Sommaire

Trois GeForce GTX 580 overclockées en test

02 septembre 2011 à 17h35
0

Sommaire

0000007801608992-photo-logo-nvidia-geforce-marg.jpg
En attendant l'arrivée de Kepler, le nom de code de la prochaine architecture graphique de NVIDIA, nous nous intéressons à ses cartes graphiques de l'extrême, les GeForce GTX 580 massivement overclockées.

Alors qu'une GeForce GTX 580 avec un design de référence se négocie dorénavant un tout petit peu sous les 400 euros, hors promotion, les modèles overclockés exigent un surcoût compris entre 40 et 90 euros pour quelques MHz supplémentaires.

Le jeu en vaut-il la chandelle ? L'écart de performance avec le modèle de référence est-il suffisant pour justifier le surcoût ? Les cartes overclockées en ont-elles sous le capot ? Quid de leur consommation électrique et de leur système de refroidissement ? Autant de points que nous aborderons dans les pages suivantes.

023A000004539006-photo-geforce-gtx-580-oc-cartes.jpg

Asus Matrix GTX 580 Platinum

Chez Asus, concevoir des cartes graphiques qui sortent des sentiers battus est quelque peu une seconde nature. Alors que nous testions récemment la Mars II, carte graphique de tous les superlatifs, Asus propose également des cartes un peu plus raisonnables. C'est ainsi que la Matrix GTX 580 Platinum du fabricant tombe dans cette catégorie. Nous sommes ici en présence d'une carte mono-GPU, c'est bon de le préciser lorsque l'on a encore en tête la Mars II, basée sur le processeur graphique GeForce GTX 580. La carte est bien entendu overclockée comme les autres modèles retenus pour ce comparatif.

Première différence frappante avec les cartes concurrentes : le format ! La carte occupera en effet trois slots dans votre PC, une présentation peu ordinaire. L'avantage, c'est que le PCB n'a pas de protubérance inattendue comme cela peut être le cas chez MSI notamment. Les dimensions sont donc traditionnelles : 30 centimètres de long, 10 cm de profond. L'inconvénient, c'est que l'espace sera vite compté dans votre tour.

PCB noir, embouts arrondis, la carte adopte bien entendu l'interface PCI-Express 16x 2.0 et se dote du fameux système de refroidissement DirectCU II. La puce graphique est surmontée d'un premier bloc radiateur avec caloducs lequel est relié à un second radiateur par le biais de caloducs additionnels, ces derniers étant toujours en cuivre. Le tout est surplombé par deux ventilateurs. Le système est censé offrir un débit d'air supérieur tout en étant plus silencieux en fonctionnement que le design de référence habituellement proposé par NVIDIA. A noter que les deux radiateurs à ailettes ne font pas contact avec les puces mémoire, celles-ci étant à nu. A l'inverse, les composants de l'étage d'alimentation bénéficient d'un radiateur. Le dos de la carte est protégé et solidifié par une plaque métallique avec une sérigraphie aux couleurs d'Asus.

0136000004539828-photo-asus-matrix-geforce-gtx-580-1.jpg
0136000004539832-photo-asus-matrix-geforce-gtx-580-3.jpg


Du côté de l'étage d'alimentation, Asus nous propose rien moins que 18 phases pour la puce graphique ! Le fabricant emploie ici des composants sélectionnés censés offrir une bonne résistance à la chaleur et un échauffement réduits. La puce graphique voit sa tension d'alimentation stabilisée par un seul et unique composant Proadlizer. Quand Gigabyte réussit à en placer cinq sur le PCB de sa GeForce GTX 580 Super Overclock, on se dit que soit Asus est trop chiche soit son concurrent fait dans la surenchère.... Deux connecteurs PCI-Express à 8 broches sont nécessaires à l'alimentation de la bête, et chaque connecteur dispose d'un voyant de fonctionnement (rouge lorsqu'aucun câble n'est branché, vert par la suite).

