AMD : quand le CrossFire n'est que le cadet des soucis de Lisa Su

Nathan Le Gohlisse Contributeur
27 août 2019 à 07h01
0
TechPowerUp.jpg
© TechPowerUp

La semaine dernière se tenait au sein de l'Université californienne de Stanford l'événement annuel Hot Chips. À cette occasion, Lisa Su, patronne d'AMD, s'est livrée à plusieurs conférences. Répondant aux questions des journalistes, l'intéressée a donné son point de vue sur le CrossFire... plus que jamais moribond chez AMD.

Faut-il s'attendre au déploiement d'une nouvelle mouture de la technologie CrossFire ? À en croire la dirigeante d'AMD, mieux vaudrait tourner la page. Interrogée à ce propos par la presse spécialisée, Lisa Su a clairement indiqué que le Crossfire « n'est pas un objectif important ». Ces déclarations laissent présager une mise à l'écart pour cette technologie, concurrente du SLI chez NVIDIA, qui permet de jumeler jusqu'à quatre GPUs pour coupler leurs performances.

Une posture dans l'air du temps

Comme le note TechPowerUp, les dires de Lisa Su vont toutefois dans le sens des réalités du marché. NVIDIA a également mis de côté sa technologie SLI sur ses dernières cartes graphique haut de gamme, et communique de moins en moins sur l'association de plusieurs GPUs. AMD suit depuis des mois cette même optique, confirmée définitivement par la posture de Lisa Su la semaine dernière. En l'état, le support du CrossFire semble voué à être entretenu a minima, jusqu'à ce que les habitudes des consommateurs changent et que les standards de l'industrie évoluent.

Non pris en charge par l'ensemble des jeux, le CrossFire (tout comme le SLI) perdra donc peu à peu en intérêt, mettant fin à terme à une technique vieille comme le monde : acheter une carte graphique, puis en acquérir une identique quelques mois ou années plus tard pour - dans certains cas et sous certaines conditions - rivaliser avec les performances de puces plus haut de gamme.


TechPowerUp23.jpg
© TechPowerUp

Des perspectives à explorer

Pour TechPowerUp, le grand principe de l'addition de GPUs pourrait toutefois donner lieu à une approche MCM (Multi-Chip-Module) couplée à une synchronisation matérielle capable de simplifier, voire de supprimer, l'aspect logiciel et redondant du concept.

Miser sur une solution nativement multi-GPU, intégrée, dépourvue de partie software et composée de plusieurs dies pourrait apporter une alternative intéressante aux offres mono-GPU actuellement les plus courantes. Sur ce terrain, les perspectives sont en tout cas nombreuses... reste à voir si elles seront porteuses.

Source : TechPowerUp
4 réponses
5 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top