AMD Radeon RX 5700 : tout ce que vous devez savoir en quelques lignes

Nathan Le Gohlisse Contributeur
09 juillet 2019 à 12h39
0
AMD Radeon 5700 et 5700 XT
© AMD

Parallèlement à ses processeurs Ryzen de troisième génération, AMD lançait ce dimanche 7 juillet ses premières cartes graphiques « Navi », sous architecture RDNA. Pour l'heure, le fondeur propose deux références : les Radeon RX 5700 et 5700 XT, présentées lors d'un événement tenu en amont de l'E3 2019. Leurs prix, attractifs, les placent en rivales des solutions milieu de gamme de NVIDIA.

Exception faite des joies du Ray Tracing, que ces nouvelles cartes ne sont pas capables d'accélérer nativement, l'offre d'AMD lui permet de se positionner dans bien des cas au niveau des récentes RTX 2060 SUPER et 2070 SUPER selon les premiers benchmarks américains. Les deux puces du fondeur au caméléon (lancée très récemment) se font même respectivement dépasser par les RX 5700 et 5700 XT sur Battlefield V. De quoi ramener la concurrence au centre du jeu sur un marché du GPU grand public dominé depuis des années par NVIDIA.

AMD Radeon 5700 XT
© AMD

Deux nouvelles Radeon et une variante survitaminée...


Dans son communiqué de lancement, AMD indique que ses nouvelles cartes sont avant tout conçues pour le jeu en 1440p, une définition qui tend de plus en plus à remplacer la Full HD chez bien des joueurs PC. Pas peu fière, la firme rappelle en outre que son architecture RDNA profite du procédé de gravure en 7 nm. Une finesse de gravure que NVIDIA n'a pas encore adoptée, certes, mais les verts mettent pour leur part en exergue l'avancée technologique de leur architecture Turing. Si l'argument a du sens pour l'instant, il pourrait commencer à montrer ses limites d'ici quelques mois, lorsque AMD commencera à évoquer pour de bon les premières itérations de l'architecture RDNA.

Voici en tout cas les caractéristiques techniques officielles - et définitives - des Radeon RX 5700, 5700 XT et 5700 XT Anniversary Edition, variante bodybuildée (mais aussi plus difficile à trouver) de la RX 5700 XT :

AMD Radeon 5700 XT (Vue complète)
© AMD

  • La Radeon RX 5700 profite de 36 unités de calcul pour 2304 stream processors et des fréquences comprises entre 1465 MHz de base et 1725 MHz en boost. L'ensemble développe jusqu'à 7,95 Téraflops selon AMD et arrive sur le marché au tarif conseillé de 349 dollars. En France, son prix varie (selon les revendeurs) entre 370 et 400 euros.
  • La Radeon 5700 XT se dote pour sa part de 40 unités de calcul pour un total de 2560 stream processors. Les fréquences de la puce oscillent entre 1605 et 1905 MHz et cette dernière est capable d'afficher un maximum de 9,75 Téraflops, toujours d'après les mesures d'AMD. Son tarif officiel calé à 399 dollars (contre 420 à 470 euros observés en France à l'heure où nous rédigeons ces lignes).
  • La 50th Anniversary Edition Radeon RX 5700 XT reprend à l'identique, les spécifications techniques de la Radeon RX 5700 XT, à ceci près que les fréquences de la puce sont rehaussées à 1680 MHz de base et 1980 MHz en boost. On atteint ainsi le seuil des 10,14 Téraflops pour un prix officiel de 449 dollars. Il faut en France passer par le site officiel d'AMD pour acheter une 5700 XT Anniversary Edition. Taxes comprises, cette dernière est accessible à 490.92 euros frais de ports inclus.

Pour rappel, les trois cartes embarquent 8 Go de mémoire vidéo GDDR6.

AMD Radeon 5700
© AMD

Source : Communiqué AMD
8 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top