SSD : OCZ rachète Indilinx et ses contrôleurs

15 mars 2011 à 15h24
0
L'américain OCZ vient d'annoncer la signature d'un accord définitif portant sur l'acquisition du sud-coréen Indilinx, spécialisé dans la conception de contrôleurs SSD, pour un montant de 32 millions de dollars payé en action. OCZ se dote ainsi d'une forme d'indépendance qui lui permettra de créer ses propres SSD, mais pourrait compromettre à moyen terme ses relations avec celui qui a actuellement le vent en poupe dans le secteur : Sandforce.

00B4000004035788-photo-ocz-vertex-3-2.jpg
Au terme de cette transaction, annoncée formellement lundi, OCZ aura donc mis la main sur une vingtaine de brevets, ainsi que sur un portefeuille de produits touchant à la gestion des périphériques de stockage à mémoire Flash, qu'il s'agisse de SSD en SATA / USB dans le domaine de l'informatique ou de dispositifs plus petits de type eMMC tels qu'on en trouve dans l'univers de la mobilité.

Pour OCZ, qui a confirmé sa sortie du marché de la mémoire vive et concentre désormais tous ses espoirs sur la mémoire Flash, une telle acquisition n'est pas anodine. L'américain, qui pour l'instant se fournit chez des tiers pour la mémoire Flash comme pour ses contrôleurs, disposera en effet des capacités nécessaires à la création de ses propres produits, tirant au mieux parti des contrôleurs développés en interne. Aujourd'hui, seul un produit de la gamme OCZ, le Z-Drive, exploite un contrôleur Indilinx. OCZ avait toutefois en son temps fait largement confiance au contrôleur Barefoot, qui équipait la première génération des SSD Vertex.

« Cette combinaison réunit deux sociétés engagées dans le design de disques à mémoire Flash, et fournit à OCZ une opportunité unique d'augmenter sa valeur aussi bien auprès des consommateurs que des actionnaires, ainsi que d'améliorer sa pénétration du marché de l'embarqué », affirme dans un communiqué Ryan Petersen, CEO d'OCZ.

Au delà de l'embarqué, qui constitue effectivement une diversification susceptible d'étendre le périmètre d'action d'OCZ, qu'attendre de ce rachat sur le plan des SSD pour ordinateurs ? Les principales gammes OCZ actuelles exploitent pour mémoire des contrôleurs SandForce. A date, il est de notoriété publique que les deux partenaires entretiennent de bonnes relations, comme en témoigne l'arrivée prochaine du Vertex 3 d'OCZ, un modèle pour lequel l'américain a été servi bien plus rapidement que certains de ses concurrents.

Dans sa communication, OCZ prend bien soin de ménager les susceptibilités. Il précise par exemple qu'il n'est absolument pas question de mettre un terme à l'approvisionnement chez SandForce. Il promet par ailleurs qu'Indilinx n'a pas vocation à travailler exclusivement sur des produits OCZ, mais continuera bien à vendre ses contrôleurs à des tiers.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nvidia GeForce GTX 550 :
Amazon Web Services met à jour son Virtual Private Cloud
3D Vision : baisse de prix et autonomie en hausse pour les lunettes Nvidia
Livre électronique : un accord historique entre éditeurs de bandes dessinées
TRENDnet lance un adaptateur CPL à 3 ports Ethernet
Google a fermé 50 000 comptes AdWords
smartphones Nokia sous WP7 : pas avant 2012
Japon : câbles sous-marins endommagés et un bilan alourdi
3DMark Vantage mis à jour, maintenant gratuit en version basique
evoMouse : l'avenir de la souris selon Celluon ?
Haut de page