015E000004539838-photo-asus-matrix-geforce-gtx-580-6.jpg

Le seul et unique composant Proadlizer de la Matrix GeForce GTX 580


Du côté des fréquences de fonctionnement, Asus reste finalement assez sage, trop peut-être. Par défaut sa Matrix GTX 580 Platinum voit son processeur graphique opérer à 816 MHz : sortie de la boîte la Matrix est la plus lente de nos GeForce GTX 580 overclockées ! Quant à la mémoire, ici présente à hauteur de 1,5 Go de GDDR5 elle opère à 1002 MHz et Asus nous propose des puces Samsung.

Parmi les fonctionnalités de cette Matrix citons la plus gadget d'entre elles : le logo Matrix présent sur la tranche de la carte s'illumine dès la mise sous tension de la machine. On pouvait y voir jusque-là une simple décoration. Que nenni ! La couleur du rétroéclairage varie en fonction de la charge de la puce graphique ! Au lancement le logo Matrix est bleu... et le reste longuement. Il faudra une utilisation intensive pour le faire virer au violet par exemple.

0000006404541576-photo-asus-matrix-geforce-gtx-580-logo-1.jpg
0000006404541578-photo-asus-matrix-geforce-gtx-580-logo-2.jpg
0000006404541580-photo-asus-matrix-geforce-gtx-580-logo-3.jpg

Inutile... donc indispensable ? Le logo Matrix change en fonction de la charge de la puce


Pensée pour l'overclocking, la carte offre des petits plus assez bien vus à destination des overclockers. Si l'éclairage du logo Matrix ne nous convainc guère, on apprécie le bouton « 100% Fan » qui enclenche automatiquement une vitesse de ventilation maximale. Attention, à 3200 tours minute, le système est particulièrement bruyant ! Nous avons pu relever 76 dB(A) pour ce qui concerne la pression acoustique dans ce mode.

012C000004539848-photo-asus-matrix-geforce-gtx-580-11.jpg
012C000004539844-photo-asus-matrix-geforce-gtx-580-9.jpg

Bouton TweakIt et points de mesure pour multimètre


Non loin du bouton ventilation, on retrouve deux boutons « + » et « - » baptisés TweakIt. Ceux-ci permettent d'ajuster manuellement, sans passer par un quelconque logiciel, la tension d'alimentation de la puce graphique. Le tout est accompagné d'une rampe de diodes indiquant visuellement le niveau de surtension appliqué au GPU.

0140000004541620-photo-asus-matrix-gtx-580-boutons-fan.jpg

Les boutons TweakIt dans le feu de l'action


Asus propose également un bouton « Safe Mode » présent à proximité des connecteurs DVI. Il permet de réinitialiser les fréquences de fonctionnement de la carte. Sorte de « Clear CMOS » de la carte graphique, ce bouton est bien vu et accompagné d'un éclairage vert du logo Matrix. Sachez également que le PCB comporte six points de mesure pour un multimètre, ce qu'Asus appelle le ProbeIt. Si les points de mesure sont identifiés et accessibles, ils sont loin d'être aussi pratiques à utiliser que ceux de MSI.

" alt="

Gros plan sur la tuyauterie

" alt="

Imposante surface de cuivre pour la base du radiateur

" alt="

Le bouton Xtreme qui... ne fait rien en fait et est inaccessible une fois la carte installée dans votre PC" alt="

Deux connecteurs PCI-Express, l'un à 8 broches, l'autre à 6 broches pour l'alimentation de cette GeForce GTX 580" alt="



En terme de connectique, on retrouve les options standards NVIDIA à savoir : deux connecteurs DVI, un connecteur mini-HDMI et deux languettes SLI.

Armée de 1,5 Go de mémoire GDDR5, la carte utilise des composants Hynix. Côté fréquences, Gigabyte nous propose par défaut : 855 MHz pour la puce grahique, soit 1710 MHz pour les unités CUDA tandis que la mémoire tourne à 1025 MHz. Ici, Gigabyte a recours à des composants signés Hynix.

0000015404539506-photo-gigabyte-geforce-gtx-580-super-overclock-gpu-z.jpg

La carte de Gigabyte vue par GPU-Z


Gigabyte GV-N580SO-15I

5

Les plus

  • Performances sortie d'usine
  • Design compact
  • Prix agressif

Les moins

  • Overclocking limité
  • Carte bruyante
  • Fonctions OC mal pensées
  • Logiciel à revoir !

