Sony WF-1000XM3 vs TicPods Free : comment s'explique le prix du haut de gamme

Johan Gautreau Contributeur
12 septembre 2019 à 12h00
0
Sony TicPods Versus

Il ne vous a pas échappé que Clubic teste souvent du matériel haut de gamme, peu importe le domaine : audio, vidéo, informatique... Nos lecteurs nous en font souvent - avec raison - la remarque. Mais savez-vous pourquoi nous recommandons rarement l'entrée de gamme ? C'est ce que nous allons vous montrer dans ce comparatif de deux paires d'écouteurs intras true wireless, les Sony WF-1000XM3 et les Mobvoi TicPods Free.

Nos deux challengers viennent de marques différentes et ne visent pas du tout le même public. Tous deux ont leurs avantages et inconvénients. Mais si nous devions ne retenir qu'une seule paire d'écouteurs Bluetooth, ce serait bien celle de Sony malgré son prix élevé. Place aux explications point par point.

Prix

Débarrassons-nous de ce point épineux d'entrée de jeu si vous le voulez bien. Nul doute que les TicPods Free de Mobvoi séduiront un large public avec leur prix de 79€.

Il est vrai que tout le monde ne peut pas se permettre d'investir les 249€ demandés par Sony pour ses WF-1000XM3. Même les promotions qui rabaissent la facture à 200€ environ donnent encore à l'ensemble un goût un peu trop salé...

Ce large écart tarifaire est toutefois justifié sur de nombreux points qui font que les intras de Sony restent les premiers dans notre cœur. Voyons sans plus tarder lesquels.

Packaging

L'emballage d'un produit est à nos yeux presque aussi important que le produit en lui-même. Sony soigne particulièrement le sien en fournissant pas moins de sept paires d'embouts : quatre en silicone et trois en mousse à mémoire de forme. Chacun pourra trouver le modèle le plus adapté à son conduit auditif.

De son côté, Mobvoi nous donne seulement trois paires d'embouts en silicone. Ceux-ci ne sont pas aussi souples que les Sony et tendent à limiter le confort d'utilisation. On regrettera aussi le côté succinct des notices fournies par le constructeur chinois. On ressent dès le début les différences entre milieu de gamme et entrée de gamme... Et comme nous le disons, ce n'est que le début !

Boitier d'alimentation

Que ce soit pour le transport ou la recharge, tous les écouteurs intra-auriculaires disposent d'un boitier d'alimentation.

Il faut bien avouer que cette partie nous a déçu du côté des WF-1000XM3. Le boitier de Sony est encombrant, lourd et résiste mal aux turpitudes de la vie dans une poche. Son capot doré affiche vite les rayures dues aux clés ou autres objets du quotidien.

Sony TicPods 7

Il n'y a néanmoins pas que des défauts à signaler. On retiendra ainsi la puce NFC qui permet un appairage rapide avec les smartphones compatibles ou encore le port USB-C peu répandu sur les boîtiers de recharge.

De leur côté, les TicPods Free offrent une boite relativement compacte et facile à transporter. Il y a même une dragonne en silicone pour attacher les écouteurs à la ceinture. Oubliez en revanche NFC et USB-C, il faut se contenter de micro-USB et d'un appairage “à l'ancienne”.

Sony TicPods 3

Après quelques mois d'usage, on se rend compte de la qualité de conception médiocre du capot de ce boitier. Celui-ci grince et bouge un peu trop à notre goût. La longévité n'est pas le fort des intras chinois...



Design et confort

Dans le monde des écouteurs true wireless, deux écoles s'affrontent. On a d'un côté les modèles “à la Apple” en forme de tige. De l'autre côté, on a les formats compacts comme les Samsung Galaxy Buds.

Les intras de Sony sont à la croisée des chemins. Bien qu'imposants visuellement, ils se révèlent très légers. Ils adoptent des contrôles 100% tactiles, tout comme les TicPods Free d'ailleurs. Sauf qu'ici chaque oreillette est personnalisable. Vous êtes gaucher ? Pas de problème, vous pouvez passer les contrôles de la musique sur le côté gauche en quelques secondes seulement. C'est une grande force de ces écouteurs.

Sony TicPods 4

De leur côté, les intras de Mobvoi restent plus classiques. Leur look de tige ne plaira pas à tout le monde. Là aussi, tout est tactile avec un atout par rapport aux Sony : on peut gérer le volume en faisant glisser le doigt sur la surface de chaque écouteur. En revanche, impossible de personnaliser les contrôles...

Mais c'est au final leur confort qui font qu'on recommande les intras de Sony. Jamais de tels écouteurs ne nous ont paru aussi agréables à porter sur de longues périodes. Si quelques désagréments se font ressentir au bout d'une heure d'usage avec les TicPods Free, il n'en est rien des écouteurs nippons. Un vrai bonheur !

Qualité sonore

Au-delà de toutes les petites fioritures, c'est bien la qualité sonore qui nous fait aimer les WF-1000XM3. S'il fallait justifier leur prix élevé sur un seul critère, ce serait celui-là. Rares sont les intras à produire un son vraiment qualitatif. Tantôt les basses sont inexistantes, tantôt ce sont les aigus qui vrillent les oreilles...

Ici, rien de tout cela. Les écouteurs nippons jouissent d'un équilibre parfait en toutes circonstances, présentant une scène bien ouverte, du moins pour de si petits appareils. Alors oui, la qualité n'est pas la même qu'un vrai casque comme le WH-1000XM3 pour ne citer que lui. Mais franchement, Sony montre une fois de plus un talent impressionnant dans sa maîtrise de l'audio.

