Test Earfun Free 2 Pro : la miniaturisation silencieuse, sans bugs mais aussi sans réglages

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
01 décembre 2021 à 15h15
3
Earfun Free 2 Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Petite marque chinoise aux produits assez abordables et plutôt bien travaillés, Earfun propose avec ses nouveaux Free 2 pro une suite légèrement plus haut de gamme que ses premiers Free Pro que nous avions testé ici. Commercialisés à 80 euros, ils pourraient faire fureur face aux Honor Earbuds 2 Lite, Huawei Freebuds 4i, Oppo Enco Free 2 et autres Nothing ear (1)

Earfun Free 2 Pro
  • Confort et tenue
  • Compacité de l'ensemble
  • IPX5
  • Bonne qualité sonore
  • ANC efficace
  • Ergonomie presque complète
  • Aucune application
  • Commandes perturbantes
  • Captation de la voix en milieu bruyant

Sérieux et très confortables

Les Earfun Free 2 Pro surprennent d'abord par leur forme. En effet, ils parviennent à s'écarter suffisamment du design habituel de cette gamme d'écouteurs, en général au format tige, façon Airpods Pro, pour préférer une approche menue et assez élégante, plus allongée que sphérique. Ce design est plus raffiné encore que sur la première version des écouteurs, plus anguleuse.

Earfun Free 2 Pro boite
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Ce choix donne un avantage décisif aux Free 2 Pro, qui profitent ainsi d'un confort quasi-universel. En effet, les embouts sont très peu intrusifs, et chaque écouteur reste très discret dans le creux de l'oreille. Cerise sur le gâteau, les petites ailettes, optionnelles et déclinées en petite et grande tailles, garantissent une excellente tenue, même en usage sportif. L'utilisation sans ailette sera appréciable pour les petites oreilles.

Les embouts, livrés en quatre tailles différentes avec le produit, sont conçus à partir d'un silicone assez classique, mais rempli de gel, conférant une certaine souplesse à l'ensemble.

Bien qu'assez simple de prime abord, la construction est déjà très bonne pour des écouteurs à moins de 100 euros, permettant à Earfun de se démarquer de concurrents comme Huawei ou Oppo. Le plastique est très dense, bien assemblé, la boite de charge ne fait état d'aucun jeu dans la charnière. Rien de luxueux, mais aucun défaut marquant non plus. En outre, la certification IPX5 dépasse la norme habituelle, et assure une résistance à un filet d'eau.

Earfun Free 2 Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

La boîte de charge, enfin, cumule les bons points en cela qu'elle combine parfaitement compacité et fabrication sérieuse. On ne déplore aucun jeu sur la charnière, et le plastique, très sobre, parait dense. Cerise sur le gâteau, elle est compatible avec la charge par induction.

Commandes à apprivoiser, application absente

L'ergonomie du produit, elle, est déjà bien plus classique, globalement efficace mais perfectible sur quelques points.

L'ensemble est concentré sur une assez large zone tactile sur le dos de chaque écouteur, dans une disposition asymétrique. Les actions sont classées ainsi :

  • 1 touche : à gauche, diminution du volume ; à droite, augmentation du volume
  • 2 touches : lecture/pause sur les deux écouteurs
  • 3 touches : à gauche, déclenchement/désactivation du mode « Jeu » ; à droite, piste suivante
  • Appui long : à gauche, changement du mode de réduction de bruit ; à droite, appel à l'assistant vocal
Earfun Free 2 Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Si cette ergonomie est déjà plus complète que ce que proposent la plupart des écouteurs ANC dans cette gamme de prix, en particulier les Freebuds 4i, tout n'est pas encore parfait. Pour commencer, il faut vraiment s'habituer à cette disposition, qui exige un petit temps d'adaptation tant elle diffère des standards.

Ensuite, on note qu'il n'est pas possible de revenir en début de piste, et le mode « Jeu » n'était sans doute pas indispensable (nous le verrons), au point de sacrifier cette action. Enfin, il faut vraiment suivre un rythme assez précis avec les actions multitouches. Un petit écart peut rapidement enclencher une autre commande.

Earfun Free 2 Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Autre classique oublié ici, les capteurs optiques, qui auraient permis d'enclencher la lecture ou de mettre en pause lorsque les écouteurs sont retirés ou replacés dans l'oreille. Mais à ce prix, cette fonction est encore loin d'être la norme.

Il n'y a pas non plus d'application dédiée pour ces Free 2 Pro, qui ne permettent donc pas de modifier les commandes, de mettre à jour le produit, ou encore d'utiliser directement un égaliseur. Les Earfun Free 2 Pro sont certes au point ainsi, mais une application aurait pu constituer un supplément appréciable.

