Test JBL Live Pro+ TWS : des intras designs et confortables, mais pas très autonomes

Nerces Nerces sur Twitter Nerces sur Linkedin
Spécialiste Hardware et Gaming
26 avril 2021 à 11h30
0
© JBL

Le true wireless, on connait chez JBL. Le fabricant dispose d’une dizaine de références à son catalogue d’écouteurs sans-fil . Il souhaite cependant passer un cap avec les Live Pro+ TWS que l'on peut voir comme une version « plus » des Live Free NC+ TWS disponibles depuis déjà quelques mois.

JBL Live Pro+ TWS
  • Excellent captation micro
  • Réduction de bruit efficace
  • Design réussi, intras confortables
  • Recharge sans-fil du boîtier
  • Égalisation du son pratique
  • Médiums, de base, en retrait
  • IPX4 « seulement » ?
  • Autonomie correcte sans plus

Proposés à près de 180 euros, les Live Pro+ TWS sont les plus onéreux des écouteurs true wireless commercialisés par JBL. Certification IPX4, recharge sans-fil et réduction active de bruit font partie des principaux atouts d’un produit que l’on attend sur ces caractéristiques « accessoires » bien sûr, mais aussi et surtout sur la qualité de restitution et, autant le dire tout de suite, l’absence de compatibilité aptX ne plaide pas forcément en faveur de JBL alors que, par exemple, Cambridge Audio la propose sur ses Melomania Touch pourtant sensiblement moins chers.

Fiche technique des JBL Live Pro+ TWS

Sans surprise, JBL propose ses Live Pro+ TWS avec un boîtier de rangement / recharge / transport qui est d’ailleurs pratiquement identique à celui des Live Free NC+ TWS. Notons aussi que quatre coloris sont disponibles au lancement du produit : noir, rose, blanc et beige. Cette dernière variation est la seule qui distingue les deux kits true wireless, les Live Free NC+ TWS la troquant pour un modèle bleu.

Fiche technique JBL Live Pro+ TWS

Conception

Type
Intra-auriculaire
Réduction de bruit active
Oui
Haut-parleurs
dynamiques de 11 mm
Impédance
16 ohms
Réponse en fréquence
20 Hz - 20 kHz
Micro
Oui, avec réduction de bruit adaptive
Réponse en fréquence micro
100 Hz - 8 kHz

Connectivité

Version Bluetooth
Bluetooth 5
Codecs compatibles
SBC, AAC
Assistant vocal
Google Assistant - Google, Alexa - Amazon
Application
Oui

Alimentation

Autonomie écouteurs
7h
Temps de charge écouteurs
2h
Autonomie boîtier
21h
Temps de charge boîtier
7h

Informations générales

Poids écouteurs
5.1g
Poids boîtier
49.5g

Les plus experts d’entre vous auront noté d’importants changements techniques entre les Live Free NC+ TWS et leurs grands frères, nos Live Pro+ TWS. En effet, ces derniers intègrent maintenant des haut-parleurs dynamiques de 11 millimètres quand le « petit » modèle doit se contenter de versions 6,8 mm. En revanche, de manière surprenante, JBL descend en gamme côté compatibilité Bluetooth avec prise en charge de la norme 5.0, « seulement ». Autre surprise, JBL se contente d’une certification IPX4 quand les Live Free NC+ TWS vont jusqu’à l’IPX7. Dommage.

Le kit Live Pro+ TWS avec tous ses accessoires © Nerces

Plus petit le boîtier… plus petite l’autonomie

Esthétiquement parlant, difficile de ne pas tomber sous le charme des Live Pro+ TWS. Bien sûr, les habitués des Live Free NC+ TWS ne verront pas beaucoup de différences, mais le travail des designers de chez JBL est une réussite. Dans une boîte fourreau simple à ouvrir, le constructeur a ménagé deux compartiments sous une fiche d’instructions élémentaire, mais qui rassurera les néophytes. Le compartiment du bas est dévolu au boîtier de recharge / transport alors que celui du haut contient trois petites boîtes rangées avec soin.

La première regroupe diverses notices d’utilisation que l’on peut aussi retrouver en version PDF sur le site de JBL. Dessous, une seconde boîte contient les écouteurs proprement dits alors que la troisième renferme le câble USB-C pour la recharge filaire du boîtier et un sachet avec tous les embouts pour ajuster les intras. Comme la plupart de ses concurrents, JBL livre ici tout le nécessaire pour trouver « chaussure à son pied » : 4 embouts de petite taille (2 préinstallés), 4 de taille moyenne et 4 grands.