Performances9

Fonctionnalités6

Qualité/prix7

MSI N580GTX Lightning

0000006900054885-photo-logo-msi-multimedia.jpg
Le taiwanais MSI fait partie de ces fabricants à décliner la dernière GeForce de NVIDIA en une version overclockée. Il s'agit de la N580 GTX Lightning. Basée sur une puce GF110 de NVIDIA, la carte propose un GeForce GTX 580 pleinement fonctionnel avec prise en charge DirectX 11 et 512 unités de calcul CUDA disponibles. Normal.

Avec un PCB noir d'une longueur de 28 centimètres la carte est au format double slot et utilise l'interface PCI-Express 16 x 2.0. Par rapport au design de référence, le PCB de cette MSI est donc un peu plus long (26,5 centimètres de longueur pour les 580) mais il est surtout plus profond 11,5 cm contre une profondeur standard de 10 cm.

Passées ces considérations, la N580 GTX Lightning de MSI adopte son propre système de refroidissement, le fameux TwinFrozr II. Résultat la carte pèse plus d'un kilogramme : 1,158 kg pour être tout à fait précis.

Si l'arrière du PCB de la carte est à nu, le système de refroidissement est composé d'un large socle au contact direct de la puce graphique et connecté à un radiateur à ailettes en aluminium via cinq caloducs de 9 mm de diamètre. Deux larges ventilateurs de 9 cm de diamètre coiffent le tout alors qu'un carénage métallique des plus sérieux recouvre le dispositif, en étant frappé du logo MSI. Précisons au sujet des ventilateurs qu'ils sont usinés de telle façon que l'extrémité de leur pale à un biseautage différent de façon selon le constructeur a faire circuler jusque 20% d'air en plus.

012C000004539174-photo-msi-n580-gtx-lightning-7.jpg
012C000004539176-photo-msi-n580-gtx-lightning-8.jpg

MSI N580GTX Lightning


Alors que la puce graphique est directement refroidie par le radiateur, les puces mémoire ne sont à aucun moment en contact avec le système TwinFrozr II. Une simple plaque métallique repose sur ces dernières au moyen de pads thermiques. À noter que le dispositif apposé sur les puces mémoire va non seulement diffuser la chaleur, mais également solidifier la carte puisqu'il prend la forme d'une équerre de maintien sur l'une de ses extrémités.

La clé pour concevoir une carte overclockée est bien sûr d'améliorer le PCB. C'est ainsi que MSI prend comme base le PCB de référence de NVIDIA pour le modifier. Ici le gros des modifications concerne l'étage d'alimentation. La carte est ainsi dotée d'un étage d'alimentation à 16 phases alors qu'elle embarque 4 composants Proadlizer dans le but de stabiliser l'alimentation pour fournir le signal le plus stable possible.

0140000004539166-photo-msi-n580-gtx-lightning-3.jpg

MSI succombe lui aussi aux Proadlizer


Niveau connectique, la N580 GTX Lightning se dote de deux connecteurs d'alimentation PCI-Express 8 broches contre un connecteur 8 broches et un connecteur 6 broches pour le design de référence. Extérieurement, la carte propose deux ports DVI, un connecteur DisplayPort et un port HDMI, tous plaqué or pour l'anecdote. On retrouve également deux languettes SLI.

Parmi les particularités de cette GeForce GTX 580 citons la présence de deux BIOS avec un interrupteur sur le côté pour passer d'un BIOS à l'autre, un peu comme sur les Radeon HD 6970 par exemple. Sauf qu'ici le second BIOS sert à contourner le problème des cold-boot lors de l'utilisation d'un refroidissement de type LN2. Il rabaisse par défaut les fréquences de fonctionnement de la carte aux recommandations de NVIDIA.