Une connectivité simple et carrée

Pas de révolution à moins de 100 euros, les Earfun Free 2 Pro sont totalement dans l'idée d'écouteurs simples mais sans soucis de connectivité. À ce titre, on ne retrouve pas de connexion multipoint, et encore moins de codec avancé comme l'AptX HD ou le LDAC. Seuls l'AAC et le SBC sont intégrés ici.

Earfun Free 2 Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

En revanche, chaque écouteur peut se connecter en mode mono et c'est appréciable. En pratique, le constructeur assure une excellente qualité du signal. Les coupures de son sont rarissimes, pour ne pas dire inexistantes, et la portée est déjà très bonne.

Le mode « Jeu » intégré donne globalement la même chose que sur les premiers Free Pro. Si la latence est encore plus faible en théorie, cela semble négligeable ou invérifiable en pratique, et inutile en vidéo sur smartphone (pour cet usage, le retard est compensé par les métadonnées).

Isolation active encore plus maitrisée, mais avec des oublis

Sur l'isolation, les Earfun Free 2 Pro ne sont pas forcément les meilleurs de leur catégorie, sans se faire distancer par la concurrence. Ils sont un peu mieux sur certaines gammes de fréquences, un peu moins bien sur d'autres.

L'isolation active est déjà réussie, et couvre bien toute la gamme de fréquences classiques de cette technologie, des basses jusqu'au commencement des aigus. Les 15 -20 dB sont déjà atteints dans les basses, et l'atténuation dans les médiums peut même grimper un peu plus haut, frôlant les 25 dB dans le meilleur des cas. Cette isolation est bien moins importante en s'approchant des aigus, ce qui laisse plusieurs sons (ainsi que certaines fréquences de la voix) largement déborder.

Earfun Free 2 Pro
Mesure de la réduction de bruit. En violet, le signal témoin. En marron, l'isolation passif (uniquement les embouts). En vert, l'isolation active. En bleu, le mode Transparence. La performance serait vraiment bonne s'il n'y avait pas cette gestion des haut-médiums

Nous ne sommes clairement pas dans les 40 dB promis par la marque, mais la performance est déjà très bonne en pratique, cela malgré la miniaturisation du produit. Les Earfun Free 2 Pro sont légèrement meilleurs ici que les Free Pro, mais sans plus. Il faudrait, pour constater une vraie amélioration, corriger le creux autour des 1 kHz.

Autre bonne petite surprise, le mode Transparence (retour sonore) est globalement très réussi. Les fréquences médiums sont amplifiées de
quelques dB, mais de manière régulière, ce qui permet de conserver un certain naturel. Surtout, les aigus sont assez bien récupérés. Il n'y a pas d'impression de son trop voilé. Ce mode est donc largement utilisable en pratique.

Le constructeur annonce mettre le paquet sur la réduction de bruit en appel, avec l'intégration de six microphones (trois par côté) au total.

Earfun Free 2 Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Effectivement, la captation de la voix est très naturelle dans ce mode, en particulier sur les haut-médiums. La sensation de clarté est bien là. Toutefois, quelques problèmes demeurent. On remarque par exemple que les sons très sifflants et les plosives (B et P appuyés) font très rapidement saturer le micro. Il faut donc éviter de trop hausser la voix.

En milieu bruyant, le rendu est plus étrange. Après un peu d'analyse, la réduction des bruits extérieurs fait montre efficace. La voix parvient à surnager… mais s'habille d'une sorte d'écho robotique. Cela n'annihile pas la compréhension, ce qui est déjà bien, mais perturbe vite les échanges.

Autonomie simple charge correcte, bonne réserve de la boite

L'autonomie de ces petits écouteurs est annoncée à 5 heures avec ANC, et jusqu'à 6 heures sans. Le résultat est plutôt honnête, en tout cas supérieur à celui des Airpods Pro par exemple. Earfun se propose donc de faire mieux que certains de ces concurrents, par exemple les récents ear (1) de Nothing (autour de 4 heures 15 en ANC).

Earfun Free 2 Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

En pratique, ces chiffres sont plutôt bien respectés, car nous avons atteint entre 4 heures 50 et 5 heures 15 suivant les usages en ANC, et autour des 6 heures 10 sans ANC. Relevons toutefois que ces chiffres sont légèrement moins bons que sur la version précédente des écouteurs. Cela s'explique en grande partie par l'utilisation de batteries de plus faible capacité (35 mAh contre 50 mAh), pour optimiser la place.

Avec la boite, il est possible de recharger environ trois fois les écouteurs, ce qui porte l'ensemble sur des chiffres plutôt bons.