Quatre coloris sont disponibles depuis le lancement des Live Pro+ TWS © JBL

Dès lors que vous aurez trouver les embouts les mieux adaptés à la morphologie de vos oreilles, les Live Pro+ TWS seront agréables à porter. Il ne s’agit pas d’intras « sportifs », pour autant, le maintien est excellent et nous n’avons jamais craint de les perdre : les 5,1 grammes de chaque écouteur y sont sans doute pour beaucoup. Nous apprécions leur forme « en longueur » qui assure une excellente préhension des écouteurs et permet d’activer le plus simplement du monde les commandes une fois qu’ils sont placés dans les oreilles.

Des intras compacts aux design très « airpods » © Nerces

De la même manière, le rangement dans le boîtier de transport / recharge ne pose aucun problème, mais soulignons que ledit boîtier est plus compact que sur la majorité des produits concurrents. De fait, on peut aisément le glisser un peu partout et il ne déforme pas les poches. Il dispose de quatre petites LED en façade qui donnent une indication sur le niveau de charge du boîtier. Nous le verrons un peu plus tard, mais sa compacité a une incidence directe sur son autonomie. Enfin, soulignons que JBL a eu la bonne idée d'intégrer la recharge par induction, sans-fil donc, à son boîtier. Pratique.

Côté contrôle, rien à redire sur les commandes offertes. Avec des tapes sur l’écouteur de droite, on gère la lecture audio et le changement de piste alors que celui de gauche se focalise sur l’activation / la désactivation de la réduction de bruit et de l’assistant vocal. Sur les deux intras, on peut faire de longues pressions pour gérer les appels entrants. Enfin, un regret que l’on ne s’explique pas puisque, comme cela a été précisé, le kit ne dispose que de la certification IPX4 : il résiste aux projections d’eau, mais ne peut être immergé comme c’est le cas des Live Free NC+ TWS.

Les intras en attente d'appairage © Nerces

Rendu audio, égalisation et qualité de captation

Si les intras sont très compacts, JBL est parvenu à intégrer des haut-parleurs sensiblement plus grands que sur ses précédents modèles et sur la majorité des produits concurrents. Ainsi, alors que les Melomania Touch se démarquaient déjà à ce niveau, ils n’intègrent « que » des transducteurs de 7 millimètres quand JBL emploie des modèles de 11 mm sur les Live Pro+ TWS. Hélas, au sortir de la boîte, ces écouteurs ne sonnent pas aussi bien que l’on aurait pu l’espérer, et ce, d’autant plus que la réduction active du bruit est enclenchée.

Pas grand-chose à redire sur les basses qui offrent une belle réponse en fréquence. Leur présence est peut-être un peu excessive, mais nous y reviendrons. À l’autre extrémité du spectre, les aigus sont convaincants sans jamais être stridents : les instruments se distinguent bien et les cymbales, par exemple, sont très nettes. Entre les deux, c’est moins réussi. Ainsi les bas-médiums peinent à s’exprimer, écrasés par les graves et les voix ne se détachent pas suffisamment dans nos compositions de test, elles manquent d’une certaine clarté.

My JBL Headphones est une application compagnon complète et bien pensée © Nerces

Entendons-nous bien, le résultat out-of-the-box est loin d’être mauvais, mais compte tenu du tarif demandé pour ces Live Pro+ TWS, nous nous permettons d’être exigeants. Heureusement, JBL a la parade. Elle tient en un mot : égalisation. En effet, les intras sont accompagnés du soft My JBL Headphones qui a le bon goût d’intégrer un égaliseur, chose qui n’est pas si fréquente chez la concurrence. On peut alors aisément jouer sur les fréquences qui nous paraissent un peu mises en retrait par les réglages JBL. Bien sûr, plusieurs profils peuvent ainsi être créés.

Alors que d’autres intras – les Melomania Touch pour ne pas les nommer – nous donnaient l’impression d’une scène globalement plus ouverte, plus naturelle, l’égalisation permet de retrouver pareille sensation sur les Live Pro+ TWS. Bien sûr, il reste possible d’accentuer encore les basses pour un son toujours plus pêchu… toujours moins homogène aussi. Question de goûts en somme ! Retenons que l’intérêt de ces écouteurs est bien qu’ils peuvent être adaptés à leur utilisateur tant au niveau du confort dans les oreilles que du rendu audio.

La présence d'un égaliseur est particulièrement appréciable © Nerces

Parmi les autres fonctionnalités de My JBL Headphones, on retiendra bien sûr la possibilité de paramétrer la réduction active de bruit. Réglée par défaut sur le mode quotidien, nous avons eu tendance à la placer plutôt en mode voyage que nous estimons moins « étouffant ». La technologie smart ambient offre un plus dans la gestion du son environnant avec une adaptation aux besoins du moment. Une option de synchronisation est aussi de la partie : elle permet, comme son nom l’indique, d’éviter le décalage son / image quand on regarde une vidéo. Bien vu.