0000014004541632-photo-msi-geforce-gtx-580-lightning-led.jpg



Mais ce n'est pas tout ! On trouve également un switch XtremeCool en cas d'usage d'un refroidissement LN2 afin de contourner certaines erreurs. Qui plus est, un groupe de trois switches propose des fonctions supplémentaires : déverrouillage de l'OCP (la fonction de protection contre les suralimentations), amélioration des fréquences du PWM et ajustement des tensions GPU/mémoire/PLL. Autre attention pour les amateurs d'overclocking, la présence sur la tranche de la carte de points de lecture pour multimètre avec trois points de mesure : puce graphique, mémoire, PLL. L'avantage est que MSI fourni des câbles en Y se connectant à des sorties mini-connecteurs deux broches : pratique et réellement utilisable à l'inverse de Gigabyte par exemple.

0186000004539180-photo-msi-n580-gtx-lightning-10.jpg

La carte et ses connecteurs pour multimètre


Côté fréquences de fonctionnement, MSI nous propose par défaut 832 MHz pour la puce graphique, 1664 MHz pour les processeurs de flux et 1050 MHz pour la mémoire. Mémoire dont la quantité atteint les 1,5 Go et est ici représentée par des composants Samsung.

MSI N580GTX Lightning

8

Les plus

  • Très bonnes performances
  • Bon potentiel d'OC
  • Fonctions bien pensées !
  • Excellent logiciel After Burner

Les moins

  • PCB rallongé et compatibilité boitier
  • Prix élevé

Performances8

Fonctionnalités9

Qualité/prix8

Nous arrivons maintenant au cœur de ce dossier, à savoir les tests de performance. Voici la configuration utilisée :
00310184-photo-ordinateur-de-bureau-dell-dimension-3100c.jpg
  • Carte mère Asus Maximus IV Extreme (BIOS 1303),
  • Processeur Intel Core i7 2600K,
  • 4 Go Mémoire DDR3-1333 Corsair @ 1333,
  • RAID 0 Western Digital Velociraptor 600 Go
Sur cette plate-forme, nous testerons plusieurs cartes. Tout d'abord le GeForce GTX 580 de référence. Puis l'ensemble de nos GeForce GTX 580 overclockées chacune à ses fréquences usine. Nous intégrerons également les résultats d'une GeForce GTX 590, d'un SLI de GeForce GTX 580 et d'un Radeon HD 6970.

Du côté des pilotes, nous avons utilisé les derniers disponibles au moment des tests à savoir les 275.33 pour NVIDIA et les 11.8 pour AMD, le tout sous Windows 7 Edition Intégrale 64 bits avec Service Pack 1. En ce qui concerne le protocole de tests, nous retenons des jeux récents que nous exécutons systématiquement avec les options les plus avancées. Pour mémoire, voici les caractéristiques de nos cartes :

 GeForce GTX 580MSI N580GTX LightningAsus Matrix GTX580 PlatinumGigabyte GV-N580SO-15I
InterfacePCI-Ex. 16x - Gen2PCI-Ex. 16x - Gen2PCI-Ex. 16x - Gen2PCI-Ex. 16x - Gen2
Gravure0,040 µ0,040 µ0,040 µ0,040 µ
Transistors3 Milliards3 Milliards3 Milliards3 Milliards
T&LDirectX 11DirectX 11DirectX 11DirectX 11
Stream Processors512512512512
Unités ROP48484848
Unités de texture64646464
Mémoire embarquée1536 Mo1536 Mo1536 Mo1536 Mo
Interface mémoire384 bits384 bits384 bits384 bits
Bande passante192,4 Go/s201,6 Go/s192,4 Go/s196,8 Go/s
Fréquence GPU772 MHz832 MHz816 MHz855 MHz
Fréquence Stream Processors1544 MHz1664 MHz1632 MHz1710 MHz
Fréquence mémoire1002 MHz - GDDR51050 MHz - GDDR51002 MHz - GDDR51025 MHz - GDDR5


3DMark 11 - Mode Extreme

04540372-photo-comparatif-580-oc-3dmark-11.jpg

On démarre avec 3DMark 11. En tête nous retrouvons le SLI de GeForce GTX 580 suivi du GeForce GTX 590. Un score finalement fort logique vu qu'il s'agit des seules solutions multi-GPU de notre comparatif. Du côté des GeForce GTX 580 overclockées, le modèle Gigabyte à ses fréquences sorties d'usine l'emporte sur les cartes MSI ou Asus. Face aux performances obtenues par le GeForce GTX 580, l'overclocking le meilleur, sortie d'usine, permet de gagner 10% dans le meilleur des cas. Quant aux variations entre les GeForce GTX 580 overclockées, si elles sont bien réelles, elles restent peu significatives.