Une sonorité équilibrée, à quelques détails près

Les premiers Free Pro n'étaient pas dans l'outrance sonore et sur ce point, Earfun n'a pas réellement changé son fusil d'épaule, encore que quelques modifications sont apparues sur cette deuxième version. En règle générale, la signature est équilibrée et l'essentiel des fréquences se tient dans une fenêtre d'à peine 5 dB.

Earfun Free 2 Pro

Seules les très hautes fréquences, dont les 10 kHz, sont assez franchement mises en avant à travers un pic resserré. Ce pic est
une habitude pour la plupart des écouteurs du genre, et apporte de la brillance dans l'écoute, parfois au détriment du naturel. Ici, il n'y a presque pas de débordement.

De même, les basses sont légèrement accentuées dans les fréquences les plus « viscérales », c’est-à-dire dans les 60 Hz. L'assise est donc vraiment là lorsque l'on vient titiller les basses.

Earfun Free 2 Pro

Ce constat sonore est surtout valable pour les modes « Transparence » et « ANC Off ». Avec la réduction de bruit active, l'équilibre est bien moins prononcé et quelques décalages se font sentir. Ainsi, les fréquences médiums sont plus creusées, et les basses suivent une pente régulière pour culminer dans les très basses fréquences. Cette accentuation est assez bien maitrisée, puisqu'elle permet de ne pas déborder (ou presque) sur les médiums, ni paraitre trop lourde. Elle agit ainsi sur les morceaux et instruments spécifiques, mais ne vient pas ou peu dénaturer un morceau qui n'a pas besoin d'autant de basses. En revanche, ce mode peut nécessiter de baisser le volume par rapport aux autres. Paradoxalement, cette signature ne parait pas toujours plus basseuse que la première.

Sans rouler sur la concurrence, le transducteur de 6 mm équipant les Earfun Free 2 Pro a vraiment quelque chose dans le ventre. Son niveau de détails est plus que correct, et la scène sonore est assez large et cohérente. Les voix ne sont jamais agressives, le son est légèrement clair, avec une assise très marquée.

Earfun Free 2 Pro
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Les Earfun Free 2 Pro sont donc à la fois très passe-partout et sans réel défaut. Ils gagnent en cela leur place parmi les excellents écouteurs à moins de 100 euros, et se permettent même de faire ressortir une sonorité plus dynamique que la moyenne. Les Free 2 Pro sont très proches des premiers en termes de signature sonore, cette dernière ce montrant tout de même plus maîtrisée, en particulier dans le bas du spectre. Il ne faut pas espérer une leçon de technicité façon Sennheiser CX TW, mais nous serions alors trop exigeants.

L'avis de Clubic

Earfun réitère la bonne recette des Free Pro et l'améliore sur quelques points, qualité sonore et fabrication en tête. Les Free 2 Pro sont
des écouteurs compacts et très confortables, assez efficaces pour atténuer les bruits extérieurs, et armés de transducteurs bien travaillés.

Dommage que le constructeur ne fournisse pas d'application dédiée, car certains points mériteraient d'être personnalisables pour être encore plus réussis.

8

Compacts, confortables, et techniquement très travaillés, les Earfun Free 2 Pro sont parmi les meilleurs écouteurs à réduction de bruit à moins de 100 euros.

Les plus

  • Confort et tenue
  • Compacité de l'ensemble
  • IPX5
  • Bonne qualité sonore
  • ANC efficace
  • Ergonomie presque complète

Les moins

  • Aucune application
  • Commandes perturbantes
  • Captation de la voix en milieu bruyant

Fabrication 8

Confort 9

Ergonomie 7

Isolation 8

Autonomie 7

Qualité sonore 8

Earfun Free 2 Pro au meilleur prix
Amazon 69,98€ Voir l'offre
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
3
kast_or
Merci pour le test. Serait il possible d avoir des photos des écouteurs côte à côte avec un autre modèle connu et de même pour le boîtier ? Histoire d avoir une idée de la différence de compacité.<br /> Si vous n en avez pas ce n’est pas bien grave
guifou
Je vais rajouter ça, ce sera effectivement plus parlant.
benben99
Ca semble excellent. Ca pourrait remplacer les vieux airpods moisis que ma femme utilise pour le sport.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Apple TV 4K (2022) : la dernière box TV d'Apple frise la perfection
Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Test de l'option Power de Shadow : nos impressions sur le PC dans le cloud sous stéroïdes
Test Sennheiser Ambeo Soundbar Plus + Ambeo Sub : une immersion sonore sacrément bien négociée
Test Withings Body Comp : la balance connectée qui prend soin de votre santé
Test Marshall Acton III : une mini enceinte de salon à la puissance surprenante
Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout
Haut de page