AMD : quand le CrossFire n'est que le cadet des soucis de Lisa Su

Nathan Le Gohlisse
Spécialiste Hardware
27 août 2019 à 07h01
4
TechPowerUp.jpg
© TechPowerUp

La semaine dernière se tenait au sein de l'Université californienne de Stanford l'événement annuel Hot Chips. À cette occasion, Lisa Su, patronne d'AMD, s'est livrée à plusieurs conférences. Répondant aux questions des journalistes, l'intéressée a donné son point de vue sur le CrossFire... plus que jamais moribond chez AMD.

Faut-il s'attendre au déploiement d'une nouvelle mouture de la technologie CrossFire ? À en croire la dirigeante d'AMD, mieux vaudrait tourner la page. Interrogée à ce propos par la presse spécialisée, Lisa Su a clairement indiqué que le Crossfire « n'est pas un objectif important ». Ces déclarations laissent présager une mise à l'écart pour cette technologie, concurrente du SLI chez NVIDIA, qui permet de jumeler jusqu'à quatre GPUs pour coupler leurs performances.

Une posture dans l'air du temps

Comme le note TechPowerUp, les dires de Lisa Su vont toutefois dans le sens des réalités du marché. NVIDIA a également mis de côté sa technologie SLI sur ses dernières cartes graphique haut de gamme, et communique de moins en moins sur l'association de plusieurs GPUs. AMD suit depuis des mois cette même optique, confirmée définitivement par la posture de Lisa Su la semaine dernière. En l'état, le support du CrossFire semble voué à être entretenu a minima, jusqu'à ce que les habitudes des consommateurs changent et que les standards de l'industrie évoluent.

Non pris en charge par l'ensemble des jeux, le CrossFire (tout comme le SLI) perdra donc peu à peu en intérêt, mettant fin à terme à une technique vieille comme le monde : acheter une carte graphique, puis en acquérir une identique quelques mois ou années plus tard pour - dans certains cas et sous certaines conditions - rivaliser avec les performances de puces plus haut de gamme.


TechPowerUp23.jpg
© TechPowerUp

Des perspectives à explorer

Pour TechPowerUp, le grand principe de l'addition de GPUs pourrait toutefois donner lieu à une approche MCM (Multi-Chip-Module) couplée à une synchronisation matérielle capable de simplifier, voire de supprimer, l'aspect logiciel et redondant du concept.

Miser sur une solution nativement multi-GPU, intégrée, dépourvue de partie software et composée de plusieurs dies pourrait apporter une alternative intéressante aux offres mono-GPU actuellement les plus courantes. Sur ce terrain, les perspectives sont en tout cas nombreuses... reste à voir si elles seront porteuses.

Source : TechPowerUp
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
LeGrosWinnie
Enfin, comme d’hab les gens sont débiles, y’a pas d’autres mots…<br /> Ça ne devrait pas être aux jeux de prendre en charge des cartes graphiques ou leur fonctionnalité, c’est n’importe quoi…<br /> On parle du fait de répartir les traitements sur 2 matériels, quel rapport avec le fait que ça soit gérer par le jeu ?<br /> C’est comme si on disait : pour déplacer des parpaings avec 2 ouvriers faudrait que les parpaings soient adaptés car là il ne peuvent être porté que par un seul (ok c’est très grossi mais le concept est là)… Logique ultime…<br /> C’est comme des pilotes spécifiques à des jeux, j’ai toujours pas compris pourquoi ça irait dans ce sens là sachant que les moteurs de jeux se basent de toute façon sur des API (DirectX entre autres). Que la carte les supporte ou non, ok logique, mais que les pilotes de la carte disent comment traiter les données qui devraient être géré au niveau de l’API, y’a un souci quand même car tout l’intérêt de l’API est bidon du tout si on doit retravailler toutes les données en provenance…<br /> Encore un domaine ou c’est le monde à l’envers…
Popoulo
Disons que les jeux sont programmés à la truelle et ce sont les pilotes des cartes graphiques qui sont chargés de corriger la m… Certainement que les constructeurs font cela pour essayer de conserver leur image ou quelque chose dans le genre. Dans tous les cas, les dev l’ont bien compris vu qu’ils s’en battent royalement une sans faire bouger l’autre et il n’est pas rare voire très fréquent que lors de la sortie d’un jeu AAA, qu’un nouveau pilote fasse son apparition. Effectivement, c’est le monde à l’envers.
steeven_eleven
Pour le coup AMD n’a aucun intérêt, ils font tellement leur beurre sur les PS4 pro et les Xbox que plus les jeux PC seront merdique plus ils feront de tunes sur les consoles.
philumax
perso, j’utilise le multi GPU depuis les geforce 6000 et des brouettes (les premières en PCI-E).<br /> j’ai jamais eu à m’en plaindre.<br /> actuellement, j’ai un GTX 970, couplée à une GTX 690. seul un GPU, est utilisé, pour la Physx (l’un des deux est apparemment HS).<br /> j’ai pas à me plaindre. la technologie multi GPU, c’est pas seulement du SLI ou du Crossfire.<br /> là, “on” cherche, à nous obliger à acheter UNE SEULE CARTE à la fois et à nous déshabituer, à nous débrouiller, pour avoir des performances à pas cher…
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Nous Sommes Tous Gamers (NSTG) : le tour de France des joueurs en situation de handicap bat son plein
Sphero rachète le fabricant de kits de programmations éducatifs LittleBits
DELL XPS 13 et Inspiron 14 : deux ultrabook taillés pour une rentrée efficace
🔥 Dodocool écouteurs Bluetooth 5.0 à 29,39€ au lieu de 41,99€
YouTube s'attaque aux vidéos prétendument destinées aux mineurs
Minecraft Earth, les inscriptions à la bêta sont ouvertes aussi pour Android
Le FBI arrête 80 cybercriminels qui escroquaient leurs victimes par mail
La OnePlus TV embarquerait Android 9 Pie
NIU : la marque prépare de nouveaux scooters électriques Gova à moins de 400 euros
Haut de page