Call Of Duty Black Ops - AA 8x AF 16x

04540430-photo-comparatif-580-oc-cod-black-ops.jpg

Sous Call Of Duty Black Ops, nous testons nos cartes par le biais de FRAPS lors de l'évasion de la prison de Vorkuta. Les pôles positions reviennent logiquement aux solutions multi-GPU. Si le Radeon HD 6970 est dépassé par les GeForce GTX 580 overclockées dans les résolutions usuelles de 1680x1050 et 1920x1200, ce n'est plus le cas en 2560x1600 où il affiche de meilleurs résultats. Face au GeForce GTX 580 de référence, le modèle overclocké Gigabyte se montre jusqu'à 9,5% plus rapide. La Matrix GTX580 Platinum est ici légèrement en retrait face aux modèles MSI et Gigabyte. La carte Super Overclock du taiwanais Gigabyte bat celle de son homologue avec des performances 2% supérieures.

Dirt 3 - Ultra - AA 8x

04540464-photo-comparatif-580-oc-dirt-3.jpg

Le dernier opus de Dirt continue de profiter des fonctionnalités DirectX 11 de nos puces graphiques. Le multi-GPU domine, alors que la GeForce GTX 580 overclockée de Gigabyte reste la plus véloce. On gagne 9% en moyenne face au GeForce GTX 580 standard et face à la Matrix d'Asus, la carte de Gigabyte offre des performances 4% supérieures. Reste qu'une simple GeForce GTX 590 demeure 35% plus performante que la meilleure de nos GeForce GTX 580 overclockées, à savoir le modèle signé Gigabyte.

STALKER - Call Of Pripyat - Ultra

04540488-photo-comparatif-580-oc-stalker.jpg

Autre titre DirectX 11, Stalker semble presque positionner nos cartes Gigabyte et MSI au même niveau, sans que celles-ci ne puissent évidemment taquiner les solutions multi-GPU. La GeForce GTX 580 Super Overclock de Gigabyte reste la plus rapide de nos GeForce GTX 580 au sortir de la boîte avec des performances 4% supérieures face à la Matrix d'Asus. Face au GeForce GTX 580 de référence, on gagne près de 10% !

Unigine 2.1 - Heaven - Normal - AA 4x + AF 16x

04541928-photo-geforce-gtx-580-oc-unigine.jpg

Test synthétique par excellence, Unigine se concentre sur les performances géométriques de nos puces graphiques. Les solutions à plusieurs GPU sont en tête alors que la carte mono-GPU la plus rapide est ici la Gigabyte, cette dernière étant toutefois très proche dans ses performances du modèle MSI. Dans tous les cas de figure le meilleur overclocking sorti d'usine offre des performances entre 8% et 9% supérieures au modèle de série.

Crysis 2 - DirectX 11 - Ultra

04542038-photo-geforce-gtx-580-crysis-2.jpg

Nous testons les performances de nos cartes sous Crysis 2, en mode DirectX 11 avec le bon patch, via Fraps. Pas de grande surprise ici. Nos cartes overclockées voient leurs performances se tasser en 2560x1600 puisqu'il n'y quasiment plus d'écart entre les trois modèles. Face au GeForce GTX 580, l'overclocking le plus ambitieux pratiqué en usine par Gigabyte nous fait gagner 5% ! On peut souligner les performances de la MSI, supérieures au modèle Gigabyte alors même que ses fréquences sont en retrait... un phénomène probablement lié à la marge d'erreur induite par Fraps. Face au Radeon HD 6970, le GeForce GTX 580 de MSI est ici 45% plus performant mais il faut dire que l'usage de la tesselation par Crysis 2 n'est pas franchement à l'avantage des Radeon et ne semble pas non plus implémenter de la manière la plus propre.

