Test JBL Reflect Flow Pro : des intras sportifs qui ne conviendront pas à toutes les oreilles

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
11 décembre 2021 à 12h12
0
JBL Reflect Flow Pro © JBL
© JBL

Il n’est pas toujours évident de faire son choix au milieu du catalogue particulièrement fourni d’écouteurs true wireless de JBL. En cette fin d’année 2021, le fabricant ajoute encore quelques références dont ces Reflect Flow Pro qui ont au moins l’avantage d’être clairement identifiés comme des écouteurs pour le sport .

JBL Reflect Flow Pro
  • Rendu audio satisfaisant...
  • Multiples embouts et crochets...
  • Certification IP68 bien vue
  • Autonomie intéressante
  • Captation micro de qualité
  • App réussie avec égalisation
  • ... mais nettement déséquilibré
  • ... mais confort très discutable
  • Connexion pas toujours stable
  • Pas de codec aptX ou LDAC

Sur le site officiel de JBL, les Reflect Flow Pro sont facturés exactement 179 euros. À ce niveau de prix, nous ne serons pas indulgents. Conscient que l’on va l’attendre au tournant, le constructeur insiste d’emblée sur quelques fonctionnalités intéressantes comme une réduction de bruit dite « adaptative », la présence de six microphones pour des appels « parfaits », une certification IP68 et une autonomie de haute volée : plus ou moins 10 heures d'autonomie pour les seuls écouteurs et jusqu’à 30 heures avec le boîtier de charge.

Fiche technique JBL Reflect Flow Pro

Conception

Type
Intra-auriculaire
Réduction de bruit active
Oui
Haut-parleurs
Dynamiques de 6.8 mm
Impédance
16 ohms
Réponse en fréquence
20 Hz - 20 kHz
Micro
Oui, avec réduction de bruit adaptive

Connectivité

Version Bluetooth
Bluetooth 5
Codecs compatibles
SBC, AAC
Assistant vocal
Google Assistant - Google, Alexa - Amazon
Application
Oui

Alimentation

Autonomie écouteurs
10h
Temps de charge écouteurs
2h
Autonomie boîtier
20h

Informations générales

Poids écouteurs
14,4g
Dimensions boîtier
70 x 40 x 35 mm
JBL Reflect Flow Pro © Nerces
Joliment dessinés, les écouteurs sont toutefois parmi les plus gros / lourds jamais passés entre nos mains © Nerces

Boîtier pratique, écouteurs imposants

Comme toujours chez JBL, les Reflect Flow Pro sont livrés dans une petite boîte en plastique. Tous les accessoires y sont bien rangés, coincés dans une mousse protectrice qui doit prévenir les mauvaises surprises en cas de commande en ligne. À l’ouverture, on repère forcément le boîtier de charge, surtout si on est un habitué de la gamme Reflect car il change notablement par rapport au précédent modèle. Il mesure 7 x 4 centimètres pour 3 cm d’épaisseur. Il est relativement grand, mais peut encore se glisser dans n’importe quelle poche.

Vous pouvez le voir sur les photos, JBL lui a malgré tout associé une petite dragonne en tissu pour quiconque souhaite le garder à portée de main : pas sûr que ce soit très pratique. Il est bien dessiné et dispose de belles finitions, mais sera difficile à manipuler d’une seule main du fait de sa charnière très robuste. Bien sûr, une LED en façade renseigne sur son activité / son niveau de charge et un port USB-C est présent sur l’arrière pour la recharge. En l’ouvrant, on découvre les deux emplacements pour y ranger les écouteurs. Toutefois, ces derniers sont à l'extérieur au moment de l'achat de sorte qu'on puisse les voir en magasins.

JBL Reflect Flow Pro © JBL
JBL Reflect Flow Pro © JBL
JBL Reflect Flow Pro © JBL

Trois autres coloris (bleu, rose et blanc) viennent compléter le modèle noir que nous avons reçu en test © JBL

Des écouteurs qui surprendront les utilisateurs peu habitués aux intras de la gamme : ils sont imposants, déborderont sensiblement de l’oreille et pèsent 14,4 grammes chacun. Afin d’assurer une correcte stabilité, JBL livre au fond de sa boîte 4 paires de crochets et 3 paires d’embouts. Ces derniers sont là pour que les écouteurs se calent le plus parfaitement possible dans vos conduits auditifs. Pour les premiers – les crochets – il s’agit d’assurer l’orientation sportive du kit en faisant tenir au mieux les écouteurs dans le pavillon de chaque oreille.

