OCZ Vector : un nouveau ténor des SSD haut de gamme ?

Par
Le 28 novembre 2012
 0
OCZ a annoncé hier le Vector, un nouveau SSD haut de gamme et sans compromis exploitant un contrôleur maison. Il supplante le Vertex 4 et incarne, au moins sur le papier, une nouvelle référence.

0140000005563669-photo-ocz-vector.jpg

L'OCZ Vector inaugure une nouvelle famille, au lieu de succéder aux Vertex, pour la simple et bonne raison qu'il inaugure un nouveau contrôleur, l'Indilinx Barefoot 3.

OCZ avait déjà racheté Indilinx avant de lancer le Vertex 4, mais son contrôleur Everest 2 reposait en fait sur du travail de Marvell. Le nouveau Barefoot 3 est le premier à avoir été développé sous l'égide d'OCZ, par les anciennes équipes d'Indilinx et de PLX. Il promet à la fois des performances et une endurance « exceptionnelles ».

L'OCZ Vector embarque 128, 256 ou 512 Go de mémoire flash NAND MLC de type synchrone, fabriquée en 25 nm par IMFT (coentreprise d'Intel et de Micron). Les performances en lecture sont identiques quelle que soit la capacité : 550 Mo/s en séquentiel, 95 000 IOPS en aléatoire. En écriture, le premier modèle revendique 400 Mo/s et 90 000 IOPS, les deux autres 530 Mo/s et 100 000 IOPS.

En pratique, les premiers tests montrent qu'il tient ses promesses et qu'il est à la hauteur du Samsung SSD 840 Pro, ténor du moment. En terme de performances mais aussi de tarification : l'OCZ Vector sera commercialisé en France d'ici quinze jours pour 145, 260 et 530 euros, soit un peu plus de 1 euro/Go, alors que la moyenne du segment est désormais sensiblement inférieure.

0190000005563671-photo-ocz-vector.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top