Bien sûr, le logiciel permet d’avoir une indication de l’état des batteries, mais à ce niveau, difficile de ne pas être un peu déçus. En effet, sans être beaucoup plus légers que les Melomania Touch, nos Live Pro+ TWS sont sensiblement moins endurants : selon les options activées et le volume, on peut « tenir » 6 à 7 heures avec les JBL contre 8 à 9 h sur les Cambridge Audio. Plus gênant, nous l’avons dit, la compacité du boîtier de recharge joue en sa défaveur : il offre 21 h d’autonomie supplémentaires contre 41 h pour celui des Melomania Touch.

Compact et élégant, le boîtier souffre d'une autonomie en net retrait © JBL

Nous aimerions également souligner deux points un peu décevants / surprenants. Pour la déception, c’est l’obstination de JBL à ne pas se tourner vers des codecs audio « avancés » comme l’aptX : on reste donc en SBC / AAC. Cela n'aura, heureusement, pas d'incidence lors des déplacements du quotidien, mais davantage lors d’une écoute « tranquille ». Pour la surprise, c’est le fait que My JBL Headphones ait besoin d’accéder à la géolocalisation du téléphone pour fonctionner. Rien d’insurmontable pour l’utilisateur, mais ce genre d’incursion reste pénible.

Enfin, avant de conclure, nous voudrions revenir sur l’un des éléments les plus réussis de ce kit d'intras true wireless. JBL a intégré ce qu’il appelle un triple microphone : un micro est dédié à la suppression du vent et un double micro « à formation de faisceaux » est là pour assurer la clarté de la voix… et le résultat est bluffant. Les appels sont parfaitement audibles et notre voix retranscrite dans toutes ses nuances, même si de la qualité du réseau dépendra beaucoup le rendu final. Forcément.

© JBL

JBL Live Pro+ TWS : l'avis de Clubic

Alors que JBL n’a pas assez de superlatifs pour présenter ses Live Pro+ TWS, nous ne serons pas aussi élogieux que le fabricant. Bien sûr, la présence d’options d’assistant vocal est intéressante, le logiciel My JBL Headphones est une réussite et le rendu audio est convaincant, mais il nous reconnaître plusieurs petites déceptions qui, mises bout à bout, viennent ternir le tableau.

Ainsi, au sortir de la boîte, les intras ont tendance à trop écraser les médiums, à ne pas rendre justice aux voix de nos morceaux favoris. L’autonomie des Live Pro+ TWS est un peu en retrait, mais c’est surtout celle du boîtier de recharge qui déçoit. Enfin, on regrette l’absence de compatibilité aptX et une certification IPX revue à la baisse.

Heureusement pour JBL, si cela affecte la note finale, cela ne suffit pas que l’on se désintéresse de son produit. L’égalisation permet de revenir sur les défauts de rendu, le design des écouteurs est remarquable et la qualité de captation est impressionnante. La perfection n’étant pas de ce monde, nous n’en voudrons pas trop à JBL, mais ferons remarquer qu’à 180 euros, on a du mal à être indulgent.

JBL Live Pro+ TWS

7

Très ambitieux avec ses Live Pro+ TWS, JBL déçoit pourtant sur certains points comme le rendu des médiums ou une autonomie un peu limitée. En revanche, il apporte un logiciel complet avec égaliseur bien pratique et les intras sont très confortables avec une captation micro de haut vol.

Les plus

  • Excellent captation micro
  • Réduction de bruit efficace
  • Design réussi, intras confortables
  • Recharge sans-fil du boîtier
  • Égalisation du son pratique

Les moins

  • Médiums, de base, en retrait
  • IPX4 « seulement » ?
  • Autonomie correcte sans plus

Besoin de nouveaux ecouteurs sans fil ? Indépendant et objectif, Clubic a comparé pour vous les 6 meilleurs modèles du moment pour vous aider dans votre choix.
Lire la suite

Modifié le 07/05/2021 à 15h49
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test TP-Link Tapo C310 : la caméra Wi-Fi d'extérieur pour les petits budgets
Offrez vous un clavier gamer HyperX Alloy FPS vraiment pas cher chez Darty
Lupin : la deuxième partie de la série débarque le 11 juin prochain sur Netflix
Gaming week Amazon : le TOP des périphériques gaming à prix cassé
Venom: Let There Be Carnage : une bande-annonce pour le film Marvel avant sa sortie automnale
La superbe TV Philips The One 65
Le navigateur Brave pour iOS permet désormais d'ajouter vidéos et musiques dans une liste de lecture
Comparatif des meilleurs logiciels de retouche photo (2021)
Bon plan PC portable : ce Lenovo Ideapad 5 profite de 150€ de réduction chez Darty
Miner du Chia fait tomber les SSD classiques de 256 Go en seulement 40 jours
Haut de page