JBL Reflect Flow Pro © JBL
De nombreux embouts et crochets sont là pour compléter le kit true wireless © JBL

Autant être clair d’entrée, c’est sans aucun doute le point le plus gênant de ce kit. De manière générale, les embouts ne devraient pas trop poser de problèmes et la majorité des usagers doit pouvoir trouver « chaussure à son pied ». En revanche, pour les crochets, c’est une autre paire de manches. Une fois en place, le maintient est excellent, mais on peut avoir toutes les peines du monde à trouver la position adéquate et pour le confort à long terme, ce n'est clairement pas ça : rares sont les utilisateurs qui pourront les garder plus d’une heure sans ressentir une certaine gêne, voire carrément des douleurs.

Pour ne rien arranger et nous aurons l’occasion d’y revenir, l’application JBL propose un outil pour vérifier le bon placement des écouteurs. C’est bien simple, deux des personnes conviées pour ce test n’ont jamais réussi à recevoir la validation JBL : il y avait toujours quelque chose qui n’allait pas. C’est d’autant plus dommage que côté dessin et finition, le travail de JBL est une réussite. Un petit insert métallique sur chaque écouteur permet de délimiter précisément les zones de contrôle tactile et la certification IP68 assure une bonne étanchéité du produit.

JBL Reflect Flow Pro © Nerces
Les Reflect Flow Pro sont certifiés IP68 contre un simple IPX7 à leurs prédécesseurs © Nerces

Application réussie, des défauts « fonctionnels »

Sur le papier, cette étanchéité doit même permettre de les utiliser en nageant… il faudra simplement avoir suffisamment confiance dans leur système d’accroche aux oreilles ! Pour la connexion des écouteurs, c’est bien sûr le Bluetooth qui est au menu, dans sa version 5.0 pour être tout à fait exact. Il n’y a évidemment aucun problème d’appairage et, si elle est facultative, l’application JBL Headphones rend de fiers services comme l’intégration de cet outil de configuration évoqué précédemment, la vérification du micrologiciel et la présence d’une égalisation 10 bandes.

Bien sûr, l’application permet de contrôler le kit Reflect Flow Pro, mais on peut aussi s’en remettre aux commandes tactiles de chaque écouteur. Celles-ci fonctionnent très bien et même s’il faut se faire à la petite gymnastique des doubles ou triples tapes, on prend assez vite le coup d’autant que les zones tactiles sont bien réactives. On profite de bips pour signifier les différentes commandes passées et on peut aussi demander une confirmation vocale. Enfin, on peut aussi associer les Reflect Flow Pro à Amazon Alexa ou Google Assistant. Le fonctionnement est impeccable.

JBL Reflect Flow Pro © Nerces
JBL Reflect Flow Pro © Nerces
JBL Reflect Flow Pro © Nerces

Plutôt bien pensée, l'application JBL Headphones est dispose d'options relativement nombreuses © Nerces

Un peu plus décevante en revanche est l’absence de mode multipoint : malgré leur tarif, ces écouteurs ne peuvent être appairés qu’à une seule source à la fois. Dommage. On apprécie en revanche qu’il soit possible de n’utiliser qu’un seul écouteur : si le second est rangé dans le boîtier, le kit combine automatiquement les deux canaux de musique sur un seul écouteur et ce passage mono se fait sans à-coup. On perd simplement quelques fonctionnalités comme la réduction de bruit, le Reflect Flow Pro basculant automatiquement sur le mode son ambiant.