Metro 2033 - DirectX 11 - AA 4x AF 16x

04542176-photo-geforce-gtx-580-metro-2033.jpg

Retour dans les tunnels du métro Russe ! Nous testons ici les performances avec Fraps. Malgré plusieurs tentatives, les résultats obtenus pour la Matrix d'Asus semblent incohérents du moins en 2560x1600, la carte retombant au niveau d'un GeForce GTX 580 de référence. On peut avancer un début d'explication : la fréquence mémoire qui limiterait ici sérieusement les performances de la carte. En effet la Matrix d'Asus est la seule carte du comparatif à voir sa mémoire cadencée aux fréquences d'origine du GeForce GTX 580 de référence... Dans les résolutions plus conventionnelles, la Super Overclock de Gigabyte tire son épingle du jeu avec des performances 21% supérieures en 1920x1200 au modèle de référence. Reste que cela ne fait pas le poids face aux solutions multi-GPU.

Tom's Clancy - H.A.W.X. 2 - 32x CSAA

04542180-photo-geforce-gtx-580-hawx2.jpg

On referme cette série de tests avec H.A.W.X. 2 ici exécuté avec l'anticrénelage CSAA 32x, une option disponible dans le jeu uniquement pour les cartes NVIDIA. Nous ne faisons pas figurer la Radeon HD 6970 puisque le résultat ne serait pas comparable. Le SLI fait logiquement son travail alors que nous retrouvons en tête la carte Super Overclock de Gigabyte et le modèle MSI. Face à la Matrix, la GeForce GTX 580 de MSI est 4% plus rapide alors que face au GeForce GTX 580 de référence, le gain atteint les 11%, tout de même.

Overclocking

Au-delà des performances de nos cartes à la sortie de la boîte, nous avons bien entendu cherché à les pousser dans leurs derniers retranchements. Cap sur l'overclocking donc... en air-cooling. Si la GeForce GTX 580 Super Overclock de Gigabyte était la carte la plus rapide dans nos tests à ses fréquences d'origine, on verra qu'en overclocking ce n'est pas forcément la reine.

Un outil indispensable pour l'overclocking : l'offre logicielle. Chaque constructeur, Asus, Gigabyte et MSI accompagne ses cartes d'un logiciel propriétaire permettant de les overclocker. Tous offrent des réglages à peu près similaires : ajustement des fréquences, modification des tensions d'alimentation, contrôle de la vitesse de rotation du ventilateur, système de profils et monitoring de l'ensemble.

000000E104529718-photo-asus-matrix-gtx-580-platinum-gpu-tweak-1.jpg
000000CD04529720-photo-asus-matrix-gtx-580-platinum-gpu-tweak-2.jpg

Asus GPU Tweak : efficace, complet mais envahissant et agressif !


Voilà pour les grandes lignes, car dans les faits l'OC Guru de Gigabyte est par exemple fort irritant : pour saisir une fréquence, il faut le faire à la souris en ajustant un curseur ! Impossible de saisir la fréquence désirée au clavier. Et allez essayer d'être précis avec les curseurs proposés par Gigabyte ! Chez Asus l'utilitaire GPU Tweak est plus agréable à utiliser, permet la saisie de valeurs numériques au clavier et comporte en prime un module permettant de jouer sur les temps de latence de la mémoire vidéo. Mais l'utilitaire qui remporte nos faveurs c'est bien entendu l'After Burner de MSI. Celui-ci sait se faire discret, donne un contrôle total sur les valeurs qui nous préoccupent alors qu'il ne nous agresse pas visuellement comme le GPU Tweak... d'Asus !

000000BE04529748-photo-gigabyte-geforce-gtx-580-superoverclock-1.jpg
000000BE04529752-photo-gigabyte-geforce-gtx-580-superoverclock-2.jpg

L'OC Guru de Gigabyte : peu pratique à l'usage et franchement crispant


Quant à nos cartes, on s'aperçoit que la GeForce GTX 580 SuperOverclock de Gigabyte s'overclocke finalement assez mal. Si la carte offre les meilleures performances au sortir de la boîte, nous n'avons pas dépassé les 920 MHz en fréquence GPU et les 1100 MHz pour la mémoire. Au-delà, les artefacts apparaissent ou carrément les plantages.

