Facebook abandonne son projet de drones Internet

le 28 juin 2018
 0
Facebook vient d'annoncer l'arrêt de son programme de développement de drones pour amener Internet dans les zones les plus reculées et les moins bien connectées. Le projet initié il y a 4 ans, baptisé Aquila, ne verra pas le jour.

Depuis 2014, Facebook travaillait sur un projet de drones. Le projet Aquila avait pour objectif de mettre au point des drones qui, avec l'énergie solaire, seraient capables d'offrir un accès à Internet pour certains territoires reculés et encore non-connectés. Projet abandonné, en partie.

drone Unsplash


Facebook arrête le développement de ses drones Internet



Depuis le lancement de cette initiative de créer des drones / aéronefs pour accéder à Internet, d'autres entreprises se sont lancées dans la construction de drones et autres objets volants capables d'atteindre de hautes altitudes. Leur but ? Aider à l'accès à Internet (via des antennes 4G/LTE) dans des zones peu ou pas desservies. Une trop forte concurrence qui pousse le géant américain à renoncer et mettre en sérieux coup d'arrêt à son travail.

"Compte tenu de ces développements multiples, nous avons décidé de ne plus concevoir ou construire nos propres drones", explique Yael Maguire, directeur ingénierie chez Facebook. Le projet n'est pas totalement enterré, et des collaborations sont évoquées avec Airbus.

En effet, Facebook renonce à la construction et au développement de la partie matérielle de ces aéronefs, mais veut confier cette mission à des spécialistes de l'aéronautique. En parallèle, les efforts des équipes Facebook vont se porter sur la connectivité, le système de vol, ou encore les batteries haute densité. Le projet Aquila tel qu'il était annoncé est donc mort, mais Facebook garde un pied dans le domaine.

Fotolia réseau mobile


Un projet Aquila trop ambitieux ?



Les drones Aquila étaient constitués d'une immense aile en V, d'une amplitude de 42 mètres, plus large qu'un Boeing 737 ! Un véritable challenge d'ingénierie, qui a causé beaucoup de soucis au géant américain. En 2016 notamment, un atterrissage avec des conditions venteuses a mené à un très gros accident, détruisant une partie d'un prototype. Un atterrissage sans problème fut noté en 2017, après plus de 6 mois de travail.

L'abandon du projet signifie la fermeture de l'unité dédiée en Angleterre, à Bridgwater. Il ne faut pas y voir un revers de taille pour le poids lourd des réseaux sociaux, mais plutôt un simple coup de frein dans un projet annexe. Facebook ne renonce pas au développement d'autres initiatives pour « continuer de connecter les 4 milliards de personnes qui n'ont pas accès à Internet » explique le message officiel. « La connectivité pour tous et partout est le challenge de notre génération » ponctue Yael Maguire.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Coup de théâtre. Alors que l’essentiel de la communication sur les cartes RTX de Nvidia s’est basé sur le support du ray tracing, le constructeur annonce que certaines cartes graphiques GTX pourront également en profiter à partir du mois d’avril.
Visiblement, le prestigieux Festival de Cannes et le géant du streaming Netflix n'ont pas réussi à se mettre d'accord. Après des échanges houleux en 2018, les deux institutions étaient en négociation pour tenter de s'unir en vue de la 72e édition du festival... Cela n'a hélas rien donné.
09:53 | Netflix
Le chinois Royole, connu mondialement depuis la présentation de son FlexPai, en janvier, cherche à lever un milliard de dollars. L’objectif ? Se développer et pourquoi pas entrer en bourse, rapporte Bloomberg. Contactée par le média, Connie Liu, Porte-parole de Royole, n’a pas souhaité donner de commentaire.
Le groupe Greyp a présenté son nouveau vélo électrique G6, qui offre une autonomie de 100 kilomètres.
08:55
Ça n'a pas pu vous échapper, il y a eu du changement sur Clubic.com ce matin ; on vous en dit un peu plus !
08:47
Google va ajouter de nouvelles fonctions à son interface de programmation qui permettra aux développeurs de jeux de mieux adapter l’environnement du joueur aux conditions de trafic et de circulation.
08:26 | Google Maps
La marque née à Marseille a du mal à exister face aux géants mondiaux du secteur, ce qui va la pousser à dégraisser ses effectifs.
Via Google Earth, il est désormais possible de jouer à Où est Carmen Sandiego, le célèbre jeu vidéo, décliné récemment en série Netflix.
07:28 | Google Earth
Avec l’aide de son père, Mehdi Hannaizi a conçu Rakwin, un antivol connecté qui pourrait bien éviter de se faire dérober son smartphone.
Cerné par un nombre croissant de polémiques à travers le globe et attaqué en justice sur plusieurs dossiers plus ou moins brûlants, notamment aux États-Unis, Huawei résiste. Mieux, le géant chinois du smartphone et des télécoms continue de prospérer.
06:30 | Huawei
Selon des sources anonymes, Snapchat pourrait bien annoncer le lancement de sa propre plateforme de mini-jeux d’ici avril.
06:01 | Snapchat
Un groupe d’ingénieurs du MIT a mis au point un robot capable de manipuler des objets jusqu’alors inconnus à son système. Sous son air simpliste, cette trouvaille relève d’une prouesse dans le domaine de la robotique.
18/03 | Robotique
Dans un souci de transparence, Tinder aurait déjà dit au revoir à son >, un algorithme qui classait les utilisateurs selon leur désirabilité.
En fin d’année dernière, Apple a fait l’acquisition de la startup Laserlike, spécialisée dans le machine learning. Le groupe n’a pas indiqué le motif de ce rachat, mais on imagine que l’intégration de ces nouvelles compétences pourrait profiter à Siri.
18/03 | Siri
Le groupe Fisker annonce la disponibilité prochaine d'un SUV 100 % électrique, dont le prix sera inférieur à 40 000 dollars.
scroll top