JBL Reflect Flow Pro © Nerces
JBL Reflect Flow Pro © Nerces
JBL Reflect Flow Pro © Nerces

À gauche l'outil de « maintien » qui fera pester bien des usagers et, à droite, l'excellent égaliseur 10 bandes © Nerces

Dans le même ordre d’idée, nous sommes aussi déçus de voir qu’en 2021, un constructeur de la trempe de JBL ne pense toujours pas à intégrer des codecs Bluetooth un peu plus avancés que les sempiternels SBC / AAC. On parle tout de même d’un kit facturé 180 euros. La moindre des choses aurait été de proposer au moins l’aptX. Ce n’est donc pas le cas, mais, vous le verrez un peu plus tard, il y a encore plus gênant dans la gestion de cette connexion Bluetooth qui se connecte impeccablement, mais se montre capricieuse.

Enfin, avant d’attaquer la partie « son » proprement dite, il nous faut évoquer l’autonomie de ces Reflect Flow Pro qui sont particulièrement convaincants à ce niveau. JBL avait déjà promis 10 heures sur les seuls écouteurs sans la réduction de bruit et encore 8 heures avec. En gardant un volume sonore à 50%, nous avons été en mesure de dépasser ces deux valeurs d’environ une heure. Un bilan très positif donc d’autant que le boîtier de charge ajoute encore 20 – 25 heures et que la recharge des écouteurs se fait en à peine 2 heures.

JBL Reflect Flow Pro © Nerces
JBL Reflect Flow Pro © Nerces
JBL Reflect Flow Pro © Nerces

L'activation de la réduction de bruit se fait via l'application qui dispose aussi d'un module pour retrouver les intras © Nerces

Rendu convaincant, mais des pertes de connexion

JBL a conçu ses Reflect Flow Pro autour de transducteurs de 6,8 millimètres qui doivent assurer une réponse en fréquence de 20 Hz à 20 kHz. De manière générale, on peut saluer un rendu globalement très correct qui s’avère même convaincant dans le cadre d’une écoute sportive : dans l’effort, on fait nécessairement moins attention aux défauts qu’au calme dans son salon. De plus, l’accent étant placé sur les voix, dès lors que l’écoute n’est pas très attentive, cela fait parfaitement illusion. Pourtant, il ne faut pas se le cacher, des défauts il y en a.

En premier lieu, c’est d’ailleurs fréquent chez JBL, les graves ont tendance à être surreprésentés avec un côté boomy qui n’est pas des plus agréable. Dans le même ordre d’idée, les aigus ont tendance à être un peu agressifs, à attaquer trop sèchement. Dans un cas comme dans l’autre, nous forçons un peu le trait pour faire comprendre les défauts et il est heureusement possible de les compenser – au moins partiellement – en jouant sur l’égalisation 10 bandes. En revanche, celle-ci ne peut rien sur la sensation métallique qui ressort des hauts médiums et des aigus et que l’on perçoit davantage à mesure que le volume sonore augmente.

JBL Reflect Flow Pro © JBL
JBL Reflect Flow Pro © JBL
JBL Reflect Flow Pro © JBL

Les Reflect Flow Pro sous toutes les coutures © JBL

Ce n’est pas une surprise compte tenu de leur taille, mais ces intras disposent effectivement d’une bonne réserve de puissance… que l’on va hésiter à utiliser. En effet, à 50% du volume, on commence déjà à ressentir une certaine distorsion et l’agressivité des aigus se fait encore un peu plus gênante. Nous considérons que ces 50% sont la limite à ne pas dépasser pour garder un son correct dont on retiendra tout de même la très bonne gestion des médiums : les Reflect Flow Pro sont plus à l’aise sur des chansons que sur des orchestrations classiques, aucun doute.

Nous l’avons dit en préambule, JBL vante la réduction de bruit dite « adaptative » de son kit. En plus de profiter de l’isolation naturelle liée au format des écouteurs, on peut compter sur un ajustement en fonction des nuisances environnantes. Pour cela, JBL s’appuie sur trois microphones par écouteur, mais le bilan reste mitigé. Sur les bruits sourds, importants comme le trafic routier ou le passage d’un train, c’est redoutable d’efficacité. En revanche, pour des bruits plus anecdotiques comme les touches de nos claviers, l'apport est plus faible.