Avec la N580GTX Lightning de MSI on va plus loin, beaucoup plus loin puisque nous atteignons presque facilement les 975 MHz pour la puce graphique et 1175 MHz pour la mémoire. Bon à ces fréquences il faut commencer à être indulgent sur les nuisances sonores générées par le système de ventilation relevées à 76 dB(A) à une distance de cinq centimètres de la carte.

000000E604529744-photo-msi-n580-gtx-lightning-afterburner-1.jpg

Overclocking de la N580GTX Lightning, ici à 950 MHz, avec l'excellent After Burner de MSI


Enfin, on attendait beaucoup de la Matrix d'Asus. Avec trois slots, la carte devait battre des records d'overclocking... même en air-cooling ! Hélas, ce ne fut pas le cas. Nous avons difficilement atteint les 975 MHz pour la puce graphique et 1100 MHz pour la mémoire. Au-delà, nous avions des plantages à répétition. Quant au bruit relevé avec le système de ventilation tournant à plein régime : 78 dB(A).

3DMark 11

04548110-photo-dossier-geforce-gtx-580-3dmark-11-oc.jpg


Crysis 2

04548108-photo-dossier-geforce-gtx-580-crysis-2-oc.jpg


Les performances obtenues après overclocking sont logiques et se passent finalement de commentaires. On note un gain de performance de 21% en faveur du modèle MSI sous Crysis 2 par rapport à une GeForce GTX 580 de référence. Tout de même !

Consommation

Comme à chaque test, nous avons vérifié la consommation électrique de nos cartes graphiques. Nous procédons à deux mesures : au repos, sur le bureau Windows, puis en charge avec un 3DMark 11 Extreme s'exécutant en 2560x1600. La mesure est effectuée à la prise, au moyen d'un wattmètre. Il s'agit donc de la consommation électrique globale de notre machine de test.

04542386-photo-geforce-gtx-580-consommation.jpg

Sans grande surprise... la consommation en charge de nos GeForce GTX 580 overclockées est assez proche. Le modèle Gigabyte est le plus gourmand, logique c'est le plus rapide, alors que le modèle MSI consomme moins en charge que son équivalent Asus. Surprise, la consommation en charge des modèles overclockés est ici identique voire même inférieure à celle du GeForce GTX 580 de référence. Fort logiquement, SLI et GeForce GTX 590 consomment plus. Au repos, c'est la Matrix d'Asus qui semble le moins consommer avec la Radeon HD 6970.

Températures

Nous avons relevé les températures GPU indiquées par GPU-Z sur nos cartes graphiques. Nous procédons à deux mesures, l'une au repos, l'autre en charge avec un 3D Mark 11 exécuté en 2560x1600 et les ventilateurs tournant à leur vitesse auto-régulée. La température de la pièce était de 23° C.

04548580-photo-dossier-geforce-gtx-580-oc-temp-ratures.jpg


Premier constat, au repos c'est l'Asus Matrix GTX 580 Platinum qui s'échauffe le moins. Les trois étages occupés par la carte semblent ici profiter au refroidissement de la puce graphique, nos autres GeForce GTX 580 s'échauffant de manière plus ou moins identique. En charge c'est la GeForce GTX 580 de référence qui s'envole alors que les modèles signés Asus et Gigabyte semblent s'échauffer de manière conséquente. La carte de MSI bénéficie du refroidissement le plus efficace puisque son GPU s'échauffe moins. Un paramètre à mettre en rapport avec la pression acoustique du système de refroidissement.

Nuisance sonore

04548622-photo-dossier-geforce-gtx-580-oc-bruit.jpg


Du côté de la pression acoustique, autrement dit des nuisances sonores, nous procédons également à deux mesures : au repos et en charge avec le (ou les) ventilateurs opérant à 100% de leur vitesse de rotation dans une pièce où la pression acoustique est estimée à 43 dB. A vitesse maximale, la carte la plus bruyante est ici le modèle Gigabyte qui est pourvu il est vrai de trois ventilateus. La Matrix n'est pas loin tandis que la MSI est la plus silencieuse à vitesse maximale. Au repos, c'est aussi la carte de MSI qui se montre la plus silencieuse avec un niveau de nuisance sonore identique à notre modèle de référence.

