ont dépensé pas moins de 200 millions de dollars, chaque année, en relation publiques de façon à « étendre leurs opérations en matière d'énergies fossiles », indique l'organisation non gouvernementale d'outre-Manche.

InfluenceMap est formelle : « Le secteur des énergies fossiles a renforcé un programme assez stratégique visant à influencer l'agenda climatique ». Pour en venir à cette conclusion, l'ONG a disséqué les comptes, registres de lobbying et divers éléments de communications produits par les mastodontes depuis 2015. Et il est clair que la différence entre les paroles et les actes est abyssale.

Les pétroliers ne consacrent que 3% de leurs investissements dans des projets bas-carbone

Dans le rapport, on note des contacts directs entre les groupes pétroliers et gaziers et des élus et législateurs, mais aussi les millions de dollars dépensés dans le « marketing climat », ainsi que le rôle des associations professionnelles dans les négociations. Un autre fait conforte le manque de considération des groupes pour la cause climatique : les investissements totaux devraient s'élever à 110 milliards de dollars en 2019, mais seuls 3,6 milliards de dollars seront investis dans des projets bas-carbone cette année, soit 3,3%.

Un groupe comme ExxonMobil a par exemple dépensé, chaque année, pas moins de 56 millions de dollars en « marketing climat » et 41 millions de dollars en lobbying. En 2018, les cinq géants pétroliers ont dégagé 55 milliards de dollars de bénéfices. Dans le même temps, les émissions de gaz à effet de serre ont atteint un nouveau record.

9 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
À Los Angeles, un robot policier ignore une femme qui demandait de l'aide

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top