JBL Reflect Flow Pro © Nerces
Le boîtier gonfle encore une autonomie déjà intéressante et la charge USB-C est on ne peut plus simple © Nerces

De manière assez classique aussi, l’activation de la réduction de bruit a tendance à assourdir notre musique. Ce n’est pas catastrophique, mais on perd encore en naturel. En revanche, saluons les efforts de JBL dans le domaine de la latence inhérente à la connexion Bluetooth : de base elle est encore trop importante pour visionner une vidéo confortablement, mais un mode « vidéo » justement permet de la réduire suffisamment pour que le décalage soit compensé par les applications vidéo. En revanche, en jeu, ça reste difficilement exploitable.

Avant de conclure, il reste à évoquer deux points. D’abord, la captation micro que l’on estime dans la moyenne haute de ce qui se fait aujourd’hui. Au calme, c’est très bon et lorsque l’environnement est plus « chargé », ça reste tout à fait correct. Jamais vos interlocuteurs ne devraient avoir à vous faire répéter. En revanche, impossible de ne pas évoquer ces problèmes de sautes de connexion rencontrés en pleine activité sportive. Au calme, tout allait bien, mais pour peu que l’on « s’agite », il faut faire avec des coupures Bluetooth brèves, mais récurrentes. Cela n’empêche pas de profiter de ses morceaux, mais c'est indigne de tels écouteurs.

JBL Reflect Flow Pro © JBL
© JBL

JBL Reflect Flow Pro, l'avis de Clubic

À vocation résolument sportive, les Reflect Flow Pro ne doivent pas être sortis de ce contexte pour ne pas décevoir et, même en se focalisant sur ce seul usage, ils ne peuvent totalement faire oublier leurs divers défauts. On regrette plus particulièrement les sauts de connexion observées lors d’activités « agitées » et un confort discutable. Ce dernier point dépendra bien sûr de la forme de vos propres oreilles, mais rares sont les intras à nous avoir mis autant en difficulté.

Heureusement, les Reflect Flow Pro ont aussi pour eux un rendu audio globalement convaincant dont on peut compenser en partie les défauts grâce à l’égalisation 10 bandes. Une « astuce » qui nous conduit à évoquer la qualité de l'application JBL Headphones imaginée pour accompagner le kit et qui permet aussi de profiter de la bonne réduction active de bruit, particulièrement efficaces sur les basses fréquences. La certification IP68, l’autonomie importante et la qualité de captation des micros constituent les autres atouts d’un kit qui peine, malgré tout, à justifier sa tarification.

6

Les Reflect Flow Pro sont des intras dotés d'atouts indéniables parmi lesquels une réduction active de bruit efficace et une bonne autonomie. Le rendu audio est satisfaisant et la captation micro de bon niveau. Hélas, le confort est très dépendant de votre morphologie et dans de nombreux cas, il sera difficile de trouver un ajustement agréable plus de 30 - 45 minutes. Dommage.

Les plus

  • Rendu audio satisfaisant...
  • Multiples embouts et crochets...
  • Certification IP68 bien vue
  • Autonomie intéressante
  • Captation micro de qualité
  • App réussie avec égalisation

Les moins

  • ... mais nettement déséquilibré
  • ... mais confort très discutable
  • Connexion pas toujours stable
  • Pas de codec aptX ou LDAC
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

JVC HA-FW1000T : des True Wireless très haut de gamme avec un son en bois
De nouveaux écouteurs OPPO en partenariat avec Dynaudio en préparation
Disneyland Paris met le paquet pour ses 30 ans : 200 drones vont illuminer son château tous les soirs
Behringer dévoile sa Vintage Microphones Series : 5 micros USB bientôt chez vos streamers préférés
Xiaomi lance son nouveau videoprojecteur compact : 15 cm3 d'Android TV à emmener partout ?
Freebox : le Player Devialet est enfin disponible à la location, les fans auront encore essuyé les plâtres
TV : le Filmmaker mode va être mis à jour pour utiliser les capteurs de luminosité ambiante
On en sait désormais plus sur les téléviseurs OLED de Samsung, et ils arriveront cette année
Les OnePlus Buds Pro peuvent désormais se connecter à deux appareils simultanément
Beats Fit Pro : arrivée en Europe prévue d'ici la fin du mois pour les AirPods destinés aux sportifs
Haut de page