Conclusion

A l'heure de refermer ce comparatif de GeForce GTX 580 overclockés c'est bien naturellement que notre préférence va à la GeForce GTX 580 Lightning de MSI ! La carte est en effet la plus convaincante. Certes l'embonpoint du PCB la rend parfois compliquée à loger dans votre boîtier, mais la carte offre les fonctionnalités les plus riches (switch LN2, points de lecture accessibles et réellement utilisables pour multimètre, switch dédiés pour l'overclocking, etc) alors qu'il s'agit de la carte que nous avons pu overclocker le plus facilement et le plus haut ! Et que dire du logiciel After Burner qui remporte tous nos suffrages ! Bref la N580 GTX Lightning nous a séduits même si, sortie de la boîte, ce n'est pas nécessairement la carte la plus rapide.

À ce petit jeu, c'est Gigabyte qui l'emporte. Sa carte Super Overclock offre de base de très bonnes performances et pour cela nous félicitons le constructeur d'autant que le format de la carte est passe-partout. C'est la seule carte de ce comparatif qui rentre dans un boîtier sans complication aucune ! Hélas, l'overclocking possible sur ce modèle n'est pas démentiel, loin s'en faut, alors que les choix de Gigabyte en terme de design sont curieux. Le bouton de changement de BIOS est inaccessible une fois la carte installée dans n'importe quelle tour et il ne change qui plus est rien aux fréquences. Les soudures dédiées à l'utilisation d'un multimètre sont elles aussi inaccessibles alors qu'elles ne sont pas clairement identifiées. Quant au logiciel OC Guru, il nous a quelque peu échaudés... Et que dire de ces cinq composants Proadlizer qui n'offrent pas de meilleures prestations en overclocking que quatre chez MSI ou un seul chez Asus, loin s'en faut !

01E5000004541484-photo-geforce-gtx-580-overclock-es-tas.jpg


Reste le cas de la Matrix, une carte graphique qui sur le papier en imposait. Triple slot, avec un système de refroidissement DirectCU II et diverses options dédiées à l'overclocking. Seulement voilà, Asus s'est montré trop conservateur sur les fréquences d'usine de la carte alors que l'overclocking que nous avons pu atteindre nous paraît en deçà de ce que l'on pouvait espérer. Et Asus de commettre quelques erreurs : le logo Matrix qui change de couleur est certes sympathique, mais totalement inutile alors que les points de mesure pour multimètre sont accessibles, mais bien moins pratiques que le système de connecteur proposé par MSI par exemple ! Enfin nous ne sommes définitivement pas convaincus par l'intérêt de monopoliser trois emplacements dans votre boîtier !

Bref, nous n'avons pas évoqué le sujet du prix puisque celui-ci est finalement assez proche d'un modèle à l'autre. Comptez 460 euros pour le modèle le moins cher, la Super Overclock de Gigabyte, et entre 480 ou 490 euros pour les modèles Asus et MSI. Reste une question que nous ne tranchons pas : le surcoût exigé par ces modèles overclockés est-il vraiment justifié ? Alors que certains marchands proposent des GeForce GTX 580 en promotion à 350 euros, la centaine d'euros supplémentaires exigée pour ces modèles overclockés constitue un bel écart, que l'on justifiera plutôt par le potentiel d'overclocking que par les fréquences d'usine. En d'autres termes, les acheteurs de ces cartes doivent avoir en tête qu'il leur revient d'en tirer le maximum en ajustant manuellement les réglages.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Invasion : votre chronique SF livre un dernier carré héroïque !
Nintendo Indie World : le résumé des annonces
Sites 5G ouverts : Orange et Free toujours très en avance sur leurs concurrents
Paper Mario: The Origami King sur Nintendo Switch voit son prix chuter !
Les meilleures batteries externes pour éviter le coup de la panne
Surveillez votre ligne avec la balance connectée Xiaomi Mi Body Composition Scale 2 à prix cassé
Comparatif des meilleures batteries externes (2021)
Amazon Music Unlimited : profitez de 3 mois gratuit pour découvrir le service de streaming Amazon
Bouygues Telecom et H4D dévoilent une cabine de télémédecine connectée en 5G
Huawei va investir un milliard dans les voitures électriques et autonomes
Haut de page