Sony TicPods 5

Si on compare, les TicPods Free semblent bien ternes. Leur constructeur, encore jeune sur le marché, n'a pas l'expérience des grands noms de l'audio. Ça se ressent donc à l'usage. Le son manque de punch, la scène semble étriquée... On en a au final pour la somme dépensée. La qualité reste moyenne, faisant des écouteurs chinois des modèles passables.

Isolation

Ecouter de la bonne musique, c'est chouette. L'écouter sans le brouhaha du bureau ou de la maison, c'est encore mieux !

Non contents d'être confortables, les WF-1000XM3 apportent une bonne isolation passive grâce à leurs embouts souples et larges. Ils ajoutent aussi la meilleure ANC du marché, rien que ça. Pour information, l'ANC - pour Active Noise Cancelling - est une technologie qui permet d'atténuer les sons extérieurs comme les voix, les bruits de moteurs, etc...

Sony TicPods 6

La puce HD-QN1e des Sony est un modèle réduit de celle qui est embarquée sur le casque WH-1000XM3 du même constructeur. Une fois activée, la réduction des sons ambiants fait des miracles. On se retrouve vraiment seul avec sa musique. Bien entendu, le tout est réglable via l'application dédiée. Vous pouvez ainsi laisser passer uniquement les voix ou même utiliser le mode automatique très bien conçu. Essayer cette ANC, c'est l'adopter !

Et les TicPods Free dans tout ça ? Vu leur prix, inutile de rêver à l'annulation active des bruits. Aucune technologie de ce genre n'est embarquée sur ces écouteurs. Il faut donc se contenter de l'isolation passive apportée par les embouts de silicone. C'est mieux que rien, mais ça reste loin d'être parfait.

Application

L'un de nos concurrents a une application quasiment inutile. L'autre offre une pléthore de réglages. Devinez à qui correspond chacune ?

Celle de Sony est bien entendu la mieux fournie. Même si une application n'est pas nécessaire pour assurer le bon fonctionnement des écouteurs, il est toujours plus sympathique d'en avoir une à portée de doigts. Surtout que celle du constructeur japonais présente de nombreux réglages d'égaliseur, une personnalisation poussée des oreillettes ou encore une gestion aux petits oignons de l'ANC. Certes le design n'est pas très attirant mais les fonctionnalités sont au rendez-vous.

Sony WF-1000XM3 - Headphones Connect

Pour ce qui est de l'application Mobvoi, on pourra très bien vivre sans elle. En fait, elle ne sert qu'à une seule chose : mettre à jour les écouteurs. Sauf que depuis leur sortie, ils n'ont reçu qu'une mise à jour (qui ne réglait même pas le principal bug rencontré par les utilisateurs). Depuis une année, rien de neuf à signaler. Ce minimalisme est de rigueur sur la plupart des intras à moins de 100€.

Application Mobvoi

Si elles ne sont pas indispensables, les applications qu'on rencontre en haut de gamme apportent un confort indéniable. Elles permettent vraiment de s'approprier des écouteurs acquis à prix d'or.

Autonomie

Vous n'êtes toujours pas convaincu que le prix des Sony WF-1000XM3 est justifié ? Alors voici le point qui pourrait faire pencher la balance. Nous parlons bien sûr de l'autonomie.

Les écouteurs true wireless sont rarement réputés pour tenir longtemps la charge, devant passer à chaque fois dans leur boitier pour se refaire une santé. Avec les intras nippons, on en viendrait presque à oublier cette habitude tant ils sont endurants.

Sony TicPods 1

Chaque oreillette est en effet capable d'encaisser 6 à 8h de musique non-stop selon que vous utilisiez ou non l'atténuation des bruits ambiants. Ajoutez à ça le boitier qui offre trois recharges complètes et vous obtenez une autonomie totale de 24 à 32h. C'est plus que certains casques de même prix...

Les petits intras de Mobvoi font immédiatement pâle figure à côté de leurs concurrents haut de gamme. Une charge permet environ d'obtenir 4h de musique. Avec le boitier, on monte au total à 18h d'utilisation. C'est mieux que les AirPods d'Apple pour ne citer qu'eux, mais ça reste quand même plus limité que WF-1000XM3.

Conclusion

Vous savez maintenant pourquoi nous testons et recommandons avant tout du matériel haut de gamme : parce que le prix demandé est vraiment justifié. Même s'ils ne sont pas parfaits, les écouteurs Sony WF-1000XM3 brillent sur de nombreux points. Les essayer, c'est les adopter.

Bien sûr, tout le monde ne peut pas s'offrir une paire d'intras true wireless à 249€. Mais même avec un budget réduit, nous vous conseillons d'éviter de vous laisser tenter par les produits bas de gamme qui promettent beaucoup. Ils sont souvent décevants et rendent l'âme bien trop vite.

Malgré tout, certains modèles se démarquent de la concurrence. C'est le cas des casques Mpow H16 et TaoTronics TT-BH22 testés dans nos colonnes. Mais ils restent minoritaires dans un marché surchargé de produits asiatiques low-cost. Nous continuerons toutefois nos recherches de ces petites perles qui apparaissent parfois au milieu des ténors du haut de gamme.


Modifié le 12/09/2019 à 12h47
6 réponses
6 utilisateurs
Suivre la discussion
Cet article vous a été utile ?

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
scroll top