Le veilleur d'écran[s] S03E08 📺 Years and Years : de l’anticipation anglaise qui a mangé du Lyons

23 mai 2020 Ă  15h15
0

Aucun doute, Years and Years est une série anglaise. Avec tout ce que cela implique de surprenant et, surtout, de formidable.

Dans un contexte où l'offre en matière de séries n'a jamais été aussi pléthorique, le Veilleur d'écran[s] se propose d'être votre guide à travers les saisons. Qu'il s'agisse d'une ancienne série aujourd'hui culte, d'un carton récent ou d'un show plus anonyme, cette chronique vous aidera à ne perdre votre temps qu'en bonne compagnie.

Accompagnez la lecture de cet article avec la musique de la série :

Years and Years : 2020 2019, Annus horribilis

Pour être honnête, il y a quelques rares séries que je n’ose pas aborder dans cette chronique. Les raisons peuvent être multiples : je ne sais des fois pas trop comment en parler tant elles sont atypiques, certaines sont de tels monuments que j’ai peur de ne pas leur rendre l'hommage qu'elles méritent, et d'autres sont tellement étonnantes qu’il me semble presque préférable de ne pas vous en parler, pour vous laisser vous y lancer sans trop savoir à quoi vous attendre.

Eh bien figurez-vous que Years and Years fait partie de ces trois catégories… Mais qu'importe, je ne pouvais pas faire l’impasse sur cette oeuvre plus longtemps !

Diffusée à l’été 2019 sur BBC One, HBO et Canal+ en France, cette mini-série signée par le prolifique Russell T. Davies (Doctor Who) ne comporte que six épisodes.

L’intrigue démarre également en 2019 et suit les membres d'une famille de Manchester, les Lyons, alors que l’ombre du Brexit plane sur le Royaume-Uni. La série approche en parallèle Vivienne Rook, une politicienne en pleine explosion qui n’a pas la langue dans sa poche.

Difficile, comme souvent, de ne pas trop en dire sans gâcher le plaisir de la découverte (j’ai, à titre personnel, commencé la série sans rien en savoir et l'expérience était d’autant plus formidable) ; mais ici le titre de la série vend un peu la mèche. Chaque épisode va être l'occasion de bonds de plusieurs années dans le futur pour suivre l’évolution des personnages sur une quinzaine d’années.

Brexit with fire

En articulant son discours autour du Brexit, événement complexe s'il en est, qui impacte en profondeur des personnages plausibles aux situations personnelles très variées, Years and Years parvient à aborder beaucoup de thématiques aussi intéressantes que poignantes… Et ce en seulement six épisodes.

Travail, famille, économie, immigration, politique, sexualité… Nombre de sujets sont passés à la moulinette, pour un résultat toujours efficace grâce à une écriture maîtrisée, un propos juste et un casting droit dans ses bottes.

« Years and Years joue à fond la carte de l’anticipation pour aller au-delà du simple drama. Et diantre, que ça fonctionne ! »

Le show en profite également pour pointer du doigt des choses qui dérangent, notamment par le biais de Vivienne Rook, dont l'attitude rappellera sans aucun doute des personnages politiques réels tels Donald Trump ou Boris Johnson.

Mais Years and Years ne s'arrête pas au seul drame familial et politique qu'elle semble dépeindre de prime abord. D'abord, la série parvient à anticiper très justement la situation complexe dans laquelle se sont retrouvés les habitants du Royaume-Uni en 2019/2020, après le Brexit.

Et le show de BBC se permet même d'aller plus loin, se faisant une meilleure saison de Black Mirror , que la dernière saison de Black Mirror elle-même (j’adore la série, mais il faut avouer que la dernière saison est de loin la moins bonne).

Une série qui Trump énormément

La série imagine des événements hautement improbables et véritablement inattendus, qui m’ont fait pousser des « QUOI ?! » bruyants devant ma télévision ; surtout, elle intègre quelques technologies du futur extrêmement plausibles au fil de ses épisodes, pour le simple plaisir ou pour servir l'intrigue. En cela, Years and Years joue à fond la carte de l’anticipation pour aller au-delà du simple drama. Et diantre, que ça fonctionne !

Et puisque l’on parle de choses qui fonctionnent, impossible de ne pas saluer l’intense travail de Monsieur Murray Gold à la musique (que vous êtes peut-être en train d'écouter en ce moment même), dont certains passages vous prennent aux tripes et rappellent les meilleurs moments musicaux de Doctor Who.

Ce GIF provenant de Doctor Who (oui, encore elle) a forcément été pensé pour un passage particulier de Years and Years...

L’autre avantage de Years and Years comparé à beaucoup d’autres séries (mais aussi son principal défaut, finalement, tant j’aurais bien repris quelques épisodes de rab’), c’est son format court.

Le show n’a pas le temps de traîner et jouit ainsi d’un excellent rythme, évitant les passages de remplissage inutiles tout en développant correctement ses personnages. La série sait également s’arrêter quand il faut et on sent que l’oeuvre a été parfaitement pensée en amont, du début à la fin.

J’ai bien conscience que, dans le contexte de pandémie et de crise mondiale dans lequel nous nous trouvons depuis plusieurs mois, le fait de regarder une série d’anticipation traitant d’un sujet d’actualité aussi proche et déprimant que le Brexit n’est peut-être pas idéal.

Toutefois, si vous n’avez pas le cœur de vous lancer maintenant, gardez Years and Years dans un coin de votre esprit pour plus tard. Vous m’en direz des nouvelles.

Cette série est pour vous si :
- Vous recherchez une série très courte
- Vous êtes client d’oeuvres anglaises
- L’anticipation assez réaliste vous intéresse
Cette série n'est pas pour vous si :
- Vous n’aimez pas les séries étranges et/ou anglaises
- Le format six Ă©pisodes vous semble trop peu
- Voir un futur proche majoritairement déprimant ne vous tente pas trop

La saison 1 (et la seule, puisque aux dernières nouvelles il n’était pas question d’une saison 2) de Years and Years est disponible, en France, sur Canal+.

Modifié le 11/06/2020 à 15h43
8
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
scroll top